Archives

Oignon : 8 vertus santé à connaître

Même si nous ignorons presque tout de ses origines, nous savons que l’oignon, riche en antioxydants, est non seulement idéal pour combattre les douleurs mais permet également de soigner des maladies communes. Voici plus en détails ses 8 bienfaits sur la santé.

D’abord l’oignon permet de soulager une brûlure légère. Il suffit d’en couper un en deux et d’en placer une moitié directement sur la zone à traiter. Vous ressentirez immédiatement son action. La même astuce vaut si vous vous êtes fait piquer par un insecte.

Ensuite si vous avez un rhume il peut servir à dégager le système respiratoire. Il suffit de couper un oignon en deux et de placer les deux moitiés tout simplement sur la table de nuit avant de vous endormir.

Par ailleurs en cas de pharyngite, mettez 100 g d’oignons émincés dans une casserole contenant de 100 millilitres d’eau et faites bouillir pendant 10 minutes. Après avoir filtré rajoutez 2 cuillères à soupe de miel et remuez. Continuez à faire bouillir jusqu’à ce que vous obteniez un sirop. Il faut en prendre 6 cuillères à café par jour.

Puis il est recommandé de manger un oignon cru tous les jours pour faire diminuer le taux de cholestérol.

Si vous êtes sujet à l’anémie, le phosphore, le fer et la vitamine E contenus dans l’oignon vous aideront à régénérer les globules rouges.

Par ailleurs si vous en mangez régulièrement cela préviendra la formation de caillots sanguins.

Antibactérien, il peut également servir à désinfecter un furoncle ou un abcès en appliquant tout simplement une rondelle fraîchement coupée sur la lésion.

Tout savoir sur le curcuma

Curcuma

Tout savoir sur le curcuma

  • Nom botanique : Curcuma longa
  • Origine : Asie du Sud
  • Molécules : curcumine, bisabolène, caryophyllène

Description

En Inde, on prête au curcuma de nombreuses vertus où il joue un rôle essentiel depuis l’antiquité : épice, conservateur de nourriture, agent colorant, produit cosmétique et médicament. Ses composés aromatiques se trouvent concentrés dans le rhizome. Le nom curcuma dérive de l’arabe, qui veut dire safran, car la poudre de curcuma possède la même couleur jaune orangé. La curcumine est la molécule qui possède un grand nombre d’effets. Afin d’augmenter sa disponibilité pour l’organisme (et donc son efficacité), associez le curcuma à du poivre noir dans les plats.

Effets sur la santé

  • Amélioration de la digestion : la curcumine possède un grand nombre d’effets comme la protection de la muqueuse de l’estomac et du foie ou la stimulation de la vésicule biliaire. En cas de difficulté de digestion, de colite ou de syndrome du côlon irritable, laissez infuser 1 c. à café de curcuma dans 50 cl d’eau bouillante pendant 10 minutes puis buvez cette infusion après chaque repas.
  • Anticholestérol : le curcuma s’avère un puissant antioxydant qui empêche le dépôt du cholestérol dans les artères. Laissez infuser une c. à café de curcuma dans 50 cl d’eau bouillante pendant 10 minutes puis buvez cette infusion après chaque repas.
  • Contre le psoriasis : préparez un cataplasme de curcuma en mélangeant une cuillère à café de poudre de curcuma avec un peu d’eau. Puis appliquez cette pâte sur la zone touchée.

Les contre-indications du curcuma :

En usage interne, le curcuma est contre-indiqué chez les personnes ayant une occlusion des voies biliaires, des ulcères ou une hyperacidité gastrique. Le curcuma peut également augmenter la photosensibilité et provoquer des éruptions cutanées. Interdit aux femmes enceintes, allaitantes et chez les personnes de moins de 18 ans, hors usage alimentaire.

Où acheter ?

