Archives

9 huiles essentielles qui aident à maigrir naturellement

On peut tout à fait utiliser les huiles essentielles dans le cadre d’un régime pour perdre du poids. Le tout, c’est de savoir laquelle choisir en fonction de ses besoins. Or, il en existe tellement et leurs propriétés sont tellement multiples que l’on peut vite s’y perdre. De fait, nous avons répertorié pour vous les huiles essentielles les plus utiles pour maigrir.

1) L’huile essentielle de céleri pour éliminer et maigrir

Elle n’a pas son pareil pour drainer et éliminer les toxines engorgées dans le corps. Par ailleurs, elle combat les ballonnements, stimule le foie et permet une meilleure digestion. Elle peut aussi s’avérer utile si vous complétez vos nombreux efforts pour maigrir avec un complément alimentaire naturel pour femme bien choisi. En effet, ce type de complément aide en général à détoxifier l’organisme et à favoriser la digestion, des avantages de poids pour harmoniser une silhouette. Or, cette huile essentielle va aider à rendre votre cure detox encore plus efficace pour vous aider à maigrir et obtenir les résultats voulus plus vite. Ainsi, vous pouvez en ajouter dans vos plats pour leur donner plus de saveur. Sinon, reste l’option d’en diluer deux gouttes dans une cuillère d’huile d’olive ou un comprimé neutre deux à trois fois par jour pendant dix jours.

2) Le géranium rosat, un allié complet

Généralement, on le considère comme un excellent produit contre la peau d’orange. Cependant, le géranium rosat peut aussi lutter contre la rétention d’eau et raffermir. Ainsi, il permet d’agir sur l’apparence pure de la silhouette et la tonicité de la peau. Pour l’utiliser, on conseille d’en diluer 5 gouttes dans 50 gouttes d’une huile végétale de votre choix. Ici, le macadamia ira parfaitement ! Ensuite, on prend soin de masser longuement chaque soir les zones que l’on souhaite traiter.

3) Le genévrier pour drainer en profondeur

Son action drainante redoutable en fait un indispensable de la lutte anticellulite. En fait, ce diurétique élimine efficacement la rétention d’eau, ce qui améliore l’aspect des zones touchées. De plus, elle favorise la stimulation des vaisseaux sanguins et permet de déstocker les graisses rapidement. Ainsi, il est plutôt conseillé de l’utiliser en massage en diluant deux gouttes dans deux cuillères à soupe d’huile. Ensuite, procédez à un bon massage pendant environ dix jours chaque mois. Vous pouvez aussi en déposer une goutte sur un quart de sucre avec une goutte d’essence de citron pour obtenir un bon coupe-faim 100% naturel.

4) La menthe poivrée, celle qui aide à éliminer

On a beau connaître de nombreuses utilisations de ce classique des pharmacies au naturel, on ne sait néanmoins pas toujours qu’elle peut aider à maigrir. En effet, elle a un pouvoir drainant qui profite directement à des organes clefs dans l’amaigrissement (intestins, reins et foie). En plus d’aider à éliminer les toxines en profondeur, elle joue un rôle capital dans l’amélioration de la digestion. Du coup, vous pouvez en ajouter une goutte seulement directement à vos plats du midi ou du soir pour en bénéficier. Sinon, vous pouvez déposer votre gouttelette sur une cuillère de miel ou un comprimé neutre. Faites une cure une semaine sur deux sans dépasser une goutte journalière. Cela suffira amplement à profiter de son effet drainant surpuissant !

5) Le cèdre de l’atlas pour pulvériser les graisses

Grâce à son pouvoir drainant, elle élimine les graisses en profondeur. En effet, elle active la circulation lymphatique et réduit les tissus adipeux. Ainsi, on dit d’elle qu’elle est lipolytique, ce qui signifie qu’elle combat les cellules graisseuses. Donc vous pouvez dire adieu à la rétention de graisse et de cellulite ! Pour ce faire, diluez-en cinq gouttes dans une cuillère à soupe d’huile végétale. Ensuite, procédez à un massage minutieux des zones visées avant la douche. Puis continuez pour un traitement sur vingt jours.

6) L’estragon pour maigrir sans frustration

Elle est utile à bien des égards avec son effet direct sur l’intestin ! Déjà, elle permet de favoriser la digestion et éliminer les gaz qui gonflent le ventre. Aussi, elle aide à sentir moins de frustration et de faim grâce à son pouvoir calmant sur les fringales. Ainsi, maigrir semble tout de suite moins pénible et on se sent plus léger ! En plus, on peut la consommer facilement sans faire de mélange ! En effet, une goutte sous la langue suffit à en profiter et ressentir presque immédiatement la satiété. Cependant, vous pouvez la diluer dans une cuillère d’huile de noisette ou d’olive si son goût vous dérange. Enfin, comme pour d’autres huiles essentielles vous pouvez en diluer dans de l’huile pour faire un massage.

7) La sauge officinale, une puissance de la Nature

On peut utiliser les feuilles pour préparer un sirop spécial ventre plat. Néanmoins, l’huile essentielle est tout aussi efficace ! En effet, elle chasse la peau flasque et aide à tonifier les muscles. En plus, elle multiplie les qualités : elle est purifiante, détoxifiante, désinfectante et lipolytique. Pour ne rien gâcher, elle offre aussi ses vertus cholérétiques (elle stimule la vésicule biliaire) et est idéale pour les prédiabètes, car elle est aussi hypoglycémiante. Ici, on en appliquera quelques gouttes sur la peau, préférablement diluées dans une huile végétale.

8) La méconnue qui mérite plus de reconnaissance : l’huile essentielle de criste-marine

On y retrouve de la vitamine C et des sels minéraux. Aussi diurétique qu’anticellulite, elle va favoriser l’excrétion d’eau par les reins (ce qui favorise la production d’urine) et élimine les graisses et la rétention d’eau. Avec elle, la peau d’orange ne fait pas un pli ! Ici encore, vous diluerez quelques gouttelettes dans de l’huile végétale de votre choix. Puis vous procéderez à un massage matin et soir sur les zones que vous souhaitez améliorer.

