Archives

Cannes en chiffres

Glamour, luxe, strass et paillettes, mais aussi excès, fric, opulence, débordements, outrance… Découvrez une autre facette de La Croisette qui pourrait bien vous faire tourner la tête (et perdre pied ) !

A Cannes, on ne compte pas ! Rien n’est trop beau pour nos stars venues défiler sur les marches du Palais. On ne vous parle pas des robes des célébrités, mais plutôt des extras qui leur sont offerts pour passer un agréable séjour… Le Festival, c’est aussi et surtout le cinéma (et les écrans) en géant, des dizaines de films en compétitions, des projections par centaines, des people (et du red carpet) au kilomètre, du personnel aux petits soins, un jury d’exception, des Palmes à décerner… 7e Art, organisation et folie des grandeurs !

–     450 000 euros, c’est le prix d’un yacht de 80 mètres. A ce prix là, comptez seulement une semaine de location. Un petit plaisir que s’offrent de nombreux privilégiés puisque près de 150 yachts s’installent chaque Quinzaine pour l’occasion.

–     6 tonnes, c’est la quantité de homards servie dans les trois plus grands palaces (Carlton, Majestic, Martinez). Et côté boisson, le champagne coule à flot puisque ce sont près de 40 000 bouteilles qui y sont consommées.

–     40 000 euros, c’est le prix de la bouteille de champagne la plus chère du VIP Room.

–     8 000 m2 de moquette rouge sont déployés chaque année sur les 24 marches du Palais. Pour conserver tson éclat, le tapis est changé jusqu’à 4 fois par jour.

–      38 000 euros pour une nuit dans la suite penthouse de 2 chambres au palace Majestic. A la portée de toutes les bourses… de La Croisette.

–     600 euros par jour, c’est le budget pour s’offrir les services d’un conducteur et d’une limousine. Que ne ferait-on pas pour faire impression !

–     10 000 euros pour assister à une fête. C’est le prix à payer pour apparaître dans les soirées VIP en compagnie des plus grandes stars ! Les célébrités françaises, quant à elles, payent seulement la moitié du tarif…

–     1 robe est en moyenne changée toutes les 3 heures. Pour satisfaire cette exigence, 500 robes haute couture sont nécessaires.

–    20 000 euros, c’est la valeur de La Palme d’or, 18 cm, la taille de ce trophée dessiné en 1998 par le bijoutier Chopard.

–     2,6 million de tonnes, c’est le poids d’ordures ménagères occasionné par le Festival de Cannes en 12 jours. Etant donné le nombre de homards et de bouteilles de champagne, on comprend pourquoi !

–    3 000 embauches directes et 17 000 emplois indirects sont générés par le Festival.

–    2 309 sièges, c’est le nombres de places dans l’auditorium Louis-Lumière où sont projetés les films de la sélection officielle (il y a aussi 30 salles de projection éphémères et des terrasses)

–     1,6 million d’euros de bijoux avait été volé lors de la 66e édition du Festival de Cannes dans une chambre du Novotel. Au cou, les colliers !

–     19 feuilles d’or de 18 carats recouvrent la Palme d’or présentée sur un coussin de cristal de roche et remise au vainqueur. Symbolique mais aussi précieux, tous tenteront de remporter le fameux prix.

–     20 000 000 d’euros, c’est le budget du Festival de Cannes. Une somme financée à moitié par des fonds publics (Centre National de la Cinématographie, la ville de Cannes, le Conseil régional…) et à moitié par des « partenaires officiels ».

–     400 empreintes de mains de stars sont recueillies par l’artiste Nadine Seul afin de faire des moulages d’acier, réalisés à partir d’un bloc d’argile, qui orneront ensuite l’Allée des Etoiles autour du Palais des Festivals.

Publicités

Cannes 2013: Palmarès des tenues les plus élégantes et originales du Festival

Nicole Kidman en robe Giorgio Armani, le 26 mai 2013 lors du Festival de Cannes.

Izabel Goulart, fatale sur le tapis rouge en robe noire Emilio Pucci et bijoux de Grisogono pour la montée des marches du film The Immigrant. Cannes, le 24 mai 2013.