Astuces et remèdes avec le curcuma :

Tout savoir sur l’ail

Ail

Tout savoir sur l’ail

  • Nom botanique : Allium sativum
  • Origine : Caucase, Inde
  • Molécules : allicine, inuline

Description

Cette plante potagère à bulbe est très communément employée comme condiment dans la cuisine. Elle ne fleurit qu’en cas de stress, sa multiplication passe majoritairement par la voie végétative avec son bulbe à la base de la tige (ou tête d’ail), composé de bulbilles (ou gousses) capables de germer. L’ail est cultivé par l’Homme depuis des millénaires. Pour éviter la mauvaise haleine et les allergies liées à l’ail, il faut enlever le germe, écraser la gousse et laisser la purée reposer 15 minutes avant de l’ingérer. Cela oxyde les molécules d’alliines libérées (ne pas confondre avec allicine) et dissipe de disulfure de diallyle. L’ail apporte de nombreuses vitamines (B6, B1, B2, C), des minéraux (fer, zinc, potassium, phosphore), et même un antibiotique, l’ajoène.

Effets sur la santé

  • Contre le rhume : en prévention, durant l’hiver consommez quatre gousses d’ail frais par jour.
  • Prévention du cancer colorectal : selon plusieurs études récentes, la consommation régulière d’ail contribue à réduire de moitié le risque de cancer de l’estomac, du côlon et du rectum. Mangez quatre gousses d’ail frais par jour.
  • Contre l’hypertension : Mangez trois gousses d’ail frais par jour. La plante présente un modeste, mais réel effet fluidifiant du sang. Il participe donc à la baisse de la tension, mais aussi à la lutte contre l’athérosclérose (formation de caillot dans le sang).
  • Contre les mycoses des pieds : appliquez une crème à 1 % d’ajoène. Attention, l’application d’ail frais sur la peau peut entrainer une irritation.

Les contre-indications de l’ail :

Ne pas ingérer d’ail 48 heures avant et après une intervention chirurgicale. L’ail sera à éviter chez les personnes sujettes aux brûlures d’estomac et celles qui suivent un traitement anticoagulant. Il est par ailleurs déconseillé en cas de porphyrie (maladie génétique rare) ou d’anémie. Déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

Où acheter de l’ail ?

Dans les grandes surfaces, les magasins BIO, etc.

Astuces et remèdes avec l’ail :

5 aliments recommandés pour la santé et le porte-monnaie

Connus pour leur vertus anti-oxydantes, anti-inflammatoires, ou pour leur richesse en vitamines, voici une liste de cinq aliments naturels souvent plébiscités par les nutritionnistes.

Le citron

Le citron, agrume enrichi en vitamine C, stimule la production de la bile (sécrétion produite par le foie), qui favorise la digestion des repas. L’acide citrique du citron contribue à l’élimination des protéines et graisses qui tapissent les parois de l’estomac. Le citron est aussi l’allié bon marché du foie et des reins, car il aide à éliminer les toxines et accélère la fonction diurétique (sécrétions urinaires). Le matin, avant le petit-déjeuner, mélangez le jus d’un demi citron dans un verre d’eau et buvez. C’est un geste efficace qui booste l’énergie et aide à évacuer les impuretés stockées pendant la nuit.

Le gingembre

Le gingembre est excellent pour compléter la détoxification du jus de citron. On peut le râper pour agrémenter les repas, ou le consommer en infusion. Ces vertus anti-inflammatoires et antispasmodiques en font l’allié des intestins fragiles. Il est aussi très bon contre le mal des transports, ainsi que pour les femmes enceintes, car il aide à lutter contre les nausées ressenties durant le premier trimestre de grossesse. Enfin, il booste les défenses immunitaires du corps et le réchauffe en hiver. Vous pouvez acheter de la poudre de gingembre sur Internet.