9) La mandarine, un classique des régimes

Si elle est si connue, c’est parce qu’elle a un pouvoir coupe-faim efficace qui permet de couper court aux fringales qui jalonnent la journée ! Alors dès que la faim se fait sentir en dehors des repas, mettez le flacon à contribution. En général, on en dépose une goutte sur un comprimé neutre ou dans une cuillère à soupe de miel. Puis on fait fondre le tout lentement en bouche et on répète plus tard au besoin.

Attention :

Bien évidemment, toutes ces huiles ne feront aucun miracle seules ! Ainsi, pensez à adopter une alimentation saine et variée et à pratiquer une activité sportive adaptée à vous et vos envies. Ceci dit, rappelez-vous de vous renseigner sur les contre-indications à leur utilisation. Elles sont notamment interdites aux femmes enceintes et allaitantes comme aux enfants et jeunes adolescents, mais les restrictions ne s’arrêtent pas là ! Renseignez-vous bien avant de les utiliser.

11 choses surprenantes, mais facilement évitables qui donnent des rides

On ne peut pas stopper le cours du temps et encore moins retourner en arrière. De fait, l’arrivée des signes de l’âge est inéluctable, même avec une bonne crème antirides bien appliquée. Et si l’évolution des rides subit aussi les affres de la génétique, nos petites habitudes du quotidien peuvent elles aussi avoir une incidence ! Du coup, quelques gestes que l’on pensait sans conséquence peuvent en avoir sur l’ovale de notre visage. Vous êtes curieux de savoir lesquels ? Voici une liste de ces choses que l’on fait et qui se soldent par un creusement des pattes-d’oie et rides. Peut-être pourrez-vous ainsi limiter les dégâts et ralentir leur apparition en adaptant des petits détails de votre routine !

1) Vous êtes inactif

Si votre technique pour éviter d’avoir des rides est de bouger le moins possible, vous avez tout faux. Au contraire, une étude publiée dans l’American medical society for sports medicine a démontré une dissemblance entre ceux qui font du sport et ceux qui ont un quotidien plus sédentaire. D’après leurs conclusions, les personnes qui faisaient ne serait-ce que 30 min de sport deux fois par semaine avaient une peau plus ferme, souple et qui marque moins grâce à une meilleure composition. En effet, la pratique sportive réduit la perte d’élasticité de la peau et la sécheresse cutanée… rien que ça !

2) Vous dormez sur le côté ou sans oreiller

Bien sûr, c’est une habitude difficile à changer et on n’aime pas tous dormir sur le dos même si c’est très conseillé… Néanmoins, sachez qu’en dormant sur le côté, vous favorisez l’apparition des ridules sur le visage, le cou et sur votre décolleté. Ici, ce sont principalement les contours de la bouche et des yeux qui morflent, même si toutes les zones fines du haut du corps peuvent finir marquées. Par ailleurs, attention à ceux qui dorment la tête à même le matelas, car cela agresse la peau et favorise l’apparition des signes de l’âge précoces. Quelle que soit votre position, rien ne vaut un oreiller en satin pour éviter d’abîmer la peau !

3) Vous buvez de l’alcool

Entre les boissons alcoolisées et une jolie peau de bébé, il y a incompatibilité ! En excès, l’alcool va donc fragiliser et détendre la peau qui sera alors plus sujette aux petites ridules. Effectivement, l’alcool est un agent très déshydratant qui nuit à la peau. De plus, il joue sur les taux dans notre organisme de vitamine A essentielle pour une belle peau. Or, cette vitamine fonctionne en lien étroit avec la production du collagène naturel de la peau et joue donc en partie sur son aspect flasque. Qui plus est, l’alcool est riche en sucre. Et malheureusement, le sucre endommage les protéines de la peau et notamment le collagène ! Ainsi, l’alcool et le sucre raffiné vont tous deux favoriser le vieillissement prématuré de la peau.

4) Vous oubliez vos lunettes de soleil et pensez la crème solaire inutile

Toute l’année, que le soleil soit au beau fixe ou plus timide, il faut porter des lunettes de soleil vraiment protectrices, pas des accessoires fashion où le verre est juste teinté. En effet, elles permettent tout d’abord de limiter les plissements des yeux qui se produisent lorsque l’œil est un peu gêné. Ainsi, cela évite les pattes-d’oie efficacement (et cela vaut aussi pour les lunettes de vue que vous avez peut-être honte de porter tout le temps malgré vos besoins). En plus de cela, leur filtre UV fait barrière aux rayons nocifs qui attaquent le contour des yeux. En cela, elles ressemblent beaucoup à la crème solaire que l’on croit cantonnée à la plage en été. À base d’oxyde de zinc ou de dioxyde de titane, cette dernière est la meilleure crème antirides qui soit ! Été comme hiver, le soleil s’attaque au collagène de la peau et elle seule en limite les dégâts.

5) Vous dormez avec votre maquillage

Outre le fait que cela oblige à changer la taie encore plus vite (chose que l’on oublie de faire régulièrement et qui nuit aussi à la peau), le fait de dormir avec du maquillage est un facteur très aggravant des rides ! Et si vous pensez que le fait d’oublier de temps en temps n’est pas grave, sachez que vous faites au contraire beaucoup de mal à votre peau. En effet, le soir, elle est un vrai cocktail de soins, couches de maquillage oxydé et pollution environnementale. Or, tout ce joyeux monde s’infiltre dans les pores et accélère le vieillissement de la peau en endommageant le collagène et l’élastine. Sans ces agents tenseurs naturels, peau flagada assurée à vitesse grand V…

6) Vous abusez des écrans

Vous ne jurez que par votre ordinateur, votre tablette et votre téléphone que vous intervertissez toute la journée ? Sachez que la lumière de l’écran favorise l’apparition des rides ! En plus, ces écrans ont tendance à fatiguer les yeux et nous les faire plisser en fin de journée. De fait, cela rend la ride du lion et les pattes-d’oie encore plus creusées. Autre effet auquel on ne pense pas : le fait de baisser la tête vers son téléphone augmente les rides dans le cou. On savait déjà que cela favorisait les mauvaises postures et les maux de cou, mais notre peau vieillissante ne l’aime pas non plus !