Solange Knowles, ravissante dans une robe Stéphane Rolland (collection automne-hiver 2012) lors de la montée des marches du film Gatsby le Magnifique en ouverture du 66e Festival de Cannes. Le 15 mai 2013.

Barbara Palvin, fatale dans un look haute couture Alexandre Vauthier accessoirisée de boucles d'oreilles en diamants Montblanc lors de la montée des marches pour le film Ma vie avec Liberace. Cannes, le 21 mai 2013.

Audrey Tautou dans une volumineuse robe rouge er rose de chez Prada le 26 mai 2013 lors du Festival de Cannes.

Milla Jovovich en robe Armani, le 22 mai 2013 lors du Festival de Cannes.

Justin Timberlake et Carey Mulligan en robe Vionnet au Festival de Cannes, le 19 mai 2013.

Paz Vega en création Stéphane Rolland lors du Festival de Cannes, le 18 mai 2013.

Jessica Biel en robe Marchesa lors du Festival de Cannes, le 19 mai 2013.

Emmanuelle Seigner et Roman Polanski - Montée des marches du film "La Venus à la fourrure" lors du 66e Festival du film de Cannes. Le 25 mai 2013.

La 66e édition du Festival de Cannes s’est clôturée dimanche 26 mai et a révélé le palmarès complet des films les plus marquants cette nouvelle saison. Mais le Festival international du film offre également, grâce à la venue des stars, son lot de glamour et de belles robes. Voici le palmarès des créations les plus marquantes de ce Cannes 2013.

Cette année encore, ce sont les robes de style classique qui ont primé à Cannes. Loin des créations parfois exubérantes et bling-bling que l’on peut voir lors de certains grands événements, l’esprit glamour et chic de Cannes n’a pas encore disparu. Ainsi, les robes blanches ont envahi le tapis rouge du Festival. En tête de cette tendance à la fois sobre et sage : Nicole Kidman. Membre du jury au côté de Steven Spielberg qui en était le président, la belle Australienne arborait lors de la soirée de remise de prix une création Giorgio Armani d’une élégance rare. Accompagnant parfaitement la silhouette de l’actrice, la robe effet cache-coeur mettait en valeur sa taille très fine.

Dans un autre style, lors de la montée des marches du film Inside Llewyn Davis, dernière réalisation des frères Coen qui met en scène son époux Justin Timberlake, Jessica Biel arborait une robe blanche, presque grise, de style années 50. Une pièce Marchesa très « glamour hollywoodien » avec des finitions broderies en plumes. Mais le blanc ne rime pas toujours avec classicisme. La preuve avec Paz Vega. L’actrice espagnole, également L’Oréal Girl, avait choisi une robe Stéphane Rolland très originale. Séparée en deux par du tulle qui laissait entrevoir ses jambes, la tenue de la beauté latine mêlait deux styles : en haut la tendance se voulait masculine avec une longue veste blanche, alors qu’en bas elle s’achevait en une jupe et traîne blanche à plumes. Un mélange de styles savamment réalisés.

Afin de marquer le tapis rouge de leur empreinte mode, certaines personnalités osent l’originalité. Solange Knowles, petite soeur de Beyoncé, a gravi les marches pour le film Gatsby le Magnifique dans une robe dorée. Ce n’est toutefois pas le style bling-bling de la tenue qui a marqué mais sa complexité. La création Stéphane Rolland, créateur qui a incontestablement marqué ce Festival de Cannes 2013, mêlait en effet brillance, plumes et transparence. Dans un style tout aussi travaillé, l’actrice chinoise Li Yuchun, entièrement habillée en Givenchy haute couture lors de la montée des marches d’All Is Lost, arborait un pantalon et un haut dégradé or, marron et noir pailleté. Pour sa part,Audrey Tautou qui n’a jamais peur de tenter des expériences vestimentaires, a osé une volumineuse et sublime robe Prada rouge à ceinture rose. Milla Jovovich et sa robe Armani composée d’un bustier noir brillant et d’une jupe aérienne bleu marine ne manquait pas non plus d’originalité comme Barbara Palvin qui a été l’une des rares à opter pour un tailleur masculin, signé Alexandre Vauthier, cette année.

