Archives

L’Astuce Pour Enlever une Tache de Moisissure sur un Tissu.

Besoin d’enlever une tache de moisissure sur un tissu ?Le moisi sur du linge… ça arrive souvent ! Un vêtement ou un torchon oublié quelque part et l’ennemie apparaît vite. La solution pour nettoyer une tache de moisissure ? L’astuce consiste à utiliser du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc :

Source : L’Astuce Pour Enlever une Tache de Moisissure sur un Tissu.

Les 6 Astuces Pour un Nettoyage Complet de la Machine à Laver.

Votre machine à laver commence à montrer un peu de moisissure ?Elle ne sent plus très bon ? Il est alors temps de lui faire un nettoyage complet pour la décrasser. Vous vous demandez comment nettoyer votre machine à laver naturellement ? Pas besoin de produit d’entretien spécial pour machine à laver ! Il y a 6 astuces à suivre pour effectuer un nettoyage complet et efficace de votre machine à laver. Ne vous inquiétez pas, c’es

Source : Les 6 Astuces Pour un Nettoyage Complet de la Machine à Laver.

Poubelle : comment éviter les mauvaises odeurs ?

À chaque fois que vous entrez dans votre cuisine, c’est la même rengaine : ça fouette un max’ dès que vous approchez de votre poubelle. Oui, vous avez beau changer tous les jours de sac poubelle, rien n’y fait, les mauvaises odeurs persistent et sont toujours là… Comment désinfecter et désodoriser une bonne fois pour toute votre poubelle ? Voici 5 astuces faciles, rapides et économiques pour réussir.

1/ Vinaigre blanc + menthe

Le vinaigre blanc a un pouvoir détartrant, désinfectant, désherbant, mais aussi désodorisant ! Faites donc macérer pendant une dizaine de jours minimum un litre d’eau additionnée de 5 c. à soupe de vinaigre blanc et 5 à 6 feuilles de menthe fraîche (pour l’odeur). Quand vous souhaitez nettoyer votre poubelle, placez le mélange dans un vaporisateur et aspergez-le à l’entrée et sur le couvercle de votre poubelle. Les mauvaises odeurs disparaîtront au bout de quelques minutes.


2/ Bicarbonate de soude

Cette poudre fine et blanche a le pouvoir d’absorber les odeurs nauséabondes… Versez 2 à 3 c. à café de bicarbonate de soude dans le fond de votre poubelle avant d’y placer un nouveau sac poubelle quand vous le changez. Quelques jours après, vous devriez être soulagée. Si l’effet désodorisant n’est pas assez puissant, versez quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus sur le bicarbonate de soude.

3/ Café


Même chose pour le marc de café : il chasse les mauvaises odeurs. Vous venez d’utiliser votre cafetière ou votre machine à café ? Placez le café du filtre ou le café contenu dans les dosettes utilisées dans le fond de votre poubelle avant d’y placer là aussi un nouveau sac poubelle.

4/ Eau salée + jus de citron

Vous ne buvez pas de café et n’avez ni vinaigre blanc ni bicarbonate de soude en cuisine ? Pas de panique, une autre solution consiste à placer des feuilles de journal dans le fond de la poubelle sur lesquelles on vaporise de l’eau salée additionnée de jus de citron. Économique, facile et efficace !

5/ Litière pour chat + eau chaude + huile essentielle de pin

Si vous avez un chat, vous savez que sa litière absorbe naturellement les mauvaises odeurs… Profitez-en pour utiliser celle de votre matou afin de chasser les odeurs désagréables de votre poubelle. Comment faire ? Versez un peu de litière (propre, bien entendu) dans le fond de votre poubelle, puis versez dessus un peu d’eau chaude additionnée de quelques gouttes d’huile essentielle de pin. Magique !

10 astuces diététiques pour attaquer la rentrée

10 astuces diététiques pour attaquer la rentrée

Si vous revenez de vos vacances pour la plupart reposées, vous n’avez pas pour autant passer votre temps libre en bootcamp. Les restaurants, cocktails et glaces en rentrant de la plage auront eues raison de vous (et de votre tour de taille). Mais pas de panique. On reprend maintenant les choses en main avec ces 10 conseils diététiques pour une alimentation au top.

1- On ne saute pas le petit déjeuner !

