Archives

10 astuces pour avoir bonne mine toute l’année

10 astuces pour avoir bonne mine toute l'année

Pas question d’attendre l’été pour une peau qui resplendit. C’est décidé, cette année, on aura bonne mine en toute saison ! Et par bonne mine, on entend teint en bonne santé, frais ou doré, soleil ou pas… Du maquillage aux astuces belle peau, gros plan sur les trucs des filles qui rayonnent !

1.Faites le plein de vitamine C
La bonne mine se travaille de l’intérieur, et l’été n’a rien à y voir. Pour faire le plein de vitamine C, foncez sur les fruits ! Un grand verre de jus de fruit frais le matin, un smoothie à quatre heures et le tour est joué… avec un bon point pour la carotte, l’orange ou le pamplemousse pour le teint de pêche.

2.Réveillez votre peau
Pas de bonne mine sans visage défroissé, les plis d’oreiller n’ont jamais constitué une astuce beauté. Pour dynamiser votre peau dès le matin, réveillez-la version coup de fouet avec un jet d’eau froide, ou version édredon avec une brume d’eau thermale… conservée au réfrigérateur pour plus d’effet !

3.Gommez votre teint
Le teint frais, c’est, surtout, une peau en bonne santé. Et le champion de la bonne mine reste l’indétrônable gommage ! Planifiez un gommage par semaine avec un produit doux pour le visage, et frottez doucement en mouvements circulaires. À vous la peau de bébé !

4.Hydratez votre bonne mine
Une peau sans hydratation est un corps sans eau : pas de bonne mine avec une peau desséchée. Choisissez une crème hydratante adaptée à votre type de peau, et appliquez-la au quotidien, en particulier l’hiver. Pour le bonus, choisissez une crème hydratante teintée…

5.Comptez sur les masques
S’ils se nomment masques coup d’éclat, c’est pour une bonne raison : ces soins à laisser poser hydratent et illuminent en vingt minutes. Comptez un masque par semaine, version toute prête ou faite maison, en mixant une cuillère à soupe de miel et deux carottes crues râpées.

6.Trichez avec l’autobronzant
Attention, on ne parle pas d’un autobronzant trop fort, au risque de virer orange. La bonne mine peut s’obtenir en toute subtilité avec une brume autobronzante ou une crème pour un hâle léger ! On l’applique à la sortie de la douche sur une peau propre et gommée, une fois par semaine, pour un teint doré toute l’année.

7.Cachez les cernes
On vous dirait bien de dormir huit heures par nuit pour éviter les cernes, mais parfois, la vie réduit le temps de sommeil… et l’anticernes intervient pour nous sauver la mine ! Déposez une pointe de produit sur le coin interne de l’œil, puis fondez-le en tapotant au doigt pour un résultat naturel.

8.Jouez de la poudre de soleil
La poudre de soleil, qu’est-ce-que c’est ? Une magicienne de la bonne mine ! Cette poudre teintée s’applique avec un gros pinceau en nuage aérien sur les bombés du visage : nez, pommettes et menton, simulant en quelques secondes un effet ensoleillé.

9.Trouvez votre fond de teint
On aura beau dire, le fond de teint reste le meilleur moyen d’offrir un coup de frais à un teint terne. On prend, en revanche, le temps de tester pour éviter le drame ! Fond de teint couvrant, BB crème aérienne ou CC crème correctrice, à chacune son secret bonne mine.

10.Misez sur le blush
Rien de tel qu’un coup de projecteur sur les pommettes pour avoir bonne mine en toute circonstance. Nos grand-mères se pinçaient les joues pour les rosir, nous, on préfère le blush ! En crème à estomper ou en poudre à poser au pinceau, illuminez vos pommettes de rosé, pêche ou doré.

10 astuces pour sublimer le gâteau au yaourt

Vous adorez le gâteau au yaourt ? Voici 5 astuces pour le rendre encore meilleur et bien parfumé !

