Archive | 14 avril 2020

10 laxatifs naturels contre la constipation

La constipation est une maladie bénigne qui se caractérise par un ralentissement du transit intestinal, un tube digestif qui ne fonctionne pas de manière optimale et des selles qui ont du mal à s’évacuer hors du côlon.

Qu’elle soit chronique ou passagère, la constipation est une maladie qui touche principalement les femmes et les enfants ; et même si dans la majorité des cas elle est due à une mauvaise hygiène de vie (alimentation pas suffisamment variée et équilibrée/manque d’activité sportive), il faut savoir que le stress et l’anxiété sont des facteurs qui peuvent également jouer.

Quoi qu’il en soit, en cas de constipation passagère, il n’est pas forcément nécessaire d’aller consulter le médecin ou de se rendre à la pharmacie : en effet, certains aliments présentent naturellement des propriétés laxatives qui peuvent nous aider à relancer en douceur notre transit intestinal.

Les fruits secs

En cas de constipation passagère, plutôt que d’aller à la pharmacie acheter un laxatif, pourquoi ne pas aller chez le primeur ou au supermarché faire le plein de fruits secs comme les pruneaux, les abricots secs, les figues, etc ?

Il y a 2 excellentes raisons à cela :

  • D’une part, ces fruits déshydratés sont encore plus concentrés en fibres que les fruits frais. Idéal pour relancer un transit un peu trop paresseux.
  • D’autre part, les fruits secs (et surtout le pruneau) sont naturellement riches en sorbitol, un sucre qui favorise les contractions de l’intestin, et qui facilite du coup l’évacuation des selles.

En plus, croiser un ami avec un sachet d’abricots secs dans les mains, c’est moins honteux que de croiser quelqu’un avec un sirop laxatif !

Les légumes verts

Lorsque l’on souffre de constipation, certains légumes peuvent jouer le rôle de laxatifs naturels et nous aider. C’est notamment le cas des légumes verts comme le céleri, l’épinard, le poireau, le haricot, le petit pois et le fenouil.

Leur secret pour relancer en douceur notre transit ? Leur grande richesse en fibres bien sûr ! En effet, lors de la digestion, les fibres contenues dans ces légumes verts vont se gorger d’eau… ce qui va augmenter la taille des selles, et grandement favoriser le transit intestinal tout en le rendant moins douloureux.

Moralité : plus que jamais en cas de constipation, on n’oublie pas de consommer au moins 5 fruits et légumes par jour !

L’huile d’olive

L’huile d’olive a la réputation d’être bonne pour la ligne, la peau, la santé, de nous permettre de lutter contre la gueule de bois… Mais ce qu’on ignore souvent, c’est que l’huile d’olive est également un excellent laxatif naturel !

En effet, l’huile d’olive est riche en oléine, une substance aux propriétés laxatives qui ramollit les selles et les rend plus faciles à évacuer. Mais ce n’est pas tout : l’huile d’olive est également connue pour stimuler la production de bile dans le foie, ce qui permet à la fois une meilleure digestion et un transit plus aisé.

Pour profiter des vertus laxatives de l’huile d’olive, rien de plus simple : il suffit d’avaler une cuillère à soupe d’huile d’olive le matin, à jeun.

Les graines de lin

5/11

Voici un remède de grand-mère on ne peut plus efficace en cas de constipation : le soir, faire tremper dans un verre d’eau une grosse poignée de graines de lin, attendre une nuit, et boire le contenu du verre en intégralité le lendemain. Il y a de fortes chances que ce soit désagréable… mais contre la constipation, c’est radical !

En effet, les graines de lin sont des aliments très riches en mucilages ; des fibres solubles qui, une fois dans l’estomac, vont absorber une grande partie de l’eau qu’elles y trouvent, formant ainsi une espèce de pâte molle et visqueuse qui va grandement faciliter le passage des selles dans l’intestin et donc leur libération.

Cerise sur le gâteau : le gel visqueux va également piéger toutes les toxines rencontrées sur son passage !

La banane

En cas de constipation, on pense souvent à la banane… et on a tout à fait raison, car ce fruit renferme plein de nutriments qui peuvent nous aider à relancer notre transit en stand-by. Comme par exemple :

  • des fibres, qui sont des laxatifs naturels dans la mesure où elles facilitent la défécation et renforcent la motricité du côlon.
  • du potassium, ce qui est important puisqu’un déficit en potassium (hypokaliémie) peut être une cause de constipation.
  • des oligosaccharides, des sucres qui favorisent la digestion et l’évacuation des selles par l’organisme.