Quand glamour rime avec sexy, cela donne lieu à des pièces très échancrées, une autre grande tendance de ce Festival de Cannes. La superbe Brésilienne de 28 ans et ambassadrice L’Oréal, Izabel Goulart, a foulé le tapis rouge dans une robe Emilio Pucci noire ouverte jusqu’en haut de la cuisse qui n’était pas sans rappeler la tenue que portait Angelina Jolie aux Oscars 2012. Plus sobre, Carey Mulligan a affiché une double échancrure sur une création Vionnet noire et blanche. Mais celle qui s’est montrée la plus ouverte est sans conteste Emmanuelle Seigner. Avec sa sublime robe Alexandre Vauthier, l’actrice a affiché le plus profond et large décolleté de ce Festival de Cannes.

 

Cannes 2013, toute la cérémonie de clôture : Palme d’or pour La Vie d’Adèle

Le réalisateur Abdellatif Kechiche et ses actrices Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos dans La Vie d'Adèle, Palme d'or, lors de la cérémonie de clôture et la remise des prix du Festival de Cannes le 26 mai 2013

Les pronostics n’ont pas manqué avant la remise de la Palme d’or du Festival de Cannes 2013 que remet
l’actrice brûlante
Uma Thurman. La
Vie d’Adèle
du Français Abdellatif Kechiche a rassemblé
beaucoup de critiques qui ne cessent d’en faire l’éloge. Mais le prix suprême
est décerné par Steven Spielberg et
les membres de son jury qui ont délibéré dans le plus grand secret : l’actrice
indienne, star de Bollywood, Vidya Balan, l’écrivain et réalisatrice japonaise
Naomi Kawase (Caméra d’or au festival de Cannes pour Suzaku en 1997 et
Grand prix du jury pour La Forêt de Mogari en 2007), la cinéaste
britannique Lynne Ramsay (We
Need to Talk About Kevin
, en compétition en 2011), l’acteur français Daniel Auteuil, prix d’interprétation
pour Le Huitième Jour en 1996 et qui a présenté Caché de
Michael Haneke en 2005, le réalisateur taïwanais Ang Lee (Le Secret de Brokeback Moutain,
L’Odyssée de Pi
), le réalisateur roumain Cristian Mungiu (Palme d’or pour
4 mois, 3 semaines, 2 jours et Prix du scénario pour Au-delà des
collines
à Cannes), le double oscarisé Christoph Waltz (Inglourious
Basterds
et Django Unchained) et enfin Nicole Kidman.

Après un discours d’ouverture
touchant et bien mené, la maîtresse de cérémonie Audrey Tautou est de retour pour assurer
la clôture. Le film qui termine ce Festival est Zulu
de Jérôme Salle, avec Orlando Bloom et
Forest Whitaker. Purepeople.com vous
propose de suivre en direct le grand événement de la remise des prix du 66e
Festival de Cannes, diffusé sur Canal+.

***Le déroulé de la
cérémonie de clôture
***

19h44 : La magnifique Uma Thurman arrive
pour remettre la Palme d’or, dans une robe bustier argentée
scintillante. Steven Spielberg déclare que la récompense est remise à La
Vie d’Adèle
d’Abdellatif Kechiche, en soulignant que le prix revient
aussi aux actrices exceptionnelles de ce long métrage. Nombreux sont les cris de
joie et les gens se lèvent dans la salle pour cette récompense qui confirment
les espoirs d’une bonne partie des Festivaliers. Les actrices Léa Seydoux et
Adèle Exarchopoulos sont très heureuses et bouleversées. Le réalisateur, ému,
remercie Wild Bunch pour leur esprit d’équipe. Il salue le regretté Claude Berri
qui l’a aidé dans sa route, sa « vieille branche », Ghalia Lacroix, et dédie ce
film et ce prix à la belle jeunesse de France « que j’ai rencontré durant la
longue période que fut la réalisation de ce film, qui m’a beaucoup appris sur
l’esprit de liberté et du vivre ensemble ».
Il rend hommage aussi : « à
la révolution tunisienne, pour leur inspiration à eux-aussi, de vivre librement,
s’exprimer librement et aimer librement
. » La jeune Adèle, la voix étranglée
par les larmes, remercie ses proches, l’équipe et son amour, « Jérémie ». C’est la
première Palme d’or française depuis Entre les murs. Léa Seydoux
remercie également tout le monde, très émue. A l’année prochaine, comme dirait
Audrey Tautou.