Les algues

Chaque algue possède sa particularité :

• La klamath aide à combattre le stress,
• La chlorella favorise l’évacuation de certains métaux lourds (mercure),
• La spiruline augmente l’apport en protéines (idéal pour les sportifs), vous pouvez acheter de la spiruline sur Internet.
• Les Dulse, wakamé, nori ou laitue de mer, sont enrichis en minéraux (iode) et en fibres.

Ces algues se trouvent facilement et sous toutes les formes, que ce soit en poudre, en paillettes, ou encore en tartare.

La grenade

Elle est connue pour ses propriétés anti-oxydantes, anti-cancer et anti-inflammatoires. D’après une étude américaine, elle permettrait aussi de combattre le vieillissement, en protégeant le cerveau des maladies neurologiques telles que l’Alzheimer. Selon une autre étude parue dans le magazine « Nature », ce fruit rouge, enrichi en vitamines et oligo-éléments, booste l’énergie et renforce les muscles. Pour profiter au maximum de ses fibres, consommez-la en fruit plutôt qu’en jus.

Le curcuma

Il est la star des analgésiques naturels. Son action anti-inflammatoire aide à apaiser les tendinites et les douleurs articulaires. Il stimule aussi la production de la sérotonine, hormone de la bonne humeur. D’après une étude australienne parue dans le « Journal of Clinical Nutrition » en 2014, consommer un gramme de curcuma au petit-déjeuner aide à préserver la mémoire des personnes présentant des risques de développer des troubles cognitifs. Il peut se consommer en poudre, frais ou encore en gélule. Le curcuma d’Inde de la région du Kerala est celui qui contient le plus de curcumine, un agent anti-inflammatoire, anti-tumoral et anti-oxydant très puissant. Vous pouvez acheter du curcuma sur Internet.

3 aliments contre la gastro-entérite

En cas de gastro, comment soulager les symptômes de la diarrhée ?

Les personnes qui souffrent de diarrhée font face à certains risques, en particulier la déshydratation. Pour éviter d’aggraver la situation, voici une liste des aliments aux propriétés antidiarrhéiques.

Les carottes

Un des risques liés à la diarrhée est la perte de sels minéraux, ce dont est dotée la carotte. Elle est également pleine d’excellents nutriments comme la pectine, le mucilage et le sucre qui, ensemble, constituent un antidiarrhéique très efficace. En mangeant des carottes, vous bénéficierez pleinement de leur fonction régulatrice sur votre système digestif.

Le coing

Souvent méconnu, le coing est rempli de pectine qui aide à lutter contre la diarrhée ; il permet de calmer le rythme de transit quand celui-ci est hors de contrôle. De plus, ce fruit délicieux peut être consommé de plusieurs façons, notamment en décoction, en gelée, en compote ou en pâte. Nos grands-mères coupaient le coing en fines tranches qu’elles mettaient à bouillir dans 1 l d’eau ; elles ajoutaient ensuite 50 g de sucre. Après avoir laissé réduire de moitié, elles prenaient jusqu’à 4 c. à soupe de ce mélange par heure.

Le riz

C’est un aliment extrêmement utile lors d’un épisode de diarrhée. Le riz blanc, ainsi que son eau de cuisson (riche en amidon), sont deux éléments très efficaces en cas de gastro-entérite. Nos aïeules recommandaient de boire l’eau de cuisson du riz à raison de 1 ou 2 verres par jour jusqu’à l’arrêt des symptômes.

10 aliments minceur pour garder la ligne cet été

Découvrez cette sélection de 10 aliments minceur pour garder la ligne !

Le melon

Si vous voulez éliminer, c’est le fruit idéal, car il est très riche en minéraux (bêtacarotène, magnésium, phosphore, calcium, fer, cuivre et zinc). Tous sont dotés de vertus laxatives qui vont accélérer le transit, éviter de stocker et donc empêcher de prendre du poids. Sa haute teneur en fibres est aussi un atout « ventre plat ». Il a, de plus, un faible apport calorique (38 Kcal/100g).

