Archive | 5 avril 2020

Eau citronnée détox pour perdre du poids

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 6
  • 2 L d’eau
  • 1 citron jaune non traité
  • 1 branche de thym frais

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 5 MIN
  • CUISSON : 0 MIN
  1. Coupez en deux le citron jaune et pressez-le afin de récupérer son jus. Retirez-y les pépins si besoin. Réservez uniquement 2 c. à soupe de ce jus pour la suite de la recette.
  2. Versez le jus de citron frais et la branche de thym dans une carafe, complétez avec l’eau, puis mélangez.
  3. C’est prêt ! Conservez cette boisson au frais jusqu’au moment de la consommer. Vous la trouvez trop acide ? N’y ajoutez pas de sucre ou de miel, préférez utiliser un édulcorant en poudre afin de la sucrer selon vos goûts.

Le moon milk, la boisson magique pour faire de beaux rêves

Le moon milk, la boisson magique pour faire de beaux rêves

Vous avez des difficultés à trouver le sommeil, malgré toute la bonne volonté du monde, la meilleure night routine, la meilleure tisane « nuit tranquille » ? Alors vous devriez peut-être tenter quelque chose de nouveau, comme le moon milk par exemple ? Au-delà de son nom ultra poétique (le lait de lune, ça donne pas envie de faire des beaux rêves déjà ?), il regorge d’ingrédients qui ont tous des effets bénéfiques prouvés sur le sommeil.

Le moon-milk, qu’est ce que c’est ?

Il s’agit bien d’une boisson qui détend l’organisme avant d’aller se coucher. A base de lait, de miel et d’épices, elle est réconfortante et prépare le corps à se relaxer.

Pour préparer un moon milk, vous aurez besoin de :

  • 1 tasse de lait entier ou lait végétal (le lait d’amande est parfait, par exemple)
  • ½ cuillère à café de cannelle
  • 1 pincée de muscade
  • 2 pincées de cardamome
  • 2 pincées de safran
  • 2 pincées d’ashwagandha
  • 1 tour de poivre noir
  • 1 cuillère à café d’huile de coco
  • 1 cuillère à café de miel

Faites chauffer le lait avec toutes les épices à feu moyen puis ajouter l’huile de coco quand ça commence à être chaud. Remuez pendant environ 10 minutes. Laissez refroidir la boisson, puis ajoutez le miel froid, remuez bien. Vous pouvez déguster !

Pourquoi le moon milk en particulier ?

Ce sont les épices que l’on incorpore dans ce breuvage qui font toute la différence. En effet l’ashwagandha est réputée pour ses vertus calmantes. La cannelle favorise la digestion, la cardamome atténue les symptômes dépressifs légers.

Le miel quant à lui apaise les nerfs, stimule le sommeil…

20 bonnes raisons de boire de l’eau, du citron et du miel chaque matin

20 bonnes raisons de boire de l’eau, du citron et du miel chaque matin

C’est bien connu, le citron est un très bon allié minceur, mais pas seulement ! Le citron dilué dans l’eau désaltère bien plus que toutes les autres boissons rafraîchissantes que vous pourrez trouver dans le commerce. Il alimente votre corps avec des oligo-éléments, des minéraux, des vitamines et permet également de se débarrasser des toxines internes en régulant les fonctions digestives et rénales. Pour être encore plus efficace et sûr à 100% de bien commencer la journée, il vous manque l’énergie ! Le miel peut vous l’apporter sans la moindre calorie et se mariera très bien avec l’eau et le citron…

Pourquoi en consommer le matin au réveil ? Parce-qu’il est recommandé de boire ce breuvage l’estomac vide ! Fourchette & Bikini vous propose ainsi de faire chauffer dans une tasse votre eau (sans la sucrée) puis presser au minimum le jus d’un demi citron ou citron vert. Ajoutez pour finir une bonne cuillère de miel de votre choix et le tour est joué !

Retrouvez toutes nos recettes au citron.

