Archives

Une solution au top pour se débarrasser des cochenilles

Avec leur sale manie qui consiste à sucer la sève des plantes avec leur rostre, ces petits insectes parasites sont un peu comme des vampires ! Pour peu qu’il fasse chaud, ils se plaisent partout : plantes grasses, cactus, arbustes d’ornement, arbres fruitiers, orchidées… Et en intérieur, elles sont présentes toute l’année. Or, une fois que ces nuisibles ravageurs sont là mieux vaut agir vite, car ils ne sont pas faciles à déloger. L’observation est donc un élément clé pour les démasquer dès leur arrivée et pourrait être suivie d’une mise en quarantaine pour éviter une propagation ! Il faut aussi bien tailler les arbres, en retirer les branches mortes ainsi que les morceaux infestés que vous devez brûler. Mais surtout, lorsque l’invasion de cochenilles nuisibles est déclarée, n’hésitez pas à concocter ce super mélange très efficace. En pulvérisation, il aidera le jardinier dans sa lutte biologique contre le cochenille.

Ce qu’il faut :

  • Une cuillère à café de savon noir liquide
  • Puis une autre cuillère à café d’alcool à 90°
  • Et enfin une cuillère à café d’huile de soja (ou autre huile végétale comme l’huile de colza)
  • Flacon pulvérisateur

Les étapes :

1) Il faut ajouter votre savon noir, votre alcool et votre huile de soja à un litre d’eau et bien mélanger. Vous pouvez faire cela directement dans votre flacon pulvérisateur. Votre insecticide est déjà prêt à l’emploi.

2) Mettez un film plastique à la surface du pot pour éviter de mettre du produit dans la terre.

3) Vaporisez votre solution traitante sur les feuilles, tant au dessus qu’en dessous. Ces bestioles ont en effet tendance à se cacher sous les feuilles, alors n’oubliez aucun recoin ! Ensuite, recommencez les pulvérisations une heure plus tard.

4) Faites cela une fois par semaine pendant deux mois. L’infestation et prolifération de cet insecte parasite ravageur ne sera plus un problème sur vos plantes d’intérieur ou d’extérieur (orchidée, cactées, arbres et arbustes, certaines espèces ornementales, etc.).

Techniques alternatives contre les cochenilles :

Cochenilles parasites insectes cactus<img class= » wp-image-33994″ src= »https://astucesdegrandmere.net/wp-content/uploads/2018/06/Cochenilles-sur-un-cactus.jpg » alt= »Cochenilles parasites insectes cactus » width= »523″ height= »392″ srcset= »https://astucesdegrandmere.net/wp-content/uploads/2018/06/Cochenilles-sur-un-cactus.jpg 400w, https://astucesdegrandmere.net/wp-content/uploads/2018/06/Cochenilles-sur-un-cactus-300×225.jpg 300w, https://astucesdegrandmere.net/wp-content/uploads/2018/06/Cochenilles-sur-un-cactus-192×144.jpg 192w, https://astucesdegrandmere.net/wp-content/uploads/2018/06/Cochenilles-sur-un-cactus-384×288.jpg 384w, https://astucesdegrandmere.net/wp-content/uploads/2018/06/Cochenilles-sur-un-cactus-364×273.jpg 364w » sizes= »(max-width: 523px) 100vw, 523px » />
Cochenilles sur un cactus – Crédits : Wikimedia Commons/Chandon

Ce mélange est ultra efficace, mais si vous n’avez pas envie de vous procurer les ingrédients, il existe d’autres méthodes.

  • Jusqu’à trois fois par semaine, traitez vos plantes infestées avec un produit à base d’un litre et demi d’eau et de 150 ml de savon noir. Cette eau savonneuse peut aussi être efficace contre les pucerons et d’autres prédateurs pour vos plantes vertes.
  • Aussi, vous pouvez faire un mélange d’eau et de savon noir plus concentré à passer à l’éponge sur la plante.
  • Imbibez un coton-tige d’alcool à brûler ou de vinaigre blanc et tamponnez les cochenilles. Par contre, n’en versez pas sur les racines ou la terre !

Par ailleurs, quelques gestes d’entretien peuvent aider contre les cochenilles farineuses. Tout d’abord, comme expliqué tantôt, il faudra tailler un peu, car les arbres non taillés les attirent. Du reste, grattez la terre sous les arbres et les plantes, car les cochenilles et leurs larves y trouvent refuge lors des saisons froides en attendant l’été.