De tous les repas de la journée, c’est souvent le 1er sur lequel on fait l’impasse. Ce n’est pas faute de vous rabâcher depuis l’enfance qu’il est pourtant le plus important… Pour celles qui ne peuvent avaler qu’un café avant d’aller au travail, préparez au moins un petit déjeuner « à emporter ». Un yaourt ou un smoothie suffiront à être vos alliés pour un effet coupe-faim !

2- Votre bouteille d’eau devient votre nouvelle meilleure amie

1,5 L d’eau par jour. C’est le minimum requis. Et pour celles qui pensent que l’eau est terriblement « boring », on l’aromatise. Feuilles de menthe ou de basilic, citrons, fraises ou pastèques. À vous d’être inventive. L’eau permettrait d’ailleurs de brûler des calories sans même bouger de votre siège… Alors, convaincue ?

3- On oublie les plats préparés !

Midi, l’heure du déj’. On sait qu’il est tentant de prendre un sandwich ou une salade sur le pouce, ou même d’aller au resto avec ses collègues. Sans pour autant changer complètement vos habitudes, sélectionnez avec soin vos plats et limitez au maximum les plats touts faits vendus dans le commerce. Si la liste des ingrédients est longue, ça n’annonce rien de bon… L’idéal étant bien sûr que vous rameniez vous-même votre repas.

4- On troque le sel contre des épices et des herbes

Vous êtes une fan inconditionnelle de sel ? Ok, pourtant lui, n’est pas votre ami. Sans pour autant le mettre complètement de côté, réduisez au maximum son apport au profit d’épices comme le poivre (tout simplement), ou le paprika et tous les aromates qui vont feront plaisir. Vous relèverez en goût votre plat sans pour autant boucher vos artères. Yeah !

Qui dit féculents dit légumes

Beaucoup de régimes font une croix sur les féculents. Ce qui est une grave erreur. Notre corps a besoin d’énergie pour tenir tout au long de la journée. Pour autant, on ne se fait pas une énorme plâtrée de pâtes. Dans l’assiette on prévoit 2 à 3 cuillères à soupe de féculents pour 3 à 4 cuillères à soupe de légumes verts. Cette association permet en effet de limiter l’apport en glucides et va vous rassasier plus vite.

On ne compte pas les calories

C’est le piège dans lequel on finit par tomber ! Pourtant ce n’est pas le nombre de calories qui compte mais les différents apports contenus dans l’assiette. On ne commence donc pas à faire des équations à chaque repas ni à éliminer complètement des aliments. Par contre, on évite au maximum la consommation de sucre, notamment raffinés et celle d’acides gras saturés. De nouveau, d’où l’intérêt de savoir lire une étiquette…

Moins de viande, plus de légumineuses

Pour celles qui ne sont ni végétariennes, ni végan, la consommation de viande ne doit pas normalement dépasser 500g/semaine. Une bonne astuce est de programmer certains aliments pour un jour de la semaine : le mercredi est le jour végétarien par exemple, le jeudi la journée poisson, etc. Mais avec ou sans viande, vous pouvez largement compléter votre apport en protéines grâce aux lentilles, pois-chiches, haricots rouges, fèves… La preuve 80g de légumineuse = 100 g de viande en termes de protéines. Et en plus elles sont très riches en fibres !

Vive les oméga-3

On les trouve dans les poissons gras comme le saumon ou le thon notamment, mais aussi dans les huiles de colza ou de noix. Le gras c’est la vie ? Avec les omega-3 ça marche en tout cas !

Les graines et noix, votre nouveau snack favori

Et pour les petites fringales pas de panique. On oublie bien évidemment le distributeur de Twix et de chips et on mise sur des snacks naturels riches en fibres et en vitamines. Cap sur les amandes, les fruits secs ou les graines de courge. Préparez-vous un petit sachet pour votre ration quotidienne (20g/jour). Et contrairement à ce que vous pensez, la banane n’est pas votre ennemie, au contraire. Comme ne l’est pas le chocolat noir, mais pas toute la tablette !

On y va molo sur l’after work

Enfin, en ce qui concerne l’alcool, on ne vous apprend rien, ce n’est pas votre allié minceur. Pour autant, on ne vous dit pas de faire totalement l’impasse. L’idéal étant bien évidemment de boire avec modération et surtout de bien s’hydrater avant, pendant et après chaque verre. On préférera aussi un verre de vin blanc sec à un mojito… Question de logique !