Le thé

Première qualité, le thé n’apporte aucune calorie (0 Kcal/100g). Il affiche un taux de satiété très faible. Autre atout, ses polyphénols aident à brûler les lipides. Enfin, ses propriétés diurétiques facilitent l’élimination des toxines.

Le citron

Antioxydant puissant, le citron est un allié de premier ordre pour la santé. Très riche en vitamine C, il aide l’organisme à mieux digérer les aliments. Il active la sécrétion de la bile, facilitant ainsi la digestion des aliments. Enfin, l’acide citrique du citron va aider l’estomac à mieux déstocker graisses et protéines. Sa valeur calorique est de 33 Kcal/100 g.

L’ananas

Il a la réputation d’être l’un des meilleurs pour faire maigrir. Il contient en effet de la bromélaïne, une enzyme brûleuse de graisses par excellence. Cette dernière va favoriser l’élimination des lipides en cassant les tissus cellulitiques. Sa teneur calorique est de 33 Kcal/100g.

Le radis noir

Très riche en protéines végétales, en iode, c’est avant tout un excellent coupe-faim. Il active le fonctionnement thyroïdien et a un effet « détox ». Son pouvoir calorique, très faible, est de 17,8 Kcal/100g.

Le fenouil

Il contient pas moins d’une douzaine de composés antioxydants, principalement des flavonoïdes qui vont agir pour chasser les radicaux libres. Il est aussi très riche en potassium et en calcium. Son pouvoir calorique est également très faible (20 Kcal/100g). Idéal pour ne pas prendre un gramme tout en faisant le plein de minéraux.

La carotte

Elle possède une forte concentration en caroténoïdes ( vitamine A), bêta-carotène et alpha-carotène. Une portion de 100 g de carotte couvre plus de la moitié des besoins quotidiens en vitamine A d’un adulte. Elle contient également des vitamines B et K. Elle apporte une quantité intéressante de potassium, de calcium de magnésium et de fer. Son apport calorique est de 36 Kcal/100g.

La tomate cerise

Elle est très riche en magnésium, en calcium, en vitamines C et B9. Son pouvoir diurétique permet d’éliminer les toxines en grand nombre, évitant ainsi tout stockage. Son pouvoir calorique est de 29 Kcal/100g.

La framboise

Grâce à ses fibres en grande quantité, la framboise facilitera le transit. Elle est également riche en vitamine C en magnésium et en calcium. Sa valeur calorique est de 45 Kcal/100 g.

Le concombre

Constitué à 97% d’eau, le concombre est le meilleur diurétique de cette liste. Il accélère l’élimination et favorise la perte de poids. Il est riche en vitamine K et à un pouvoir calorique très faible (12 Kcal/100g).

Remerciements à Marie-Anne Rose, nutritionniste

Tout savoir sur le gingembre

Gingembre

  • Nom botanique : Zingiber officinale
  • Origine : Asie
  • Molécules : shogaol, paradol, gingérol

 

Description

Le rhizome de gingembre est consommé depuis des siècles en Inde et dans toute l’Asie. Son nom dérive de l’arabe zenj qui désignaient les habitants de la côte est de l’Afrique et où les Arabes allaient chercher le gingembre. Il entre dans la composition de très nombreux plats traditionnels. L’effet de chaleur ressenti quand on consomme du gingembre est dû au shogaol et a lancé la réputation d’aphrodisiaque. Par ailleurs, la médecine chinoise l’utilise pour soigner aussi bien l’asthme que les hémorroïdes !