Un trio de choc qui explique pourquoi la banane est un fruit à ne pas zapper en cas de crises de constipation !

La pomme

Tout comme la banane, la pomme est un fruit à privilégier en cas de constipation ; bien entendu, peu importe la variété ! En effet, toutes les pommes sont riches en pectine, une fibre soluble (comme les mucilages contenues dans les graines de lin) qui a la particularité de se gorger d’eau quand elle arrive dans l’estomac puis l’intestin.

Ce qui a pour effet :

  • de booster le fonctionnement des intestins,
  • d’augmenter le volume des selles et de les ramollir,
  • de faciliter leur passage dans l’intestin puis leur évacuation via le côlon.

Pour que la pomme puisse faire effet au mieux, il est conseillé de la manger crue, ou de boire du jus de pomme frais.

Les légumes secs

Quand on souffre de constipation passagère ou chronique, il n’y a pas que les fruits (frais ou secs) qui peuvent nous aider : les légumes aussi ! Notamment les légumes secs -que l’on appelle également légumineuses- comme les fèves, les pois chiches, les lentilles, les haricots rouges ou blancs, les pois cassés, etc.

Et s’ils peuvent s’avérer d’une aide précieuse en cas de transit paresseux, c’est tout simplement parce que les légumes secs sont des aliments riches en fibres. Qui, pour rappel, sont des nutriments qui, une fois dans l’intestin, vont absorber l’eau qu’il contient, ce qui aura pour effet de gonfler le volume des selles tout en relançant le mouvement d’expulsion du gros intestin.

Le nigari

Le nigari (connu aussi sous le nom de chlorure de magnésium) est un produit naturel que l’on emploie souvent pour soigner la constipation passagère en raison de ses propriétés laxatives. Ceci pour la simple et bonne raison que le nigari est connu pour promouvoir l’action et la motricité de l’intestin, qui a alors moins de difficultés à évacuer les selles.

Pour profiter des bienfaits du chlorure de magnésium, c’est simple : il suffit de mélanger un sachet de nigari (20 grammes) dans 1 litre d’eau, et de boire matin midi et soir un verre de la préparation obtenue.

Le riz complet

On l’aura bien compris : quand notre transit fait des siennes et tourne au ralenti, les fibres sont véritablement le nerf de la guerre ! Voilà pourquoi en cas de constipation, il faut oublier le riz blanc et miser sur le riz complet (et les céréales complètes de manière générale : pain complet, pâtes au blé complet, céréales complètes le matin au petit-déjeuner…).

En effet, les céréales complètes (blé complet, riz complet, son d’avoine, etc) ont la particularité d’être encore pourvues de leur son, qui est en réalité l’enveloppe qui recouvre le grain. Or cette enveloppe est un véritable concentré de fibres, dont on se prive quand on opte pour des céréales raffinées (céréales que l’on a débarrassées du son).

L’eau

Lorsque l’on souffre de constipation, il ne faut pas seulement privilégier telle ou telle catégorie d’aliments, car l’hydratation est également très importante (en prévention de la constipation aussi d’ailleurs).

En effet, plus on boit d’eau, plus les selles vont être molles et plus leur volume va être imposant. Ce qui va les rendre plus faciles à évacuer.

C’est pourquoi il est conseillé de :

  • boire en moyenne 7 verres d’eau par jour (tout au long de la journée, et entre les repas),
  • privilégier des eaux riches en magnésium, dont la carence peut entraîner une constipation.

Comment réaliser un masque pour peau grasse maison ?

Marre d’utiliser des produits de beauté très chers, qui en plus ne sont pas naturels ? On vous dévoile la recette pour réaliser en moins de 15 minutes un masque pour assainir votre peau grasse.

Hormones, soins inadaptés, mauvais mode de vie, pollution ou encore stress, de nombreux aspects de votre quotidien peuvent vous amener à avoir la peau grasse. Mais avant de vouloir lutter contre elle à coup de gel nettoyant agressif, il est nécessaire de savoir comment elle se manifeste.

Pourquoi a-t-on la peau grasse ?

