Archive | novembre 2010

MESSAGE PERSONNEL

Bonjour à vous tous…

Me voici à l’âge de 55 ans, un mari extraordinaire, attentionné, une belle maison, deux beaux enfants qui sont mes deux plus belles merveilles au monde, un travail enfin tout quoi!!!!!!!!!!!ou presque…..alors me direz-vous: de quoi te plains tu???  alors là je dois dire que je suis bien d’accord avec vous… mais voilà… seulement un petit quelques chose me chiffonnne… et ce petit quelque chose est « LE TEMPS QUI PASSE » hé oui ce fameux « temps qui passe »…….. où bien évidemment on ne peut pas lutter contre lui… et malgré moi je lui en veux terriblement car celui-ci nous prend notre jeunesse, nous enlève nos proches que l’on a tant aimé, de temps en temps nous donne des petits bobos, et surtout bien conscient pourquoi pas nous donne des maladies plus graves etc……….

Alors je me dis.!! bien sur que celà est irréelle, mais pourquoi pas arrivé à un âge où tout va bien d’appuyer sur un bouton et de rester à cet âge là!!!

vous qui me lisez, parcourez mon blog, j’aimerais avoir votre avis et votre sentiment sur ma façon de réagir contre ce « TEMPS QUI PASSE »

je vous remercie de vos réponses, celà m’aidera peut-être à voir les choses différemments!!!

bien à vous

Publicités

TRES BONNE………….

Un fermier Beauceron dans son camion s’en va chez un de ses voisins et frappe à la porte. 

Un garçon d’environ 9 ans ouvre. 

 « Est-ce que ton père est là ?» 

   «Non Monsieur il est parti à la ville» 

  «Est-ce que ta mère est là ?» 

   « Non Monsieur, elle est avec mon père à la ville» 

    « Et ton frère lui, est-il ici ?» 

  «Non Monsieur, il est parti avec papa et maman»

Le fermier reste planté là pendant quelques minutes maugréant entre ses dents… 

    « Si c’est pour emprunter quelque chose Monsieur je sais où sont les outils ou je peux transmettre un message si ça peut vous aider» 

   « Bon » dit le fermier, j’aurais vraiment voulu parler à ton père à propos du fait que ton grand frère a mis ma fille Suzie enceinte.» 

  Le garçon réfléchit un moment et dit :

 « Il va falloir parler de ça  avec mon père.

Je sais qu’il prend 500€ pour le taureau et 50€ pour le verrat, mais pour mon frère je ne sais pas le prix.»