7) Vous vous lavez trop le visage

On dit souvent que les peaux grasses vieillissent mieux grâce à leur sébum en excès. Ce dernier protège le visage des agressions solaires et environnementales. Du coup, on peut comprendre aisément pourquoi le fait de trop se laver le visage (retirant ainsi tout ce film lipidique naturel), favorise l’apparition de signes de l’âge. Débarrassée de son garde du corps, elle est à nue, sèche, craquelée et livrée aux rides et inflammations ! Ainsi, même si ce geste est important pour débarrasser la peau des polluants qui l’obstruent, pensez à toujours avoir un nettoyant non agressif pour ne pas décaper votre épiderme. Enfin, attention à l’eau chaude lors du nettoyage : elle est asséchante.

8) Vous suivez un régime drastique

Le fait d’étirer ou rétrécir la peau à outrance sur une courte période de temps n’est pas bon pour la peau. En effet, elle est naturellement élastique de par sa structure et c’est d’ailleurs ce qui lui confère tout son tonus. Néanmoins, comme un élastique sur lequel un tire trop, les régimes extrêmes pour perdre ou prendre du poids peuvent aussi laisser des traces ! Ainsi, mieux vaut être dans la modération que de faire un régime-choc que vous aurez de toute façon peu de chances de tenir sur la longueur…

9) Vous buvez à la paille ou vous fumez régulièrement

Ces deux gestes induisent un pincement répété des lèvres qui creuse à la longue les sillons qui entourent la bouche. Les pressions pour maintenir la paille ou la cigarette favorisent donc les rides. Du reste, n’oublions pas que le tabac nuit à la circulation sanguine, jaunit la peau et provoque donc un vieillissement accru de la peau. Par contre, le chewing-gum n’a pas les effets qu’on lui prête sur les rides (à moins d’en consommer à outrance bien sûr). Du coup, il est moins néfaste que ces deux gestes dont on oublie trop les conséquences sur la peau.

10) Vous triturez vos points noirs

Même si on les abhorre, les triturer n’est pas la meilleure solution pour embellir la peau. En effet, outre le fait que ce n’est pas hygiénique, le pincement réalisé de la peau n’est pas sans conséquence. Ainsi, en plus de favoriser la colonisation des germes et bactéries sur la peau, cela l’abîme et l’irrite. Ainsi, cela forme non seulement des microcicatrices… mais aussi des rides ! Du coup, mieux vaut opter pour ce bon vieux tire-comédons ou les meilleurs soins faits maison pour les déloger.

11) Grimacer ou siffler

Oui, ils favorisent les rides au même titre que les mouvements répétés classiques : sourires, froncements des sourcils, etc. Lorsque la peau perd son élasticité en vieillissant, ce type de mouvements approfondissent les sillons et vieillissent la peau. On ne vous jette pas la pierre : quoi de mieux que d’amuser la galerie avec quelques pitreries et aborder la vie avec un grand sourire ? Et ici, on ne peut s’empêcher de penser que c’est tant pis pour les rides ! Au moins, on aura bien vécu, le tout dans l’amusement 😉

Mycose des ongles : 9 remèdes naturels pour la soigner

Si vous constatez une coloration anormale, un épaississement ou des fissures de votre ongle, c’est sûrement parce que vous souffrez d’une mycose des ongles ! Néanmoins, vous n’êtes pas seul, car 20% des Français sont touchés. Malheureusement, ce chiffre montre combien cette affection est commune et contagieuse. Or, une fois qu’elle est là, l’onychomycose (son nom plus scientifique) est difficile à déloger. En effet, elle s’installe confortablement dans les couches de l’ongle et seuls les meilleurs remèdes contre la mycose des ongles sont de taille à la combattre. Ça tombe bien, c’est justement ce que vous trouverez dans cet article !

Attention : si rien n’y fait, demandez de l’aide à un spécialiste

Bien sûr, les remèdes naturels contre les mycoses des ongles sont une première étape. Généralement, cela suffira a traiter les ongles abîmés et infectés. Néanmoins, si vous voyez que ces infestions fongiques sont persistantes, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin. Il pourra alors vous aiguiller vers un traitement antifongique médicamenteux assez puissant pour enfin retrouver un gros orteil sans infection. Généralement, ces comprimés ou gélules sont à prendre sur plusieurs mois jusqu’à ce que l’ongle se renouvelle. En outre, un médecin ou pharmacien pourra aussi vous proposer des produits dermatologiques type Poderm en traitement des mycoses. Ce genre de vernis antifongique permettra de régénérer la matrice de l’ongle et d’éviter une propagation de la mycose. Ainsi, l’infection est éliminée et l’ongle repousse sainement, car il est revitalisé, réparé et renforcé en plus d’être soigné.

1) Les bonnes habitudes à adopter contre la mycose des ongles

  • Tout d’abord, pensez à bien désinfecter les ciseaux et coupe-ongles si toute la famille les utilise. De plus, gardez les ongles bien courts et sans vernis.
  • Procédez à des lavages soigneux et à un séchage méticuleux des ongles et entre les orteils. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une serviette en papier à usage unique. Ne frottez jamais fort pour ne pas irriter l’ongle infecté. D’ailleurs, les serviettes ne doivent jamais être partagées… même dans une famille ou un cercle d’amis proches.
  • Évitez les chaussures et chaussettes en matières synthétiques qui favorisent la macération. Ne portez pas les mêmes chaussures tous les jours. Et surtout, aérez vos pieds dès que possible ! En effet, même si on n’a pas envie de porter des chaussures ouvertes avec une mycose des ongles que tous pourraient voir, cela fait du bien à l’ongle.
  • Enfin, portez des sandales pour protéger vos pieds dans les vestiaires, douches publiques, piscines et hammam. Il ne faut pas marcher pieds nus !

