Archives

M. Pokora et Christina Milian, enceinte : ils révèlent le sexe du bébé !

 

 

Christina Milian et M. Pokora sur Instagram, le 28 juillet 2019.

Futur papa, M. Pokora attend un bébé avec sa chérie Christina Milian. Depuis l’annonce officielle du 28 juillet 2019 et la révélation de la grossesse de la chanteuse, le couple n’avait pas encore dévoilé le sexe de son futur enfant. Le suspense est terminé !

It’s a boy ! Le 12 août 2019, M. Pokora (33 ans) a partagé sur Instagram une information que tous ses abonnés avaient hâte de découvrir : le sexe de son futur bébé. Sa chérie Christina Milian (37 ans) attend un petit garçon. « On t’attend mon FILS. On commencera par ça j’te dis diiiirect« , a-t-il écrit en incluant l’émoticône ballon de football, signifiant sa ferme intention de partager sa grande passion pour ce sport avec son petit bonhomme.

Pour annoncer cette grande nouvelle à leurs proches, l’interprète de Elle me contrôle avait organisé une fête grandiose. En story, on découvre la sublime mise en scène que le couple avait imaginée : plusieurs ballons roses et bleus sont disposés dans son jardin ainsi qu’une énorme lumière néon avec pour inscription : « Baby. »

On t’attend mon FILS

Soudain, l’ancien candidat de Popstars présente une petite bombe de fumée devant ses invités. On devine que celle-ci révélera le sexe de son futur bébé. Sa compagne et sa belle-fille Violet (9 ans) sont également debout à côté de lui, impatientes. Les invités commencent le décompte… 3, 2, 1… puis la vidéo se coupe. C’est ensuite dans une photographie que l’on découvre la réponse. La fumée est de couleur bleue ! Petit détail en plus, l’inscription « Baby » s’est également allumée en bleu. Le chanteur français et la cofondatrice du Food Truck Beignet Box Truck attendent donc un petit garçon. Heureux, il apparaît avec sa chérie au milieu d’une épaisse fumée bleue. Dans la story de Christina Milian, on découvre les invités ainsi que les nombreuses gourmandises et confiseries (de couleur bleue bien sûr) préparées pour l’occasion.

 

Laeticia Hallyday, sublime en rouge, s’éclate avec des copines à Saint-Tropez

Laeticia Hallyday et ses copines sur Instagram, le 7 juillet 2019.

Le 6 juillet 2019, Laeticia Hallyday a retrouvé ses filles Jade et Joy à Saint-Tropez, après quelques jours de séparation. La mère de famille s’est accordé quelques heures de bonheur avec ses copines dans la station balnéaire, où un anniversaire a été célébré.

Laeticia Hallyday a un temps été séparée de ses filles, Jade (14 ans) et Joy (10 ans), qui ont été confiées à Françoise Thibaut, leur grand-mère. Les adolescentes avaient ainsi profité du Cap d’Agde et retrouvé des amies. Leur séjour dans le sud de la France se poursuit, cette fois à Saint-Tropez, où elles ont accompagné leur maman, après avoir fêté l’anniversaire de Mamie Rock vendredi soir à Paris à la Jòia.

Comme le rapporte Nice-Matin, la veuve et ses filles ont visité une exposition consacrée à Johnny Hallyday, le 6 juillet 2019. « C’est bien d’être ici. C’est une transmission de la mémoire de leur papa ! Il a écrit la légende de ce village. Vous pouvez en être fières !« , a t-elle notamment déclaré. Très émue, Laeticia s’est souvenue de son idylle avec son homme dans les rues de cette ville mythique : « J’ai eu la chance de le connaître ici libre et heureux… Notre amour, c’est la rencontre de deux âmes cabossées. » Son père André Boudou était également présent et veillait sur sa fille avec affection.

Après l’émotion de cette superbe exposition, Laeticia qui était invitée dans la station balnéaire pour fêter l’anniversaire de Luc Duchêne, un homme d’affaires belge, le compagnon de son amie Hoda Roche, y a retrouvé ses plus proches amies, la consultante Juliette Longuet, Christina venue de Los Angeles et la productrice Anne Marcassus. Sur sa Story Instagram, elle a tendrement posé avec sa grande amie, Yaël Boon. « Ma jolie amie, ton coeur géant illumine nos vies. On t’aime si fort« , a écrit Laeticia Hallyday. Yaël Boon est aujourd’hui séparée de son mari, père de ses enfants, Dany Boon. Elles se sont retrouvées au sein du restaurant Les Salins, à Saint-Tropez, où l’on peut déjeuner et dîner (quasiment) les pieds dans l’eau. Un joli cadre pour de jolies retrouvailles.