Comment dégivrer rapidement et facilement son congélateur

Un congélateur qui n’est pas entretenu régulièrement entraîne une surconsommation d’énergie. Et bien sûr, cela peut provoquer des écoulements d’eau qu’on préférerait éviter dans sa cuisine et sur le frigo.  En plus, le givre qui s’y installe prend beaucoup de place et laisse moins d’espace pour caser les aliments congelés. Or, avec l’été qui arrive, il est toujours agréable de pouvoir compter sur cet appareil pour ranger toutes nos glaces et des glaçons pour notre café glacé ! Pour parer à de pareils désagréments, il suffirait de dégivrer son congélateur au moins deux fois dans l’année, mais c’est une corvée que la plupart d’entre nous (pour ne pas dire tout le monde) préfèrent remettre chaque fois à plus tard. Voici une astuce pour faciliter votre combat contre la glace et dégivrer rapidement votre congélateur.

Pour dégivrer, le congélateur, munissez-vous :

  • D’une spatule en bois (ou d’une raclette en plastique)
  • De deux petites casseroles
  • D’un seau en plastique

 Dégivrer le congélateur, comment ça marche ?

1. Faites bouillir de l’eau dans la première casserole pour préparer la décongélation de la couche de glace.

2. En attendant, débranchez votre congélateur et videz entièrement ses étagères. Entreposez vos denrées alimentaires dans un endroit frais le temps que vous procédiez au ménage de chaque compartiment. Il ne faudrait pas nuire à la conservation des aliments frais en les laissant à température ambiante !

3. Lorsque l’eau est bouillante, mettez la casserole à l’intérieur du congélateur. La vapeur d’eau chaude accélérera la fonte de la glace dans votre appareil électroménager.

4. Faites chauffer une deuxième casserole d’eau chaude. Puis alternez ainsi régulièrement pour amener de la vapeur d’eau chaude en continu à l’intérieur de votre congélateur. Ainsi, la glace avec laquelle il fallait habituellement se battre avec acharnement ne tardera pas à se détacher des parois d’elle-même. Si ce n’est pas le cas, grattez la couche de givre avec la spatule en bois et récupérez la glace dans un seau pour l’évacuer plus facilement.

5. Essuyez l’intérieur de l’appareil des compartiments à la porte du congélateur avec un chiffon ou du papier journal. Si besoin, nettoyez avec du jus de citron ou du vinaigre et une éponge s’il y a des taches ou mauvaises odeurs. Contre la formation de givre, vous pouvez aussi appliquer de l’huile en prévention ! Vous pourrez ensuite remettre vos aliments en congélation pour ne pas briser la chaîne du froid.

La prochaine fois, ne reportez pas la corvée de dégivrage à l’an prochain… Plus vous vous collerez régulièrement à la tâche, moins cela prendra de temps. Rappelez-vous que c’est l’une des meilleures manières de faire des économies d’énergie, surtout si sa consommation énergétique est élevée de base ! Votre facture sera moins affolante à la longue et vous pourrez vous faire plaisir avec des restes et autres produits surgelés en récupérant du volume utile. Son pouvoir de congélation et sa durabilité seront aussi améliorés.

Bon à savoir : Vous pouvez aussi utiliser un sèche-cheveux en soufflant de l’air très chaud sur le givre. Il fallait y penser !

Comment fabriquer un adoucissant maison écologique et naturel ?

Et si on se décidait enfin à boycotter les produits chimiques vendus dans le commerce? Première étape, remplacez votre assouplissant irritant et allergisant par un adoucissant maison réalisé simplement à base de vinaigre. En effet, les produits de supermarché ou du commerce sont efficaces. Néanmoins, leurs ingrédients chimiques les rendent très polluants et nuisibles pour la santé de toute la famille. Et surtout, les peaux sensibles ne supportent pas les effets allergènes de ce type de détergents. Optez donc pour cette formule naturelle non toxique de grand-mère qui est très efficace lavage après lavage !