2) Faites un bain de pied au bicarbonate de soude

Vous n’êtes sûrement plus étonné de voir que le bicarbonate sert à à peu près tout faire… même soigner la mycose des ongles ! Pour ce faire, on en dilue 5 cuillères à soupe dans un bon litre d’eau. Ensuite, on procède à un bain du pied qui a besoin d’être traité. Après 15 minutes, on peut le sécher soigneusement et doucement. Par ailleurs, on peut mettre le bicarbonate à même les orteils pour lutter contre la transpiration excessive. En effet, elle absorbe l’humidité que les germes affectionnent tant ! Ainsi, cela leur évitera de proliférer.

3) Un peu d’ail et de vinaigre blanc

L’ail permet de combattre la mycose des ongles grâce à son pouvoir antifongique. De fait, on peut simplement écraser une gousse et y ajouter un peu de vinaigre. Puis on applique cette pâte granuleuse en traitement local très efficace sur l’ongle affecté et on couvre d’un bondage. Vous pourrez retirer le tout après quelques heures et répéter ces étapes quotidiennement jusqu’à ce que votre mycose ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

4) L’extrait de pépins de pamplemousse contre la mycose des ongles

On lui reconnaît communément une richesse incroyable en vitamine C. Néanmoins, cet extrait est aussi un anti-fongique et antioxydant notoire. et on le considère souvent comme un antibiotique naturel. Vous pouvez trouver ce produit aux multiples applications dans vos pharmacies et magasins bio. Ici, nous vous conseillons l’application locale de quelques gouttes à réaliser deux fois par jour minimum.

5) Un peu de jus de citron

Son acide citrique en fait un grand ennemi des mycoses de l’ongle. En effet, ces composants lui confèrent un pouvoir antifongique et antiseptique. Ainsi, vous pouvez l’utiliser pur à même l’ongle ou tremper l’orteil affecté dans ce jus pendant 30 minutes avant de rincer.

6) Le vinaigre de cidre bio, l’un des meilleurs remèdes contre la mycose de l’ongle

Dans la cuisine, le citron n’est pas le seul ingrédient antiseptique. Le vinaigre de cidre peut également être utilisé comme l’un de ces remèdes très efficaces contre la mycose des ongles grâce à cette propriété. À l’instar du bicarbonate, vous pouvez en glisser 5 cuillères à soupe dans une bassine d’eau. Ensuite, offrez à votre pied infecté un petit bain d’une quinzaine de minutes suivi d’un séchage soigné. Surtout, n’oubliez pas les interstices pour éviter la prolifération ! Par ailleurs, utilisez bien ce remède matin et soir pour une meilleure efficacité.

7) Les meilleures huiles essentielles contre l’onychomycose

Ici, il y a par exemple :

  • Le tea tree (arbre à thé), l’antibactérien et anti-fongique le plus célèbre
  • La lavande, tout aussi connue et reconnue
  • Le thym à linalol, un anti-infectieux qui peut aussi être utilisé chez l’enfant ou la femme enceinte
  • L’origan
  • Le palmarosa
  • L’écorce de cannelle
  • Le cèdre de l’Atlas

En général, on conseille de les diluer dans de l’huile végétale, notamment celle de coco dont l’acide caprylique constitue un bon antifongique. Entre autres, vous pouvez faire une synergie avec 10 ml d’huile végétale et 1 ml de palmarosa, 1 ml de tea tree et 1 ml de thym. Cependant, l’huile essentielle d’arbre à thé peut être utilisée pure si votre peau le supporte. Vous pouvez appliquer vos mélanges à même l’ongle et sur votre chaussette. Par ailleurs, prenez bien en compte les contre-indications avant de vous lancer dans leur utilisation. Bien souvent, elles ne conviennent pas aux enfants et femmes enceintes.

8) Le bain de pied insolite contre les mycoses

Pour détruire les champignons parasites de l’ongle, vous pouvez utiliser… du bain de bouche ! En effet, ce dernier n’a pas son pareil pour désinfecter et traiter l’ongle. Pour ce faire, mélangez-en 500 ml avec la même quantité de vinaigre. Ensuite, diluez le tout dans un litre d’eau et plongez le ou les pieds affectés dans la préparation. On vous l’accorde, le bain de bouche n’est pas la solution la plus naturelle qui soit, mais on se devait de vous le proposer vu son efficacité !

9) Et enfin de l’argent colloïdal, le dernier dans cette liste des remèdes contre la mycose des ongles

À l’occasion de notre article sur les différentes utilisations de ce produit, nous avions déjà évoqué son efficacité sur les mycoses. En effet, ce produit assainissant et cicatrisant permet de supprimer les germes. Anti-infectieux, mais aussi anti-pathogène, il peut aussi être utilisé pur sur la peau. Ainsi, pas besoin de se lancer dans des mélanges ! Du coup, vous pouvez imbiber une compresse stérile de ce liquide et le laisser poser 10 minutes sur l’ongle quotidiennement. Sinon, un simple coton-tige permettra une application précise sur l’ongle et ses contours. En tous les cas, il est inutile de rincer après coup.

 

8 moyens efficaces de combattre la sensation de fatigue

Même en ayant une routine et des habitudes saines, on n’est pas à l’abri de ressentir de la fatigue de temps en temps. On a parfois envie de dormir en pleine journée, car on sent l’énergie nous quitter subitement. Avec la rentrée et l’abandon des habitudes de vacances, on peut avoir du mal à récupérer et faire face à de longues journées. Aussi, les changements de saison ou de rythme peuvent nous laisser sur les rotules. Ainsi, si vous avez besoin d’un coup de boost et de remèdes pour faire face à ce problème, voici 8 moyens d’être moins exténué !