Laeticia Hallyday profite de son séjour en France pour faire perdurer la mémoire de Johnny. « Continuer à faire vivre sa mémoire dans le coeur des gens« , comme elle le confie à Nice-Matin, est une priorité pour la mère de famille. Le jour de l’anniversaire de Johnny, le 15 juin 2019, elle avait inauguré avec Elyette Boudou (Mamie Rock), Sébastien Farran, Jade et Joy, une esplanade portant le nom de Johnny Hallyday, en face du Zénith de Toulouse, où il aimait tant se produire.

Après Toulouse, Laeticia Hallyday s’est rendue dans le Gers, chez Anne Marcassus et son mari Billy. Elle y était entourée de ses très proches. De retour à Paris, elle a dîné au Marsan, nouveau restaurant de sa meilleure amie, Hélène Darroze. Avec le parrain de Jade et Joy, Jean Reno, et la famille de l’acteur, ils ont profité de joyeux séjours à Disneyland Paris et au Puy du Fou. Après ces quelques jours dans le sud de la France, Laeticia et ses filles s’envoleront ce début de semaine pour se « recueillir à Saint-Barth » et y passer deux mois de bonheur, comme chaque été.

Cameron Boyce : Mort brutale, à 20 ans, de la star de Disney

 

Cameron Boyce (photo issue de son compte Instagram) est mort à seulement 20 ans le 6 juillet 2019.

L’acteur américain Cameron Boyce est décédé à seulement 20 ans. Star de Disney, le jeune homme avait un avenir prometteur, ayant déjà joué dans plusieurs films à succès, comme Mirrors ou Descendants. Une perte déchirante et cruelle pour tous ses proches.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans le milieu du cinéma : le jeune Cameron Boyce, âgé de 20 ans, est mort le 6 juillet 2019. Star de la trilogie Descendants et de la série Jessie (Disney Channel), le jeune homme souffrait apparemment d’une maladie pour laquelle il était suivi et traité. Le porte-parole de la famille déclare : « C’est avec le coeur profondément lourd que nous signalons que nous avons perdu Cameron ce matin. Il est décédé dans son sommeil des suites d’une crise convulsive résultant d’un état pathologique pour lequel il était soigné. Le monde est maintenant sans doute privé de l’une de ses plus brillantes lumières, mais son esprit vivra grâce à la bonté et à la compassion de tous ceux qui le connaissaient et l’aimaient. »

Nous avons le coeur brisé

La famille, effondrée,suite à la perte si brutale de Cameron, ajoute : « Nous avons le coeur brisé et demandons le respect de notre vie privée pendant cette période extrêmement difficile alors que nous pleurons la perte de notre précieux fils et frère. »

Originaire de Los Angeles, Cameron avait débuté dans le film d’horreur Mirrors à 9 ans. Deux ans plus tard, il incarnait l’un des enfants d’Adam Sandler dans le film Copains pour toujours (Grown Ups). Le jeune homme a également joué dans la série Jessie le rôle de Luke Ross et dans la trilogie Disney Descendants. Il était par ailleurs engagé dans des actions caritatives et avait notamment collecté 30 000 dollars pour la construction de puits d’eau potable au Swaziland.

C’était un interprète incroyablement talentueux

Un porte-parole de Disney a rendu hommage à Cameron : « Cameron Boyce rêvait dès le plus jeune âge de partager ses talents artistiques extraordinaires avec le monde. Il était nourri par un désir ardent d’améliorer la vie de ses citoyens grâce à son travail humanitaire (…) C’était un interprète incroyablement talentueux, une personne remarquablement attentionnée et, par-dessus tout, un fils, un frère, un petit-fils et un ami aimant et dévoué. »

Cameron Boyce devait jouer prochainement dans la série Mrs. Fletcher aux côtés de Kathryn Hahn.

Karine Ferri et Yoann Gourcuff mariés : leur mariage rêvé dans le Var

Image associée

En couple depuis 2011, Karine Ferri, 37 ans, et Yoann Gourcuff, 32 ans, se sont mariés dans le Sud samedi 8 juin 2019, en présence, parmi leurs proches, de personnalités du monde de la télévision et du football. Un grand moment !