Procurez-vous les ingrédients suivants pour votre adoucissant maison :

  • 1/2L d’eau
  • 300 mL de vinaigre blanc(ou vinaigre d’alcool)
  • Quelques gouttes d’une huile essentielle de votre choix pour parfumer votre adoucissant. Évitez les huiles essentielles qui donnent des irritations comme la cannelle. Le citron, la lavande vraie, l’eucalyptus, le lavandin ou la menthe fonctionneront très bien pour donner un parfum frais et une fragrance douce.
  • Procurez-vous également un grand flacon en verre d’une bonne contenance

Les étapes :

  • Mélangez tout d’abord l’eau et le vinaigre.
  • Puis ajoutez les quelques gouttes d’huile essentielle. Inutile d’en mettre trop pour ne pas polluer l’eau et tacher le linge.
  • Fermez le bouchon de votre flacon et remuez plusieurs fois. Votre mélange adoucissant pour tous textiles est prêt !

Quelle quantité utiliser et comment ? Avant chaque utilisation, remuez bien votre flacon. Il faudra verser environ 50 mL de cette super recette dans votre bac d’adoucissant pour un résultat optimal. Pensez à également utiliser une lessive maison (par exemple au savon noir ou aux paillettes de savon de Marseille) ou en tout cas une lessive naturelle et écologique pour vos lavages.

Pourquoi le vinaigre est-il le meilleur adoucissant maison ?

Si l’idée de faire des mélanges ne vous botte pas trop, vous pouvez tout à fait utiliser du vinaigre seul. Cela fonctionnera aussi bien en adoucisseur pour assouplir les tissus synthétiques comme naturels ! En plus, cela sera encore plus écologique et hypoallergénique. Et on vous rassure, cela ne laisse pas d’odeur sur le linge. Son pouvoir anti-calcaire est ce qui permet d’adoucir le linge. L’eau calcaire est en effet l’une des premières raisons pour lesquelles le linge de maison, les vêtements ou t-shirts deviennent rêches et ternes. Et bien sûr, il aide à désinfecter, désodoriser et détartrer la machine à laver. Par ailleurs, il nettoie le linge très sales et aide à retirer les dernières taches. Enfin, sachez que son pouvoir sur les mauvaises odeurs permet de retrouver des serviettes sans senteur d’humidité (et leur redonne du moelleux). Bref, il est incontournable pour un linge impeccable !

Répulsif pour chat : Le mélange naturel pour les éloigner sans leur faire de mal

Vous en avez assez que le chat du voisin vienne faire ses besoins dans votre jardin ou autour de chez vous ? On peut comprendre que vous ne supportiez pas qu’ils aient élu votre potager et vos plantations comme lieu de choix pour faire un marquage urinaire ! Même si on aime ces animaux, ils peuvent vite abîmer les massifs de fleurs que l’on peine à faire pousser. En plus, les plus allergiques aux félins peuvent avoir du mal à le supporter. Voilà 3 recommandations afin de repousser les chats du voisinage ou les chats errants en intérieur et extérieur ! En complément, relisez aussi notre article sur les répulsifs naturels sans danger pour chasser les chats hors de votre propriété. Ne désespérez pas, car un répulsif à chat est très facile à créer. Et bien sûr, ces solutions naturelles de grand-mère sont non toxiques ou nuisibles pour les matous tout en restant très efficaces.

En quête d’un répulsif à chat ? Il vous faut :

– des bouteilles en plastique

– de la moutarde ou du vinaigre d’alcool

– du poivre moulu

– de l’huile essentielle de citronnelle ou de lavande

Comment faire un répulsif inoffensif pour chat ?

1/ L’eau

Pas besoin de produit répulsif ou de répulsif à ultrason… Tout d’abord, remplissez plusieurs bouteilles en plastique d’eau du robinet. Puis placez-les aux endroits ou viennent les chats. En fait, la vue de l’eau les chassera. Alors, utiliser un spray pour en vaporiser sur lui dès que vous le voyez s’attaquer à vos pots de fleurs peut être une solution plus efficaces que de nombreux produits répulsifs ! Cela devrait lui faire comprendre d’aller poser ses petites griffes indésirables et ses marquages ailleurs que sur vos parterres fleuris et plates bandes de jardin.

2/ Un mélange à vaporiser

Ensuite, munissez-vous d’un vaporisateur. Ajoutez 2 cuillères à soupe de moutarde, 1 cuillère à soupe de poivre et 200 ml d’eau. Secouez énergiquement. Vaporisez cette solution à tous les endroits où les chats passent. Vous pouvez remplacer la moutarde par du vinaigre d’alcool dans votre répulsif pour chat. Répétez l’opération 1 fois/semaine.