Effets sur la santé

  • Antioxydant : les analyses modernes ont trouvé plus d’une quarantaine de molécules antioxydantes présentes dans le gingembre. Celles-ci luttent contre le vieillissement cellulaire et évitent que le cholestérol ne se dépose dans les artères. Prenez un gramme de gingembre en gélule avant chaque repas.
  • Antiémétique : le gingembre a une efficacité prouvée contre les nausées et les envies de vomir liées à la grossesse ou au mal des transports. Prenez un gramme de gingembre en gélule avant le départ ou le matin quand les nausées apparaissent.
  • Aide à la digestion : en favorisant l’activité de la vésicule biliaire, le gingembre facilite la digestion et évite les ballonnements. Coupez 5 cm de gingembre en lamelle et mettez dans 50 cl d’eau laissez bouillir pendant 10 minutes puis infuser hors du feu pendant 15 minutes, filtrez et buvez cette décoction après chaque repas.

Les contre-indications

Le gingembre est contre-indiqué en cas d’ulcère de l’estomac. À forte dose, il peut provoquer des brûlures d’estomac et déclencher les règles. Déconseillé aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

Où acheter du gingembre ?

  • Dans les magasins BIO, les supermarchés, les parapharmacies, etc.
  • Sur Internet : Vous pouvez acheter du gingembre sur Internet chez Amazon.

Astuces et remèdes avec du gingembre :

Antioxydants : comment les reconnaître ?

antioxydants

De nos jours, les antioxydants sont partout. Pour cause, ils sont reconnus scientifiquement pour leurs vertus anticancer. Mais comment les reconnaître ?

Facile ! Les antioxydants sont principalement présents dans les fruits et les légumes colorés.

Ainsi, c’est le bêta-carotène qui donne la jolie couleur orangée aux carottes, aux abricots et à la patate douce. Le vert des légumes verts à feuille comme les épinards, les pois, l’avocat ou encore, le chou vert, provient de la lutéine et zéaxanthine. Enfin, c’est le lycopène qui donne sa belle couleur rouge à la tomate !

Grâce à de nombreuses études, il a été découvert que les légumes crucifères et les légumes verts (haricots verts, carottes, tomates, épinards et poivrons) étaient de véritables protecteurs contre le cancer.

Les vitamines : de riches sources d’antioxydants

En première ligne, la vitamine C, que ne fabrique pas notre organisme, est un riche antioxydant. On en trouve dans les agrumes (oranges, citrons, clémentines, pamplemousses, kiwis), mais aussi dans les cassis, les baies de Goji, les cynorhodons, les petits fruits rouges, et dans les pommes de terre, fenouils, choux verts, navets, épinards et poivrons côté légumes.

La vitamine E est elle aussi un puissant antioxydant. On la retrouve dans :

• Les huiles végétales (germe de blé, argan, colza, tournesol),
• Les fruits secs,
• L’avocat,
• L’asperge,
• La tomate,
• Le chou,
• La mûre,
• Et le cassis.

Sinon, il y a aussi la vitamine A appelée rétinol. Notre corps la fabrique à partir du bêta-carotène apporté par des produits d’origine animale comme le foie, le poisson, le fromage et le beurre, ou végétale (abricots, mangues, carottes, persil, algues, légumes vert foncé, patates douces).

Des antioxydants dans les polyphénols

Enfin, certains polyphénols sont des antioxydants. Ils portent des noms barbares : quercétine, génistéine, catéchines ou curcumine (pour le curcuma). Ce sont par exemple les tanins présents dans les lentilles, le raisin, le vin rouge, le thé vert, ou les flavonoïdes du chocolat noir. Ce dernier se classe d’ailleurs parmi les meilleures sources d’antioxydant car il bénéficie d’un taux d’antioxydants ORAC (mesure de la capacité de l’aliment à neutraliser les radicaux libres) de 13 000 pour 100 grammes.

Certains oligo-éléments peuvent être eux aussi considérés comme des antioxydants, comme :

• Le zinc (huîtres, bœuf et foie de veau),
• Le sélénium (viande, œuf, fruits de mer).

Ils luttent en effet efficacement contre le vieillissement de l’organisme.

Enfin, au-delà du risque de cancer, les antioxydants ont d’autres vertus :

• Réduction des dommages de l’ADN,
• Diminution du taux de cholestérol et de la tension,
• Stimulation de la santé des vaisseaux sanguins, du système immunitaire et des bactéries du microbiote.

