Archives

Maria Pacôme (Les Sous-Doués) : Mort de la surdouée des rôles comiques

Maria Pacôme, portrait non daté. La comédienne, populaire notamment en raison de ses rôles comiques sur les planches et au cinéma (Les Sous-Doués), est morte à 94 ans le 1er décembre 2018.

La maladie l’avait éloignée du monde des planches, une passion à laquelle elle avait consacré plus de 70 années de son existence. Visage bien connu du public, au regard malicieux et au sourire bienveillant, Maria Pacôme a quitté la scène en toute discrétion.

Depuis quelques années, le visage de Maria Pacôme avait disparu de la vie publique, mais ses traits chaleureux n’en restaient pas moins dans la mémoire de tous, à la faveur de sa carrière intensive dans le théâtre de boulevard et de ses apparitions marquantes sur les écrans, petit et grand : à 95 ans, la comédienne est morte samedi 1er décembre 2018, s’éteignant des suites d’une longue maladie, ainsi que l’a fait savoir son fils François à l’AFP.

Passée par le cours Simon en même temps que Danièle Delorme et Michèle Morgan, Simone Pacôme – de son vrai prénom – avait d’abord fait le choix de renoncer à la scène par amour pour son mari, Maurice Ronet (décédé en 1983), alors un espoir du cinéma, qu’elle épouse en 1950. Pour ne pas prendre le risque de lui faire de l’ombre, elle s’adonne pleinement à ses autres passions artistiques : la peinture et la poterie. Après leur divorce en 1956, l’appel des planches revient au galop et la voilà qui débute en 1958 face à Pierre Mondy et Jean-Paul Belmondo dans Oscar (qu’elle reprendra douze ans plus tard avec Louis de Funès dans une mise en scène de Mondy), le premier d’une longue série de succès qui feront d’elle une authentique et incontournable vedette du théâtre de boulevard : N’écoutez pas Mesdames de Sacha Guitry, Les Grosses Têtes de Jean Poiret et Michel Serrault, Joyeuses Pâques du même Poiret… Elle en viendra aussi à se faire dramaturge et s’écrire ses propres rôles, dès la fin des années 1977 : Apprends-moi Céline, Le Jardin d’Eponine, On m’appelle Émilie (avec un tout jeune Patrick Bruel), Les Seins de Lola, Et moi et moi (avec son fils François), Les Désarrois de Gilda Rumeur, ou encore L’Éloge de ma paresse, son spectacle seul en scène, au début des années 2000.

Sous-douée adorée, surdouée du rire

En parallèle, elle ne néglige pas les écrans pour autant : après ses débuts au cinéma dès 1959 dans Voulez-vous danser avec moi ? de Michel Boisrond, elle se compose toute une galerie de rôles comiques qui en feront une actrice extrêmement populaire : chez Jean Girault bien sûr, avec Le Gendarme de Saint-Tropez, Les Gorilles ou encore Le Distrait avec Pierre Richard, mais aussi dans Les Tribulations d’un Chinois en Chine de Philippe de Broca, dans Bons baisers… à lundi de Michel Audiard ou encore La Crise de Coline Serreau. En 1980, le rôle de Lucie Jumaucourt, la directrice dans le culte Les Sous-Doués de Claude Zidi, marquera un sommet de sa carrière et de son talent comique. Aperçue également à la télévision à la fin des années 1990, à la faveur d’un rôle récurrent dans la série à succès Docteur Sylvestre, Maria Pacôme était connue même des enfants, à leur insu sans doute, puisqu’elle prêtait sa voix à la mémé de Titeuf dans le film adapté en 2011 de la bande dessinée plébiscitée de Zep.

Quentin Tarantino marié : Le réalisateur a épousé la sublime Daniella Pick

Réception du mariage de Quentin Tarantino et Daniella Pick à Beverly Hills, le 28 novembre 2018.

La chanteuse israélienne de 35 ans a dit oui à l’un des plus grands réalisateurs de ces trente dernières années : Quentin Tarantino. Daniella Pick lui a dit oui mardi à Los Angeles avant une grande réception à Beverly Hills.

C’est un jour qui restera gravé dans sa mémoire comme le sont nombre de ses films dans celle des cinéphiles. Mardi 28 novembre 2018, Quentin Tarantino s’est marié à sa fiancée Daniella Pick. C’est un premier mariage pour les deux artistes. Le réalisateur et scénariste de 55 ans et la chanteuse de 35 ans s’étaient rencontrés en 2009 lors de la promotion d’Inglourious Basterds en Israël.