3/ Les huiles essentielles agissant comme répulsif à chat

Enfin, vaporisez de gouttes d’huile essentielle de citronnelle ou de lavande là où les chats circulent. En effet, la forte odeur de ces huiles essentielles répulsives et très aromatiques agira comme un répulsif qui fera fuir le chat. En plus, la citronnelle dégage une odeur très insectifuge.

4 astuces pour faire maigrir votre chat (oui, il est trop gros !)

Votre chat est trop gros, voire carrément obèse ? Il n’est malheureusement pas le seul. Beaucoup de félins, le plus souvent stérilisés et sédentaires, souffrent en effet de problèmes de poids. Et si niveau silhouette vous le préférez ainsi, sachez que comme pour nous, un surpoids chez l’animal peut entraîner des conséquences désastreuses pour son organisme (diabète, douleurs articulaires ou problèmes cardiaques). Mais vous l’aimez votre chat, n’est-ce pas ? Après tout, il vous accepte bien chez lui. Alors comment fait-on ?

Il convient généralement d’emmener votre animal voir un vétérinaire pour pallier ce souci d’obésité. Il pourrait par exemple vous conseiller une alimentation adaptée et vous informer sur les dosages à respecter. Mais sachez qu’il existe aussi des méthodes naturelles pour maintenir pépette en forme. Il vous lancera peut-être des regards tueurs, mais dites-lui que c’est pour son bien (on sait que vous parlez à votre chat).

1 — Régime Courgettes

En plus des croquettes, bien sûr. Vous pouvez également remplacer les friandises en lui donnant quelques morceaux de haricots verts cuits à l’eau. Pour rendre les légumes plus appétissants, n’hésitez pas à y ajouter une cuillère à café de jus de thon. En les mangeant, il se remplira l’estomac et fera moins d’allers/retours vers sa gamelle. Rappelons au passage qu’il est important de lui laisser de l’eau à volonté (les croquettes, ça déshydrate). Oui, je sais, les courgettes et haricots c’est un peu dur pour votre chat. Mais encore une fois, rien ne doit surpasser la bonne santé de votre animal.

2 — Placer des gamelles à différents endroits

Vous l’avez sans doute remarqué : à la maison, c’est votre chat qui commande. Vous êtes sur SON territoire et IL vous tolère. Lui vit sa vie de pacha tandis que vous trimez tous les jours au boulot pour lui payer à manger. Vous ne pensez qu’il pourrait faire quelques efforts ? Plutôt que de ne lui proposer qu’une seule gamelle, placez-en deux ou trois dans la maison. Mettez-en une en hauteur par exemple et cachez l’autre. Dans la nature, sa nourriture ne lui viendrait pas toute cuite dans la gueule (de toute façon, c’est ça ou les haricots).

3 — De l’exercice, encore de l’exercice

Disons-nous les choses honnêtement : votre chat est un vrai fainéant. Si petit il sautait partout, il passe aujourd’hui la plupart de son temps à dormir/manger/dormir/manger… Il va même jusqu’à feindre que sa gamelle est vide alors qu’elle est à moitié pleine. Bref, ça suffit. Sa nourriture est beaucoup trop riche pour que votre animal se laisse aller à ne rien faire. Et si vous preniez le temps de jouer avec lui ?

Pas besoin de vous ruiner à lui acheter des arbres à chat ou des peluches hors de prix (ce n’est pas donné ces trucs, hein ?), un simple carton suffit, ou de la ficelle et un bouchon de liège. Sinon, vous pouvez carrément lui lancer des balles en papier aluminium. L’important, c’est qu’il bouge ses grosses fesses. Et entre nous, ce n’est pas génial de jouer avec son chat ?

4 — La solution antistress

Comme pour l’Homme, le stress est également un facteur de prise de poids chez le chat. Il va avoir tendance à manger pour se rassurer. Faites alors confiance à Laurent Voulzy et au pouvoir des fleurs ou plus précisément aux fleurs de Bach avec le produit Rescue. Essayez de vous procurer un peu de cet élixir et mettez simplement 3 ou 4 gouttes dans sa gamelle d’eau. Vous verrez, votre chat va se détendre. Et vous aussi.

Voici les 5 races de chats les plus affectueuses

Vous voulez adopter un chat mais vous hésitez pour la race ? Découvrez les races les plus câlines !

