Archives

Algue marine : un aliment riche en magnésium

Vous souffrez de fatigue, d’un manque de concentration et vous êtes facilement irritable ? Il vous faut sûrement un aliment avec du magnésium pour combler vos carences. Découvrez les bienfaits de l’algue marine, un aliment riche en magnésium, naturel et très facile à cuisiner !

Aliment et magnésium : les bienfaits de l’algue marine

Les bienfaits de l’algue marine sont encore méconnus. Pourtant, ce super-aliment est très riche en nutriments indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme. D’ailleurs, il y a beaucoup plus de protéines dans les algues que dans la viande ou le poisson ! L’algue marine est également très riche en magnésium, avec généralement 5 g de magnésium pour 100 g d’algue. Elle est aussi faible en calories mais riche en vitamines. C’est donc une option idéale pour les sportifs, mais aussi pour ceux qui souhaitent perdre du poids, ou même pour les étudiants en période d’examen. En effet, le magnésium est essentiel pour stimuler la mémoire et pour éviter la fatigue intellectuelle et physique.

Comment préparer cet aliment riche en magnésium ?

En plus d’être très riche en magnésium, l’algue marine est un aliment assez facile à préparer au quotidien. Vous pouvez l’utiliser comme un légume (soupe, poêlée, salade) et l’incorporer à vos plats habituels. Il existe également des préparations toutes prêtes à base d’algues marines. Algues vertes (aonori), algues rouges (dulse, nori) ou algues brunes (wakame) : pensez à les associer à des herbes aromatiques et à des épices pour ravir toute la famille !

Publicités

Persil, ail : que sont les herbes aromatiques ?

Les herbes aromatiques sont cultivées depuis des siècles à travers le monde pour leurs vertus à la fois thérapeutiques et culinaires. Persil, ail, ciboulette… ; que sont les herbes aromatiques et comment les utiliser ?

Persil, ail : que sont les herbes aromatiques ?

Les herbes aromatiques sont un ensemble de plantes cultivées dans des potagers ou en maraîchage. Appelées aussi « fines herbes » ou « condiments », elles sont utilisées pour donner de la saveur aux plats et également en aromathérapie, en huiles essentielles ou en tisanes pour leurs bienfaits sur la santé.

Quelles sont les vertus du persil ?

Le persil fait partie des Apiacées, au même titre que le cumin ou la coriandre. C’est un condiment particulièrement apprécié en cuisine pour son odeur lorsque l’on froisse ses feuilles. Utilisé en infusion, le persil permet de soulager les brûlures d’estomac. Il peut être consommé frais ou sous forme de jus et ses vertus diurétiques font de lui un excellent allié des régimes. De plus, le persil est riche en fer et en vitamine C, il est donc particulièrement conseillé aux personnes souffrant d’anémie et de fatigue.

Persil, ail : comment utiliser les herbes aromatiques ?

Le persil et l’ail sont deux herbes aromatiques particulièrement utilisées en cuisine. Le persil peut être utilisé frais saupoudré sur des salades ou des plats chauds, mais aussi sous forme de tisanes. L’ail possède une saveur rare et très recherchée pour agrémenter des plats froids ou chauds. Il est également réputé pour ses vertus anticancéreuses et pour lutter contre les maladies cardiovasculaires.

Épinard : un aliment riche en potassium et en calcium

Grâce à leur forte teneur en calcium, potassium et différentes vitamines, les épinards sont bénéfiques pour la santé. Ce légume pauvre en calories peut de plus être cuisiné de nombreuses façons.

L’épinard : un légume riche en potassium et en calcium

Les épinards sont très riches en calcium (99 mg pour 100 g) et en potassium (558 mg pour 100 g). Ils contiennent également des provitamines A, des vitamines B9, K et C, ainsi que d’autres composés antioxydants. Manger des épinards est donc très bon pour la santé, notamment pour prévenir les cancers. Ce légume apporte aussi du fer (2,7 mg pour 100 g), mais il faut savoir que le fer contenu dans les végétaux est mal assimilé par notre organisme. Pour les femmes enceintes, consommer des épinards apporte aussi des folates nécessaires au développement du fœtus.