19h38 : Avant de remettre le grand prix,
Audrey Tautou nous propose quelques images d’un film de légende : Sueurs
froides
(Vertigo) d’Alfred Hitchcock. Son actrice Kim Novak avait reçu un
bel hommage lors de la présentation de ce long métrage culte dans le cadre de
Cannes Classics. Son actrice Kim Novak entre en scène pour offrir le Grand prix
et reçoit une standing ovation. « J’espère que le lauréat de ce prix entrera
dans la légende du cinéma, comme ça a été mon cas
. » Il revient à
Inside Llewyn Davis de Joel et Ethan Coen. L’acteur principal
Oscar Isaac ainsi que l’un des producteurs français est là pour récupérer le
prix.

19h35 : Forest Whitaker arrive pour remettre le prix de la
mise en scène.
Il revient à Heli, du Mexicain Amat
Escalante. Il remercie le jury courageux.

19h31 : L’actrice espagnole
Rossy de Palma, muse de Pedro Almodovar est là. « Les films, c’est comme la
vie, on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais on peut être soi-même.
 »
Elle apporte le prix du jury à Tel père, tel
fils
de Kore-Eda Hirokazu.

19h29 : Asia Argento, qui joue les
femmes très sensuelles de sa voix chaude, remet le prix du
scénario
à A Touch of Sin de Jia Zhangke.

19h25 : Orlando Bloom est celui qui remet le prix
d’interprétation féminine
. Il est remis à Bérénice
Bejo
pour Le Passé d’Asghar Farhadi. Félicitée par son compagnon le
réalisateur Michel Hazanavicius, elle est particulièrement surprise et émue :
« Je ne m’y attendais vraiment. Je voudrais remercier toute l’équipe du
film
. » Elle obtient ce prix deux ans après son partenaire dans The
Artist
, Jean Dujardin.

19h20 : Après le discours ému du président
Steven Spielberg, Laetitia Casta arrive pour remettre le prix
d’interprétation masculine
. Il revient à Bruce Dern
pour son rôle dans Nebraska d’Alexander Payne. C’est le réalisateur qui
vient récupérer son prix. Une surprise alors que beaucoup s’attendait à Michael
Douglas dans Ma vie avec Liberace.

19h18 : Steven Spielberg fait son
entrée et reçoit encore des applaudissements très chaleureux. Audrey Tautou et
le réalisateur américain annonce les membres du jury.

19h15 : La
Caméra d’or qui récompense le meilleur premier film est remis
par la présidente du jury de ce prix, Agnès Varda. Elle est accompagnée de la
sublime actrice Zhang Ziyi. Le trophée revient à un film choisi à l’unamité :
Ilo Ilo d’Anthony Chen, originaire de Singapour.

19h11
: L’acteur Mads Mikkelsen et la réalisatrice Jane Campion (Palme d’or pour
La Leçon de Piano) viennent remettre le prix du court-métrage. La
Palme d’or du court-métrage revient à Safe de
Moon Byoung Gon.

19h05 : Le générique cinéphile du Festival de Cannes
commence. Audrey Tautou entre en scène dans une robe rouge enrubané de rose.
« Le Festival de Cannes, c’est fini… J’avoue j’ai un petit pincement. Eh
oui, fini, la maîtresse de cérémonie. Fini, les honneurs, les faux-cils, le vols
Paris-Nice, fini la bise à Spielberg. Tous les bijoux, enfin presque, vont
retrouver leur coffre fort et on va ranger la moquette. Fini les tempêtes, les
pluies d’éloges ou les cieux cléments…Comme chaque année, c’est bien un
territoire éphémère qui s’est formé et on a pu y découvrir une impressionnante
variété. Point culminant en terre de cinéphilie, le jury de la sélection
officielle, dans sa subjectivité souveraine, vont honorer ce qu’ils ont trouvé
tip top. C’est maintenant qu’il va falloir avoir le coeur bien
accroché.
 »

18h51 : La montée des marches a commencé et les stars se
succèdent. Alain Delon est au micro de
Laurent Weil, qui revient sur l’hommage qui lui a été donné lors de la
projection de son film emblématique, Plein soleil. Vêtue de plumes,
l’ange Laetitia Casta a fait une belle
entrée. Ludivine Sagnier, membre du
jury Un Certain Regard, souligne le fait que les films – variés et intenses –
qu’elle a vus reflétaient souvent l’état peu encourageant de la société. Elle
rappelle que le prix
Un Certain Regard
est revenu au film passionnant de Rithy Panh, L’Image
manquante
.