C’est à quelques kilomètres de Saint-Raphaël, petit paradis varois où ses parents habitent, que Karine Ferri a épousé samedi 8 juin 2019 son compagnon le footballeur Yoann Gourcuff, père avec elle de deux enfants, Maël, 3 ans, et Claudia, qui fêtera son premier anniversaire le 16 juillet.

La Motte, ravissant petit village d’à peine 3 000 âmes perché en retrait du littoral et non loin de Draguignan, était en effervescence pour ce mariage événement qui, dans les parages, n’était plus un secret pour personne. « Le mariage du siècle« , a même lancé avec une pointe d’ironie mordante une commerçante locale, comme l’a rapporté le quotidien Var Matin, témoin de l’agitation qui a saisi la commune et de l’important service d’ordre (policiers municipaux, gendarmes, vigiles d’une société privée) mis en place pour assurer la sécurité et préserver l’intimité du couple.

Avec quelques minutes de retard sur l’heure prévue (16h) et après l’union civile un peu plus tôt, Karine Ferri a fait une apparition lumineuse devant la petite église Saint-Victor, émergeant d’une Jaguar vintage blanche dans une somptueuse robe de mariée en dentelle. Aussitôt mise à l’abri de l’engouement du public par de grands parapluies blancs, l’animatrice de TF1, âgée de 37 ans, a rapidement pénétré dans l’édifice, dont l’allée avait été décorée de pivoines roses et blanches. Après une cérémonie célébrée par le père Michel Klakus, elle en est ressortie tout sourire au bras de son mari, en smoking noeud papillon noir. Le footballeur de 32 ans, fils de l’entraîneur Christian Gourcuff (évidemment à ses côtés), pouvait compter en ce jour si spécial sur la présence de plusieurs camarades des rectangles verts, à l’image du gardien de but Benoît Costil et de l’attaquant Jimmy Briand, d’Etienne Didot, de Jérémy Toulalan, qu’on pouvait apercevoir lors du vin d’honneur offert sur la place de l’église, dont l’accès avait été condamné au moyen de barrières. Sur son site Internet comme en une de son édition du jour, Var Matin dévoile quelques images de ces moments de joie.

Toute la noce s’est ensuite déplacée vers le domaine des Grottes, une somptueuse propriété au milieu des vignes et des oliviers à 5 minutes de voiture de là, pour faire la fête. Au lendemain de cette réception dans la plus stricte intimité, le couple avait prévu, selon les informations de Voici, une journée de détente avec dresscode blanc et « une immense pool party« .

En couple depuis 2011 avec Yoann Gourcuff, Karine Ferri, dont les admirateurs gardent en mémoire la tragique histoire d’amour passée avec le regretté Grégory Lemarchal, doit aujourd’hui être une femme comblée. Bien que discrète quant à sa vie sentimentale, l’animatrice de Danse avec les Stars et amie de Nikos Aliagas – qui n’était semble-t-il pas présent à la noce – ne faisait pas de mystère de ce que représentait pour elle l’institution du mariage : « Je trouve cela très beau d’unir sa vie à la personne que l’on aime. Même si aujourd’hui, les coutumes se perdent un peu, je reste pour ma part assez traditionnelle. Avec les baptêmes, les mariages sont les plus jolies fêtes d’une vie« , confiait-elle ainsi à Télé 7 Jours en juillet 2018.

Charlotte Casiraghi et Dimitri Rassam mariés : La robe blanche dévoilée

Réception à l'occasion du mariage de Mme Charlotte Casiraghi et M. Dimitri Rassam samedi 1er Juin 2019, à la Villa La Vigie.

Après leur union civile et un déjeuner dans les jardins du palais princier de Monaco, Dimitri Rassam et Charlotte Casiraghi ont réuni leurs proches à la villa « La Vigie ». Une nouvelle photo du couple vient d’être dévoilée les montrant dans leur sublime tenue du soir…

Samedi 1er juin 2019, Charlotte Casiraghi a épousé Dimitri Rassam. La jeune femme de 32 ans et le producteur de cinéma de 37 ans se sont mariés au palais princier.