Chaque peau sécrète naturellement du sébum, on peut facilement assimiler cela à un film protecteur naturel. Toutefois quand vous avez la peau grasse, il s’agit d’un dérèglement qui pousse la peau à en produire davantage. Un excès de sébum donne à la peau un aspect très brillant. Les zones le plus souvent touchées sont le front, le nez et le menton, qu’on appelle plus souvent la zone T. Ces parties du visage ont tendance à avoir les pores bouchés ce qui provoque l’apparition de boutons et de points noirs.

Si on réussit généralement à tolérer une légère brillance qui donne un aspect frais et sain à votre teint, le total look huileux est parfois difficile à supporter. Et vous aurez beau tamponner votre visage avec un papier absorbant, cela ne réglera pas le problème pour de bon. Pour réellement réduire cet aspect, il va falloir changer quelques détails dans votre routine beauté en adoptant des produits moins agressifs et plus respectueux. Si on a tendance à vouloir décaper sa peau afin qu’elle s’assèche, cela n’est pas la bonne méthode. Agressée, l’épiderme produira davantage de sébum et elle sera d’autant plus grasse.

La solution ? Misez sur un masque maison régulier. Plus respectueux de votre peau, il sera moins abrasif et permettra de l’assainir en douceur. Écolo et pas cher, le soin « home made » est une façon idéale de prendre soin de soi à moindre coût. Et la recette se réalise en mois de 15 minutes. C’est parti !

Matériel nécessaire :

  • 2 clémentines
  • 2 cuillères à soupe d’argile verte en poudre
  • Un bol
  • Un mixeur
  • Un petit pot en verre refermable

Étapes de réalisation :

  • Épluchez les deux clémentines en quartier
  • Déposez-les dans un mixeur
  • Ajoutez l’argile verte
  • Mixez le tout
  • Filtrez la préparation pour enlever les dépôts de clémentines
  • Versez le mélange dans un pot refermable

Voilà votre masque est prêt !

Il ne vous reste plus qu’à l’appliquer sur votre visage préalablement nettoyé. Laissez ensuite poser pendant une quinzaine de minutes. Une fois le temps écoulé, rincez à l’eau tiède et à l’aide d’un gant de toilette le masque vert.

Le soin étant fait pour réguler l’excès de sébum de votre peau, on vous conseille d’appliquer une huile végétale ou une crème hydratante pour peau grasse une fois votre visage sec.

Tarte sucrée à la courge butternut

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 6
  • 1 pâte sablée
  • 500 g de purée de courge butternut
  • 10 cl de fromage blanc
  • 1 oeuf
  • 3 c. à soupe de sucre de canne
  • 2 c. à soupe de jus de citron
  • 1 c. à soupe de farine
  • 1 c. à café de gingembre en poudre

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 30 MIN
  • CUISSON : 30 MIN
    1. Préchauffez le four th.7 (210°C).
    2. Dans une terrine, mélangez énergiquement la purée de courge avec l’oeuf, le fromage blanc, le sucre de canne, le gingembre et le jus de citron.
    3. Puis incorporez petit à petit la farine, sans cesser de remuer, jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène.
  1. Etalez la pâte sablée dans un moule à tarte, piquez-la à la fourchette, et garnissez-la avec la préparation à la courge.
  2. Mettez la tarte au four pour 30 minutes environ et surveillez la cuisson.

Tout ce que vous ignorez sur les lentilles

Les lentilles sont de véritables bombes nutritionnelles. Découvrez cinq bienfaits qui vont vous étonner.

La lentille, c’est la star des légumineuses. Non seulement elle est facile à cuisiner mais en plus, elle regorge de bienfaits nutritionnels. On n’hésite donc pas à l’incorporer dans nos assiettes régulièrement : dans les salades, les soupes ou en accompagnement d’une viande par exemple. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les lentilles.

Une source de fer

Vous l’avez sûrement entendu de la bouche de vos parents quand vous étiez enfant mais les lentilles sont idéales pour faire le plein de fer. En effet, sa teneur en fer et presque aussi puissante que la viande. N’hésitez donc pas à en consommer, notamment pendant la période menstruelle pendant laquelle on a tendance à perdre beaucoup de fer.

Un allié pour la silhouette

Les lentilles sont réputées pour toutes les fibres qu’elles contiennent. 100 g de lentilles seraient suffisant pour couvrir nos besoins journaliers en fibres. Elles sont donc parfaites pour aider à digérer et agissent comme un coupe-faim. Si vous faîtes attention à votre alimentation, vous pouvez donc consommer régulièrement des lentilles, vous ne prendrez pas un gramme, au contraire !