Cannes 2013, Alain Delon royal et bouleversé pour son hommage en Plein soleil

Alain Delon attending the 'Alain Delon Honorary Ceremony' held at the Palais Des Festivals as part of the 66th Cannes film festival, in Cannes, southern France, on May 25, 2013. Photo by Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM25/05/2013 -

En 2011 au Festival de Cannes, Jean-Paul Belmondo recevait un hommage
en grande pompe. Deux ans plus tard, c’est au tour d’un autre monstre sacré du
cinéma d’être sous les projecteurs : Alain
Delon
. La star française de 77 ans était, comme convenu, présent pour la
projection dans la section Cannes Classics de l’oeuvre qui l’a fait exploser :
Plein
Soleil
de René Clément (1960).

Alain Delon n’est pas venu avec ses enfants dont il est si fier : ni l’aîné Anthony, ni sa fille, sa chère Anouchka à ses côtés sur la Croisette en 2010, ni avec son benjamin, Alain-Fabien Delon à Cannes pour la première fois pour défendre Les Rencontres d’après-minuit. Après avoir gravi les marches du palais des festivals au côté de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, le maire de Paris Bertrand Delanoë et Thierry Frémaux, le délégué général du Festival, Alain Delon a eu le droit à une longue standing ovation. Sur scène, il a déclaré très ému : « C’est un grand moment pour moi. Je suis là pour rendre hommage à mon maître absolu, René Clément. Le 17 mars, il aurait eu cent ans. Il aurait été bouleversé autant que moi. Attendez d’avoir vu le film. Vous m’applaudirez après, pas avant. Il m’arrive de plaisanter, je ne me reconnais plus !« , a dit en riant l’acteur, 77 ans.
Devant l’assistance, Alain Delon a déclaré : « Plein Soleil a été mon quatrième film. Personne ne savait qui j’étais. Le film, qui a fait le tour du monde, a été la base de ma carrière. Je le dois à René [Clément]. Après, Visconti m’a choisi pour être son Italien du sud dans Rocco et ses frères, » a raconté Alain Delon. « Je n’aurais pas eu la chance de faire ce film, je ne sais pas où je serais, sans doute pas là ce soir« , a-t-il ajouté, avant d’avoir une pensée pour son partenaire dans le film, l’acteur Maurice Ronet, et Elvire Popesco, son professeur de théâtre.

L’AFP rappelle l’histoire troublée entre Alain Delon et Cannes. Pendant dix ans, le « Guépard » avait boudé le Festival de Cannes qui ne l’a jamais récompensé, vexé surtout de ne pas avoir été invité, tout comme Jean-Paul Belmondo, aux célébrations du 50e anniversaire. Les retrouvailles avaient été célébrées en 2007, pour le 60e anniversaire du festival. « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !« , avait commenté l’acteur.

« Plein soleil », ressort dans les salles en version restaurée le 10 juillet

Cannes 2013 : La Croisette en pleins préparatifs avant la grande fête du cinéma

L'affiche officielle fixée ce lundi matin sur le Palais des Festivals par des alpinistes.

La Croisette s'habille pour Cannes 2013.

A 24 heures du début de la 66e édition du Festival de Cannes, les petites
mains s’activent en coulisses pour que tout soit prêt, afin d’accueillir stars
internationales et milliers de festivaliers sur la Croisette. Petit tour
d’horizon et prise de température !