Hier dans l’après-midi, sur sa page Facebook officielle, le palais princier a confirmé l’union de la fille du regretté Stefano Casiraghi et de la princesse Caroline de Hanovre au fils du mythique Jean-Pierre Rassam et de l’actrice Carole Bouquet en publiant une première photo du couple. Ce dimanche 2 juin, une nouvelle photo montre Dimitri Rassam et Charlotte Casiraghi à la villa La Vigie. On y découvre les tenues du soir des amoureux.

Dimitri Rassam porte une veste de smoking blanc sur un pantalon noir. La mariée porte une robe bustier divine blanche drapée sur le devant. Le couple pose face à la mer à La Vigie où le dîner et la fête se sont déroulés. La mariée porte un beau collier de diamants et une coiffure très glamour, très star de cinéma, un collier appartenant à sa grand-mère, la mythique Grace Kelly. Charlotte Casiraghi plonge son regard dans celui de Dimitri Rassam dans ce très beau portrait officiel de leur mariage. Plus tôt dans la journée, elle portait une robe courte Saint Laurent et était coiffée par son complice John Nollet.

Les jeunes mariés ont réuni 500 proches et amis pour leur mariage. Pour leur union civile au palais, Charlotte Casiraghi avait choisi ses amies Juliette Maillot et Vanina Mandelli pour être ses témoins. Dimitri Rassam était soutenu par Guillaume Houzé et Antoine Nussenbaum. Nice Matin précise que la cérémonie a été célébrée par « Laurent Anselmi, directeur des Services Judiciaires de la Principauté et officier d’état civil de la famille princière, avant qu’un déjeuner ne soit servi dans les jardins du Palais« .

Alain Delon controversé à Cannes : Sa déclaration d’amour

Alain Delon - Remise de la Palme d'Honneur à Alain Delon lors du 72ème Festival International du Film de Cannes. On may 19th 2019 © Jacovides-Moreau / Bestimage

Le 72e Festival de Cannes a décerné un prix en hommage à la carrière d’une figure iconique du septième art, Alain Delon. Très émue sur scène au moment de recevoir de sa récompense, la star a tenu à témoigner, une nouvelle fois, toute sa gratitude.

Monstre du cinéma aussi sacré que controversé, Alain Delon a souhaité réagir, à tête reposée, après avoir reçu sa Palme d’or d’honneur, des mains de sa fille Anouchka, le 19 mai 2019. L’acteur de 83 ans a décidé de rendre un hommage à son tour : il a tenu à remercier à nouveau son public, à travers une lettre ouverte transmise à l’AFP ce mercredi 22 mai.

« Au lendemain de cette Palme d’or d’honneur, l’envie me prend de remercier toutes celles et tous ceux qui m’ont témoigné d’une manière ou d’une autre leur affection et leur sympathie, et plus encore, écrit l’icône du cinéma français. Alors que mon voyage touche à sa fin, je veux le dire : j’ai connu tant de passions, tant d’amours, tant de succès et d’échecs, tant de controverses, tant d’esclandres, de ténébreuses affaires, tant de souvenirs, tant de rendez-vous manqués, de rencontres impromptues, tant de hauts et de bas ; que lorsque les honneurs ne seront plus que de vains et lointains souvenirs, il est une seule chose qui brillera par sa constance et sa longévité : vous, vous seuls. À vous qui avez fait ce que je suis et qui ferez ce que je serai, il me fallait vous le dire. Je vous dis merci, merci, merci. »

Alain Delon est submergé par l’émotion. En recevant sa récompense à Cannes, il n’avait pas pu retenir ses larmes. « Il y a longtemps que je n’ai pas autant chialé« , avait-il ainsi déclaré. Très reconnaissant, il avait également répondu à celles et ceux qui critiquaient son prix : « On n’est pas obligé d’être en accord avec moi. Mais il y a une chose au monde dont je suis sûr, dont je suis fier, vraiment, une seule, c’est ma carrière. Cette Palme d’or, on me l’a offerte pour ma carrière et pour rien d’autre, et c’est pour ça que je suis fier. »

En effet, la remise de cette récompense a été précédée d’une polémique, déclenchée avant même le début du Festival. Des féministes ont reproché à l’acteur d’être « raciste, homophobe et misogyne« , selon les termes de l’association américaine Women and Hollywood, s’appuyant sur des propos qu’il a tenus jadis. Une pétition, qui a recueilli plus de 25 000 signatures, a aussi demandé à Cannes de « ne pas l’honorer« . Sur la scène, l’ancien compagnon de Romy Schneider et de Mireille Darc avait de son côté célébré les femmes : « Ce sont les femmes qui m’ont aimé, qui m’ont fait faire ce métier, qui ont voulu que je le fasse et qui se sont battues pour que je le fasse.« 