10 astuces pour se débarrasser des odeurs intimes

10 astuces pour se débarrasser des odeurs intimes

Elles sont naturelles, banales et même saines, voilà pour le discours officiel. Dans les faits, les odeurs intimes sont gênantes, embarrassantes ou carrément handicapantes, selon leur intensité… et leur fumet. Pour limiter le phénomène, on suit quelques conseils simples mais utiles !

1.On consulte

Autant se faire à l’idée, les odeurs intimes sont normales, et inévitables. En cas de changement d’odeur, en revanche, ou de gêne au quotidien, la première étape est de consulter pour éliminer les infections et maladies, la cause la plus fréquente d’odeurs trop fortes.

2.On évite le karcher

On aimerait enrober l’idée, mais mieux vaut parfois être claires : le karcher avec la pomme de douche ou une douchette vaginale, on oublie. Bien trop agressive, l’eau, comme la méthode, déséquilibrent la flore vaginale et aggrave le problème. On se contente d’un nettoyage extérieur et à l’eau tiède, l’eau trop chaude éradiquant les gentilles bactéries vaginales.

3.On change de savon

Même principe pour les savons et gels douches, dont les produits chimiques peuvent violenter tout un écosystème délicat. En principe, l’eau suffit à laver nos attributs royaux – de l’extérieur. À défaut, on choisit un produit d’hygiène intime au pH doux, ou on utilise un mélange de 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé dans 17 cl d’eau.

4.On ne chipote pas sur l’hygiène

Est-il besoin de le préciser ? Pour maintenir les odeurs dans des limites socialement acceptables, on change de sous-vêtements tous les jours, voire de pantalon s’il est serré, et on se lave au même rythme sans savon !

5.On surveille ses culottes

Comme les savons, les sous-vêtements peuvent contenir des matériaux synthétiques ou être traités avec des produits chimiques. En cas d’odeurs suspectes, on investit illico dans des culottes de qualité, pas trop serrées et de préférence en coton.

6.On se méfie des protections intimes

Les serviettes hygiéniques parfumées ? Remplies de produits chimiques. Les serviettes hygiéniques ? Des produits pas toujours identifiés, tout comme les tampons, à la composition souvent inconnue. Autant de bonnes raisons pour choisir des protections de qualité et, surtout, pour les changer très régulièrement. Non, un tampon n’est pas fait pour durer toute la journée !

7.On mise sur les yaourts

Notre royaume intime est rempli de bonnes bactéries, maintenant l’équilibre de la flore vaginale. Pour les chouchouter, on les aide à se développer avec des probiotiques, en yaourts ou en compléments… en faisant d’une pierre deux coups, ces bonnes bactéries étant aussi bénéfiques aux intestins.

8.On mange mieux

Attention, révélation : le vagin contient des levures, ces micro-organismes vivants. Le hic ? Lorsque ces levures prolifèrent, elles déclenchent des infections. En cas d’odeurs excessives, on limite donc les aliments qui augmentent le taux de levures dans l’organisme, comme le pain, la bière, le sucre ou les champignons. À l’inverse, on augmente la consommation d’ail et de chlorophylle.

9.On améliore le bain

Le bain bouillant, on oublie, l’eau trop chaude détruisant les bonnes bactéries. On le prend tiède et on ajoute un verre de vinaigre de cidre, un antibactérien naturel, ou 2 cuillères à café de bicarbonate de soude, qui régule le pH. On marine 15 minutes avant de se rincer, encore une fois sans karcher.

10.On fait la paix

Au moindre déséquilibre, la flore vaginale réagit en redoublant d’odeurs, ce qui fait rarement notre bonheur… mais demeure, pourtant, totalement naturel et sans aucun rapport avec la saleté à laquelle nombre d’entre nous les associent. Et si on lâchait du lest pour se réconcilier avec notre corps et ses odeurs, plutôt que de l’aseptiser à l’excès ?

3 astuces pour réussir sa pédicure

3 astuces pour réussir sa pédicure

Pour une pédicure maison aussi réussie qu’en institut, n’attendez plus ! On a sélectionné pour vous 3 astuces de pro incontournables pour des pieds resplendissants de beauté.

1. Avoir le bon matériel

Si vous utilisez du matériel inadapté pour votre pédicure, les résultats seront forcément moins bons qu’en institut. Voici le matériel indispensable à avoir dans votre trousse à pédicure :- Un coupe-ongles,- Un polissoir,- Une pierre ponce pour éliminer les aspérités,- Une lime à ongles,- Une crème de soin adaptée pour vous faire des pieds doux. 