Le magazine People publie une photo du mariage montrant monsieur et madame Tarantino sous une arche de roses blanches. Daniella Pick portait une robe signée Dana Harel. Le couple a choisi une cérémonie intime à Los Angeles. La réception s’est ensuite déroulée au restaurant Mr. Chow à Beverly Hills où l’on a pu croiser les acteurs Harvey Keitel et Tim Roth, tous les deux étaient de l’aventure Reservoir Dogs qui, en 1992, a révélé Tarantino au monde.

Une grande fête de fiançailles avait eu lieu en septembre 2017 à New York et à laquelle avaient assisté les stars de Pulp Fiction : Bruce Willis, Samuel L. Jackson et Uma Thurman.

Daniella Pick est la fille du chanteur israélien Tzvika Pick. Elle a débuté une carrière de chanteuse en duo avec sa soeur avant de poursuivre avec succès en solo. Elle a été en couple avec Quentin Tarantino dès leur rencontre il y a presque dix ans. Ils se sont séparés, puis le réalisateur de Kill Bill a partagé la vie de la costumière Courtney Hoffman. 2015 marque ses retrouvailles avec Daniella.

Le mariage s’est déroulé quelques jours après la fin du tournage de Once Upon a Time in Hollywood, le très attendu nouveau film de Tarantino qui réunit Brad Pitt et Leonardo DiCaprio et dans lequel le meurtre de l’actrice Sharon Tate (interprétée à l’écran par Margot Robbie), seconde épouse de Roman Polanski, aura une place importante.

Laeticia Hallyday : Son rituel à Saint-Barth’ qui prend « une bonne heure »

La tombe de Johnny Hallyday illuminée au cimetière de Lorient, à Saint-Barthélemy. Août 2018.

C8 a diffusé lundi 26 novembre 2018 « Johnny, un an déjà : une journée si particulière », le tout premier documentaire de Laurence Ferrari présenté par Victor Robert. De nombreux témoignages ont été recueillis, dont celui de la cheffe et proche amie de Laeticia Hallyday, Hélène Darroze.

Johnny Hallyday repose depuis le 11 décembre 2017 au petit cimetière de Lorient à Saint-Barthélemy. Bien avant qu’il ne décède le 5 décembre d’un cancer du poumon qui s’est généralisé, le Taulier avait très clairement exprimé son souhait d’être enterré dans ce qu’il appelait son « havre de paix« , comme l’a confié son ami Jean Reno dans Johnny, un an déjà : une journée si particulière.

Dans ce même documentaire réalisé par Laurence Ferrari, présenté par Victor Robert et diffusé sur C8 le 26 novembre, Hélène Darroze s’est exprimée sur ce qui est devenu une tradition chère à sa grande amie Laeticia Hallyday, qui l’exécute à chaque fois qu’elle se rend à Saint-Barthélemy. « Elle a ce rituel de venir allumer 75 bougies [Johnny Hallyday aurait 75 ans, NDLR]. Ce rituel-là dure une bonne heure où on change les bougies, on allume les nouvelles. Elle met de la musique qu’il aimerait. Ça devient un moment très doux, très joyeux« , a expliqué la cheffe de 51 ans. Cette dernière a également ajouté que les fans étaient toujours les bienvenus, invités par Laeticia à les rejoindre pour ce grand moment de communion. Tandis qu’Hélène Darroze a détaillé ce petit cérémonial si important aux yeux de son amie, ses propos étaient illustrés par des images captées lors du dernier voyage de Laeticia et de ses deux filles Jade (14 ans) et Joy (10 ans) à Saint-Barthélemy. C’était lors des vacances de la Toussaint, juste après leur passage à Paris pour la promotion de Mon pays c’est l’amour, l’ultime album de Johnny qui bat tous les records de vente en France.

Laurence Boccolini incroyablement amincie

 

Laurence Boccolini - Conférence de rentrée de la radio Europe 1 à Paris le 6 septembre 2018. © Coadic Guirec/Bestimage

Laurence Boccolini a encore perdu du poids. En effet, sur une nouvelle photo, l’animatrice apparaît presque méconnaissable. Si certains fans la félicitent, d’autres s’inquiètent de voir cette nouvelle silhouette incroyablement amincie…

Ces derniers mois, Laurence Boccolini affiche une silhouette de plus en plus amincie. Le week-end dernier, une nouvelle photo de l’animatrice prenant la pose dans les locaux d’Europe 1 au côté d’Ingrid Chauvin a été dévoilée. Et, dessus, elle apparaît encore et toujours plus fine.