Céline Dion : Sortie stylée avec Pepe Munoz à New York

Céline Dion et Pepe Munoz dans les rues de New York, le 8 mai 2019

Après avoir illuminé le tapis rouge de la très chic soirée du Met Gala, Céline Dion a quitté New York. Mais la star n’est pas partie sans avoir un peu profité de la Grosse Pomme. La chanteuse a ainsi été repérée en sortie avec son ami Pepe Munoz.

Deux jours après avoir foulé les marches du Met Gala dans une tenue qui marquera l’année de la planète mode, Céline Dion a été vue en goguette. La chanteuse de 51 ans a notamment été repérée à la sortie de son hôtel puis en sortie shopping.

Attendue, comme partout où elle va aux quatre coins du monde, par des dizaines de fans au pied de son hôtel, Céline Dion est apparue dans une tenue très stylée. L’interprète d’Ashes avait opté pour un ensemble composé d’une veste de costume fermée dans le dos (comme elle l’avait déjà fait aux Oscars en 1999) avec un pantalon ample beige de chez Maison Margiela. Un look accessoirisé par des lunettes de soleil avec une chaîne en or de chez Alessandra Rich, des chaussures Stuart Weitzman et un sac à main Complét. Coût de la tenue ? Un peu moins de 5 000 dollars.

Depuis que Law Roach, son styliste faiseur de miracles et artisan de son inattendu retour de hype, a quitté le navire à la suite d’un surmenage, c’est son ami Pepe Munoz qui gère son dressing.

Céline Dion, qui a récemment annoncé la sortie imminente d’un nouveau disque en anglais et le lancement de la tournée mondiale Courage World Tour, a ensuite été vue avec Pepe – elle a révélé qu’il était gay, mettant ainsi un terme aux rumeurs sur leur relation – en virée shopping. Cette fois vêtue d’un simple haut beige, d’une jupe grise, d’une veste en croco et d’un foulard sur la tête, pour un look signé Tom Ford, elle a rendu une visite au bijoutier Fred Leighton sur Madison Avenue et est repartie avec un collier d’un montant à cinq chiffres…

La diva a aussi rendu visite aux équipes de Sony Music, s’amusant avec le personnel et posant pour des photos souvenirs. Elle a ensuite quitté New York pour regagner Las Vegas alors qu’elle donne les ultimes représentations de sa résidence au Coloseum de l’hôtel-casino Caesars Palace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faustine Bollaert : « Oui, j’ai eu recours à la chirurgie esthétique… »

Faustine Bollaert lors du cocktail du concert "L'association Petits Princes fête son 7000ème rêve" au Casino de Paris, à Paris, France, le 18 décembre 2018. © Denis Guignebourg/BestImage

De plus en plus de stars ont recours à la chirurgie esthétique. C’est le cas de Faustine Bollaert. L’animatrice de France 2 a révélé l’information face à Thierry Ardisson, confiant avoir subi une opération pour arranger un petit défaut.

C’est une Faustine Bollaert sans tabou qui était invitée dans les Terriens du samedi (C8) face à Thierry Ardisson, samedi 4 mai 2019. Interrogée sur son recours à la chirurgie esthétique, l’animatrice qui cartonne dans Ça commence aujourd’hui (France 2) s’est expliquée.

Alors que Laurent Baffie se moquait du bouquet de fleurs en arrière-plan sur le plateau de Ça commence aujourd’hui, trouvant les fleurs « en plastique, comme son animatrice« , Faustine Bollaert a répliqué. L’épouse de l’écrivain Maxime Chattam a alors assuré être « 100% naturelle » !

Une affirmation qui n’a pas totalement convaincu Thierry Ardisson… L’homme en noir de 70 ans a alors demandé à son invitée si elle n’avait jamais modifié une partie de son corps via la chirurgie esthétique. « Si, si, si ! Mais je ne dirais pas quoi« , a lancé Faustine Bollaert, précisant qu’il ne s’agissait pas d’une augmentation mammaire. « C’est fou ! Les hommes, on leur dit qu’on a fait un petit truc, et tout de suite ils regardent vos seins !« , s’est-elle exclamée.