Pensez également aux bâtonnets repousse-cuticule et au dissolvant, mais aussi au vernis et au coton.

Rien ne vous empêche d’investir dans du matériel professionnel, mais cela est plutôt à réserver aux accros de la pédicure qui rentabiliseront rapidement ces outils.

2. Augmentez la fréquence des pédicures en été

Après un hiver entier à laisser vos pieds au chaud sous des chaussettes et des bottes épaisses, il est temps de les sortir de leur cocon ! Et quoi de mieux qu’une bonne pédicure pour ça ?

Dès la fin de l’hiver, il faut retrouver une routine pédicure pour préserver la beauté de vos pieds. En effet, ils sont particulièrement doux et beaux après ces mois passés au chaud, mais si vous ne les chouchoutez pas au retour des beaux jours, vous allez perdre tous ces bénéfices. Les pros sont unanimes : laissez vos pieds tranquilles l’hiver et faites des pédicures régulièrement en été, sans oublier de poncer les callosités et d’appliquer des crèmes adaptées.

3. Procédez dans le bon ordre

Il y a plusieurs étapes à réaliser dans une pédicure, et si vous souhaitez obtenir un résultat digne d’un institut de beauté, on ne peut que vous conseiller de les suivre :

  • Retirez le vernis de votre précédente pédicure.
  • Faites un bain de pieds tiède avec du savon, des rondelles de citron ou des huiles essentielles (comme la lavande).
  • Coupez vos ongles. Le rond et l’ovale sont les formes les plus populaires pour les ongles des pieds.
  • Limez un peu les bords des ongles pour les adoucir, puis polissez les ongles.
  • Repoussez doucement les cuticules à l’aide d’un bâtonnet repousse-cuticule.
  • Poncez délicatement vos pieds, puis rincez.
  • Appliquez une crème de soin (hydratante, anti-odeurs…).
  • Posez votre vernis sur vos ongles.
  • Utilisez un dissolvant pour retirer les traces de vernis gênantes.

Votre pédicure est à présent terminée !

En suivant ces 3 astuces, votre pédicure sera aussi réussie qu’en salon de beauté. Le bon matériel et les bons gestes, voilà tout ce qu’il faut pour une pédicure de pro !

Astuce : comment dégivrer rapidement et facilement son réfrigérateur ?

Pour maintenir le bon fonctionnement de son réfrigérateur, il est indispensable de le dégivrer régulièrement. Seul bémol : cette corvée est très contraignante et l’on a souvent tendance à l’esquiver. Voici quelques astuces pour que cette tâche devienne plus rapide et plus agréable.

Si vous voulez garder un maximum de temps votre réfrigérateur, vous devrez le dégivrer une fois tous les trois mois. Pour que cette corvée devienne (presque) une partie de plaisir, on vous dévoile quelques astuces à suivre.

Tout d’abord, il est indispensable de débrancher son réfrigérateur puis de sortir tous les aliments à l’intérieur ainsi que ceux présents dans le congélateur. Ensuite, installez une serpillère en bas du frigo afin que l’eau qui s’écoulera soit vite absorbée.

L’astuce :

Pour que le dégivrage soit accéléré, la bonne astuce est de remplir une grande bassine d’eau bouillante et de la placer à l’intérieur de l’appareil. Refermez la porte du réfrigérateur et patientez 15 minutes. Au bout de quelques minutes, si des grosses couches de givre sont encore bien présentes, grattez-les avec une spatule en bois. Enfin, patientez 3 heures pour que l’appareil soit entièrement dégivré.

À noter : lorsque vous dégivrez votre réfrigérateur, c’est également le bon moment pour faire un nettoyage approfondi. Du coup, imbibez sur une éponge propre du vinaigre blanc et frottez les parois du frigo avec. Rincez à l’eau claire et c’est fait ! Facile, non ?

10 astuces pour empêcher les vêtements de s’abîmer

10 astuces pour empêcher les vêtements de s’abîmer

Avoir une belle garde-robe bien fournie est une véritable satisfaction. Mais pour conserver la richesse de cette garde-robe, il faut empêcher les vêtements de s’abîmer. Pour ce faire, il faut changer quelques-unes de nos habitudes. Comment ? Voici nos astuces pour avoir de beaux vêtements, pour longtemps !