1) Le lait de poule pour chasser la fatigue hivernale

Cette boisson plutôt consommée en période hivernale est un remède traditionnel pour redonner du tonus, surtout si la fatigue n’est que passagère. Un verre par jour suffit à redonner la forme à quiconque l’avait perdue. Les recettes changent parfois d’une mamie à l’autre. Notre recette, c’est de mélanger un jaune d’œuf avec 4 c. à.c de sucre de canne ou de miel, d’ajouter une c.à.c de rhum si vous le souhaitez et de mélanger jusqu’à ce que cela blanchisse. Faites chauffer 100 ml de lait dans une casserole et versez le tout dans une tasse où vous mélangerez bien. Finissez avec une pincée de cannelle et buvez cette boisson qui sent bon l’hiver au coin du feu.

Le truc en plus : En complément, pensez à vous promener dehors pour laisser l’air frais et la lumière du soleil vous dynamiser. En hiver, on a tendance à se priver de ces coups de pouce naturels pourtant si efficaces !

2) Vinaigre de cidre et miel : le coup de boost express

Si vous avez besoin de vous requinquer un bon coup, nous vous conseillons d’ajouter 2 c.à.c de vinaigre de cidre et 1 c.à.c de miel à un grand verre d’eau minérale. Simple et radical : tout ce qu’on aime même si le goût ne fera peut-être pas l’unanimité !

3) Boisson à l’avoine toute douce contre la fatigue

L’avoine peut vous apporter énormément de tonus. Profiter de ses propriétés est en plus assez facile. Pour ce faire, il vous faudra une boisson composée de 1 c.à.s de flocons d’avoine que vous faites porter à ébullition dans 250 ml d’eau. Filtrez ensuite le tout et laissez refroidir avant de boire.

4) Le jus de carotte

Si vos journées sont longues, vous serez ravis d’apprendre que le jus de carotte vous donnera l’énergie dont vous avez besoin pour tenir. Il suffit d’en boire un verre le matin. Si vous avez la chance d’avoir le temps de préparer vos propres jus le matin, nous vous conseillons de passer une orange épluchée et 2 carottes bio avec la peau à la centrifugeuse. Avec une pincée de cannelle en poudre, vos papilles ne vont pas en revenir. Sinon, ajoutez-y un morceau de gingembre gros comme une phalange et une pomme. Ces trois-là sont sans pitié pour en finir avec la léthargie !

5) La boisson à l’oignon

Tranchez un oignon en lamelles et ajoutez cela à ½ l d’eau pour le faire cuire pendant 15 minutes. Filtrez ensuite le tout et buvez-en 1 fois par jour jusqu’à ce que la fatigue soit un mauvais souvenir. Ce n’est peut-être pas très appétissant, mais ce qui compte, c’est que cela fonctionne !

6) Contre la fatigue liée à la chaleur

Vos batteries sont à plat lorsque les températures battent leur plein ? C’est peut-être parce que vous perdez du magnésium en transpirant ! De fait, nous vous conseillons une cure de chlorure de magnésium pendant trois semaines. Pour ce faire, diluez-en 1 sachet dans 1L d’eau (ou de jus de fruits si le goût vous insupporte). Puis buvez-en un verre de 200 ml chaque matin. Ainsi, vous ferez le plein d’hydratation et de magnésium en un coup. Par contre, cela ne conviendra pas si vous devez surveiller votre consommation de sel…

7) La cerise contre la fatigue liée aux longues journées ou au manque de sommeil

En bon fruit rouge qu’elle est, la cerise apporte de la vitamine C, notamment l’acérola qui met l’orange au tapis en en étant 30 à 40 fois plus riche. De son côté, la griotte permet d’apporter de la mélatonine pour mieux dormir et donc se réveiller énergisé. De plus, la cerise est globalement revitalisante et immunostimulante en plus d’apporter du fructose pour l’effet coup de boost. Du coup, on ne se privera pas d’en faire un jus maison en privilégiant le type de cerise qui nous convient le mieux ! Ici, mixez-en une vingtaine bien mûres et filtrez ou tamisez. Si besoin, ajoutez de l’eau pour améliorer la texture et du sucre ou du miel si c’est trop acide. À boire le matin ou le soir suivant les effets recherchés.

8) Et enfin, pour ceux qui sont toujours exténués le matin…

La boisson réveil matin n’est pas le café ! Pour plus d’efficacité, lancez-vous dans la préparation d’une infusion citron-menthe imbattable. Pour ce faire, munissez-vous du jus d’un citron bio, d’un centimètre de racine de gingembre pelée et écrasée et d’une branche de menthe. Mettez le tout dans un verre et couvrez de 250 ml d’eau frémissante. Ensuite, ajoutez 1 cl de miel, laissez un peu reposer et filtrez pour retirer le gingembre et la menthe. Vous nous en direz des nouvelles ! 😉

Mode : les 5 vêtements et accessoires les plus mauvais pour la santé

Penser à bien s’habiller et avoir du style est une chose. Néanmoins, à trop penser à trouver la tenue idéale, on en oublie parfois ce qui est essentiel : notre confort et notre santé. Bien sûr, dire que des vêtements sont mauvais pour la santé peut sembler exagéré, mais reste que certains peuvent laisser des traces. En plus, la toxicité des matériaux et produits utilisés lors de la production peut nuire à notre peau. Alors, même s’il ne faut pas nécessairement tout bannir, on peut veiller à porter certaines pièces avec modération. Aussi, connaître ces éléments peut vous guider dans votre shopping et votre quotidien. Pour protéger votre peau, votre santé, mais aussi souvent la planète, voici les vêtements et accessoires les plus “dangereux” de la garde-robe.

