Archives

ENVOL VERS L’AVENIR

Dans une carte aux trésors

J’étudierais ton corps

En remontant vers le nord

Pour un bonheur dans chaque port

Dans la chaleur de ton coeur

J’étudierais cette douceur

Car elle lève toutes mes peurs

Et m’inonde d’une profonde lueur

Dans la clarté de tes yeux

J’étudierais tous ces lieux

Car le soleil dans ces doux cieux

Ouvre la route de tous ces feux

Dans la fraîcheur de ton sourire

J’étudierais sans mot dire

Ces pensées remplies de désirs

Qui m’emportent vers l’avenir

UNE FLEUR DANS MON COEUR !

Un beau jour, une fleur

Est venue se poser au fond de mon coeur

A l’instant précis

Où l’on s’est choisis

Quand nos regards se sont croisés

Et nos chemins rencontrés

Chaque jour passé,

Les gestes tendres échangés,

Chaque nouvel émoi

La fait grandir en moi

Par tes doux baisers

Elle est abeuvrée

Ce bonheur tant désiré

Fait de cette fleur cachée

Toute sa beauté

Je me sens comme envoutée

Mon amour pour toi

Est si fort en moi

BESOIN DE TOI

J’ai besoin de toi

Besoin que tu sois là

De sentir ton souffle me caresser

Et tes lèvres m’embrasser

J’ai besoin de ton sourire

Et aussi de tes soupirs

A mon réveil chaque matin

De ton regard j’ai besoin

Besoin de ta compréhension

Que tu me donnes sans condition

Besoin de ton sourire

Que tu me fasses rire

J’ai besoin de la douceur de tes yeux

De savoir que tu es heureux

Besoin de fondre sous tes doigts

De m’enflammer pour toi

De cette flamme de désir

Qui ne cesse de m’envahir

J’ai besoin de tes rires moqueurs

Qui savent si bien hanter mon coeur

Besoin de me blottir tout contre toi

Et te sentir tout près de moi

J’ai besoin de penser à toi

J’ai tout simplement besoin de toi

T’aimer me fait mal

La douleur résonne dans mon coeur
Mais j’ignore quelle est mon erreur
La souffrance inonde mes espoirs
Pourtant je ne cesse d’y croire

Mon âme est hantée d’un mal-être
Ton silence me blesse sans frontières
Pardonne-moi, je ne te blâme pas
Je souhaite seulement oublier cet émoi

Mon être glacial s’est trouvé un coeur
Ce coeur de pierre s’est découvert des sentiments
Ces sentiments brûlent de désirs et d’attentes
Il paraît que ça s’appelle l’amour

Je rêve la nuit d’être à tes côtés
J’imagine le jour être ta moitié
J’aspire à te faire de tendres câlins
Lorsque par hasard tu effleurerais ma main

Nul besoin de fermer les yeux pour voir ton visage
Mais mon corps se brise, c’est un carnage
Je me répète ton prénom, si doux car il t’appartient
La peine envahie mes pensées au quotidien

Mon être glacial s’est trouvé un coeur
Ce coeur de pierre s’est découvert des sentiments
Ces sentiments brûlent de désirs et d’attentes
Il paraît que ça s’appelle l’amour

Je tente d’admettre la réalité
Pourtant si facile à expliquer
Mais tellement dure à accepter

Depuis le jour où l’on s’est rencontré

Où nos regards se sont croisés

A commencé un merveilleux conte de fée

Qui se construit sans cesse et sans regret 

Ensemble nous poursuivons le même chemin

Ensemble nous tissons les mêmes liens

Pour la vie nous sommes liés

Ensemble nous l’avons décidé 

Aujourd’hui quelques années sont passées

Tes mains savent toujours me caresser

Tes yeux savent  toujours me dévorer

Ta voix sait encore me parler

Tes oreilles savent encore m’écouter

Et tes bras m’enlacer

Auprès de toi je me sens bien

Pourquoi y aurait il une fin?

Tu es toute ma vie

Et cela me suffit

 

Toi mon ange

Je me suis éveillée à l’amour lorsque je t’ai vu
La première fois, tout de suite, je l’ai su,
C’était Toi qui saurais me faire renaître,
Et faire chanter de nouveau mon être.