Il n’y a pas plus simple qu’un gâteau au yaourt. 1 yaourt, 3 pots de farine, 2 pots de sucre, 1/2 pot d’huile neutre, 2 oeufs et un sachet de levure et c’est tout. Ce gâteau nature est d’une extrême simplicité et peut être réalisé par tout le monde, même les débutants.

Toutefois, ce gâteau moelleux reste très classique et neutre en goût. Voici quelques astuces pour lui apporter une touche originale sans pour autant le dénaturer. C’est parti !

De la poudre de vanille

Pour parfumer votre gâteau en toute subtilité, ajouter de la poudre de gousse de vanille. Un délice !

De la fève tonka

Pour donner un goût délicieux à votre gâteau avec un soupçon d’originalité, vous pouvez utiliser de la fève Tonka. Cette petite fève ressemble à une noix de muscade et son goût est proche de celui de la vanille. Essayez, vous verrez !

Un zeste d’agrume

Pour donner de la fraîcheur à votre gâteau, n’hésitez pas à ajouter un zeste d’agrume comme du citron ou de l’orange. Pour plus d’originalité, essayez le citron yuzu ou le citron bergamote. Succès garanti !

Des fruits frais

Envie de donner un côté fruité à votre dessert ? Ajoutez des morceaux de pommes, de poire ou de banane dans la préparation.

Du chocolat

Pour faire un gâteau au yaourt au chocolat, vous pouvez substituer le yaourt nature avec un dessert chocolaté ou tout simplement ajouter 100 g de chocolat noir fondu dans la préparation, ou 50 g de poudre de cacao. Facile !

Un glaçage sur le dessus

Pour donner un côté sophistiqué à votre gâteau au yaourt, vous pouvez le recouvrir avec un glaçage. Préparer un mélange de crème et de chocolat fondu ou un glaçage plus simple à base de citron et de sucre glace. Enfin, vous pouvez mettre votre gâteau au yaourt dans des petits moules à muffins et ajouter un glaçage au cream cheese sur le dessus pour faire un cupcake.

De la poudre de thé matcha

Envie d’évasion ? Apportez une touche nippone à votre gâteau en ajoutant du thé matcha en poudre. Non seulement votre gâteau aura le goût de thé, mais il aura une jolie couleur verte.

Des pépites de chocolat

Pour faire de votre yaourt un délicieux goûter gourmand (mais pas trop), ajoutez 100 g de pépites de chocolat noir ou au lait dans la préparation.

De la noix de coco

Si vous adorez la noix de coco, vous pouvez parfumer votre gâteau au yaourt avec. Il suffit d’ajouter 100 g de poudre de noix de coco et un yaourt saveur coco. Un régal !

De la poudre d’amandes ou de noisettes

Pour donner encore plus de moelleux à votre gâteau, remplacez un pot de farine par de la poudre de noisettes ou d’amandes.

Vinaigre de cidre : 5 astuces géniales pour l’utiliser en cuisine

Découvrez les astuces à faire avec du vinaigre lorsque vous êtes aux fourneaux.

Le vinaigre de cidre, on l’utilise surtout pour faire des sauces délicieuses pour accompagner les salades ou les crudités. Mais il faut savoir que l’on peut en mettre à certains moments pour faciliter quelques préparations. Voici lesquelles !

Pour faire cuire un oeuf poché

Pour faire cuire un oeuf poché, il faut s’armer de courage. L’étape de casser l’oeuf et qu’il se tienne à la cuisson relève du parcours du combattant. Pourtant, si vous utilisez du vinaigre, les choses deviendront plus faciles. Ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre dans l’eau bouillonnante puis verser oeuf. L’ajout de vinaigre va permettre au blanc d’oeuf de ne pas s’éparpiller dans l’eau de cuisson.

Rectifier un plat trop épicé

Si vous avez eu la main lourde sur les épices et que votre plat est trop relevé, le vinaigre de cidre peut aider à neutraliser les saveurs trop prononcées.