Centre névralgique de l’événement, le Palais des Festivals et ses fameuses marches ont vu les petites fourmis mettre en place les installations telles que les tribunes ou encore l’arche recouverte où les nombreuses stars posent devant des flashs crépitant avant de monter les mythiques marches. Quant au tapis rouge, il sera installé à la dernière minute, sous l’immense affiche officielle du festival d’une taille de 250 m². Avant de le fouler, les membres du jury seront dès ce mardi 14 mai sur la Croisette. Sous la direction du grand Steven Spielberg, Nicole Kidman, Daniel Auteuil et leurs petits camarades se retrouveront pour leur première réunion à huis-clos en soirée au restaurant La Palme d’or, où le chef doublement étoilé Christian Sinicropi orchestrera un menu inspiré de la filmographie du maître Spielberg.

Le lendemain, après les traditionnelles exercices du photocall et montée des marches, le cinéaste américain ouvrira les hostilités avant la projection de Gatsby le Magnifique. Suivra le fameux dîner de gala de l’ouverture du festival qui sera assuré en cuisine par Anne-Sophie Pic, la seule femme en France auréolée de trois étoiles au guide Michelin. Épaulée par Bruno Oger, elle servira 650 prestigieux convives dans un « dîner à quatre mains » d’une durée de « 1 heure 15« .

Traditionnellement à Cannes, avant que les festivaliers et badauds ne bravent les pavés de la Croisette, les premiers signes de préparatifs sont les affiches qui s’égrènent le long des plages cannoises. Géante à flanc d’hôtel pour le blockbuster Lone Ranger, en bout de ponton, le regard curieux d’un Minion pour Moi, moche et méchant 2 ou encore sur la façade cette année centenaire du mythique Carlton pour Gatsby le Magnifique.

Pour le film d’ouverture, déjà sorti aux États-Unis où il joue des coudes avec Iron Man 3, Cannes sera une sorte d’apothéose. Outre le glamour d’une montée des marches qui s’annonce palpitante, Gatsby donnera une grande fête mondaine dans un dôme éphémère spécialement construit pour accueillir quelque 800 invités à une soirée dansante type cabaret des années folles. Un beau clin d’oeil à Francis Scott Fitzgerald, l’auteur du roman en 1925, qui a passé plus de quatre ans entre Paris et la Côte d’Azur, participant avec quelques-uns de ses amis américains, à faire de Cannes et du cap d’Antibes un rendez-vous pour clients fortunés durant l’entre-deux-guerres.

Cannes 2012 : Le palmarès de ce 65e Festival

Image du film Amour de Michael Haneke, Palme d'or

L’intégralité du palmarès du 65e Festival de Cannes, dont le président du jury est Nanni Moretti. Les rumeurs ne cessaient de citer le nom de Michael Haneke, et elles auront été vérifiées lors de la cérémonie de clôture.

Le jury a choisi de mettre en avant un cinéma international, mais loin des productions anglo-saxonnes. En effet, même Mud, qui aura reçu beaucoup d’éloges, rentrera bredouille. Les oeuvres de réalisateurs français n’auront pas récolté les prix des jurés. Ainsi, De rouille et d’os, le dernier film de l’habitué cannois Jacques Audiard est passé à la trappe, tout comme ses acteurs Matthias Schoenaerts et Marion Cotillard. Quant à Leos Carax, revenu sur le devant de la scène avec Holy Motors, n’a pas obtenu de récompense. Certains parleront de palmarès austère (une remarque déjà entendue quand Haneke a eu la Palme pour Le Ruban Blanc), mais mentionnons les rires de La Part des anges de Ken Loach et l’humour grinçant de Reality.

Palmarès des longs métrages

Palme d’Or : Amour, de Michael Haneke

Lauréat de l’an dernier : THE TREE OF LIFE réalisé par Terrence MALICK

Grand Prix : Reality de Matteo Garrone

Lauréats de l’an dernier ex aequo : BIR ZAMANLAR ANADOLU’DA (IL ETAIT UNE FOIS EN ANATOLIE) réalisé par Nuri Bilge CEYLAN

LE GAMIN AU VÉLO réalisé par Jean-Pierre et Luc DARDENNE

Prix de la mise en scène : Carlos Reygadas pour Post Tenebras Lux

Lauréat de l’an dernier : Nicolas WINDING REFN pour DRIVE

Prix du scénario : Cristian Mungiu pour Au-delà des collines

Lauréat de l’an dernier : Joseph CEDAR pour HEARAT SHULAYIM

Prix d’interprétation féminine : Cosmina Stratan et Cristina Flutur, pour le film Au-delà des collines