Un bouclier santé

Il faut savoir que les lentilles sont bourrées d’antioxydants. Par conséquent, elles sont excellentes pour réduire le cholestérol, limiter le développement de cellules cancéreuses et le vieillissement cutané. Un vrai bouclier santé !

Une alternative protéinée

Si vous suivez un régime sans viande ou vegan, il est possible que vous consommiez moins souvent des protéines. Par chance, la lentille en contient énormément. Pour renforcer cet effet protéiné, il faut associer la lentille avec une céréale complète. N’hésitez donc pas à en ajouter dans vos assiettes.

Une mine de vitamines

Les lentilles sont un vrai cocktail de vitamines et de minéraux. Si votre dernière prise de sang mettait en avant certaines carences, pensez à intégrer les lentilles dans votre nouvelle routine alimentaire. Elles contiennent du fer, du magnésium, du potassium, du cuivre, du calcium, des vitamines B9 et B3. Autrement dit, cette légumineuse est très complète sur le plan nutritionnel.

Les idées de recettes avec les lentilles

Maintenant que vous savez que les lentilles sont de vraies pépites, il va falloir les cuisiner. Pour cela, les recettes ne manquent pas. Vous pouvez les cuisiner en salades, les mixer dans des soupes de légumes, les associer à des épices comme le curry, le cumin ou le safran, les écraser avec des pois chiches pour faire des steaks végétaux ou encore les cuire comme un risotto avec des légumes… Utilisez-les comme vous le feriez avec du riz ou des pommes de terre.

10 aliments détox pour maigrir

10 aliments détox pour maigrir

Vous vous sentez lourd(e) ? Votre ventre est anormalement gonflé ? Vous avez des ballonnements ou souffrez de problèmes de digestion ? Il est peut-être temps de faire une petite détox, non ? Vous ignorez comment faire ou quoi manger ? Pas de problème, on vous dit tout !

D’une part, votre alimentation détox doit être principalement composée de fruits et légumes de saison, riches en minéraux et vitamines, qui purifient et débarrassent au mieux les toxines du corps et évacuent un max’ les mauvaises graisses avalées lors des repas. De deux, parmi ces fruits et légumes, certains sont à privilégier par rapport à d’autres, leurs vertus santé et minceur étant plus nombreuses. Mais desquels s’agit-il ? Quels sont les dix fruits et légumes les plus détoxifiants pour l’organisme ? Par ici les réponses…

Le citron

Star du régime détox,le citron élimine les toxines et favorise la combustion des graisses. Diurétique, il stimule l’activité rénale (grâce à sa richesse en potassium), active le drainage du foienettoie le système digestif (de par sa forte teneur en vitamine C) et stimule la bile et la sécrétion salivaire des sucs digestifs (puisqu’il possède un taux exceptionnel en acide citrique), favorisant ainsi la digestion. Le citron contient aussi de la pectine, une fibre qui stabilise le taux de sucre dans le sang et favorise l’effet de satiété rapide (puisqu’elle gonfle au contact de l’eau dans l’estomac). Il est donc un excellent coupe-faim naturel.

Pour profiter de toutes ces vertus, préférez consommer le citron à jeun le matin, pressé et dilué dans un verre d’eau chaude. Si vous avez l’estomac fragile, intégrez-le pendant la journée dans vos assiettes, de l’entrée jusqu’au dessert. Utilisez son jus pour assaisonner une salade, son zeste pour parfumer un gâteau au yaourt ou sa pulpe pour rehausser la saveur de votre morceau de poisson ou vos légumes cuits de saison. Pensez aussi à croquer quelques rondelles de citron après un repas copieux. Finis les ballonnements, vous vous sentirez bien mieux !

N.B. Côté santé, de nombreuses études scientifiques ont prouvé que le citron est aussi efficace pour booster le système immunitaire, prévenir de certains cancers et même diminuer le taux de cholestérol dans le sang.

La pomme

C’est dans la peau de la pomme que sont concentrées toutes ses fibres, notamment la pectine, et la vitamine C, qui diminuent la sensation de faimaccélèrent le transit et réduisent l’absorption des graisses et du sucre par l’intestin grêle, diminuant le taux de cholestérol sanguin. La vertu santé ? Sa quercétine, un puissant antioxydant qui prévient les risques d’obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires mais aussi de certains cancers.