Les épinards : un légume savoureux pauvre en calories

Les épinards ont à tort mauvaise réputation, notamment auprès des enfants. Ils peuvent pourtant être cuisinés de différentes manières pour en faire des plats délicieux. Vous pouvez en effet les consommer en salade, en omelette, en quiche, en gratin, en purée… Comme l’épinard est très peu calorique (seulement 23 calories pour 100 g), c’est un ingrédient idéal des régimes. Attention, cependant, si vous voulez en préparer à votre tout-petit : il s’agit d’un légume à feuilles, qui peut donc contenir des nitrates et des résidus de produits chimiques. Par conséquent, n’hésitez pas à choisir des épinards biologiques.

Les bienfaits du chocolat pour la santé

Le chocolat, un aliment santé ?

Le chocolat passe souvent uniquement pour un petit plaisir gourmand. Pourtant, c’est un aliment extrêmement riche en bienfaits, qui permet par exemple de faire le plein d’énergie ! Revue de ses nombreuses qualités, qui le font aimer même des diététiciens !

Que trouve-t-on dans un carré de chocolat ? La plupart du temps, un carré pèse environ 29g. Sa valeur énergétique est de 145 calories. On y trouve 3,7g de protéines, 8,7g de glucides 15,2g de lipides ainsi que 4,8g de fibres alimentaires. Un aliment très complet donc !

Mais le chocolat ne se consomme pas seulement sous forme de tablettes. Vous aimez votre chocolat au lait du petit-déjeuner ? Une cuillère à soupe de poudre de cacao non sucrée représente environ 36g de chocolat, et 83 calories. Ce chocolat est composé de 7,1g de protéines, 19,7g de glucides, 5g de lipides, et pour finir, 12,1g de fibres alimentaires.

Le chocolat est extrêmement bien fourni en nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. C’est par exemple une vraie mine de phosphore, magnésium, fer, zinc, manganèse ou encore cuivre. Mais ce n’est pas tout ! Le chocolat est aussi excellent si vous avez des carences en potassium, sélénium ou même vitamine B2 et B3. C’est également un anti-oxydant bien connu, dont la charge glycémique très haute est encore plus importante dans le cas du chocolat au lait.

Revenons un instant sur les capacités anti-oxydantes du cacao, dues à la flavonoïde. Le chocolat est un excellent allié pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, et même le diabète de type 2 ! Se soigner avec du chocolat, peut-on rêver mieux ?

Les médecins redoutent toutefois que le chocolat ne provoque des crises d’acné. Mais le lien entre les deux reste encore à démontrer scientifiquement, de même qu’entre l’absorption de chocolat et les crises de migraine.

Vous êtes convaincu et vous voulez du chocolat de qualité pour ses bienfaits nutritifs ? Une bonne tablette de chocolat est lisse, luisante, et ses carrés se brisent sans effort, d’un coup sec. Pour conserver ses propriétés plus longtemps, entreposer votre chocolat dans un endroit à l’abri de la lumière et de l’humidité. Évitez toutefois de le mettre au réfrigérateur, à moins qu’il ne soit déjà cuisiné, par exemple sous forme de gâteau.

Les baies, des aliments anti-inflammatoires

Il existe de nombreux fruits et plantes anti-inflammatoires. Les baies, comme les airelles, les groseilles ou les myrtilles, comptent notamment parmi les meilleurs aliments anti-inflammatoires grâce à leurs excellents nutriments…

Les baies, riches en anti-inflammatoires naturels

Les baies tiennent surtout leur réputation d’aliment anti-inflammatoire de leur taux d’anthocyanes. Ces derniers sont des pigments (molécules donnant leur couleur aux baies) au fort pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire. Les anthocyanes combattent l’action des cytokines (ex. : cyclo-oxygénase 2), des protéines impliquées dans le processus inflammatoire. Bon à savoir : les anthocyanes renforcent également les défenses immunitaires.

Baies : quels bénéfices attendre de ces aliments anti-inflammatoires ?

Les anthocyanes des baies peuvent combattre l’inflammation et la douleur qui lui sont associées dans le cadre de pathologies aussi diverses que le diabète, l’arthrite (inflammation douloureuse d’une articulation) ou encore l’athérosclérose. Cette dernière est une maladie inflammatoire des artères favorisant l’apparition de certaines maladies cardiovasculaires, comme l’infarctus du myocarde et l’AVC (accident vasculaire cérébral). Accessoirement, d’autres composants de ces aliments anti-inflammatoires aideraient aussi à réguler le taux de cholestérol et à réduire les risques d’apparition de certains cancers. Conseil : pour profiter pleinement des bienfaits des baies, ces dernières doivent être consommées dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Le thé et le café sont-ils bénéfiques pour le foie ?