Les avantages procurés par l’association de l’eau, du citron et du miel

  • Le citron renferme une forte quantité d’électrolytes, à savoir le potassium, le calcium et le magnésium qui permettent de bien hydrater votre corps.
  • L’eau ou le miel associé au citron peut diminuer la douleur dans les articulations et les muscles.
  • Quant à l’eau chaude citronnée, elle aide à la digestion grâce à l’acide citrique contenu dans le citron. Elle est encore meilleure avec un peu de miel, pour un goût un peu plus sucré et toujours sain pour le corps.
  • L’eau citronnée permet au foie de sécréter plus d’enzymes que n’importe quel autre aliment.
  • L’eau et le citron participent au bon fonctionnement du foie en le nettoyant et en le stimulant pour libérer les toxines. A boire avant ou après votre repas !
  • Vous n’êtes pas sans savoir que le miel soigne très bien la grippe… mais sachez qu’avec du citron il combat encore mieux les infections des voies respiratoires comme les maux de gorge ou encore l’inflammation des amygdales !
  • Autre bonne nouvelle, le citron et l’eau chaude régulent ensemble le mouvement naturel de l’intestin.
  • Le citron et l’eau, rien de mieux pour votre métabolisme ! Son fort pouvoir antioxydant permet au citron de protéger votre corps face aux radicaux libres tout en renforçant votre système immunitaire.
  • La forte teneur en potassium du citron favorise le bon déroulement de votre système nerveux ! De faibles niveaux de potassium dans le sang peuvent parfois entraîner dépression et anxiété.
  • Un verre d’eau chaude et de citron va nettoyer les vaisseaux sanguins et les artères !
  • Il peut aussi vous aider à réduire l’hypertension artérielle de 10% si vous en buvez au quotidien.
  • Si vous le buvez avant votre repas, l’eau et le citron aideront votre corps à maintenir un bon niveau de pH. Plus celui-ci est élevé, plus votre organisme sera capable de lutter contre les maladies. Avec le miel plus, vous aurez la source d’énergie nécessaire pour la journée ! Vous éliminez également la sensation de faim.
  • Très bon pour la peau, ces trois ingrédients rajeunissent votre corps et améliorent son état ! Certain les utilisent même en masque avec un peu de yaourt pour améliorer la consistance.
  • L’eau citronnée va instinctivement diluer l’acide urique et vous éviteras des douleurs dans les articulations.
  • Pour les femmes enceintes parmi vous, la vitamine C apportée par le citron aidera votre corps à lutter contre certain virus, notamment le rhume. En plus de ça, cette même vitamine aide, chez l’enfant à naître, la formation de son tissu osseux. Enfin, grâce à sa forte teneur en potassium, le mélange eau et citron va renforcer des cellules du cerveau et du système nerveux du bébé.
  • Des brûlures d’estomac ? L’eau, le miel et le citron soulageront vos douleurs !
  • Le citron à l’eau est également reconnu pour dissoudre les calculs rénaux, biliaires, pancréatiques ainsi que les dépôts de calcium.
  • Ce n’est pas nouveau, pour maigrir, l’eau et le citron sont essentiels ! En même temps que le citron supprime les petites fringales, il va un avoir un effet plus rapide sur votre perte de poids.
  • Le citron et l’eau aident également pour la douleur des dents et la gingivite.
  • Pour terminer, la dernière raison qui vous poussera à boire tous les matins votre tasse d’eau chaude, de citron et de miel c’est la prévention de certains cancers !

Moucherons dans la cuisine : comment faire un piège s’en débarrasser

Les moucherons sont souvent inoffensifs, mais leur capacité à se reproduire rapidement les rend particulièrement énervants, surtout quand ils prennent leurs petites habitudes dans la cuisine. Lorsque l’on en voit chez soi, il vaut mieux agir vite avant de devoir faire face à une grosse invasion en quelques petits jours. Faire un grand ménage pour retirer la nourriture laissée à l’air libre qui les attire, ainsi que les sources d’humidité et les plantes abîmées est un bon début et peut être suivi de l’ajout de quelques bouchons de liège dans la corbeille de fruits (ou d’un piège au vinaigre). Le piège que nous allons vous présenter est aussi une belle manière de s’en débarrasser. L’élaboration de ce piège contre les moucherons dans la cuisine n’a rien de compliqué et on vous dit absolument tout !