Attendrir le riz

Pour avoir un riz bien moelleux, ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans l’eau de cuisson. Etonnant mais efficace !

Aider le pain à lever

Pour avoir un pain maison bien levé, vous pouvez ajouter un peu de vinaigre dans l’eau. La petite acidité va aider le pain à pousser en activant davantage la levure.

Rehausser le goût du poisson

Pour démultiplier les saveurs du poisson, vous pouvez le masser avec un peu de vinaigre de cidre avant la cuisson. Il sera bien tendre et parfumé.

3 astuces pour faire de délicieuses pâtes à la truffe sans se ruiner

Vous adorez les pâtes à la truffe ? Nous aussi ! On vous donne nos astuces pour les faire à la maison sans vous ruiner !

Les pâtes à la truffe sont devenues incontournables dans les restaurants italiens ! Et pour cause, il n’y a rien de meilleur que des pâtes al dente accompagnées d’une sauce onctueuse à la truffe et du parmesan.

Toutefois, il est difficile de se procurer ce champignon de luxe pour en refaire à la maison. Son prix avoisine les 1000 euros. Il ne vaut mieux pas se rater ! Toutefois, il existe des techniques simples à base de produits dérivés pour réaliser des pâtes à la truffe à moindre coût. On vous explique tout.

La salsa tartufata

La sauce à la truffe (salsa tartufata) est une sauce à base de champignons et de truffe. Parfois, on peut y trouver des olives. Elle contient en général moins de 10% de truffe, mais son goût reste très fort. Le prix ? Environ 15 euros les 200 g. Pour un plat de pâtes à la truffe pour deux, faire cuire 200 g de pâtes dans de l’eau chaude. Dans une casserole, mélanger 10cl de crème fraîche avec une cuillère à café de salsa tartufata puis ajouter les pâtes. Saler, poivrer et ajouter du parmesan ou du pecorino râpé.

Le sel aromatisé à la truffe

Une autre variante pour donner un bon goût de truffe à ses pâtes : le sel de truffe. Vous pouvez en trouver aromatisé à la truffe blanche ou noire. Il s’agit d’un sel avec quelques morceaux de truffe qui le parfument. L’odeur est très puissante. Vous pouvez donc utiliser ce sel à la place du sel ordinaire. Pour une farce pour des raviolis, le sel de truffe est parfait !

L’huile de truffe

L’huile de truffe est une huile d’olive vierge dans laquelle quelques morceaux de truffe ont été infusés. On obtient donc une huile de truffe très parfumée et puissante. Vous pouvez donc l’utiliser dans vos pâtes avec quelques champignons pour un effet pâtes à la truffe.

5 astuces pour réussir une pizza maison

Vous avez envie de réaliser une délicieuse pizza à la maison ? Voici 5 astuces pour la réussir !

Vous avez envie de vous lancer dans la préparation d’une délicieuse pizza maison ? C’est une excellente idée ! Non seulement vous pouvez personnaliser votre pizza selon vos goûts mais cela vous coûtera moins cher qu’une pizza du commerce ou au restaurant. Elle sera tout aussi bonne voire meilleure.

Seulement, faire une bonne pizza maison ne s’improvise pas. Il y a quelques principes très simples à appliquer pour que votre recette fonctionne. Voici lesquels.

Un long temps de pose

Pour avoir une belle pâte à pizza légère, gonflée et croustillante, il est important de faire poser la pâte. Une fois que vous avez mélangé la farine, le sel, la levure l’eau et l’huile, il suffit de faire lever le tout dans un saladier sous un torchon humide pendant minimum 2h. Vous pouvez même faire la pâte la veille ou le matin si vous la mangez le soir.

Une plaque perforée

Pour cuire votre pizza et qu’elle soit bien croustillante en dessous, il peut être bien d’investir dans une plaque perforée. La cuisson sera proche de celle du four à pizza.