J’ai construis une bulle avec tout ton amour
Dans laquelle tous mes rêves, jour après jour,
Se renforcent et rejoignent la réalité,
La réalité de toute ta douceur et de ta sincérité.

Toi mon ange, lorsque tu as déployé tes ailes
Quand autour de moi, tu les as resserrées,
Tu m’as fait espérer que je serais celui

Que tu voulais pour toujours à tes côtés.

Pour Toi mon Espéré, plus fort de jour en jour,
Je sens croître en moi un si fort sentiment,
Que certains appelleront adoration ou amour,
Mais que moi je nommerai Vie simplement.

Je ne veux pas comprendre ce qui m’arrive,
Je veux simplement et intensément le vivre,
En m’abandonnant entièrement et sans fin,
A la douce chaleur de tes tendres mains.

FACILE L’AMOUR ?

C’est une chose difficile à définir

Qui vient souvent nous conquérir

Un sentiment de grande importance

Qui vient sans même que l’on y pense

On passe par toute une gamme d’émotion

Qui nous fait souvent perdre la raison

Tout ces merveilleux instants

Mais qui ne rêve pas de ces instants?

Pourquoi les premiers frissons passés

Comme si le meilleur était déjà terminé

On a tendance à tout remettre en question

Et finalement se faire une raison?

Mais quand on trouve le vrai amour

On est prêt à s’investir pour toujours

La réciprocité des sentiments

On ne perd plus un seul instant

 

Vivre l’amour n’est pas toujours facile

Passez à travers des moments difficiles

Ca prend des efforts et de la compréhension

Pour arriver à se batir une belle relation

 

 

Mourir d’aimer

La porte s’ouvre, il n’y a aucun bruit
On dirait que la mort est passée par ici
Pourtant, ce n’est que ton absence
Qui décapite mes espérances

Mon cœur se sent si lourd
Il est en manque de ton amour
Comment aurais-je pu concevoir
Qu’un jour tu serais mon ostensoir

Je suis vide
Le monde est devenu perfide
Tu as démoli tout ce que j’étais
Tous mes rêves sont endormis à jamais

Un jour je renaîtrai de mes cendres
J’aurai appris à pourfendre
Je marcherai la tête haute
Oubliant ce monde qui était le nôtre

Mais pour l’instant
C’est la mort que je ressens
Me rouler en boule
Jusqu’à ce que le temps s’écoule

Quand je ferme les yeux

Quand je ferme les yeux  silencieusement
Sous mes paupières naissent  les images  d’un spectacle enivrant
Je revois tout ce que tu étais avant notre amour agonisant
Toutes ses folies que l’on faisait  et ces tendres affrontements

Aujourd’hui tout cela est bien loin
La vie ne me chante plus son doux refrain
Mon chagrin se déverse comme pluie des nuages
Je voudrais rayer, faire semblant, de ne pas avoir de rage

Mais comment laisser partir
Ce que je ne suis en droit de retenir
Je préférerais un grand vide que je ne sais  remplir
Qu’a une douleur qui dévorer mon empire

Oublier que tu y avais tout conquis
Mon cœur mon âme ma vie
Je voudrais ré-ouvrir les yeux
Sur un monde ou il n’y a jamais eu de gens heureux

On me dit que chaque expérience nous apprend
On dit qu’on oublie avec le temps
On dit tant de chose et pourtant
Je me meurs en attendant

Devant ton regard malicieux

Devant ton sourire merveilleux

Je me retrouve sans defense

Devant ce bonheur immense

Ensemble allumons le feu

Qui s’est embrasé dans nos yeux

Que de frissons sous tes caresses

Que d’amour dans ta tendresse

Je chavire, sans défense

Sous ce bonheur intense

Quand de tes bras tu m’enveloppes

De tes baisers tu me transportes

Quand à toute heure tu m’appeles

Pour me dire simplement « Je t’aime »

Je me retrouve sans défense

Puisque c’est toujours à toi que je pense

Car au fond de mon coeur

J’entends la petite voix du bonheur