Vous l’avez compris : ne pelez plus votre pomme mais consommez sa peau ! Croquez-la à pleine dent une fois nettoyée à l’eau froide. Si vous n’êtes pas fan des épluchures, faites-en de la compote ! Vous diminuerez en prime le risque de constipation.

La carotte

La carotte est avant tout riche en bêtacarotène, un antioxydant qui renforce le système immunitaire en luttant contre les radicaux libres, et en vitamine A qui protège contre certains cancers, maladies cardiovasculaires et diabète. Son pouvoir détox ? Sa teneur en en minéraux, principalement en potassiumcalcium et magnésium, ainsi qu’en fibres douces, qui favorisent le drainage rénal et régulent le transit intestinal.

Qu’elle soit crue ou cuite, Vichy ou râpée, faites de la carotte le légume star de vos assiettes estivales, dégustée en salade à l’entrée ou en poêlée ou purée en guise de plat principal, avec une volaille ou viande maigre. Pensez aussi à l’intégrer dans vos smoothies vitaminés à base de fruits et légumes de saison. Vous profiterez un max’ de tous ses bienfaits !

N.B. Sa richesse en vitamine B et vitamine C permettent de conserver le capital jeunesse de la peau et préserver une bonne mine ainsi qu’un teint éclatant.

L’ananas

Avec 50 kcal au 100 g (et 0 g de lipides), l’ananas est surtout connu pour être le fruit brûleur de graisses par excellence. Les enzymes qu’il contient, et plus particulièrement la bromélaïnedétruisent les tissus cellulitiquesdrainent l’organisme et augmentent la combustion des graisses par l’organisme. Sa richesse en fibres permet aussi de lutter contre la constipation, faciliter la digestion et diminuer la sensation de faim.

Mais attention, ces bienfaits ne se cachent pas dans la chair mais dans la tige de l’ananas ! Acide et dure, elle n’est pourtant pas facile à consommer… Comment faire pour en profiter ? Procurez-vous des gélules de bromélaïne en pharmacie ou parapharmacie (le dosage étant de 2 gélules 2 à 3 fois par jour) ou de la poudre de bromélaïne, à intégrer à souhait dans vos préparations culinaires salées et sucrées (sauces, marinades, gâteaux…). En complément, mangez de l’ananas à foison !

N.B. Bourré aussi de vitamines A, C et E, l’ananas booste la peau et diminue l’effet de rétention d’eau.

L’avocat

L’avocat contient l’un des antioxydants détox les plus importants, à savoir le glutathion qui élimine un maximum les toxines. Il est également riche en potassium mais pauvre en sodium, qui favorise l’élimination rénale. Sa forte teneur en fibres (principalement solubles) participe à faciliter le transit en augmentant les selles sans agresser l’intestin, mais aussi à mieux contrôler la glycémie. Il contient également des acides gras mono insaturés, de bonnes graisses, qui préviennent du cholestérol et des maladies cardiovasculaires.

N’ayez pas peur de le dévorer ! Bien qu’il est calorique (un avocat moyen contient 138 kcal et 14,1 g de lipides), il n’en reste pas moins un fruit (et non un légume) des plus intéressants pour garder la ligne et être en bonne santé. Évitez de le préparer à la vinaigrette ou en mayonnaise, préférez plutôt le déguster nature tranché dans une salade composée. Faites-en aussi du guacamole (allégé bien sûr) à savourer avec des bâtonnets de crudités à l’apéritif.

Le poireau

Très peu calorique (29 kcal au 100 g) et constitué à 90% d’eau, le poireau est riche en fibrespotassium et vitamines du groupe B. Il régule et stimule les intestinsaide à l’élimination rénale et soulage l’estomac, procurant une sensation de satiété rapide. Il lutte aussi contre la rétention d’eau et prévient les ballonnements (et l’effet de ventre rond comme un ballon). Quant à ses vertus santé, il contient un flavonoïde appelé « kaempférol » qui protège l’organisme des cancers de l’estomac et de l’intestin, des maladies cardiovasculaires et de celles liées au vieillissement.

Consommé cru en vinaigrette ou cuit (en fondue), accompagnez le poireau avec du poisson blanc ou de la volaille. En entrée, faites-en un potage, à lui seul ou mixé avec d’autres légumes de saison. Et pour le plat principal, choisissez-le pour réaliser des tartes salées, quiches ou gratins maison ou intégrez-le dans vos risottos, pâtes et autres assiettes de féculents. Il a tout bon !