Alors qu’elle recevait l’actrice de Demain nous appartient (TF1) dans son émission Êtes-vous prêt à jouer le jeu ?, Laurence Boccolini a pris une photo avec son invitée. Le cliché a dans la foulée été partagé sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram. Ingrid Chauvin apparaît tout sourire tandis que l’animatrice de 55 ans, également souriante, affiche une petite mine. Très amincie, la maman de la petite Willow (5 ans) divise les fans : certains sont impressionnés, d’autres inquiets.

« Wahoo Laurence a beaucoup maigri !« , « Je ne l’ai pas reconnue…« , « Méconnaissable« , « Euh ça devient inquiétant là quand même tout ce poids perdu en si peu de temps… Prenez soin de vous Laurence« , peut-on ainsi lire en commentaires de la photo.

Rappelons que cette folle perte de poids reste pour l’heure mystérieuse. En effet, Laurence Boccolini indiquait en septembre dernier ne pas vouloir s’exprimer longuement sur le sujet. « J’ai un peu minci, mais je ne suis pas méconnaissable. Il ne faut pas exagérer. Je ne me suis pas transformée en mannequin Victoria’s Secret. C’est personnel. C’est des choses qui ne regardent que moi…« , lançait-elle à nos confrères de Télé Loisirs.

 

Alain Delon sait avec qui il va finir sa vie : « C’est pour moi capital »

Alain Delon, invité de l'émission télé "Che tempo che fa" à Milan en Italie le 25 mars 2018.

Dans l’émission « Thé ou Café », l’iconique Alain Delon s’est confié sur son quotidien. Lui, qui fut tant entouré tout au long de sa vie, notamment par les femmes, vit aujourd’hui seul. Son unique repère n’est autre qu’un chien qu’il semble aimer tout autant qu’une des femmes de sa vie…

Samedi 24 novembre 2018, Alain Delon était l’invité exceptionnel de Catherine Ceylac pour l’avant-dernière émission de Thé ou Café sur France 2. L’occasion pour lui de revenir sur sa carrière, mais aussi sur sa vie personnelle. L’iconique acteur de 83 ans, qui n’a pas hésité à se qualifier d’emblée de « mythe vivant« , a notamment évoqué son quotidien d’aujourd’hui. Lui, qui fut tant entouré par le passé, et notamment de femmes, vit seul.

Seul ou presque. Avec émotion, il a expliqué qu’il vivait à Douchy en compagnie de son chien, et rien d’autres. « Il est le chien de ma fin de vie parce que je ne veux pas mourir et laisser un chien derrière moi, a-t-il confié avec beaucoup de tendresse. J’en ai eu 50 dans ma vie qui sont enterrés près de moi, mais celui-là il aura 12 ans quand j’en aurais 90. Et je ne veux pas qu’il y en ait d’autres. Il n’a pas de femme, pas d’enfants, il n’a rien. C’est mon seul chien et c’est le chien de ma fin de vie. C’est pour moi capital et très important. »

Le comédien avait déjà expliqué par le passé qu’il voulait être enterré dans sa maison de campagne et que s’il venait à disparaître, il ferait euthanasier son chien pour ne pas que ce dernier ne finisse seul, sans son maître. Une confession très dure pour la star, qui ne souhaite pas d’hommage national comme Johnny Hallyday par exemple.

La mort, Alain Delon y pense. En septembre dernier, il s’épanchait pour Le Monde sur la mort qu’il souhaiterait. Et il n’était pas question de son fidèle chien. « Dans le dénouement de Quand la ville dort (1950), de John Huston, le personnage de truand, incarné par Sterling Hayden, éprouve le besoin de rentrer chez lui. Il tombe dans un champ, et les chevaux viennent l’entourer pour le regarder mourir. C’est en hommage à ce film que je fais L’Insoumis. La fin de Quand la ville dort est l’une des choses qui m’ont le plus bouleversé de ma vie. Cette fin… Je me dis que je veux mourir comme ça. Je suis par terre et je pleure« , avait-il déclaré.

Laeticia Hallyday : Malgré la menace, instants privilégiés avec Jade et Joy

Exclusif - Malgré les incendies qui se rapprochent de sa maison, Laeticia Hallyday emmène ses filles, Jade et Joy, faire du shopping à Santa Monica le 10 novembre 2018.