De la farine complète

Pour apporter un côté  » rustique  » à votre pizza, vous pouvez retirer 50 g de farine de blé pour ajouter 50 g de farine complète. Un détail qui fera toute la différence.

Une levée accélérée

Si vous n’avez pas le temps de faire lever votre pâte, vous pouvez la mettre dans votre four entre 30 et 50°C pendant 1h en la recouvrant d’un torchon humide. La période de levée sera accélérée et votre pâte sera parfaite.

Des bons ingrédients

Sans surprise, pour avoir une bonne pizza, il faut utiliser de bons ingrédients. Et contrairement à ce que l’on pense, cela ne coûte pas beaucoup plus cher que dans les supermarchés. Il suffit de prendre tous les ingrédients dans la quantité exacte qu’il vous faut : un délicieux jambon, du bon parmesan, une sauce tomate maison ou de bonne qualité.

5 astuces pour faire un délicieux tiramisu

Vous adorez le tiramisu ? Voici comment le faire à la maison !

Crémeux, frais et gourmand, le tiramisu fait souvent l’unanimité auprès de tous les becs sucrés. Si ce dessert italien n’est pas le plus difficile à réaliser, il faut toutefois bien prendre son temps sur certaines étapes pour qu’il soit réussi. Voici 5 astuces à suivre pour faire un tiramisu aussi délicieux que ceux que l’on sert dans les restaurants Big Mamma.

1. Le mascarpone

Le mascarpone est l’ingrédient le plus important du tiramisu. Ce fromage italien apporte toute l’onctuosité et le fondant de ce dessert. Il est donc important de choisir un fromage de qualité, idéalement chez le traiteur italien. Si vous faîtes vos courses au supermarché, choisissez une bonne marque.

2. Un bon café

Comme le mascarpone, on évite de prendre un produit bas de gamme et sans goût. On prend le temps de faire un vrai expresso qui servira à imbiber les biscuits. Vous pouvez aussi réaliser un café plus doux avec une cafetière filtre et du café de bonne qualité.

3. Une préparation bien fouettée

Pour faire un bon tiramisu, la première étape consiste à fouetter ensemble les jaunes d’oeuf et le sucre. Il est primordial que le mélange blanchisse et double de volume. Prenez le temps de faire cette étape et utilisez un fouet électrique.

4. Des biscuits imbibés, mais pas trop

Dans le tiramisu, il y a la crème onctueuse mais surtout, les biscuits. Généralement, il s’agit de biscuits à la cuillère imbibés dans un café refroidi avec de l’amaretto. Il est important que le café ne soit pas trop chaud pour que les biscuits ne fondent pas. Laissez les biscuits infuser 5 secondes maximum.

5. Des variantes qui ont du goût

Si vous n’aimez pas le café, il est possible de revisiter le tiramisu avec d’autres saveurs. Faîtes imbiber les biscuits dans du jus de fruits frais, du coulis, du chocolat chaud ou un sirop parfumé. Vous pouvez aussi aussi suprimer l’amaretto et ajouter d’autres alcools comme le Cointreau ou le Limoncello. Enfin, pour les plus gourmands, vous pouvez ajouter du chocolat dans votre tiramisu directement entre les couches de mascarpone et de biscuits : chocolat praliné fondu, pâte à tartiner ou juste quelques pépites, il n’y a pas de limite !

5 astuces pour cuisiner light

Eviter les produits light

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il faut éviter de cuisiner light avec des produits allégés. En effet, les yaourts, crèmes et plats  » zéro gras  » ou  » 0%  » ne sont qu’une invention marketing pour inciter le consommateur à les acheter. Or, dans un produit dit  » allégé « , les calories sont remplacées par le sucre. Il faut donc privilégier d’autres alternatives pour remplacer les produits gras sans passer par tout ceci. Compris ?

Réduire la quantité de féculents

Si vous voulez perdre un peu de poids, il va falloir repenser la composition de vos assiettes. Les féculents ne doivent pas être l’ingrédient principal de votre repas. Misez sur les légumes, les protéines animales et les légumineuses, riches en fibres !