Vous êtes décidé : vous voulez adopter un chat. Excellente initiative ! Si vous voulez un chat très câlin et qui vous donne beaucoup d’amour, sachez que le caractère peut jouer mais aussi la race. En effet, certaines races de chats vont donner des spécimens très affectueux. Découvrez lesquelles !

Le Ragdoll

Le Ragdoll est un véritable pot de glue. Il a besoin de la présence humaine et demande constamment des câlins. Avec son poil long et fluffy, le caresser est très agréable.

Le Maine Coon

Derrière sa taille impressionnante, le Maine Coon est un véritable nounours ! Il adore être entouré et se faire caresser. Ça reste aussi un chat très joueur et extrêmement sociable. Il lui faut toutefois un terrain de jeu à la hauteur de sa stature !

Le Siamois

Le Siamois est souvent réputé pour avoir un caractère assez fort, mais il reste l’une des races de chats les plus affectueuses. Il parfois comparé à un chien tant il est fidèle et patient, notamment avec les plus jeunes.

Le Scottish Fold

Avec ses petites oreilles, difficile de ne pas craquer pour le Scottish Fold ! Et pour cause, cette petite bête adore être câlinée et vous le rendra bien !

Le Havana Brown

Le Havana Brown est sans doute l’un des chats les plus affectueux. Derrière son apparence de panthère noire se cache un petit animal au caractère très doux et sensible. Ce chat est très demandeur et n’hésite donc pas à réclamer des caresses de la part de son entourage.

Rassurez-vous, il y a d’autres races de chat qui sont aussi très tendres avec les humains. Les petits chats de gouttière type  » européens  » sont aussi très sociables et selon le caractère, peuvent se révéler être de véritables usines à ronrons !

Chat en appartement : 6 astuces pour qu’il ne soit pas malheureux

Pour certains, l’idée d’un chat heureux en appartement relève de la science-fiction, voire de la maltraitance ! Et il est vrai que le chat a la réputation d’aimer les grands espaces et l’indépendance. Néanmoins, il ne faut pas faire de généralités, car certaines races se plaisent très aisément dans un petit intérieur. Ajoutez à cela les personnalités qui font que certains chats aimeront bourlinguer à l’extérieur là où d’autres seront plus tranquilles et patauds sur le canapé. Mais pour qu’un chat heureux dans un appart ou studio, son humain devra faire quelques “efforts”. En effet, les aménagements et choix que vous faites seront déterminants pour que votre animal soit épanoui ! Voici comment rendre un chat heureux en appartement.

1) Les besoins de base pour un chat d’appartement

Niveau aménagement, on fait souvent comme on peut avec l’espace que l’on a. Par contre, il y a certains points sur lesquels on ne peut pas faire de compromis. Par exemple, il faudra impérativement :

Éloigner au maximum la litière du coin repas et dodo. Vous aimeriez manger ou dormir aux w.c. avec des relents désagréables plein le nez, vous ? Il risquerait alors de ne plus manger ou de faire ses besoins ailleurs

  • D’ailleurs, videz la litière chaque jour et faites un nettoyage hebdomadaire !
  • Opter pour de la nourriture de qualité et adaptée. Sans cela, il risque de grossir rapidement, d’être en mauvaise santé et d’être gêné par ses boules de poils.
  • Surtout, laissez-lui à boire et à manger en libre accès à tout moment pour lui éviter du stress et de l’angoisse. En effet, à l’état sauvage, ces félins chassent et font plusieurs petits repas tout au long de la journée. Respectez cet instinct naturel en leur laissant de quoi grignoter dans un coin tranquille (sans bruit ou passage) !
  • Enfin, ne lésinez pas sur l’herbe à chat (cataire). Euphorisante, bonne pour son transit et non toxique, elle les aide à se purger, notamment pour se débarrasser des boules de poils.

 

2) Ne pensez pas qu’aller chez le vétérinaire ou le vacciner ne sert à rien

Bien souvent, les propriétaires de chat pensent qu’il ne risque rien dans l’appartement. Du coup, ces félins ne sont ni vaccinés ni emmenés chez le vétérinaire pour avoir des bilans de santé. Or, si votre matou ne sort pas, ce n’est pas votre cas à vous qui pouvez rapporter des virus félins de l’extérieur. C’est notamment le cas si vous touchez un chat inconnu. Très résistants, ces virus infecteront alors votre animal… d’où l’importance de le vacciner ! En plus, s’il s’échappe un jour, vous serez rassuré de le savoir au moins protégé des maladies. Rajoutons qu’il risque d’avoir des vers et qu’il faut donc faire attention de lui offrir un bon suivi.