Après un court séjour à Saint-Barthélemy pour rendre hommage à Johnny Hallyday le 1er novembre, Laeticia et leurs filles, Jade et Joy, sont de retour à Los Angeles. L’ambiance y est bien difficile en raison d’un gravissime incendie.

La Californie, où vit Laeticia Hallyday et ses filles Jade (14 ans) et Joy (10 ans), traversent une terrible épreuve. Un immense incendie, baptisé Camp Fire, a déjà ravagé près de 60 000 hectares dans le nord de l’Etat. Pourtant, la vie continue pour ceux, comme les Hallyday, qui ont la chance de ne pas avoir dû tout abandonner et être évacués.

Le 10 novembre 2018, les flammes menaçaient bien Pacific Palisades où se situe la maison de Johnny et Laeticia Hallyday. Ce jour-là, peut-être aussi pour rassurer ses filles, Laeticia Hallyday les a emmenées faire du shopping sur la promenade de Santa Monica. Le trio est notamment passé dans la boutique de lingerie Victoria’s Secret et au shopDisney (anciennement DisneyStore). Lors de cette balade, le trio a été reconnu par un jeune homme avec lequel Laeticia a discuté quelques instants.

Deux jours plus tôt, Laeticia Hallyday était photographiée sortant d’un café. Elle portait un sweat à capuche jaune de la marque Off-White (griffe de Virgil Abloh, nouveau directeur artistique des collections homme de Louis Vuitton). Dans ses mains, deux cafés mais aussi un exemplaire de L’Homme de Miel d’Olivier Martinelli, un livre qui raconte l’histoire d’un homme qui est soudainement diagnostiqué d’une maladie rare : le myélome, un cancer de la moelle osseuse. Ce jour-là, Laeticia Hallyday, 43 ans, a déjeuné dans un restaurant de sushis puis est allée récupérer sa fille Jade tandis que Sylviane, la nounou adorée des filles, est allée chercher de son côté Joy à l’école.

Samedi 17 novembre, le bilan mortel de Campfire s’est aggravé. Depuis que le feu s’est déclaré il y a dix jours, 76 personnes ont été tuées selon l’AFP. On compte plus de 1000 disparus. « Le feu est désormais maîtrisé sur 55% de sa surface, écrit l’AFP. Il a détruit près de 10 000 maisons et plus de 2 500 autres bâtiments. » De nombreuses maisons de stars et d’anonymes ont été rayés de la carte. Laeticia et ses filles ont rejoint le mouvement de solidarité en aidant à s’occuper d’animaux sauvés dans un ranch.

« Mon pays… » cartonne

Sur une note plus légère, Laeticia Hallyday peut se féliciter de l’immense succès de Mon Pays c’est l’amour, déjà écoulé à plus de 1 million d’exemplaires, un mois après sa sortie. Samedi, Thierry Chassagne, patron de Warner Music France, décryptait dans Le Figaro l’incroyable dispositif mis en place avec Laeticia et une poignée de privilégiés pour éviter toute fuite de l’album avant sorti le 19 octobre. Un véritable tour de force réussit haut la main.

Laeticia Hallyday adresse un déchirant message à David et Laura Smet

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday lors des obsèques de Johnny Hallyday au cimetière de Lorient à Saint-Barthélemy, le 11 décembre 2017.

Interviewée par Marc-Olivier Fogiel dans une émission spéciale diffusée ce samedi, Laeticia Hallyday a évoqué la dispute qui déchire la famille depuis de longs mois suite à la contestation du testament de Johnny. Questionnée au sujet de David et Laura Smet, la veuve du rockeur leur a adressé un message…

Voilà déjà huit mois que Laura Smet et David Hallyday ont attaqué leur belle-mère Laeticia Hallyday en justice afin de contester le testament mis en place par leur père Johnny Hallyday avant sa mort. Aujourd’hui, les négociations sont momentanément suspendues, même si la veuve du rockeur ne ferme pas complètement la porte à ses beaux-enfants. Traînée dans la boue, fustigée et attaquée depuis de longs mois, Laeticia Hallyday n’est toutefois pas prête à réouvrir les négociations à n’importe quel prix, elle qui déplore « beaucoup de haine, de mépris » dans le clan adverse.

En promotion pour porter le 51ème album de Johnny Hallyday, Mon pays, c’est l’amour, dans les bacs depuis ce 19 octobre 2018 et déjà écoulé à plus de 300 000 exemplaires, Laeticia Hallyday a répondu ce samedi matin (20 octobre) aux questions de Marc-Olivier Fogiel sur RTL. Un long entretien à coeur ouvert lors duquel elle a réaffirmé sa volonté de trouver un accord dans le futur tout en « respectant les volontés » de son « homme« .