Ce qu’il faut :

  • Un gros bocal en verre
  • Une feuille de papier A4 et du rouleau adhésif
  • De quoi attirer les moucherons : des morceaux de pain rassis et de la pomme trop mûre (marche aussi avec de la banane et d’autres fruits)

Les étapes :

1) Formez un entonnoir avec la feuille de papier. La partie du haut doit être aussi large que possible et la partie inférieure doit laisser passer un trou de la taille d’un doigt.

2) Maintenez le tout en place avec du scotch.

3) Mettez les morceaux de pomme au fond du bocal et écrasez-les légèrement pour libérer l’odeur. Couvrez un peu avec quelques morceaux de pain. N’en mettez pas trop pour que les moucherons ne puissent pas ressortir.

4) Posez votre entonnoir par dessus en veillant à ce que cela ne touche rien. Les moucherons s’y glisseront sans pouvoir ressortir.

5) Relâchez-les dehors en vous éloignant un peu de chez vous.

Cannelle : 5 bonnes raisons d’utiliser cette délicieuse épice dans votre jardin

On aime son goût délicieux dans les pâtisseries et les desserts, car elle relève à merveille la saveur des tartes aux pommes, des riz au lait ou encore des brioches gourmandes. On sait aussi qu’elle peut se faire une place dans notre armoire à pharmacie pour composer nos remèdes faits maison grâce à sa douceur réconfortante et ses propriétés antibactériennes et antivirales, mais on sait souvent moins que sa polyvalence lui permet également de trouver toute son utilité dans nos jardins. Alors si vous êtes curieux de savoir ce qu’elle a dans le ventre dans ce domaine, voici 5 utilisations de la cannelle au jardin qui la rendront indispensable dans vos espaces verts !

1) Elle fait fuir les moustiques

Si vous appréciez l’odeur de la cannelle, notez que ce n’est pas le cas des moustiques qui préfèrent en rester éloignés. Vous pouvez donc en saupoudrer au niveau de votre terrasse et autour de votre jardin pour les tenir à distance.

2) Elle est l’ennemie jurée des fourmis

Son odeur fait fuir les fourmis qui s’en trouvent étouffées. De plus, elle est si forte qu’elle permet de faire comme un bouclier qui empêche les fourmis de sentir les autres sources de nourriture qui pourraient se trouver aux alentours… elles ne viennent donc plus fouiner ! C’est donc un excellent répulsif non toxique pour vous et votre entourage (animaux de compagnie inclus) à disséminer aux endroits de passage possibles.

3) Elle combat à merveille les champignons

Si des champignons menacent vos plants, vous pouvez appliquer de la cannelle sur le sol afin de les empêcher de se développer. Eh oui, car elle est antifongique ! Cela permet d’enrayer les problèmes de champignons mineurs (pour un problème grave, il faudra sans doute vous tourner vers une autre solution). C’est notamment idéal lorsque vous venez tout juste de planter et que vous voulez protéger vos plants des champignons et des maladies !

4) Elle aide les boutures à repousser

Il faut parfois couper une plante pour lui permettre de se reproduire et de s’enraciner. Si c’est ce que vous avez besoin de faire, vous pouvez mettre un peu de cannelle sur la tige coupée avant de la planter !

5) Au jardin, la cannelle guérit aussi les plantes « blessées » ou malades

Elle peut être utilisée sur plantes en prévention des blessures ainsi que sur une blessure déjà apparue pour favoriser une guérison rapide. Par exemple, si une feuille présente des taches noirâtres ou jaunâtres liées à la pourriture, vous serez obligé de la couper pour éviter que cela se propage à toute la plante. Après coup, vous n’aurez plus qu’à appliquer généreusement de la cannelle pour qu’elle guérisse. Ainsi, une nouvelle feuille saine repoussera à la place de l’autre.