Le café

Une étude récemment publiée dans le Journal of Hepatology met en avant les bienfaits du café et du thé contre les pathologies, mais qu’en est-il vraiment ?

Une croissance exponentielle des pathologies du foie

Face à l’augmentation du nombre de personnes souffrant du foie, des chercheurs du centre hospitalier Érasme de Rotterdam (Pays-Bas) se sont penchés sur les effets de certaines denrées alimentaires sur l’organe. L’étude s’est concentrée sur un panel de 2.424 Néerlandais de la banlieue de Rotterdam ayant en moyenne 66 ans, et ne présentant aucune maladie chronique du foie. Ils ont analysé les habitudes de vie des panelistes, et leur ont fait passer un bilan médical complet au travers d’examens mesurant la rigidité du foie par ultrasons abdominaux, ajouté à des analyses de sang et ont également vérifié la fréquence de consommation de 389 produits alimentaires, incluant le café et le thé.

Pour ces deux denrées précises, ils ont classé la consommation en deux catégories : pour trois tasses et plus par jour, on parle de consommation fréquente ; quant à une consommation de zéro à trois tasses par jour il s’agit d’une consommation modérée. Le thé étant habituellement moins consommé, sa consommation était comptabilisée à partir d’une tasse par jour.

Les chercheurs espéraient découvrir une piste de prévention simple et accessible

Pour définir des résultats probants, ils ont mesuré la rigidité du foie des panelistes, liée à de possibles lésions cicatricielles comme la fibrose. Ils ont pu constater qu’une consommation fréquente de café pouvait réduire cette rigidité, sans prendre en compte les facteurs métaboliques ou environnementaux, et le style de vie des cobayes.

Le café serait favorable à la bonne santé du foie d’après des données expérimentales et épidémiologiques, surtout concernant l’augmentation des enzymes du foie, la stéato-hépatite non alcoolique, dite maladie du foie gras (NAFLD), l’hépatite virale, et le cancer du foie.

Les scientifiques qui ont mené l’étude ont conclu que boire plus de trois tasses de thé par jour, ou de café peut prévenir la manifestation d’une lésion cicatricielle du foie. En effet les mesures de rigidité du foie mettent en évidence que la consommation, même en légère quantité, de thé peut réellement la réduire.

Cependant, l’existence d’accumulation de graisse dans le foie (NAFLD) ne peut pas être influencée ni par le thé, ni par le café. Malgré tout, que ce soit chez les patients ayant un fort taux de gras dans le foie ou les autres, le café peut réduire la rigidité de leur foie.

4 remèdes naturels contre le mal de gorge

Gorge irritée ? Le mal de gorge provoque le plus souvent des sensations désagréables. Il existe quelques ingrédients et plantes aux vertus thérapeutiques pour calmer ces symptômes. Voici les bons gestes à adopter pour mettre fin à ces douleurs.

Le citron et le miel

Le citron et le miel sont connus pour leur vertu anti-inflammatoire. Ils sont idéaux pour calmer rapidement le mal de gorge. La recette est simple : Versez 250 ml d’eau dans un bol d’eau chaude. Ajoutez-y le jus d’un demi citron et une cuillère à soupe de miel. Mélangez le tout. Et voilà ! Cette boisson atténuera les sensations de brûlure de votre gorge.

Le gargarisme

Vous pouvez aussi calmer votre mal de gorge avec un gargarisme au sel qui agit efficacement pour lutter contre les bactéries. Le bicarbonate de soude détient aussi les mêmes vertus que le sel. Il est donc possible de choisir l’un ou l’autre de ces ingrédients.

Les sirops

Si vous désirez prendre des sirops pour apaiser votre mal de gorge, préparez vous-même des remèdes faits maison. Avec ses propriétés antibactériennes, le sirop d’oignon peut être associé avec d’autres traitements pour dissiper les sensations gênantes en quelques jours seulement. Prenez un sirop au clou de girofle si vous ne supportez pas les brûlures. Ce remède a en effet une vertu apaisante.

L’eucalyptus

L’eucalyptus fait également partie des plantes que vous pourrez choisir pour traiter le mal de gorge. L’eucalyptol, l’un de ses composants, intervient pour soigner l’inflammation des voies respiratoires.

 

Antibiotique naturel puissant : l’huile d’origan

Il arrive parfois que l’on contracte une petite infection et que l’on souhaite éviter les médicaments. Il existe des antibiotiques naturels très puissants aux effets anti-infectieux prouvés. Mais que doit-on prendre en cas d’infection bactérienne ? Existe-t-il des antibiotiques naturels puissants ? Éclaircissements.