La question de la stérilisation ou pas :

Quant à la stérilisation, cela permet d’éviter les marquages urinaires et comportements d’excitation sexuelle. On dit même que cela leur permet de vivre plus vieux. En revanche, il faudra alors soigner son alimentation pour lui éviter de trop grossir si vous faites le choix de le stériliser.

3) Mettez les griffoirs à l’honneur pour rendre votre chat heureux en appartement

Vu qu’il ne peut pas user ses griffes dehors, le griffoir revêt une importance particulière pour votre matou. En plus, griffer est un besoin comportemental : cela permet de laisser ses odeurs et une trace visuelle partout. Sans cela, les griffes peuvent devenir trop longues, pousser dans les coussinets et causer des douleurs et infections. À part pour un vieux chat moins actif qui nécessitera votre intervention pour couper ses griffes, seul le griffoir protège votre chat d’appartement des problèmes. De plus, cela l’occupe et le défoule ! Vous pouvez en installer sur les murs, les espaces perdus ou même les pieds de la table. Et s’il s’attaque au canapé ou au fauteuil, collez-y un griffoir pour que le chaton abîme moins le tissu !

4) Trouvez des coins en hauteur rien qu’à lui où il sera au calme

En plus de lui offrir un espace de repos loin du tumulte familial, ils lui permettront de toiser du regard ce qui se passe, le tout sans être vu ! Ici, on peut bien sûr s’en remettre à l’arbre à chat, d’autant qu’un modèle plus haut que large prendra moins de place. Néanmoins, on peut aussi se servir habilement de son mobilier. Par exemple, vous pouvez lui laisser un coin d’étagère sans bibelot. Sinon, il y a le haut des meubles, portes et radiateurs si son poids le permet. Avec une couverture, un hamac ou un coussin, le coin repos est tout trouvé ! D’ailleurs, les bibliothèques en escalier sont de vrais terrains de jeu pour eux. Idéalement, faites-lui un petit parcours ou installez un coin dodo face à une fenêtre (toujours fermée) pour qu’il observe le monde. Et s’il dort toujours dans les mêmes endroits (comme le placard), aménagez-les en conséquence. Par contre, ne changez pas trop ses espaces en déplaçant trop souvent les meubles. Cela pourrait le perturber.

Et si vous avez peur des poils, faites des compromis sur votre maniaquerie avec des housses protectrices. Après tout, c’est vous qui vouliez un chat ! S’il ne peut pas grimper un peu, il risque d’être malheureux ! Or, un chat malheureux et en manque d’exercice peut devenir malpropre, malade, griffeur et stressé.

5) Préparez quelques jeux pour stimuler votre chat d’appartement

Pour son équilibre, le chat a besoin de toujours avoir accès à des jeux qui stimuleront son instinct de prédation, son physique et son intelligence. En effet, il ne peut pas sortir chasser et se divertir. Du coup, il risque de tourner en rond et devenir fou d’ennui ! Ici, vous pouvez opter pour des jeux interactifs auxquels il peut jouer seul, notamment quand vous êtes absent. Puis complétez avec des jeux que vous pourrez faire ensemble. Le mieux, c’est d’en avoir plusieurs dans un tiroir et d’alterner pour qu’il ne s’en lasse pas.

6) Adopter un deuxième chat pour lui tenir compagnie : une bonne idée pour faire plaisir à votre chat en appartement ?

Malheureusement, il n’y a pas d’avis tranché sur la question. En effet, on pense souvent bien faire en lui prenant un petit frère ou une petite sœur. On s’imagine que comme des enfants, ils s’amuseront ensemble et que cela réduira l’ennui chez son minet. Et bien sûr, la cohabitation peut bien se passer. Néanmoins, questionnez bien vos motivations pour savoir si c’est pour son bien et pas seulement pour VOUS faire plaisir. C’est important, car le chat est un mammifère territorial qui peut mal supporter cette intrusion d’un autre dans SON espace à lui ! Du coup, il pourrait se trouver en compétition avec lui pour des ressources limitées : espace, eau, nourriture, attention, etc. Tout cela peut être stressant et occasionner des problèmes de comportement (bagarres, griffures, marquages urinaires décuplés, etc.). Ainsi, même un chat sociable peut se transformer en vrai dragon… En bref, méfiance ! Pesez longtemps le pour et le contre.