1) Les chaussures trop hautes

Être dans l’excès n’est jamais bon et cela se vérifie dans cette liste des vêtements et accessoires mauvais pour la santé. Bien sûr, vous connaissez sûrement déjà les effets délétères que l’on prête aux talons. Et même s’il existe des astuces pour les porter plus confortablement, cela reste un élément qui ruine sacrément le dos. Vu que les jambes sont beaucoup sollicitées pour compenser, cela favorise les oignons, les éperons calcanéens et la fasciite plantaire. En plus, cela peut se solder par des cors et durillons aussi douloureux que laids.

2) Ou au contraire les chaussures trop plates

Les chaussures plates sont aussi dans le viseur… Nos petites chaussures type ballerines aux semelles trop fines ne protègent pas assez notre bassin, genoux, dos et cou, ce qui peut occasionner des douleurs. Le manque de soutien de la voûte plantaire entraîne au passage une pression sur le muscle qui fait la jonction entre le talon et les orteils, ce qui augmente les douleurs. Qui plus est, cela déforme nos pieds à l’instar des bouts pointus qui font les orteils en griffe ou donne des oignons ! Enfin, ne parlons pas des tongs qui figurent dans cette liste des vêtements et accessoires mauvais pour la santé à cause de leur manque de soutien total. En effet, cela peut provoquer un mauvais alignement des genoux et des chevilles et une déformation des orteils et des os. En plus, ce sont des nids à bactéries… Pas très ragoûtant tout ça !

2) Le sac à main qui pèse 3,5 tonnes

Dans votre sac à main, vous portez “toute votre maison”. Du coup, entre les indispensables et les “au cas où” (qui n’arrivent jamais), celui-ci a vite fait de peser très lourd… Mais à trop fourrer toute sa vie à l’intérieur, on en paie vite les frais !

Ainsi, en plus de favoriser les risques de développer une mauvaise posture à cause de l’asymétrie provoquée, cela peut aussi affecter votre démarche selon une étude de 2013 publiée dans le Journal of Physical Therapy Science. Au passage, vous pouvez aussi bien aggraver que donner des problèmes de dos. C’est aussi un facteur favorisant des douleurs à l’épaule, au cou ou des maux de tête. Enfin, cela fragilise les articulations lorsqu’on le porte au coude, car cela le rend trois fois plus lourd que sur l’épaule. Selon le Time, un sac ne devrait pas dépasser 10 % du poids corporel. Or, on y arrive très vite avec tout notre fourbi.

3) Le jean slim ou le skinny sont d’autres vêtements mauvais pour la santé

Bons pour le galbe des jambes, ces vêtements s’avèrent très mauvais pour la santé. Sans parler du cas extrême de cette jeune Australienne qui avait fini aux urgences après être restée trop longtemps accroupie dans son skinny et avoir fait un malaise, ce type de pantalon trop serré ne fait pas du bien à notre corps. Et si la jeune femme en question a eu la chance de pouvoir remarcher, une étude publiée dans le Journal of Neurology Neurosurgery and Psychiatry avait expliqué que s’accroupir trop longtemps dans un jean slim pouvait endommager les fibres musculaires et terminaisons nerveuses des jambes au point de ne plus pouvoir jamais le faire !

En plus de nuire à la circulation sanguine, il y a donc une compression des nerfs appelée la méralgie paresthésique. Si vous ressentez des picotements, inconforts ou engourdissements dans votre slim, c’est à cette pathologie que vous les devez. Enfin, en plus d’endommager vos nerfs et vos muscles à la longue, cela favorise la cellulite et les varices.

Les trucs en plus à savoir : le combo jean slim + talons hauts est encore plus néfaste, car cela crée une inclinaison en changeant l’axe du bassin qui met encore plus le nerf sous pression. Aussi, attention au jean taille haute qui comprime le ventre et la respiration. En effet, il peut donner des crampes !

4) Difficile de ne pas mentionner le string !

Contrairement à ce que l’on entend parfois, le string ne donne pas d’hémorroïdes ! En revanche, il peut les irriter davantage et les aggraver si vous en avez déjà. De la même manière, le string peut aussi favoriser les infections et les irritations chez les personnes déjà sujettes aux infections urinaires et vaginales (mais pas si vous n’en avez jamais souffert). En plus, la peau n’est pas protégée par ce petit bout de tissu. De fait, elle se frotte aux matières peu aérées du pantalon, notamment s’il est serré. Cela favorise donc les microcoupures et la multiplication des bactéries.

5) Les vêtements mauvais pour la santé simplement à cause de la composition de leur tissu

De nombreuses fibres utilisées dans l’industrie du textile sont traitées avec des produits toxiques et allergisants. Or, si le nettoyage avant de porter un vêtement neuf est un conseil important que beaucoup oublient (à leurs risques et périls), cela ne règle pas complètement le problème de toxicité du tissu. Et si la mode bon marché est souvent pointée du doigt pour les tissus et produits nocifs qu’elle utilise, elle n’est pas seule…

Voici quelques exemples :

  • Tout d’abord, il y a les matières synthétiques issues de molécules chimiques parfois novices à cause de leur effet allergisant et toxique. Le nylon, l’acrylique, le polyester ou encore l’acétate sont aussi de grosses sources de microplastiques nuisibles à la planète qui se libèrent au fil des lavages.
  • Aussi, le tissu infroissable est à base de méthanal (ou formaldéhyde), un ingrédient cancérogène reconnu par le CIRC.
  • Par ailleurs, le bambou qui est pourtant naturel et écologique est raide et râpeux à l’état naturel. Ainsi, une étude de la marque Patagonia avait démontré que les processus pour le rendre doux et utilisable nécessitaient de nombreux produits chimiques dangereux pour la peau et mauvais pour le système reproductif.
  • La laine irrite quant à elle les peaux sèches et sensibles. Elle peut entraîner des poussées d’eczéma sur toutes les peaux.
  • De plus, les boutons en nickel des shorts et pantalon sont très irritants et allergisants.
  • Autre ingrédient des vêtements qui cause des allergies parfois graves : le latex de nos pantalons, gants et autres élastiques.