Choisir le bon mode de cuisson

Ce ne sont pas uniquement les ingrédients d’un plat qui vont définir s’il sera riche ou non. Le mode de cuisson a toute son importance. Une cuisson à la friteuse ou à la poêle sera bien plus calorique qu’une cuisson à l’eau, au four ou idéalement à la vapeur douce. Ce dernier mode de cuisson reste le meilleur puisqu’il préserve tous les nutriments des aliments et ne nécessite pas l’ajout de matière grasse.

Trouver des substituts aux matières grasses

Le beurre, l’huile ou la crème fraîche ne sont pas les bons alliés pour une cuisine light. Pour les remplacer, de nombreux autres aliments sont envisageables. Vous pouvez remplacer la crème fraîche par un yaourt ou du fromage blanc, le beurre par de la compote ou des bananes en pâtisserie et acheter une poêle anti adhésive pour limiter l’usage de l’huile.

Bien parfumer ses plats

Cuisiner light peut parfois être assez fade. Pour éviter de déguster un plat sans saveur, on use et on abuse des épices et des herbes ! Cumin, curry, basilic, herbes de Provence, coriandre, cannelle, paprika… Vous avez le choix !

Vous avez tous les ingrédients pour cuisiner léger, mais n’oubliez pas de vous faire plaisir quand même !

5 astuces pour éplucher les oignons sans pleurer

Découvrez 5 techniques qui marchent vraiment pour éplucher les oignons sans pleurer !

Ça nous arrive à tous : on épluche les oignons et les larmes ne s’arrêtent plus de couler. En effet, les oignons assimilent le souffre lorsqu’ils poussent en terre. Lorsqu’on les découpe, le gaz se libère et entre en contact avec une enzyme appelée  » aliinase « . Cette rencontre produit alors un acide sulfénique dont les effets sont semblables à ceux du gaz lacrymogène. Résultat, nos yeux nous piquent au contact de ce gaz irritant et il ne reste plus qu’à sortir les mouchoirs. Beaucoup trop d’émotion avec ces oignons !

Pour éviter d’avoir un gros chagrin à chaque fois que vous en épluchez, sachez qu’il existe des techniques assez créatives qui ont l’avantage de fonctionner. Les voici !

Allumer une bougie

Si vous prévoyez un dîner aux chandelles, allumez-les dès que vous cuisinez. En effet, les bougies allumées vont absorber le gaz libéré par l’oignon. Adieu les larmes, bonjour l’ambiance romantique !

Congeler les oignons

Si vous en avez marre de pleurer quand vous découpez vos oignons, il suffit de les mettre au congélateur 5 minutes. En effet, le froid va bloquer la libération du gaz irritant. Il fallait y penser !

Allumer la hotte aspirante

Quoi de mieux pour aspirer le gaz libéré par l’oignon qu’une hotte ? Pour cela, il suffit de vous placer sous votre hotte avant de découper vos oignons. Le gaz sera directement aspiré et n’irritera pas les yeux. Intelligent !

Utiliser un couteau parfaitement aiguisé

Le couteau a toute son importante pour découper l’oignon. Si vous utilisez un couteau à dents, vous allez déchirer l’oignon et favoriser la dispersion du gaz irritant. Un couteau avec une lame fine et bien aiguisée va produire l’effet inverse.

Utiliser un hachoir

La technique la plus fiable pour qu’un oignon ne vous tire pas quelques larmes, c’est d’utiliser un hachoir. Il suffit simplement d’éplucher l’oignon, de le couper en deux parties et de le hacher plus ou moins grossièrement selon votre recette.

Chocolat chaud : 10 astuces pour le rendre incroyable

1/ De la crème fouettée

Pour faire de votre chocolat chaud chaud basic une boisson exceptionnelle, ajoutez un peu de crème fouettée maison parfumée à la vanille. Elle apportera un côté crémeux à l’ensemble, une gourmandise digne des plus grands cafés viennois.