 

 

Santé : 5 maux que l’on peut soulager avec de la sauge

On peut définitivement dire que l’on a là une plante qui porte bien son nom inspiré du latin “salvare” (sauver). La salvia ou sauge est donc la “plante qui sauve”, une réputation non démentie depuis l’Antiquité. D’ailleurs, un proverbe provençal ne dit-il pas que « qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin » ? Sans aller jusque là, il est vrai que c’est une plante qui n’a pas son pareil pour soulager de nombreux maux. Voici quels sont les bienfaits de la sauge pour la santé et ses utilisations les plus notoires. Découvrez également en fin d’article comment faire de la tisane avec de la sauge fraîche et quels sont les potentiels effets secondaires et précautions d’utilisation.

1) Luttez contre la transpiration avec de la sauge

La transpiration excessive ou hyperhidrose se produit en cas de production excessive de sueur par les glandes sudoripares. Or, cette petite plante possède des vertus antisudorifiques utiles. Pour l’utiliser, vous pouvez notamment prendre des comprimés ou gélules pendant 15 jours. Ensuite, faites une pause d’une semaine avant d’éventuellement continuer. Vous pouvez par ailleurs faire des bains de pieds ou de mains moites avec une infusion de sauge. Cette infusion pourra aussi être appliquée sur les zones transpirantes à l’aide d’une compresse. En outre, vous pouvez la réduire en poudre avec un mortier pour l’appliquer sur vos mains (comme on le ferait avec du talc). Ainsi, cela va limiter leur humidité.

Le petit truc en plus de grand-mère : En parfumerie, la sauge agit comme un fixateur de parfum. Vous pouvez donc en frotter une feuille sur la peau avant de vous parfumer pour une longue tenue.

2) La sauge permet de supprimer les pellicules

Cet antipelliculaire hors pair va non seulement assainir et purifier votre cuir chevelu en douceur, mais aussi apporter beaucoup de brillance aux cheveux. Pour ce faire, préparez une eau de rinçage à utiliser en dernier rinçage après le shampoing et les soins. Après avoir fait infusé 50 g de sauge séchée dans un litre d’eau frémissante pendant dix minutes à un quart d’heure. Puis attendez que cela refroidisse et votre petit soin à utiliser 2 à 3 fois par semaine pendant un mois est prêt !

3) Contre les troubles féminins tels que la ménopause ou encore les règles douloureuses

On dit d’elle que c’est une plante œstrogènes-like à cause de sa composition riche en phyto-œstrogènes. En d’autres termes, elle contient des molécules semblables aux hormones féminines. C’est ce qui lui permet notamment d’agir sur un large spectre de maux liés au cycle féminin. Elle a par exemple pour effet de limiter les bouffées de chaleur chez la femme matures ou les douleurs de règles. Cependant, elle va aussi avoir d’autres effets plus profonds sur la fatigue, les sautes d’humeur et la fragilité émotionnelle induites par les hormones dès la puberté. Elle est donc très efficace en cas de syndrome prémenstruel difficile à vivre. Ainsi, vous pouvez la consommer en tisane dès deux jours avant la date présumée des règles douloureuses. Puis en période de menstruations et bouffées de chaleur, buvez 1 à 2 tasses par jour.

4) La sauge contre les maux de gorge

Cette plante est une vraie alliée pendant les mois les plus froids de l’année ! En effet, automne comme en hiver, elle nous apporte ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques. Et en plus, elle peut aussi faire baisser la fièvre. Que ce soit pour apaiser la toux du fumeur ou les maux de gorge, elle permet de calmer les muqueuses irritées grâce à ses vertus antitussives. Pour ce faire, des gargarismes 2 à 3 fois par jour sont tout indiqués (on peut monter jusqu’à 5 maximum). Préparez votre mélange en faisant infuser 10 minutes 1 à 3 g de feuilles séchées dans une tasse d’eau. Sachez que ce gargarisme peut aussi aider à soigner les aphtes !