Punaises diaboliques : comment s’en débarrasser en 4 solutions ?

Les punaises diaboliques font couler beaucoup d’encre. En effet, cet insecte ravageur et envahissant s’est vite invité dans les cultures et plantations du monde entier. En s’attaquant à la sève des végétaux et des beaux feuillages de nos arbustes à la manière des mouches blanches, elles les laissent vite dans un sale état. Malheureusement, elle n’a en effet aucun prédateur naturel connu donc aucun auxiliaire de jardin ne peut nous venir en aide. Oubliez aussi les filets anti-insectes qui éloignent ces nuisibles, mais nuisent aussi à la pollinisation des plants. Enfin, toutes les bourses ne pourront pas se lancer dans l’achat de pièges à phéromones, l’une des rares solutions qui fonctionnent. Alors, quelles solutions naturelles et respectueuses de l’environnement s’offrent à nous ? Voici comment sauver vos végétaux en quelques astuces en cas d’invasion.

Sommaire

1) Employez la manière forte contre les punaises diaboliques

Contrairement à leurs cousines, les punaises diaboliques ne libèrent aucune odeur nauséabonde quand on les écrase. Néanmoins, on peut avoir du mal à les distinguer des autres punaises. Il faut donc avoir l’œil ! Aussi, rien ne sert de les déplacer lorsqu’on les retrouve chez soi ou dans son jardin. Elles risquent de revenir aussi vite et vos efforts seraient vains… En revanche, vous pouvez les balayer ou aspirer et les jeter dans un sac poubelle fermé. Enfin, si vous retrouvez une zone très infestée, utilisez un seau d’eau savonneuse pour les y jeter. Radical

2) Utilisez l’ail (oui, comme pour un vampire !)

Écologique, économique et basique, l’ail s’impose vraisemblablement comme un répulsif hors pair pour de nombreuses espèces d’insectes nuisibles. Souvent, son odeur agit comme un vrai repoussoir. Ces punaises ne font pas l’exception ! Pour ce faire, il vous faudra mélanger 20 ml d’ail en poudre (environ 4 cuillères à café) à 500 ml d’eau. Ensuite, transvasez le tout dans un flacon pulvérisateur pour plus de praticité. Il ne vous reste plus qu’à en vaporiser dans des zones stratégiques : rebords de fenêtre, feuilles, etc. Bref, concentrez vos efforts sur les endroits de passage. Surtout, notez que cette solution est uniquement répulsive et qu’elle ne tuera pas ces petites bêtes.

3) La menthe pour faire fuir les punaises diaboliques

Généralement, l’odeur fraîche de la menthe plaît particulièrement aux humains. Pour des animaux tels que les rongeurs ou des insectes invasifs (fourmis, pucerons, punaises…), l’opinion est toute autre ! Alors, n’hésitez pas à vous en servir en pulvérisation en en mélangeant 10 gouttes à 500 ml d’eau. Et comme pour le mélange d’ail, on en applique sur les zones de passage pour rendre la zone inhospitalière. Au passage, notez que l’huile de neem peut aussi être utilisée. En effet, elle a un effet insecticide puissant sur plus de 400 espèces d’insectes ravageurs parfois résistantes aux pesticides chimiques. Si vous en trouvez, n’hésitez pas à l’utiliser diluée !

4) Donnez sa chance à la terre de diatomée

Ce sédiment peut s’avérer très utile au quotidien.  Cependant, l’on ne sait pas toujours qu’elle peut aussi servir à se débarrasser des punaises diaboliques. Vous pouvez de fait en saupoudrer sur les rebords de fenêtres. N’oubliez pas aussi les zones où elles sont rassemblées ainsi que les zones de passage à l’intérieur ou l’extérieur. Enfin, vous pouvez tout à fait en saupoudrer sur elles. En effet, cela les déshydratera.

Le truc en plus : Plantez de l’herbe à chat (ou cataire) en guise de répulsif. Les félins l’adorent, mais la punaise diabolique l’aime beaucoup moins !