Bouton de fièvre: un remède naturel puissant et quelques conseils

Aujourd’hui, on estime que 7 millions de Français souffrent d’herpès buccal (plus communément et joliment surnommé “bouton de fièvre”). Il trouve son origine dans un virus, le Herpès Simplex Virus 1 (HSV1), qui est très commun au sein de la population et peut se manifester plus ou moins facilement suivant les personnes. Ainsi, vous pouvez être affecté sans avoir de symptômes tels que les boutons ! Notre mode de vie stressant est un facteur favorisant et malheureusement, il faut bien dix jours, voire deux semaines pour s’en défaire une fois qu’il s’installe sur un coin de la bouche. De plus, c’est contagieux dès les premiers signes annonciateurs, mais si vous optez pour un traitement dès que cela commence (picotement, démangeaisons, chaleur…), vous éviterez les grosses lésions très gênantes et réduirez le temps où le bouton de fièvre sera là. Voici un remède naturel puissant et nos meilleurs conseils !

Ce qu’il faut :

  • 170 g de miel non pasteurisé
  • 15 gouttes d’huile essentielle de lavande
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée

Les étapes :

1) Tout d’abord, procurez-vous tous les ingrédients et trouvez un pot hermétique que vous stériliserez avant l’utilisation.

2) Ensuite, versez-y tous les ingrédients en respectant bien les doses. Inutile de surdoser avec ces huiles concentrées !

3) Pour finir, mélangez bien. Le remède est prêt.

4) Appliquez ce mélange traitant sur le bouton de fièvre deux fois par jour.  Laissez poser aussi longtemps que possible.

Pourquoi ça marche ?

Depuis une étude menée en 2004, les effets positifs du miel sur les boutons de fièvre pour une guérison rapide avaient été prouvés. Cela s’explique par des vertus antimicrobiennes puissantes. Il peut donc être appliqué dans la journée sans problème pour favoriser la disparition de l’herpès labial. Cependant, les sirops sucrés estampillés “miel” du supermarché sont dénaturés et n’aideront en rien. Du coup, veillez à utiliser un vrai miel non pasteurisé d’apiculteur de préférence. Quant aux huiles essentielles, celle de menthe est antivirale et celle d’arbre à thé est antibactérienne, antifongique et antivirale. Enfin, celle de lavande apaise les douleurs et démangeaisons, ce qui en fait un bon complément du soin.

Quelques conseils pour que votre bouton de fièvre guérisse mieux et éviter que ça recommence:

  • Tout d’abord, faites le plein de probiotiques pour aider la guérison (kimchi, kombucha fait maison, vinaigre de cidre, yaourts…).
  • Réduisez l’inflammation et la rougeur avec une compresse froide à base de glaçon. Comptez 5 à 10 minutes d’application plusieurs fois dans la journée.
  • N’appliquez ni cortisone, ni alcool (qui entretient l’herpès), ni maquillage dessus (il retarde la guérison).
  • Ne grattez jamais les croûtes.
  • Puis lavez bien ou changez ce qui a été en contact avec le bouton de fièvre pour éviter une contamination (brosse à dents, gants de toilette, linges utilisés en compresse, taie d’oreiller…).
  • Protégez votre peau avec une crème solaire sans oublier le contour de la bouche et appliquez un baume à lèvres avec indice UV chaque jour.
  • Enfin, combattez le stress au quotidien avec des activités qui vous détendent (coloriage, écriture, yoga…).

Important pour ne contaminer personne :

  • Pour commencer, attention de ne pas toucher ou gratter. En plus, vos mains pourraient ensuite contaminer quelqu’un derrière ! Lavez-les fréquemment, surtout après avoir manipulé le bouton.
  • Par ailleurs, ne prêtez jamais rien qui entre en contact avec votre bouche (verre, fourchette, produits de maquillage, linge de toilette…).
  • Pour finir, évitez d’embrasser vos proches quand vous avez de l’herpès labial, surtout les bébés, les personnes âgées ou malades et hospitalisées (chimio, traitement immunodépresseur, sida…). C’est triste, mais cela peut être extrêmement dangereux pour elles !

Quels sont les bienfaits de l’Aloe vera ?

Les vertus de l’Aloe vera sont nombreuses que ce soit pour notre peau ou pour nos intestins.

Pour la peau il sert en usage externe en raison de ses vertus hydratantes, apaisantes et cicatrisantes, car il stimule la production de nouvelles cellules. Ses principes actifs pénètrent jusqu’au derme et l’hypoderme et activent la microcirculation. L’Aloe vera est donc recommandé pour les peaux fatiguées et déshydratées.

Mais il peut également apaiser les douleurs liées à une exposition prolongée au soleil, aux brûlures, mais aussi aux ampoules et piqûres.

Appliqué sur les cheveux secs et les cuirs chevelus pelliculaires il sera également d’une grande utilité.

Au niveau interne l’aloe vera facilite la digestion. Il régule le transit grâce à son effet laxatif. Si vous souffrez de gaz, ou de digestion difficile n’hésitez surtout pas à en consommer. Il permet d’équilibrer le métabolisme car il est très riche en nutriments et stimule par ailleurs les défenses immunitaires. En cas de fatigue ou de stress il devrait vous redonner de l’énergie. Pour cela effectuez une cure de 3 semaines.