Bon à savoir : Ses vertus antiseptiques lui permettent aussi de servir en premier secours. Ses feuilles fraîches permettent de désinfecter les plaies et favoriser la cicatrisation. En cas de morsure et de piqûre, elle est également très utile !

5) Cette plante favorise la digestion

Ses vertus favorisant la digestion sont nombreuses puisqu’elle est carminative, apéritive et digestive tout en constituant un antispasmodique puissant. En fait, elle va notamment permettre de relâcher les muscles composant le système digestif et favoriser la sécrétion biliaire. Ainsi, elle combat de nombreux maux et désagréments, ballonnements, éructations, crampes d’estomac et spasmes intestinaux et/ou gastriques inclus. Tout cela est notamment lié à sa richesse en flavonoïdes que notre système digestif et notre corps aiment beaucoup. Bref, comme d’autres plantes amies des digestions difficiles, elle est incontournable pour traquer les douleurs intestinales. Afin d’éviter les sensations désagréables liées à des difficultés digestives, prenez simplement une infusion de sauge après le repas !

Comment préparer une tisane de sauge ?

En général, on se contente simplement de faire infuser 1 à 1,5 g de feuilles de sauge séchées dans 200 ml d’eau frémissante. Vous pouvez couvrir et laisser infuser 10 à 15 minutes. Le fait de mettre un couvercle va permettre de garder tous les actifs au sein de la préparation. Suite à cela, on attend que la tisane soit à une température plus agréable avant de la consommer. Bien sûr, vous pouvez y ajouter du miel ou sirop d’agave si vous le souhaitez. Consommez cette infusion 1 à 3 fois par jour pendant 8 à 10 jours maximum. Et surtout, faites toujours une bonne pause avant de recommencer à en boire. Ici, comptez 2 à 3 semaines de pause.

Quelles précautions d’emploi ?

Vous l’aurez compris : cette plante aromatique très efficace possède des propriétés médicinales intéressantes. Mais avant de vous en faire un remède et des tisanes, il faut connaître les contre-indications !

Sa composition en phyto-œstrogènes fait que certaines personnes ne devront pas l’utiliser. Bien sûr, elle est interdite aux femmes enceintes et allaitantes, mais elle est aussi déconseillée aux personnes souffrant ou ayant souffert d’un cancer hormonodépendant (sein, etc.). En outre, une trop grande consommation est peu conseillée en cas de problème de cœur. Notez aussi que la sauge officinale contient des composants ayant des propriétés abortives et neurotoxiques. La sauge sclarée est quand à elle moins toxique. Alors, respectez bien les doses conseillées et les pauses préconisées entre deux cures de sauge. En cas de doute ou si vos symptômes persistent, consultez un médecin.

Brûlures d’estomac : ces 8 aliments que vous devriez vraiment éviter

Entre douleurs gastriques et sensations d’acidité, les brûlures d’estomac sont parmi les troubles digestifs les plus communs et désagréables. En plus des sensations douloureuses au niveau du sternum, l’on a souvent aussi des remontées acides qui remontent vers l’œsophage (les reflux gastro-œsophagiens ou RGO). Les femmes enceintes sont par exemple souvent touchées par cette acidité de l’estomac peut être difficile à vivre. Et s’il existe de nombreux remèdes naturels pour y faire face après un repas copieux, c’est bien l’alimentation en elle-même qui a l’effet le plus immédiat et efficace. Alors, découvrez vite quels aliments vous devez éviter de trop consommer en cas de brûlures d’estomac. Vous limiterez ainsi ces manifestations digestives inflammatoires indésirables qui laissent un goût amer et acide dans la gorge et la bouche.

1) Les boissons à fuir absolument

Impossible de ne parler que des aliments qui favorisent les brûlures d’estomac quand tant de boissons ont des effets irritants. Par exemple, c’est notamment le cas de l’alcool qui est un toxique. À cause de lui, le sphincter se relâche. Or, cette valve empêche le contenu de l’estomac de remonter vers œsophage. Aussi, même une petite quantité suffira à causer des remontées gastriques. En outre, le café et le thé peuvent malheureusement également contribuer à l’irritation de l’œsophage et au relâchement du sphincter. Cela est lié à leur teneur en théine et caféine qui nuit au système digestif.

