Comment bien choisir son déodorant ?

Vous êtes perdu dans les rayons du supermarché au moment d’acheter votre déodorant ? Pas de panique. Nous vous avons déniché les astuces pour faire le bon choix.

Spray, stick, bille, anti-traces blanches, patchs, bio… Choisir le bon déodorant relève parfois du parcours du combattant ! Pourtant, adopter le bon geste fraîcheur s’avère crucial pour lutter contre la transpiration et les mauvaises odeurs.

La transpiration, une réaction naturelle

Si la transpiration est souvent pointée du doigt, sachez qu’elle est vitale pour la survie de l’organisme car s’il n’évacuait pas la chaleur on risquerait l’hyperthermie.

Alors, quand on sait que le corps produit jusqu’à un litre de sueur par jour, il est essentiel d’avoir un bon allié anti-transpiration. Surtout qu’en été, les auréoles et autres odeurs de sueur n’ont rien d’élégant !

Pour rester au frais tout au long de la journée, une seule solution : une hygiène corporelle irréprochable et un bon déodorant. Seulement voilà, encore faut-il savoir choisir le produit adapté à ses besoins et à sa sensibilité cutanée. Car oui, pour une efficacité maximum, il est nécessaire de connaître sa réactivité allergique ou encore son degré de résistance à l’alcool. Alors pour ne pas être trahie par son déodorant, voici ce qu’il faut savoir !

Quelle est la différence entre un déodorant et un anti-transpirant ?

Tout d’abord, sachez qu’il faut faire la différence entre déodorant et anti-transpirant. Les déodorants masquent les odeurs de transpiration tandis que les anti-transpirants bloquent la sécrétion de transpiration. Du coup, si vous souffrez de transpiration abondante, optez pour des anti-transpirants qui seront bien plus efficaces que de simples « camoufleurs d’odeurs ».

Comment choisir un produit respectueux pour le corps ?

Les déodorants que l’on peut trouver dans le commerce sont de plus en plus controversés. Pourquoi ? Car ils peuvent contenir des sels d’aluminium, une molécule tirée du métal très dangereuse mais aussi des conservateurs comme l’EDTA et le BHT qui sont très discutables. Irritants pour votre peau et dangereux pour votre santé, l’application de ce genre de produits au quotidien peut avoir des conséquences irréversibles. La solution ? Misez sur des compositions plus respectueuses de votre santé.

Si vous pensiez qu’il n’était pas possible de lutter contre les odeurs provenant des aisselles sans passer par des produits chimiques, sachez qu’il existe de nombreux déodorants naturels. Le plus connu est la pierre d’alun. Pourquoi ? Car contrairement aux produits trouvables dans nos rayons, elle comprend une autre sorte de sel d’aluminium baptisé « sulfate d’aluminium » qui ne rentre pas dans la peau.

Il y a aussi le bicarbonate de soude qui permet de limiter les odeurs en réduisant la prolifération de bactéries qui cause les odeurs. D’autres produits comme le talc et l’argile blanche peuvent restreindre la transpiration. En tisane, la sauge et la prêle des champs sont aussi connues pour réduire les effets.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.