« C’est une guerre qui m’a été déclarée, qui a été extrêmement violente et que je n’ai pas comprise, je n’ai jamais reçu un appel de Laura et de David depuis leur départ de St Barth [après l’enterrement de Johnny en décembre 2017, NDLR], a confié la veuve du rockeur. J’ai toujours mis beaucoup d’empathie dans notre relation. Leur douleur était bien réelle. Je pense que si on s’était retrouvés en famille, si on avait discuté, on aurait pu parler des dernières volontés de leur père, les siennes, pas les miennes« , rappelle-t-elle. « Mon homme estimait que David et Laura étaient protégés avec des donations importantes, qu’il les avaient gâtés, qu’ils avaient encore leurs mères…« , a-t-elle ajouté.

Je suis prête à trouver un accord, mais tout est orchestré pour manipuler l’opinion publique

C’est ainsi que la maman de Jade (14 ans) et Joy (10 ans) a adressé un message déchirant à ses beaux-enfants, après leurs promesses « non tenues«  de rester dans la vie de leurs petites soeurs, quoi qu’il arrive. « Mes filles connaissent l’abandon avec leur frère et soeur, elles sont en manque d’eux. On n’a pas de haine chez nous, on n’est pas dans le mépris ou l’humiliation. J’essaye de ne pas trahir les volontés de mon homme mais je suis prête à… Je leur ai tendu les bras beaucoup de fois. Malheureusement les choses sont orchestrées, manipulées pour leur faire du mal. Pour me nuire. (…) Je suis prête à trouver un accord avec eux en respectant les volontés de mon homme et en mettant beaucoup d’empathie. Mes filles n’ont pas de nouvelles de Laura et David depuis le mois de décembre. Ce n’est pas la vie que j’ai partagée avec eux, avec mon homme, j’avais des rapports extrêmement sains avec eux. (…) On a réparé certaines choses avec beaucoup d’amour. J’aimerais leur dire que Jade et Joy sont en manque de leur frère et soeur et qu’il faut arrêter cette guerre qu’ils ont déclarée. S’ils ne le font pas pour moi, qu’ils le fassent pour leur père, on a besoin de se reconstruire, et on a besoin de paix, de sérénité et d’amour pour y arriver. L’amour nous sauve de tout. Je peux entendre certaines choses, je peux comprendre certaines choses, mais il y a des limites. Je serai toujours digne pour lui, je respecterai toujours ses choix et ses envies, mais je suis prête, oui… J’ai tendu la main plusieurs fois, mais tout est orchestré derrière par les avocats pour manipuler l’opinion publique, c’est humiliant« , a-t-elle tristement conclu.

Album posthume de Johnny Hallyday : Lancement spectaculaire avec 800 000 copies

Image associée

Lundi, une conférence de presse organisée par Warner Music France a été l’événement de nouvelles révélations. Selon le président du label Thierry Chassagne, 800 000 exemplaires de l’album posthume de Johnny Hallyday, « Mon pays c’est l’amour », seront mis à la vente dès vendredi.

Les fans de Johnny Hallyday bouillent d’impatience. Vendredi 19 octobre 2018, l’album posthume du regretté rockeur, Mon pays c’est l’amour, débarquera enfin dans les bacs. Ce lundi 15 octobre, une conférence de presse était organisée en présence du président de Warner Music France, Thierry Chassagne, l’occasion de révéler quelques informations supplémentaires.

Face à une foule de journalistes stupéfaits, l’homme d’affaires à annoncé que le 51e et dernier album de Johnny Hallyday bénéficiera d’une « mise en place exceptionnelle » pour ce lancement. Au total, ce ne sont pas moins de 800 000 exemplaires qui seront mis en place pour la sortie de l’album vendredi. « On a même été obligés de freiner les magasins« , a affirmé Thierry Chassagne lors de cette présentation.

Maison de disque du Taulier depuis 2005, Warner Music France table sur un raz-de-marée avec cet album tant attendu des fans et n’exclut pas d’avoir écoulé 100 000 disques dès la mise à vente à minuit dans la nuit de jeudi à vendredi, par le biais des pré-commandes.

Selon nos confrères de Purecharts, le précédent album de l’idole des jeunes paru en novembre 2015, De l’amour, s’était écoulé à plus de 390 000 exemplaires. Paru un an plus tôt, Rester vivant avait quant à lui dépassé la barre des 600 000 exemplaires vendus, selon Warner.