 

Existe-t-il des anti-infectieux naturels efficaces ?

En cas d’infection, qu’elle soit respiratoire ou urinaire, le premier réflexe est de se tourner vers son médecin qui choisira de vous prescrire des médicaments adaptés. Certains aliments ou certaines plantes peuvent vous aider à combattre l’infection, car ils possèdent des vertus anti-infectieuses. Le miel ou le curcuma possèdent des propriétés antivirales importantes. L’ail est un puissant antifongique (il lutte contre les mycoses) et un puissant antiviral. Certaines plantes comme les échinacées sont également utilisées pour éviter que certaines plaies ne s’infectent.

L’huile d’origan, un antibiotique naturel

Certaines huiles essentielles, par exemple l’huile essentielle de marjolaine ou d’eucalyptus, présentent des propriétés anti-infectieuses. Mais l’huile essentielle d’origan reste la plus efficace des huiles aux vertus antibiotiques. Cette huile est composée de principes actifs puissants comme le carvacrol ou le thymol qui permettent de lutter contre les infections bactériennes. Antibactérienne, elle possède également des propriétés antifongiques et antivirales. Enfin, l’utilisation d’huile d’origan permet de stimuler efficacement le système immunitaire.

Détox : un menu pour nettoyer son foie

Le foie est un organe essentiel du corps humain qui est chargé d’épurer le corps de substances toxiques. Le nettoyage du foie est donc indispensable pour que celui-ci puisse jouer son rôle de filtre parfaitement. Zoom sur les aliments permettant une détox du foie à travers un menu spécialement dédié au nettoyage de cet organe.

 

Les aliments permettant de détoxifier le foie en douceur

Il existe de nombreux aliments permettant de détoxifier le foie. Parmi eux, on trouve les légumes de la famille des crucifères comme le chou-fleur ou le brocoli. Ces légumes stimulent le fonctionnement du foie efficacement. L’artichaut est excellent pour détoxifier le foie, car ses feuilles contiennent de la cynarine qui stimule les fonctions hépatiques. Certains fruits comme le pamplemousse ou les noix sont excellents pour aider à nettoyer le foie. Le curcuma est une épice bourrée d’antioxydants qui présente des propriétés cholérétiques et cholagogues (active la production de bile).

Un menu détox foie

Pour un repas détox, il faut privilégier les fruits et légumes frais. En entrée, optez pour un demi-pamplemousse. Pour un nettoyage optimal, optez pour un gratin de brocolis. Faites cuire quelques minutes les brocolis dans l’eau bouillante, égouttez et placez-les dans un plat à gratins avec de l’ail, du curcuma et du poivre. Rajoutez un peu de crème et de fromage, et faites gratiner. Finissez sur une note sucrée en ajoutant une poignée de noix dans un fromage blanc. Vous pouvez agrémenter ce repas d’un petit thé vert pour parfaire ce repas détox.

L’emmental : un fromage riche en vitamine D

La vitamine D est souvent rattachée à l’action du soleil. Si cela est tout à fait vrai, il ne faut pas pour autant oublier que cette vitamine doit également être apportée à l’organisme par le biais de l’alimentation. Ainsi, la consommation d’aliments riches en vitamine D comme l’emmental permet d’éviter les carences.

 

Zoom sur la vitamine D

La vitamine D possède un rôle essentiel quant à la consolidation des os et des dents. Elle est apportée au corps par deux sources : le soleil et l’alimentation. En effet, elle est synthétisée en plus grande partie par la peau grâce aux rayons solaires, mais doit également être apportée à l’organisme par le biais de l’alimentation.

L’emmental, un fromage source de vitamine D pour l’organisme

Les produits laitiers comme la crème, le lait, le beurre et les fromages sont des aliments riches en vitamine D. Parmi eux, l’emmental est une source de cette vitamine liposoluble. Pour 100 grammes consommés de ce fromage à pâte dure, il y a environ 0,5 µg de vitamine D. Selon l’emmental choisi, cette valeur peut être plus élevée. En effet, certaines marques de fromage proposent de l’emmental riche en vitamine D et en calcium. Ils sont donc parfaits pour participer à la consolidation des os. Ainsi, n’hésitez pas à intégrer ce fromage en version râpée dans vos préparations culinaires comme dans des tartes salées, des quiches ou encore des gratins. Aussi, vous pouvez le servir entier avec du pain frais avant le dessert afin de vous régaler et de renforcer vos os.