1. Etre à jour de sa lessive

Pour avoir des vêtements aussi beaux qu’au premier jour, il ne faut pas les laisser traîner des jours voire des semaines dans le panier à linge. Faire un effort pour être à jour est indispensable pour empêcher les vêtements de s’abîmer.

2. Mettre du détachant dès que nécessaire
Même si les lessives sont de plus en plus performantes, toutes les taches ne partent pas grâce à un simple lavage. Parfois le détachant s’impose. Il suffit de l’appliquer directement sur les taches quelques minutes avant de lancer la machine.

3. Choisir de bonnes lessives
Les lessives aujourd’hui sont particulièrement efficaces. Néanmoins, il faut être vigilant au moment de choisir. Il est recommandé de préférer les lessives aux formules dites actives aux lessives très parfumées. Notons que les produits à base de savon de Marseille sont généralement de très bonne qualité. 

4. Penser à l’assouplissant
L’assouplissant permet, comme son nom l’indique, d’assouplir les tissus qui composent nos vêtements. Ces derniers sont moins froissés ce qui facilite le pliage et le repassage. Leur durée de vie est également optimisée.

5. Regarder l’étiquette
Pour garder de beaux vêtements, il faut les entretenir de la bonne manière. Pour ce faire, il suffit de s’informer des consignes d’entretien en lisant l’étiquette. Celle-ci renseigne sur le type de lavage préconisé, la température à privilégier, la possibilité de passer le vêtement au sèche-linge ou de le repasser.

6. Réduire l’essorage
L’essorage est une fonction pratique puisqu’elle réduit le temps de séchage d’un vêtement. Mais il ne faut pas en abuser. Même si les machines à laver proposer des essorages très puissants, pour les vêtements du quotidien il faut se limiter à 1200 tours/min. Il est aussi recommandé de bien choisir le programme afin que l’essorage soit adapté.

7. Choisir le bon programme de séchage
Tout comme le programme de lavage, le programme de séchage doit être adapté aux vêtements qui peuvent passer au sèche-linge. Il est préférable de faire plusieurs petites tournées mais de bien trier le linge.


8. Ou laisser sécher naturellement
Faire sécher son linge naturellement semble être la meilleure option. Attention tout de même ! Cette méthode rend les vêtements plus rêches et le soleil ternit les vêtements. Il faut donc se limiter ou choisir un lieu approprié pour faire sécher le linge.

9. Repasser
Même si le repassage est une corvée, il permet d’empêcher les vêtements de s’abimer. Les plis sont éliminés et le linge est conservé dans les meilleures conditions.

10. Bien ranger
Bien conserver son linge dans les armoires est indispensable. Il faut le plier correctement et mettre sur cintre le plus de vêtements possible. Si un vêtement n’est pas porté pendant plusieurs mois, il ne faut pas hésiter à le laver à nouveau avant de le porter.

Trois astuces pour empêcher ses fruits de pourrir

Trois astuces pour empêcher ses fruits de pourrir

On va tous mûrir ! Quel bonheur d’aller au petit marché en bas de chez nous, et de revenir le cabas plein de fruits de saison bien frais et joliment colorés ! Bien placés dans notre coupe de fruits, quel spectacle charmant…et appétissant.

Mais chaque fois, c’est pareil : avant qu’on ait eu le temps de dire miam, nos fruits ont mûri trop vite…Et notre jolie corbeille hier encore si colorée est aujourd’hui gâtée de fruits marrons et noirs, et squattée par des petits moucherons dégoûtants. Résultat : poubelle !
 

La plus écolo : le bouchon de liège !

Petite astuce de grand-mère qui n’est pas (encore) très connue du grand public, mais dont on ne peut plus se passer une fois qu’on l’a essayée ! En plus, elle est super-simple à réaliser. Pour tout matériel, elle demande un bouchon de liège (d’une bouteille de vin, de champagne, peu importe, du moment qu’il est en liège) que l’on va découper en deux (bon ok elle demande un bouchon de liège et une paire de ciseaux…).

Ensuite, il suffit de placer les deux moitiés du bouchon de liège dans notre corbeille de fruits, et la, TADAM, on rallonge illico l’espérance de vie de nos bananes et nos clémentines !

Le pourquoi du comment ? Le liège va en réalité absorber l’humidité trop abondante des fruits. Or c’est cet excès d’humidité qui fait noircir et pourrir nos fruits avant qu’on n’ait eu le temps de s’en régaler...Grâce au bouchon de liège, on gagne donc quelques jours supplémentaires pour consommer nos fruits, génial !