Parallèlement à la sortie de cet album très attendu, la veuve du rockeur et directrice artistique de son oeuvre, Laeticia Hallyday (présente à Paris depuis le 7 octobre), en assurera la promotion dans Paris Match jeudi, au JT de 20h de TF1 vendredi et lors d’une émission spéciale sur RTL avec Marc-Olivier Fogiel à 10h samedi.

En attendant, les 80 journalistes ont pu découvrir le disque lundi après-midi dans les locaux de Warner. Une écoute qui précédait la conférence de presse animée par Maxim Nucci, compositeur et réalisateur du disque, Bertrand Lamblot, directeur artistique de l’album, Thierry Chassagne président de Warner Music France, Rose-Hélène Chassagne, directrice générale du label Warner, ainsi que Sébastien Farran, l’ancien manager de Johnny.

Meghan Markle est enceinte : C’est officiel, le prince Harry bientôt papa

Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, rencontrent des membres du Joff, Peacehaven Youth Centre à PeaceHaven dans le Sussex le 3 octobre 2018.

Quelques jours seulement après le mariage de la princesse Eugenie, Kensington Palace annonce que Meghan Markle et le prince Harry attendent leur premier enfant. Cette grande et heureuse nouvelle intervient alors que le duc et la duchesse de Sussex viennent tout juste d’arriver en Australie pour un voyage officiel de deux semaines.

Grande nouvelle ! Meghan Markle, 37 ans, est enceinte du prince Harry, 34 ans. Kensington Palace a officialisé la grossesse de la duchesse de Sussex sur Twitter, dans la matinée du lundi 15 octobre 2018. « Ses altesses royales le duc de Sussex et la duchesse sont très heureux d’annoncer que la duchesse de Sussex attend un bébé pour le printemps 2019, peut-on lire. Leurs altesses royales apprécient tout le soutien qu’ils ont reçu aux quatre coins du monde depuis leur mariage en mai et sont ravis de pouvoir partager cette heureuse nouvelle avec le public. »

Catherine Laborde atteinte de Parkinson : Ses poignantes confidences

Catherine Laborde - Enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" à Paris le 10 février 2016. © Coadic Guirec/Bestimage

On la sait d’ordinaire pudique, alors autant dire que ses confidences dans « Le Journal du Dimanche », dans les kiosques le 14 octobre 2018, sont particulièrement touchantes. L’ancienne animatrice météo de TF1 dévoile souffrir de la maladie de Parkinson.

A 67 ans, la populaire Catherine Laborde souffre donc de la maladie de Parkinson. L’ancienne star de la météo de TF1, qui avait fait d’émouvants adieux l’an dernier, se confesse sans fard sur ce mal qui la ronge dans le JDD. Cela fait déjà quatre ans qu’elle souffre en silence…

Catherine Laborde s’apprête à publier Trembler (chez Plon), un livre dans lequel elle évoque sa maladie. Elle s’est confiée sur cet ouvrage et sa santé auprès du JDD en évoquant ce qui lui apparaît parfois être « une lutte perdue d’avance« . « Chez moi, la maladie principale est la partie du corps qui se met à trembler sans que je puisse le maîtriser dit-elle en prenant l’exemple de son bras « qui secoue de plus en plus« . L’ancienne présentatrice dit aussi avoir d’autres problèmes comme « des coups de fatigue, un sommeil qui survient de manière irrémédiable et terrible« . Plus terrible encore, Catherine Laborde dit qu’il y a « autant de Parkinson que de malades » et que son état à elle « est associé au syndrome de la démence de Léwy : un mélange d’Alzheimer et de Parkinson« .

L’ancienne présentatrice météo raconte avec franchise que, même si elle est « à un endroit où personne ne voit [qu’elle est] malade« , il y a pourtant au quotidien « la difficulté à trouver ses mots, à pouvoir continuer à écrire sans perdre le sens de [ses] phrases« . La soeur de Françoise Laborde ajoute, dans un extrait de Sept à Huit, où elle se confesse dimanche 14 octobre sur TF1 : « Je ne peux plus faire de vélo (…) Je n’ai plus le sens de l’orientation, de l’équilibre. C’est une défaite. » Des confessions très poignantes de la part de Catherine Laborde, laquelle veut interpeller le président Emmanuel Macron pour le « sensibiliser à la question des aidants« . « Il faut qu’on nous voie. Même si les médecins sont très optimistes par rapport à la maladie, les patients se sentent complètement isolés« , ajoute-t-elle dans le JDD.