Lauréat de l’an dernier : Kirsten DUNST dans MELANCHOLIA réalisé par Lars VON TRIER

Prix d’interprétation masculine : Mads Mikkelsen pour La Chasse

Lauréat de l’an dernier : Jean DUJARDIN dans THE ARTIST réalisé par Michel HAZANAVICIUS

Prix du Jury : La Part des anges de Ken Loach

Lauréat de l’an dernier : POLISSE réalisé par MAÏWENN

Les plus belles robes des festivals de Cannes

Les plus belles robes des stars de Cannes

Bérénice Bejo – Festival de Cannes 2012

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Cheryl Cole – Festival de Cannes 2012

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Eva Longoria – Festival de Cannes 2012

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Jessica Chastain – Festival de Cannes 2012

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Naomie Watts – Festival de Cannes 2012

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Angelina Jolie – Festival de Cannes 2011

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Eva Herzigova – Festival de Cannes 2008

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Monica Bellucci et Sophie Marceau – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Aishwarya Rai – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Michelle Yeoh – Festival de Cannes 2008

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Eva Longoria – Festival de Cannes 2008

 

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Aishwarya Rai et Eva Longoria – Festival de Cannes 2010

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Doutzen Kroes et Noemie Lenoir – Festival de Cannes 2008

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Penelope Cruz – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Sharon Stone – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Shakira – Festival de Cannes 2011

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Dita Von Teese – Festival de Cannes 2008

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Michelle Yeoh – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Kerry Washington, Andie MacDowell, Aishwarya Rai – Festival de Cannes 2006

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Eva Longoria – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Sonia Rolland – Festival de Cannes 2008

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Uma Thurman – Festival de Cannes 2011

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Eugenia Silva – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Michelle Yeoh – Festival de Cannes 2010

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Jane Fonda – Festival de Cannes 2011

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Salma Hayek – Festival de Cannes 2011

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Devon Aoki – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Angelina Jolie – Festival de Cannes 2005

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Natacha Amal – Festival de Cannes 2009

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Noemie Lenoir – Festival de Cannes 2004

 

Les plus belles robes des stars de Cannes

Rosario Dawson – Festival de Cannes 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

L’âge d’or du festival de Cannes

Imaginez Jean-Paul Sartre et Pablo Picasso qui débarquent à Cannes, Kirk Douglas et Brigitte Bardot qui se font bronzer ensemble sur une plage, Robert Mitchum qui se pavane avec une starlette aux seins nus… Ce ne sont que quelques-uns des clichés mémorables pris pendant les belles années du Festival de Cannes, quand on pouvait voir se côtoyer metteurs en scène européens et stars hollywoodiennes…

Découvrez ces légendes immortalisées au Festival depuis 65 ans !

Festival de Cannes

Festival de Cannes

Le philosophe Jean-Paul Sartre au Festival de Cannes en 1947.

Festival de Cannes

Kirk Douglas et Brigitte Bardot sur une plage de Cannes en 1953

Festival de Cannes

 Pablo Picasso à Cannes en 1953.

Festival de Cannes

Simone Silva et Robert Mitchum à Cannes en 1954.

Festival de Cannes

Grace Kelly à Cannes en 1955.

Festival de Cannes

 Sophia Loren à Cannes en 1959.

Festival de Cannes

L’héroïne du film Lolita, France Anglade, à Cannes en 1960.

 

 Festival de Cannes

Jayne Mansfield à Cannes en 1964.

Festival de Cannes

 Catherine Deneuve et le photographe David Bailey à Cannes en 1966.

Festival de Cannes

Keith Richards et sa petite amie Anita Pallenberg à Cannes en 1967.

Festival de Cannes

Jean-Luc Godard, Francois Truffaut, Louis Malle et Roman Polanski à Cannes en 1968

Festival de Cannes

 Mia Farrow et Peter Sellers à Cannes en 1968.

Festival de Cannes

Peter Fonda et Dennis Hooper à Cannes en 1969.

Festival de Cannes

Serge Gainsbourg et Jane Birkin à Cannes en 1969.