Vous pouvez vous procurer de l’aloe vera dans le commerce sous forme de gel, de crème ou de boisson. Mais vous pouvez également le cultiver vous-même ! Il faut pour cela acheter chez un horticulteur un pied que vous mettrez dans votre maison (et non dans votre jardin) près d’une fenêtre. Après 4 ans il vous fournira la pulpe nécessaire. Il faudra alors couper une feuille et la fendre dans le sens de la longueur pour collecter la pulpe. Vous pourrez l’utiliser aussitôt ou la conserver quelques jours au froid.

Comment soulager un mal de dos ?

Environ un tiers de la population souffre du dos. S’il peut être difficile de s’en débarrasser, il existe néanmoins des remèdes naturels pour soulager la douleur.

D’abord vous pouvez vous faire masser le dos avec de l’huile d’arnica.

Ensuite sachez que la chaleur peut vous aider à vous décontracter. Dès que votre dos commence à vous faire souffrir, posez dessus une bouillotte.

Puis l’acupression peut être efficace. Pour cela utilisez un tapis ou un coussin d’acupression. Les picots vont stimuler les points d’acupuncture provoquant la sécrétion d’endorphines et d’ocytocine qui vont vous relaxer tout en stimulant la circulation sanguine.

Par ailleurs pour détendre les muscles du dos, notamment les muscles paravertébraux, plongez votre dos et vos jambes dans un bain de sel d’Epsom. Grâce au magnésium vous devriez rapidement ressentir moins de douleur et de tensions dans vos muscles.

Enfin rien de tel que la marche pour prévenir et même se débarrasser d’un mal de dos. Il faut la pratiquer le plus fréquemment possible, dans l’idéal quotidiennement.

Comment booster ses défenses immunitaires ?

Notre système immunitaire nous protège contre les attaques quotidiennes des virus, bactéries, champignons et autres parasites.

Pour maintenir notre organisme en bon état et éviter de tomber malade il faut donc l’entretenir. Pour cela voici les recettes naturelles de nos grands-mères.

Les tisanes de Lapacho

D’abord elles nous conseillent de boire des tisanes d’une plante appelée Lapacho. Ses vertus sont tout à la fois antifongiques, antivirales et anti-inflammatoires. Mettez 4 cuillères à soupe de cette plante séchée dans un litre d’eau et faites bouillir pendant 5 minutes. Après un quart d’heure d’infusion buvez cette solution au rythme d’une tasse par jour, le matin. Vous pouvez augmenter le nombre de tasses si l’infection est déjà déclarée. Cette astuce ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes, allaitantes, les personnes atteintes de maladie auto-immunes ou prenant des anticoagulants.

Les bourgeons d’églantine

Par ailleurs les bourgeons d’églantine qui ont une faible teneur en alcool peuvent calmer les infections respiratoires et les douleurs articulaires. Particulièrement adaptés à l’organisme des enfants, mélangez quelques gouttes dans un verre d’eau. Le nombre de gouttes dépend de l’âge de l’enfant. Chez les adultes ce sera 5 gouttes trois fois par jour.

L’huile essentielle de ravintsara

Ensuite l’huile essentielle de ravintsara est utilisée depuis longtemps pour stimuler les défenses immunitaires mais également pour régler les problèmes d’insomnie. Mettez 2 gouttes de cette huile essentielle sur votre torse, au niveau des poignets ou sur la voûte plantaire des enfants. Chez les adultes pour l’utiliser en usage interne il vous faut au préalable demander l’avis d’un médecin. Il s’agira le plus souvent de mélanger deux gouttes jusqu’à trois fois par jour dans une cuillère de miel ou de gelée royale. Attention ne pas utiliser cette huile essentielle avant 7 ans ni pendant les 3 premiers mois de grossesse.

Le ginseng

Dans la médecine traditionnelle chinoise le ginseng est connu comme un merveilleux tonifiant. Il faut en prendre 200 mg 2 fois par jour.
Si vous n’êtes pas allergique aux produits de la ruche, la gelée royale est fortement conseillée tout comme la propolis. Il faut en consommer pendant 3 semaines.

L’extrait de pépins de pamplemousse

L’extrait de pépins de pamplemousse agit efficacement contre près de 800 types de bactéries et virus. Il est préférable d’en consommer sous forme liquide et sans alcool, en prévention ou bien pour lutter contre une infection de la sphère ORL déjà installée.

La teinture-mère d’Echinacée

Citons encore la teinture-mère d’Echinacée, cette plante à fleurs pourpres qui permet de prévenir un grand nombre d’infections. Il faut en verser 50 gouttes trois fois par jour dans un verre d’eau pendant une vingtaine de jours et en boire une fois le matin. Attention car cette teinture contient un peu d’alcool.

L’acérola

Enfin l’acérola est particulièrement riche en vitamine C, puisqu’elle en contient 10 fois plus que l’orange. Parmi ses vertus figurent ses effets antioxydant, antiseptique et anti-infectieux. Ce fruit donnera donc de l’énergie à votre organisme en cas de fatigue.

Où acheter ?

Sur Internet :Acheter de l’acerolaacheter de l’huile essentielle de ravintsara, acheter de l’extrait de pépin de pamplemousse.

Vous avez une peau acnéique ? Voici les meilleurs produits pour y remédier

Vous en avez assez d’avoir le teint irrégulier à cause de vilaines imperfections ? Misez sur des produits efficaces qui viendront purifier en douceur votre peau.

Chaque matin vous voyez des petits boutons pointés le bout de leur nez et vous ne trouvez pas de solution ? Pas de panique des produits existent pour vous soulager.

Même si de nombreuses personnes pensent que lorsque l’on a la peau à tendance acnéique il est nécessaire de la décaper avec des produits qui vont assécher les boutons, ce n’est vraiment pas la solution. Au lieu d’apaiser vos souffrances, ces produits vont irriter votre peau et les imperfections reviendront de plus belle pour se venger de s’être faite attaquer.

La solution ? Miser sur des produits doux destinés aux peaux sensibles sur la totalité du visage et choisir des produits spécifiques à l’acné sur les zones à imperfections.