2/ Des épices

Pour parfumer votre chocolat chaud et lui apporter une petite touche d’originalité, ajoutez des épices ! Cannelle, cardamone, zeste d’orange, poivre, curcuma, piment…

3/ De la purée d’amande

Pour apporter un peu de texture à votre boisson chaude, ajouter une cuillère à café de purée d’amande, de noisette ou de peanut butter par tasse et mixez tout jusqu’à ce qu’il soit mousseux. Un délice !

4/ Du chocolat blanc ou au lait

Oubliez le chocolat noir et misez sur d’autres chocolats comme le chocolat au lait, blanc ou même de la pralinoise. Ces chocolats étant plus sucrés que le chocolat noir, gardez la main légère sur le sucre au moment de faire chauffer.

5/ Du lait végétal

Troquer le lait de vache pour du lait végétal permet non seulement d’avoir une boisson sans lactose donc plus digeste, mais d’avoir un petit goût en plus. Lait de coco, lait de noisette, lait d’amande ou d’avoine… Tous ces laits ont des goûts bien spécifiques qui rendront votre chocolat chaud unique.

6/ De la farine

Envie d’un chocolat bien épais comme celui de chez Angélina ? Ajoutez une cuillère à soupe de farine au moment de la préparation et fouettez vigoureusement. La farine va épaissir légèrement le lait pour un résultat bien onctueux. Si vous craignez que des petites billes de farine ne se forment, mixez la boisson à la fin.

7/ Des sucres différents

Au moment de sucrer votre chocolat, troquez le sucre blanc pour du sucre de coco, du sirop d’érable, du miel ou des dattes. Cela permet d’avoir une boisson plus saine avec des bons sucres.

8/ Des mini guimauves

Comme dans les films américains, ajoutez des mini guimauves sur votre chocolat bien chaud. Elles vont fondre et donner une délicieuse crème. Un régal !

9/ De la pâte à tartiner

À la place du chocolat en morceaux ou en poudre, utilisez de la pâte à tartiner que vous ferez fondre dans du lait. Pâte à tartiner au chocolat, confiture de lait ou pâte aux spéculoos, laissez parler votre créativité !

10/ Une petite dose d’alcool

Envie de vous la jouer adulte ? Ajoutez un petit bouchon de rhum, de wkisky ou de cognac dans votre chocolat chaud. Attention à ne pas confondre le votre avec celui de votre enfant !

Moustiques : 4 astuces pour éviter d’être piqué cet été

Si vous avez l’impression d’être leur cible favorite pendant l’été et que vous vous sentez comme un kebab géant lorsque vous passez vos soirées à l’extérieur, c’est sans doute parce que vous faites partie des 20 % de la population prédisposés à attirer les moustiques. En effet, les insectes piqueurs femelles ont besoin de trouver le sang parfait pour amener leurs œufs à maturité. Du coup, on se retrouve vite avec une piqûre et les démangeaisons associées. Mais heureusement, il y a des choses que vous pouvez faire pour ne pas passer l’été sous la moustiquaire. Voici 4 astuces pour ne pas être pris pour un garde-manger et éviter d’être piqué par les moustiques cet été.

Comment éviter d’être piqué par les moustiques ?

Avec la prolifération estivale des moustiques, on craint autant la morsure qui gratte que la réaction allergique. Ces nuisibles sont aussi des vecteurs de potentielles maladies tropicales (virus zika, paludisme, dengue, chikungunya…). Néanmoins, trouver une solution de prévention efficace contre les piqûres est difficile dans le commerce. Les appareils à ultrasons répulsifs et le bracelet anti-moustique sont des arnaques pures et simples. Quant aux lotions et au classique spray anti-moustique, elles contiennent souvent des substances nocives pour nous ou nos animaux de compagnie (ex : perméthrine toxique pour le chat). Voici des gestes simples et remèdes naturels qui marchent pour éviter les piqûres d’insectes sans insecticide nocif.