5 astuces pour dissuader votre chat de manger les plantes

Un très grand nombre de plantes d’intérieur contiennent des substances toxiques pour votre chat. C’est pourquoi il convient de l’en éloigner. Par ailleurs, vous aimez vos plantes et même si votre chat est ici le roi, ce n’est tout de même pas une raison pour les abîmer. Si vous ne pouvez vous passer ni de l’un ni de l’autre, voici quelques astuces pour éviter les catastrophes. Ce n’est pas grand-chose, mais ça peut faire la différence. En attendant, donner un carton à votre chat.

1 — L’eau à la moutarde

Vous aimez la moutarde avec votre andouillette ? Votre chat non. Il préfère l’andouillette seule. Pourquoi ? Parce qu’il n’aime pas la moutarde et ne supporte pas son odeur. N’hésitez donc pas à en verser un peu dans un vaporisateur d’eau tiède. Vaporisez ensuite ce mélange sur les feuilles de vos plantes.

Conservation des fraises : comment les garder plus longtemps ?

La saison des fraises bat son plein entre avril et juin. Et on est bien contents de connaître tous les secrets pour choisir les plus savoureuses pour en profiter ! Néanmoins, même bien choisies, elles sont malheureusement très souvent fragiles. Aussi, il vaut toujours mieux les consommer au plus vite (pour ne pas dire directement au retour du marché…). Quand ce n’est pas possible, savoir tous les petits trucs qui permettront de les garder plus longtemps est un atout de taille. Ça tombe bien, car cet article vous apprendra tous les petits secrets sur la conservation des fraises.

La conservation des fraises dans un endroit frais : une obligation

Non équeutées et entières, elles se gardent très bien pendant 48 h si vous leur trouvez un coin bien frais. Bien sûr, le bac à légumes du frigo est un classique, mais l’on peut aussi les mettre dans une cave à l’abri d’un torchon. Dans tous les cas, il faudra leur éviter les températures trop froides ou chaudes. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle la congélation des fraises n’est pas conseillée pour une future salade de fruits. Cela va altérer leur goût et leur texture et les rendra immangeables. Bref, la conservation des fraises au congélateur n’est pas bonne pour préserver leur qualité. Par contre, cela peut convenir pour préparer des smoothies, coulis ou desserts.

Le truc en plus : Sortez vos fraises du réfrigérateur 20 minutes avant de les déguster pour qu’elles délivrent tous leurs arômes.

Deux gestes clefs pour une conservation optimale des fraises

Tout d’abord, considérez l’idée de les laver avec de l’eau vinaigrée pour éviter l’apparition rapide de moisissures. En effet, les tremper dans un mélange de 250 ml de vinaigre pour 500 ml d’eau fait toute la différence. Par contre, on rince bien après coup pour éviter d’avoir un goût acide. Aussi, on les passe avec précaution à la passoire et on les sèche très soigneusement pour éviter qu’elles soient humides. Malheureusement, l’humidité est ce qui les fait le plus pourrir, alors séchez toutes les faces ! En tout cas, ne les équeutez jamais avant de procéder à un quelconque lavage (eau, eau vinaigrée, etc.) pour ne pas qu’elles se gorgent d’eau.

Du reste, n’hésitez pas à les mettre dans un tupperware ou une barquette en évitant de les empiler ou de les écraser. De fait, entre chaque couche, glissez une feuille d’essuie-tout qui absorbera l’humidité qu’elles émettent.

Derniers conseils

Si une fraise dans la barquette a une partie pourrie, ne la jetez pas : coupez juste ce qui est moisi et gardez le reste pour plus tard. Ainsi, vous évitez le gâchis, mais aussi que la moisissure s’étende aux autres fraises ! Par ailleurs, si vous avez acheté des fraises trop mûres, préparez-les tout de suite en salade avec un sirop sucre-citron. Cela permettra de les garder un peu plus longtemps grâce aux effets conservateurs du sirop. Sinon, faites-en une belle confiture ou un coulis qui se conservera plus longtemps. Autre bonne idée : glisser des rondelles dans du vin rouge ou rosé. En effet, le vin de fraises est toujours meilleur avec des fraises bien mûres. Ajoutez une pincée de poivre et de l’édulcorant ou sucre en poudre. Laissez votre vin maison reposer quelques heures au réfrigérateur pour le boire bien frais. Étonnamment délicieux…