Archives

Mourir d’aimer

La porte s’ouvre, il n’y a aucun bruit
On dirait que la mort est passée par ici
Pourtant, ce n’est que ton absence
Qui décapite mes espérances

Mon cœur se sent si lourd
Il est en manque de ton amour
Comment aurais-je pu concevoir
Qu’un jour tu serais mon ostensoir

Je suis vide
Le monde est devenu perfide
Tu as démoli tout ce que j’étais
Tous mes rêves sont endormis à jamais

Un jour je renaîtrai de mes cendres
J’aurai appris à pourfendre
Je marcherai la tête haute
Oubliant ce monde qui était le nôtre

Mais pour l’instant
C’est la mort que je ressens
Me rouler en boule
Jusqu’à ce que le temps s’écoule

Quand je ferme les yeux

Quand je ferme les yeux  silencieusement
Sous mes paupières naissent  les images  d’un spectacle enivrant
Je revois tout ce que tu étais avant notre amour agonisant
Toutes ses folies que l’on faisait  et ces tendres affrontements

Aujourd’hui tout cela est bien loin
La vie ne me chante plus son doux refrain
Mon chagrin se déverse comme pluie des nuages
Je voudrais rayer, faire semblant, de ne pas avoir de rage

Mais comment laisser partir
Ce que je ne suis en droit de retenir
Je préférerais un grand vide que je ne sais  remplir
Qu’a une douleur qui dévorer mon empire

Oublier que tu y avais tout conquis
Mon cœur mon âme ma vie
Je voudrais ré-ouvrir les yeux
Sur un monde ou il n’y a jamais eu de gens heureux

On me dit que chaque expérience nous apprend
On dit qu’on oublie avec le temps
On dit tant de chose et pourtant
Je me meurs en attendant

Devant ton regard malicieux

Devant ton sourire merveilleux

Je me retrouve sans defense

Devant ce bonheur immense

Ensemble allumons le feu

Qui s’est embrasé dans nos yeux

Que de frissons sous tes caresses

Que d’amour dans ta tendresse

Je chavire, sans défense

Sous ce bonheur intense

Quand de tes bras tu m’enveloppes

De tes baisers tu me transportes

Quand à toute heure tu m’appeles

Pour me dire simplement « Je t’aime »

Je me retrouve sans défense

Puisque c’est toujours à toi que je pense

Car au fond de mon coeur

J’entends la petite voix du bonheur

J’AI BESOIN DE TOI

C’est le cri de mon coeur
Voulant se faire entendre
Se laissant éclater
Sur un bout de papier
En espérant se faire comprendre
J’ai besoin de toi
Grand besoin de tes bras
Besoin éminent
De ta chaleur
Besoin terrifiant
De ton ardeur
Tu as mis tous les pourquoi du monde
Tous, me suivant telle une ombre
Je me suis effondrée
A ne pouvoir y répondre
Tu n’es pas là
Seras tu un jour à moi?
Je n’ose imaginer
Ma vie sans toi
Besoin de tes mains sur mon corps
Désir de tes lèvres
Désir de ta chair
Besoin de me perdre
Dans l’abîme de ton être
Douleurs cachées
tous les jours je porte ce masque sur mon visage
ce masque qui vous fais croire que tout va bien,
je devrais tourner la page
mais je n’en fais rien
tu ne t’en sortiras pas, je le sais
ont me l’a fait croire
moi je sais que tout ça n’est pas vérité
je n’ai plus d’espoir à avoir
quand je suis seule je pleure
en silence, je laisse s’exprimer ma douleur
tout le monde croit que je vais bien
mais en fait il n’en est rien

mon amour…

Tu m’appelles ta douce colombe.

 Aujourd’hui j’aimerais pouvoir,

 Me poser sur tes épaules et prendre toutes tes

 peines.

 Mais je ne peux pas!

 Seule mon amour pour toi me donne du courage.

 Le courage de t’aimer encore d’avantage.

 Ta peine est grande je le sais et jamais je

 pourrais l’apaiser.

 Mais dans mon cœur il y a un volcan d’amour

 pour toi.

 Je ne sais se que l’avenir nous réserve!

 Mais notre amour je veux  le vivre.

 Même si jamais nous ne vivons ensemble,

 Même si tu n’es plus comme avant.

 Mon cœur t’appartient et tu ne pourras pas

 changer cela.

 Je t’aime et je t’aimerais toute l’éternité.

CHER A MON COEUR

Cher à mon coeur

Tu poses tendrement un bouquet de fleurs

Cueilli fraichement dans ton jardin

Scintillant encore par la rosée du matin

Ton sourire est mon rayon de soleil

Mon premier soupir quand je m’éveille

J’aimerais que ce soit toujours ainsi

Pour le reste de ma vie

Si jamais tu m’oubliais

Tu briserais ma vie à jamais

Tomberait alors une fine pluie

Dans le jardin de l’oubli

Il n’y aurait plus de soleil

Je sombrerais d’un profond sommeil

Cher à mon coeur

N’oublie pas tendrement de déposer tes fleurs

 

Je t’aime, je t’adore,

Toi, dans un dimanche d’automne;
Avec un simple baiser à conquis mon coeur,
A changer ma vie d’un ton monotone,
Et me fais vivre le bonheur!

Aujourd’hui, malgré les interdits,
Et la distance « Je t’aime »
Je rêve, avec toi de faire ma vie,
Et comme pour Quasimodo être ta bohème!

Le matin, je pense à toi,
Et toute la journée, j’ai envie d’être dans tes bras
Mes pensées et mon coeur sont à toi,
Ma vie ne rime à rien sans tes bras!

Depuis, que tu es entré dans ma vie,
Tu me fais découvrir la vie en rose,
Et à fait renaître mes rêves et mes envies
Mon coeur devant toi, est en pause.

Tu m’es plus précieux que l’or,
Je te veux pour l’éternité.
Je t’aime, je t’adore,
Et me comble de ta gentillesse et ta beauté.

Je t’aime….

A cet instant, je voudrais t’entendre, te parler..
Mais le courage me manque et les mots s’envolent
J’aurai voulu te devoiler mes peurs..
Rechercher un peu de reconfort..

Mais tu es si difficile à comprendre
Et faire un choix, entre la lumiere et l’ombre…
Je ne veux t’ y contraindre…
Non…pour supporter mes etats d’âmes si sombres

J’ai si peur que cette magie disparaisse
Me laissant seule dans ma detresse
Tu es un rayon de soleil, dans mes jours si noirs
Tu es la chaleur, dans mon univers si froid..
Je t’aime.

J’ai envie de me blottir dans tes bras

Et de marcher dans tes pas

Car je ne t’ai pas dit :

« Tu es mon coin de paradis »

J’ai envie d’écouter ton coeur qui bat

Et d’apprécier ce moment là

Car je ne t’ai pas dit :

« Ce bonheur est infini »

J’ai envie de voler tes baisers

Et laisser ma rêverie flaner

Car je ne t’ai pas dit :

« Tu es l’éveil de mes folies »

J’ai envie de vivre tous ces instants

Et profiter du temps présent

Car je ne t’ai pas dit :

« Tu es l’homme de ma vie »

 

Des paroles de douceur

« Des paroles de douceur,

Des moments de bonheur,

Des regards échangés,

Un zeste de complicité,

Des étoiles dans les yeux,

La joie d’être d’eux,

Main dans la main,

Suivre le même chemin,

Des rêves plein le cœur,

Que du plaisir aucune rancœur,

Aimer et oublier,

Les blessures du passé,

Juste la magie de l’amour,

Une belle vie pour toujours «