Quant au lait qui les accompagne parfois, il soulage les brûlures un temps avant d’en intensifier l’inconfort. En effet, il favorise la sécrétion de sucs gastriques, notamment lorsqu’on le choisit entier. Du coup, préférez-le au moins écrémé ou demi-écrémé et favorisez éventuellement d’autres sources de calcium (persil, chou, etc.). Enfin, les sodas et boissons gazeuses sont d’autres mauvais élèves en la matière, et pas seulement parce qu’ils donnent des ballonnements ! En fait, ils augmentent le volume de l’estomac et nuisent sphincter œsophagien inférieur. Et en plus, on y retrouve souvent de la caféine ou théine en plus de sucres en grosses quantités, d’où un effet cocktail que l’estomac n’apprécie guère.

2) Les aliments trop gras sont à éviter en cas de brûlures d’estomac

En tant que produits complexes, les graisses saturées nécessitent des réactions chimiques lentes pour favoriser leur absorption. Du coup, les viandes rouges, charcuteries, pâtisseries, aliments frits et autres plats en sauce ralentissent la digestion. Et bien évidemment, cela augmente en conséquence les sécrétions acides pour aider l’estomac et cela se solde par des remontées plus intenses. En outre, elles rendent le muscle séparant l’estomac et l’œsophage moins capable de se refermer, ce qui augmente la brûlure d’estomac.

3) Les plats préparés et les aliments ultra-transformés, d’autres ennemis de ceux qui souffrent de brûlures d’estomac

Ces produits n’en ont pas l’air, mais ils sont bourrés et d’additifs et de conservateurs. Mais ici, ce qui est le plus dérangeant, c’est qu’ils contiennent à foison nombre d’éléments favorisant les brûlures digestives. Tout d’abord, on y retrouve de grosses quantités de graisses cachées. Cela n’est pas sans faire écho à ce que nous disions plus tôt concernant les effets néfastes du gras sur le processus digestif. Par ailleurs, ces plats ont aussi une haute teneur en sucres et/ou en sel. Or, le trop sucré va ralentir la vidange gastrique là où le sel déclenche brûlure et douleurs en augmentant les irritations de la muqueuse.

4) Le chocolat, un autre aliment dont il faut ralentir la consommation

Mauvaise nouvelle pour les gourmands ! Les méthylxanthines  du cacao et du chocolat favorisent les reflux gastriques en induisant une diminution de la tension de repos du sphincter œsophagien. Pour les estomacs fragiles qui ne peuvent pas faire une croix sur leur péché mignon, nous conseillons le chocolat noir. Le chocolat blanc et le chocolat au lait sont en effet bien trop sucrés et gras. En revanche, quelques carreaux bien noirs de temps en temps ne vous rendront pas malades.

5) Certains fromages dans la liste des aliments causant des brûlures d’estomac

En ralentissant la vidange gastrique, le fromage va ralentir la digestion. Ajoutez à cela les moisissures qui fermentent et vous obtenez certains fromages qui deviennent des bombes dans l’estomac. Ici, on peut typiquement citer le bleu, le roquefort, le livarot, le camembert ou encore le munster. Aussi, n’hésitez pas à surveiller votre consommation. En outre, les amateurs de fromages pourront favoriser les fromages à pâte cuite (emmental, gruyère…) pour des dégustations toujours goûteuses, mais surtout plus faciles à digérer.