Enfin, face à un Thierry Ardisson insistant, la belle brune de 40 ans a fini par révéler ce qu’elle a changé grâce à la chirurgie esthétique ! « Je me suis fait opérer des paupières parce que j’avais les paupières tombantes« , a-t-elle confié. Une confidence sans tabou de la part de l’animatrice. Au cours de l’émission, Faustine Bollaert a également évoqué son bonheur de vivre aux côtés de son amoureux Maxime Chattam, avec qui elle a deux enfants : Abbie (5 ans) et Peter (3 ans).

Dick Rivers, mort d’un cancer fulgurant : les mots touchants de son fils Pascal

Exclusif - Dick Rivers, le chanteur rocker niçois, est au Hard Rock Café de Nice le 14 décembre 2018. Dick Rivers a offert un des ses ceinturons fait sur mesure et datant de ses débuts. Ce ceinturon viendra s'ajouter à la collection d'objets divers ayant appartenus aux Star du Rock. Il a ensuite rencontré une partie de ses Fans pour une séance de dédicace et prises de selfie, la veille de son concert qu'il donnera au Théâtre Lino Ventura à Nice. © Bruno Bebert/Bestimage

Sur les ondes de « RTL », mercredi 24 avril 2019, Pascal Forneri le fils de Dick Rivers, s’est confié sur la maladie de son père. Il évoque avec émotion la pudeur du rockeur face au cancer qui l’a emporté.

Dick Rivers est mort. Le chanteur s’est éteint le 24 avril 2019, emporté à l’âge de 74 ans par un cancer. Il laisse une empreinte indélébile dans l’histoire de la musique française et une peine dans le coeur de tous ses fans. L’un des mieux placés pour évoquer cet immense rockeur est son fils, Pascal Forneri, qui était au micro de RTL, le soir-même.

« Vous saviez que la fin était proche ?« , questionne Marc-Olivier Fogiel. « Oui, ce n’était pas une surprise, il était souffrant même si c’était un peu fulgurant. On s’y préparait depuis quelques semaines. Le cancer était fulgurant sur les deux derniers mois, en gros c’est ce qu’on sait« , répond Pascal Forneri, né en 1965 de l’union de Dick Rivers avec Micheline, sa première épouse.

Ce fut tout aussi fulgurant pour le public de Dick Rivers. L’inoubliable interprète de Rien que toi, très pudique sur sa vie privée, avait caché sa maladie à ses fans. Son cancer n’était connu que par son entourage proche. « Il était pudique, il ne voulait pas montrer des faiblesses et il voulait garder ça pour lui (…) On ne parlait pas de la mort, c’était difficile de savoir ce qu’il pensait« , poursuit son fils.

Pascal Forneri s’est également dit « très touché de voir tous les hommages » rendus à son papa. « Régulièrement, il était anxieux sur l’amour que pouvaient lui porter les gens, même s’il a toujours été populaire, mais peut-être plus par les gens que par le métier. (…) Voir aujourd’hui cette forme d’amour envoyée, ça le toucherait beaucoup« , conclut-il.

SJean-Pierre Marielle est mort : l’acteur a succombé, sa femme Agathe en deuil

Jean-Pierre Marielle et sa femme Agathe Natanson - Soirée pour les 12 ans de l'Atelier du Maître Albert à Paris, le 30 mars 2015.

L’acteur Jean-Pierre Marielle, qui avait fêté ses 87 ans le 12 avril 2019, s’est éteint. Sa femme Agathe, qu’il avait épousée en quatrièmes noces en 2003 et auprès de laquelle il apparaissait tendrement en public, a annoncé la mort de ce comédien iconique et charismatique du paysage artistique français, emporté par la maladie.

Jean-Pierre Marielle est mort. Géant du cinéma et du théâtre à la bonhomie, à la malice et à la gouaille délicieuses, l’acteur s’est éteint le 24 avril 2019 à l’âge de 87 ans, qu’il avait atteint douze jours plus tôt. L’oeil qui frise, le sourire qui cajole, la voix qui enveloppe, le flegme qui pénètre et le mètre 85 qui en impose ont quitté la scène, dans une révérence en toute discrétion révélée avec affliction par la dernière épouse du comédien, Agathe Natanson (72 ans).