1) Attention aux vêtements que vous portez

Préférez des vêtements plutôt clairs. En effet, une étude a prouvé que les moustiques ont une préférence pour les vêtements plus foncés malgré leur vision très peu développée. Ainsi, ils ne se fient pas seulement à leur odorat ! Aussi, porter des couleurs voyantes comme le noir, du bleu foncé ou du rouge attire l’attention sur vous facilite le repérage. Dans votre poche, vous pouvez glisser un mouchoir en tissu imbibé de quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné. C’est la meilleure huile répulsive dont vous puissiez rêver (avec l’huile essentielle de lavande) ! Enfin, si les températures estivales le permettent, n’oubliez pas de porter des vêtements amples, couvrants, épais et des vêtements longs pour exposer la peau le moins possible.

2) Évitez les boissons alcoolisées

Une étude a prouvé que la bière était particulièrement attirante pour les moustiques sans pouvoir en identifier les raisons. Les moustiques apprécient sans doute eux aussi le fait d’avoir leur petite dose de bière en été comme beaucoup de gens ! Selon une étude, boire 3 bières augmente de 30 % le nombre de piqûres. Aussi, éviter de boire de l’alcool et à plus forte raison de la bière surtout dans les situations « à risque ». C’est le cas d’une sortie à l’extérieur où l’on veut éviter de les attirer encore plus.

3) Une toilette au savon antibactérien

Si les moustiques aiment piquer sur les chevilles ou les pieds, c’est que les bactéries y sont plus robustes. Alors, utilisez un savon antibactérien pour éviter d’être piqué par les moustiques. De manière générale, ayez une hygiène impeccable pour ne pas les attirer avec votre odeur corporelle (sébum, sueur). Aussi, limitez la transpiration au maximum avec des solutions naturelles. Par contre, certains parfums les attirent et il nous est impossible de vous dire lesquels. Dans le doute, mieux vaut ne pas en abuser !

4) Attention au sport

Bonne nouvelle pour ceux qui n’aiment pas le sport : la transpiration peut attirer les moustiques ! De fait, pratiquer un sport augmente les risques d’être dans leur viseur. En plus, cela influe sur la température du corps. Alors, si vous faites du sport, pensez à appliquer un répulsif très efficace sans produits chimiques.

Pourquoi les moustiques nous piquent-ils nous et pas quelqu’un d’autre ?

Connaître ce qui les attire permet de comprendre comment prévenir les piqûres. On sait notamment que les eaux stagnantes comme dans la coupelle des plantes ou les gouttières sont des lieux privilégiés pour pondre et qu’il faut les éviter autant que possible. Mais qu’est-ce qui les attire vers nous en particulier ? En la matière, il y a beaucoup d’idées reçues complètement erronées. Par exemple, le sang sucré n’a aucune influence sur le phénomène. À vrai dire, ce que l’on mange n’a pas une grande influence. De fait, inutile de vous gaver d’ail en pensant les éloigner comme des vampires ! En outre, ils ne sont pas attirés par la lumière. D’ailleurs, ils ne voient quasiment rien. Et à y bien réfléchir, on les voit moins le jour en plein soleil que la nuit, vous ne trouvez pas ? Naturellement, ils préfèrent l’ombre d’un coin arboré et humide.

En fait, plusieurs facteurs rentrent en compte dans le choix des victimes : concentration de stéroïdes ou de cholestérol à la surface de leur épiderme, leur odeurle CO2 dégagé par le corps en respirant qu’ils peuvent sentir à 10 m de distance, la transpiration, la génétique… Ainsi, vous ne pouvez parfois pas y faire grand-chose. Une femme enceinte expire 21 % de CO2 de plus qu’une autre personne et a une température corporelle plus élevée. De ce fait, les femmes enceintes transpirent plus et attirent plus les moustiques. Enfin, les personnes du groupe sanguin O sont également plus attirantes, notamment pour les moustiques tigres !

 

%d blogueurs aiment cette page :