6) L’oignon et la tomate, deux ingrédients basiques dont il faut se méfier

Comme le cornichon, l’oignon est un aliment fermentescible. Cela signifie qu’ils auront tous deux tendance à fermenter dans l’intestin et nuire à la résistance du muscle qui réduit les remontées acides et brûlures d’estomac. Pour l’éviter, il conviendra donc de le cuire dès que vos recettes le permettent et ne pas trop en abuser. La tomate aussi est à favoriser cuite (et si possible sans sa peau et ses pépins). Cela va non seulement augmenter sa teneur en lycopène (un pigment antioxydant), mais aussi la rendre moins acide ! Votre appareil digestif et vos muqueuses fragiles vont ainsi plus l’apprécier.

7) Les épices, ces sublimateurs d’aliments qui augmentent les brûlures d’estomac

Difficile d’imaginer un plat sans épices ? Pourtant, il va falloir songer à les réduire dans vos préparations si vous avez des problèmes de digestion… En effet, elles augmentent l’acidité déjà élevée de l’estomac et irritent davantage les parois de l’œsophage. Une étude de 2014 avait d’ailleurs démontré que les alcaloïdes irritants des mets épicés agissaient de manière négative sur l’œsophage en stimulant ses mécanorécepteurs. Or, cela peut être plus dommageable sur un œsophage présentant des lésions. Heureusement, les estomacs fragiles pourront s’en remettre aux aromates pour apporter un peu de vie aux plats. Aussi, le curcuma est assez bien toléré, donc vous n’avez pas à mettre toutes vos épices au placard !

8) Et enfin, limitez la menthe et les autres aliments acides en cas de brûlures d’estomac

Certes, notre tube digestif possède une acidité naturelle plus élevée que les aliments qui ont la réputation de l’être (agrumes, etc.) Mais si votre œsophage est abîmé, alors mieux vaut éviter de l’irriter. Or, les aliments acides ont cette même tendance que les épices à enflammer davantage les parois de l’œsophage. Attention donc encore une fois avec la tomate (très acide), les agrumes (pamplemousse, citron vert, orange, etc.) et… la menthe. Eh oui! menthe verte comme menthe poivrée sont plus acides qu’il n’y parait. En fluidifiant le passage entre l’estomac et l’œsophage, la menthe va favoriser le reflux gastrique comme les remontées acides. À consommer avec modération !

Alors, quels aliments peut-on manger lorsqu’on souffre de brûlures d’estomac ?

 

En fait, il ne faut s’interdire aucun aliment ! Tout est dans la modération. Par exemple, limitez les aliments que vous digérez mal, évitez d’abuser sur les quantités et pensez à ne pas trop vous resservir. Lors du repas, il faut aussi manger lentement et en pleine conscience (donc sans écran ou distraction autre qu’une bonne discussion avec vos proches !). Bref, les bonnes habitudes alimentaires sont très importantes dans la prévention et le soulagement de l’inconfort. Il y a aussi beaucoup d’aliments que l’estomac adore et que vous pouvez favoriser en cas de brûlures d’estomac comme :

  • L’eau plate qui active la salivation et prépare l’estomac à la digestion
  • les aliments riches en fibres et céréales complètes pour protéger l’intestin et améliorer la digestion,
  • mais aussi les poissons, les crustacés et les viandes maigres (dinde, poulet…)
  • ou encore les féculents en quantité raisonnable
  • et les légumes cuits à foison
  • les fruits à consommer en dehors des repas ou en compote maison si vous les voulez en dessert, notamment les fruits rouges qui sont très antioxydants
  • et enfin les yaourts

En outre, penser à combattre votre stress, notamment en consommant des aliments riches en magnésium. Quant aux cuissons pour préparer tout cela : misez sur la légèreté ! Multipliez les herbes aromatiques et faites cap sur les cuissons en papillote, bouillies, pochées, rôties ou encore grillées.