Et cerise sur la corbeille : l’odeur du bouchon de liège agit également comme un répulsif anti-moucherons ! Non seulement nos fruits seront tout beaux et tout frais, mais notre corbeille ne sera plus squattée par des escadrons de moucherons. Tout simplement canon !
 

La plus pragmatique : les mettre au frais

Cette deuxième astuce est certes un peu moins impressionnante, mais elle fonctionne tout autant ! Pour que nos poires et nos grappes de raisin finissent dans notre estomac plutôt que dans la poubelle, on peut leur faire prendre le frais, en les plaçant dans le bac à légumes du frigo.

Le froid va évidemment retarder le processus de maturation des fruits, qui resteront frais pendant un bon moment.

Par contre, si on les sort du frigo, c’est pour les manger rapido ! Parce qu’un fruit qui est resté au frais va mûrir à vitesse grand V une fois à température ambiante. Ce serait dommage de l’avoir conservé pendant une semaine et de le faire pourrir en quelques heures…

La plus feng shui : faire attention à leur disposition

Voilà une astuce un peu bizarre qui fleure bon l’ésotérisme, qu’on a un peu de mal à expliquer, mais qui est encore une fois totalement efficace.

Pour empêcher notre belle corbeille de fruits de se transformer en une compote marronnasse peu ragoutante, il suffit de faire attention à la manière dont on va disposer nos fruits dans cette corbeille ! La règle d’or en la matière ? Toujours placer les pommes « à l’envers » (c’est à dire avec la queue qui pointe vers le bas) et les poires « à l’endroit » (queue vers le haut).

On sait, ça paraît saugrenu, mais apparemment ça empêche leur acidité de prendre le dessus, retardant la maturation du fruit, et bien sur son pourrissement prématuré.

Si ça ne nous tente pas, on peut toujours essayer les astuces 1 et 2 !

L’astuce pour défroisser un vêtement rapidement

Comment défroisser sans fer à repasser

L'astuce pour défroisser un vêtement rapidement

Avec un fer à repasser, défroisser un vêtement peut prendre parfois beaucoup de temps. Et puis, ce n’est pas toujours facile à faire, surtout pour des vêtements tels que des chemises ! Certaines maisons se trouvent même dépourvues de fer, tout comme les chambres d’hôtel d’ailleurs. Alors pour les pressés du matin, les sous-doués du fer à repasser, ou les voyageurs sans fer, Fourchette et Bikini vous dévoile une technique super efficace pour défroisser vos vêtements en mode express, et sans fer à repasser of course !

Pour la réunion de 9h30 (c’est-à-dire dans 1 heure !), vous avez décidé de porter votre chemisier préféré, à la fois sobre et chic, décontracté mais pas trop, raffiné juste ce qu’il faut. Mais voilà, vous l’avez mis à laver puis à sécher hier soir, et ce matin, vous le ressortez du sèche-linge tout froissé ! Et comme votre fer à repasser fait des siennes en ce moment (il sème des traces de calcaire un peu partout derrière lui donc vous n’envisagez même pas de l’utiliser, et n’avez pas vraiment le temps de le décrasser), il va falloir soit renoncer à votre tenue favorite, soit trouver très vite une technique en or pour la défroisser ! Et vu qu’il n’est pas question de vous priver de votre chemisier chouchou, voici une astuce au top !

L’astuce suivante fonctionne très bien avec divers vêtements tels qu’une chemise, une robe, un pull ou encore un tailleur.

– Placez votre vêtement sur un cintre (assez épais pour ne pas abimer le tissu avec de nouvelles pliures), lui-même accroché en hauteur et éloigné d’autres affaires.

– Mouillez vos mains (préalablement bien lavées car un vêtement défroissé mais taché, ce n’est pas top !) puis humidifiez votre vêtement, en passant surtout sur les endroits les plus froissés et en mouillant particulièrement les marques des pliures avec vos doigts.

– Ensuite, vous n’avez plus qu’à allumer votre sèche-cheveux et à sécher votre vêtement avec, en le rapprochant de 10 cm à 20 cm du linge en fonction de sa matière (on s’approche pour le coton, on s’écarte pour la laine !). Passez bien partout et… c’est tout !

En quelques minutes (au total !) seulement, votre vêtement sera tout défroissé, nickel comme vous l’espériez. Et vous, confiante en vous pour attaquer votre journée !