« Agathe Marielle a la tristesse d’annoncer que son mari, l’acteur Jean-Pierre Marielle, s’est éteint le 24 avril à 16h24, à l’hôpital des Quatre Villes à Saint-Cloud des suites d’une longue maladie. Les obsèques se dérouleront dans la plus stricte intimité« , a fait savoir l’actrice, qui avait amoureusement partagé les planches avec lui en 2014 pour un jubilé à deux dans Love Letters au Théâtre Antoine. Marielle, 60 ans de théâtre – et un Molière,en 1994 – derrière lui depuis le Conservatoire de Paris (où il s’était lié à vie avec ses compères Jean Rochefort, Jean-Paul Belmondo et Annie Girardot), n’avait alors plus joué depuis 2010, mais avait trouvé une bonne raison de s’y remettre : « La seule chose qui me plaise dans tout cela, c’est d’être sur scène avec ma femme !« , clamait-il à l’époque, avec sa verve tonitruante, onze ans après leurs noces florentines. Depuis, on avait brièvement retrouvé l’inoubliable « M. de Sainte Colombe » (Tous les matins du monde d’Alain Corneau, 1991) dans le film Une heure de tranquillité de Patrice Leconte (2014) et devant la caméra de Josée Dayan dans le feuilleton à succès Capitaine Marleau (2016). L’une de ses dernières apparitions publiques, avec Agathe à ses côtés comme bien souvent, avait eu lieu il y a maintenant deux ans, en mars 2017, à l’occasion du gala Enfance Majuscule. Jean-Pierre Marielle était par ailleurs père d’un garçon issu de son second mariage (avec Catherine-Françoise Burette), François-Arthur.

Fils d’un industriel, Georges Marielle, et d’une couturière, Josette Coulbois, Jean-Pierre Marielle s’était passionné très tôt pour le théâtre et avait intégré le Conservatoire de la rue Blanche après ses années lycée. De la fameuse « bande du Conservatoire » qui se forma à l’époque, il ne reste aujourd’hui plus, après le décès de Bruno Cremer (2010), Annie Girardot (2011), Claude Rich (2017) et Jean Rochefort (2017), que quelques représentants (Belmondo, Jean-Pierre Mocky, Pierre Vernier, Françoise Fabian…).

Après des débuts oscillant entre cinéma et cabaret, Jean-Pierre Marielle se révèle dans les années 1960 dans des seconds rôles comiques hauts en couleur, dans Faites sauter la banque et Le Diable par la queue. Un talent comique irrésistible qui continuera à s’exprimer tout au long de sa carrière : Sex-shop (Claude Berri, 1972), La Valise et On aura tout vu (Georges Lautner, 1973 et 1976), Comment réussir quand on est con et pleurnichard (Michel Audiard, 1974), Cause toujours… tu m’intéresses ! (Edouard Molinaro, 1979) ou encore, dans les années 1990, le croquignolet Les Grands Ducs, avec ses grands amis Jean Rochefort et Philippe Noiret.

Même si cette facette de son art, bien en phase avec son aura chaleureuse et son humour gourmand, en a fait une figure extrêmement populaire auprès du public, ce sont sans aucun doute ses rôles dramatiques, d’une profondeur parfois bouleversante, qui ont marqué les esprits : Que la fête commence et Coup de torchon (Bertrand Tavernier, 1974 puis 1981), Les Galettes de Pont-Aven (Joël Seria, 1975), Un moment d’égarement (Claude Berri, 1977), Les mois d’avril sont meurtriers (Laurent Heynemann, 1987), Quelques jours avec moi (Claude Sautet, 1988), Tous les matins du monde, Les Âmes grises (Yves Angelo, 2005)… Un travail salué par sept nominations aux César, mais jamais primé. « J’en ai rien à foutre, je ne suis pas un acteur de tombola. L’important, c’est devant la caméra. C’est servir un auteur, en découvrir un nouveau« , asséna-t-il à ce sujet, ne s’éloignant jamais de cette conception de son métier. « Les récompenses, ça ne m’intéresse pas. La seule récompense, c’est quand le public passe un bon moment« , soulignait-il encore en 2014. Celui que le public vit à présent, orphelin d’un tel personnage, est loin d’être le meilleur, mais avec une centaine de films et une aura indélébile en guise de legs, il n’est pas près de l’oublier. Même dans le chagrin, sa voix placidement caverneuse nous parvient, réconfortante…