Le remède ultra réconfortant à appliquer sur les bleus et les bosses

Lorsque l’on a des enfants, les hématomes ne sont pas rares, car un jeu peut vite se finir par une chute ou un coup. Et si vous êtes le roi des maladroits, la douleur des ecchymoses ne vous est sûrement pas inconnue non plus. Ainsi, avoir un bon remède à portée de main dans la pharmacie familiale ne sera pas de trop pour mettre du baume au cœur de tout ce beau monde… car oui, c’est bien un baume ultra réconfortant que l’on vous propose de réaliser avec en ingrédient de base le fameux arnica qui n’a pas son pareil pour traiter les hématomes et les inflammations. C’est en effet l’un des remèdes naturels les plus appréciés pour ses vertus anti-inflammatoires ! Ajoutez-y l’hélichryse italienne et vous calmerez les douleurs en un rien de temps. Cette huile est un peu chère, mais c’est l’anti-hématome le plus puissant au monde qui plus est excellent pour la circulation sanguine et les vaisseaux sanguins éprouvés ! Alors, si vous cherchez le meilleur remède de grand-mère contre les bleus et les bosses douloureuses, testez cette recette inratable et imbattable dont on détaille chaque étape.

Ce qu’il faut :

  • Macérât huileux d’arnica – 25 ml
  • Cire d’abeille – 2 g
  • Huile essentielle d’hélichryse italienne – 14 gouttes
  • Huile essentielle de lavande vraie – 10 gouttes
  • Pot hermétique

Les étapes :

1) Au bain-marie, à feu doux, il faut commencer par faire bien fondre la cire d’abeille dans le macérât.

2) Une fois que c’est fait, laissez le tout refroidir en mélangeant de temps en temps.

3) Ensuite, lorsque le baume commence à prendre et qu’il n’est plus aussi chaud, ajoutez les gouttes d’huile essentielle (lavande et hélychryse). Enfin, laissez votre préparation durcir. Et voilà ! C’est prêt. Il ne reste plus qu’à étiqueter votre super baume anti-inflammatoire très efficace !

La douche le soir ou le matin : voici le moment idéal pour prendre votre douche

En ce qui concerne l’heure de la douche, chacun à sa préférence. Matin ou soir, les scientifiques nous donnent leur avis.

Selon les habitudes, certaines personnes se douchent plutôt le soir avant le coucher tandis que d’autres aiment se laver le matin pour bien commencer la journée.

Quel est le moment idéal pour prendre sa douche ?

Le meilleur moment pour prendre sa douche dépend des différents types de peau. Pour ceux qui ont la peau grasse, il est préférable de se laver le matin afin de nettoyer les excès de sébum dû notamment à la transpiration qui ont été sécrétés pendant la nuit.

À contrario, pour ceux qui auraient tendance à avoir la peau sèche, une douche du soir serait alors plus indiquée car l’épiderme se régénère pendant le sommeil. Il est d’ailleurs important de bien s’hydrater le corps avant le coucher.

D’autres raisons, moins scientifiques, entrent aussi en ligne de compte. Pour ceux qui ne sont pas du matin ou ceux qui aiment démarrer la journée avec une séance de sport, la douche du matin est nécessaire. En revanche, pour les insomniaques ou ceux qui ont un emploi salissant, la douche du soir est bien plus pratique.

En résumé, c’est à vous de voir quel moment de la journée convient le mieux pour prendre votre douche. Les spécialistes conseillent cependant de ne pas prendre deux douches par jour car cela rendrait votre peau trop sensible.

Cheesecake allégé aux spéculoos et au Nutella

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 6
  • 150g de spéculoos
  • 3 càs de Nutella
  • 500g de fromage blanc à 0%
  • 120g de sucre
  • 2 càs de maïzena
  • 2 oeufs
  • 2 petits suisses allégés
  • 1 càc de cannelle

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 25 MIN
  • CUISSON : 50 MIN
    1. Emiettez les spéculoos et mélangez-les avec le Nutella.
    2. Répartissez ce mélange au fond d’un moule à charnières, tassez bien et mettez au frais.
    3. Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6).
    1. Dans un saladier, fouettez le fromage blanc avec le sucre sucre, les oeufs, la cannelle puis la maîzena tamisée. Ecrasez les petits suisses et incorporez-les en mélageant bien.
    2. Versez la préparation sur la base de biscuits.
    3. Enfournez pour 50 minutes environ.
  1. Laissez refroidir avant de démouler.