Le pamplemousse

Le pamplemousse est un bon allié minceur. Il est très peu calorique (40 kcal pour 100 g), a un index glycémique modéré et ne contient pas de graisses. Extrêmement riche en vitamine C, il stimule les sécrétions digestivesaide le transit à bien fonctionner et capture les radicaux libres et les toxines, les chassant de l’organisme. Également connu pour être un puissant antioxydant, il apporte aussi des lavonoïdes et des caroténoïdes, qui renforcent les défenses du corps et préviennent l’apparition de certains cancers, cholestérol et maladies cardiovasculaires.

Préférez les pamplemousses rose ou rouge au pamplemousse blanc. Ils contiennent davantage de vitamine A et d’antioxydants. Croquez-le cru au petit déjeuner, en remplaçant le jus d’orange, intégré dans une salade de fruits vitaminée ou faites-en un smoothie. Pensez aussi à le consommer cuit ou confit et à l’utiliser dans vos recettes de cakes, tartes et gâteaux sucrés.

N.B. Féru(e) de produits de beauté ? Faites-en une cure ! Les vitamines B5 et A que contient le pamplemousse renforcent les ongles et les cheveux et luttent contre le vieillissement de la peau. Les flavonoïdes dans sa membrane blanche, quant à eux, ont des effets anti-inflammatoires et antiallergiques.

La roquette

Que peut-elle bien avoir de si chouette la roquette ? La chlorophylle qui donne sa si belle couleur verte ! Antioxydante et bourrée d’enzymes, celle-ci préserve la vitalité et l’énergie de l’organisme, boostant les défenses immunitaires. Très peu calorique, la roquette est riche en vitamines, principalement en folate qui régule la coagulation du sangparticipe à la fabrication des cellules du corps et favorise le bon fonctionnement du système nerveux.

Pour être au meilleur de votre forme, dégustez la roquette à volonté ! Mieux vaut la consommer crue ou cuite à la vapeur (pour éviter d’agresser la chlorophylle au risque de perdre ses bienfaits), en jus ou en tisanes. Faites d’elle la star de vos salades !

N.B. Comme la roquette, le cresson, l’ortie, le pissenlit ou les épinards sont également composés de chlorophylle. N’hésitez pas à les croquer !

L’ail et l’oignon

L’ail et l’oignon appartiennent à la famille des alliums riches en soufre et en antioxydants. L’ail favorise la création des globules blancs qui permettent d’évacuer les toxines qui se trouvent dans l’organisme. Très peu sucré (malgré son goût), il est diurétique comme jamais et favorise le drainage rénal (de par les fructosanes et le potassium qu’il contient). L’oignon, quant à lui, est riche en fibres et régule les intestins. Riche en potassium également, il facilite aussi l’élimination urinaire.

Pensez à les utiliser en cuisine pour exhausser le goût de vos recettes. Ecrasé, haché ou émincé, intégrez-les crus (pour conserver leur bienfaits) dans vos salades ou poêlées de légumes estivales. Faites-en aussi l’ingrédient star de vos assiettes, en soupecompotée ou potage.

Le chou (brocoli, chou-fleur, chou frisé…)

Contenant autant de vitamine C que l’orange, le chou-fleur est antioxydantdépuratif et très riche en minéraux. Et il n’est pas le seul puisque ces acolytes le chou frisé, le chou de Bruxelles, le chou blanc mais encore le brocoli ont tout autant de bonnes vertus. Pourquoi ? Car ils sont tous composés de soufre, aidant le foie à se purifier et se débarrasser des toxines.

Si vous aimez les choux mais avez du mal à les tolérer une fois ingérés, pensez à les blanchir dans une première eau avant de les cuire ; ils seront plus digestes. Comme tous les légumes, préférez les consommer crus en salade ou cuits à la vapeur (puis agrémentés d’une sauce légère faite maison) pour qu’ils conservent au maximum leurs vertus.

N.B. Le brocoli contient aussi des glucosinolates, des élements soufrés qui permettent aux enzymes de se libérer et de débarrasser le corps des déchets toxiques (dont les substances cancérigènes), une fois qu’ils sont absorbés et transformés dans l’organisme. Sa richesse en fibres et antioxydants, la plus grande parmi les crucifères, est un atout détox de taille pour nettoyer au mieux les intestins et réguler le transit.