Thym : la plante médicinale aux nombreuses propriétés

Les hommes connaissent et utilisent les propriétés du thym pour leur santé depuis des millénaires. Déjà les Égyptiens y avaient recours pour embaumer leurs morts; quand les Romains savaient qu’il facilitait le sommeil. Quant aux Grecs ils en brûlaient pour vénérer leurs dieux, et au Moyen-Âge on lui attribuait la qualité de stimulant sexuel.

Voici comment utiliser aujourd’hui cette plante méridionale que l’on trouve sur les terrains secs et rocailleux.


Formidable antiseptique, antispasmodique et antiviral le thym utilisé en infusion est un merveilleux désinfectant des voies digestives. Pour cela, faites infuser 1 à 2 grammes de thym dans 150 ml d’eau bouillante pendant 10 minutes. Il est conseillé d’en boire plusieurs tasses par jour.

Le thym peut également être utilisé en bain de bouche pour soulager l’inflammation des gencives ou pour lutter contre les infections des voies respiratoires. Faites-en infuser 5 g dans 100 ml d’eau bouillante pendant 10 minutes. Une fois la solution filtrée et refroidie vous pouvez faire des gargarismes jusqu’à trois fois par jour.

Grâce au thym vous pouvez également faire des inhalations pour traiter les bronchites, angines et rhumes. Pour cela plongez 2 cuillères à soupe de thym dans un bol d’eau bouillante. Placez votre tête recouverte d’une serviette au-dessus du bol et respirez. Au bout de quelques minutes cela devrait dégager vos voies respiratoires.

Enfin le thym est efficace sur les plaies ou les irritations légères de la peau. Il suffit d’y appliquer des compresses imbibées d’infusion de thym.

Les conseils de nos grands-mères

  • Le thym est déconseillé en cas d’allergie aux plantes de la famille des lamiacées, aux personnes suivant un traitement thyroïdien ou un traitement anticoagulant. Il est interdit à fortes doses aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans.

Où acheter ?

Sur Internet : acheter du thym.

Mal de tête : 5 remèdes naturels pour vous soigner

Comment soulager un mal de tête avec les plantes ?

Stress, fatigue, dépression … Les causes du mal de tête sont multiples. Environ 30% de la population française serait touchée par des maux de tête. Les remèdes naturels, comme les plantes et les épices peuvent vous soulager efficacement.

Le gingembre

Le gingembre est traditionnellement utilisé en Asie pour soigner les maux de tête et les nausées.

Râpez l’équivalent d’une cuillère à café de gingembre frais dans une tasse. Versez-y de l’eau bouillante. Laissez infuser pendant 5 minutes. Filtrez et buvez.

Le gingembre frais sera plus efficace, mais vous pouvez également utiliser du gingembre en poudre ou une infusion de gingembre.

Les clous de girofle

Écrasez quelques clous de girofle. Ajoutez-les dans une tasse remplie de thé noir fort.

La théine permet de diminuer la pression sanguine, tandis que les clous de girofle ont des vertus anti-inflammatoires.

La menthe

La menthe aide également à apaiser les maux de tête.

Faites bouillir dans une casserole d’eau quelques feuilles de menthe fraîche puis respirez les vapeurs.

A défaut de menthe fraîche, vous pouvez respirer l’arôme d’un thé à la menthe.

Les amandes

Une solution simple et plutôt agréable pour calmer un mal de tête est de manger des amandes. Celles-ci contiennent une substance appelée salicine, qui est un analgésique. De plus, c’est un des ingrédients principaux de l’aspirine, sous la forme d’acide salicylique.

Le thym

Versez une cuillère à café de thym frais dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser pendant 10 minutes. Filtrez et buvez.

Les conseils

  • Buvez beaucoup d’eau dans la journée pour éviter les maux de tête.