Archive | 24 mai 2020

Abdominaux : 5 aliments parfaits pour perdre le surplus de graisse abdominale

Certains aliments sont parfaits pour se débarrasser de la graisse abdominale et faire apparaître vos tablettes de chocolat. En voici 5 qui risquent de vous surprendre.

– le thé vert

Boire du thé vert augmente les capacités de votre métabolisme. Consommez le chaud, il agira encore plus sur les graisses.

– le piment

Les piments forts contiennent de la capsaïcine. Ce composant chimique a trois effets : il augmente la dépense d’énergie, réduit le stockage des graisses et stabilise le taux de sucre.

– l’avocat

Grâce à leur énorme quantité de fibres, les avocats réduisent la masse abdominale. De plus, les acides gras qu’ils contiennent brûlent la graisse.

– le chocolat noir

Excellent antioxydant, le chocolat noir favorise également la perte de graisse au niveau de la ceinture abdominale. Privilégiez celui à 78 % ou plus.

– le citron

Très peu calorique, le citron est lui aussi un bon antioxydant. Mais surtout, son acidité détruit les graisses et les protéines.

Quelle est la véritable origine de l’arob@se ?

Quelle est la véritable origine de l'arob@se ?

Bien avant qu’il ne devienne un symbole bien connu d’internet, l’arobase (@) a connu un parcours étonnant dont l’origine remonte… au Moyen-Âge !

Indispensable pour quiconque souhaite envoyer un email à un destinataire, l’arobase fait désormais partie depuis plusieurs années de notre monde quotidien. Pourtant, aussi étonnant que cela puisse paraitre, ce signe n’est pas né avec notre ère numérique

Une question de gain de temps

Pour connaitre les origines de l’arobase, il faut en effet remonter au XVe siècle, époque qui a vu naitre une autre invention qui allait tout révolutionner : l’imprimerie. Avant cette grande avancée que l’on doit à Gutenberg, il fallait pour rédiger des écrits faire appelle à des moines copistes dont le travail consistait à reproduire et orner à la main les ouvrages religieux.

Comme l’explique le linguiste Berthold Louis Ullman cité sur le site de la Bibliothèque Nationale de France, c’est pour gagner du temps que l’arobase (qui existait déjà depuis le VIe siècle) aurait été utilisé par les moines afin de faire fusionner entre eux deux caractères consécutifs, soit le « a » et le « d » du mot latin ad (signifiant ‘à » ou ‘‘vers » en français).

L’histoire ne s’arrête toutefois pas là car l’origine du nom de l’arobase lui, serait plutôt à chercher du côté de l’Espagne et du Portugal. En effet, selon une théorie, ceci proviendrait d’une confusion avec l’arroba, une unité de mesure utilisée dès le XIe siècle dans ces deux pays et symbolisée par le désormais célèbre @. On retrouve d’ailleurs l’unité dans les comptes de marchands florentins sous la forme d’un a stylisé à la mode florentine.

Un usage qui s’est répandu dès le XIXe siècle

Quoi qu’il en soit, dès le XIXe siècle, l’usage du @ s’est répandu aux Etats-Unis chez les marchands qui l’utilisaient pour indiquer les prix. Par exemple comme l’explique le site de la BNF, « deux chaises à 20 dollars pièce » pouvait s’écrire « 2 chairs @ $ 20 », soit « 2 chairs at 20 dollars ». On peut d’ailleurs facilement constater qu’encore à l’heure actuelle les Américains lisent « at » pour le @.

Plus tard en 1971, lorsque l’ingénieur américain Ray Tomlinson, inventeur du courrier électronique, a dû trouver un sigle pour séparer le nom de l’émetteur et celui de l’organisme de messagerie, celui-ci a tout naturellement penser à l’arobase. Ce signe voulant refléter une idée de « mouvement », « de direction », il a donc été choisi pour créer des adresses que l’on pourrait traduire ainsi : Paul Martin « à », « vers » ou « chez » gmail.com.

Salade de chou rouge, pomme et carotte aux agrumes

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 4
  • 700 g de chou rouge
  • 1 carotte
  • 1 pomme verte
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 3 cuillères à soupe de jus de citron
  • 2 cuillères à soupe de jus d’orange
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • ½ cuillère à café de cumin
  • Poivre

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 15 MIN
  • CUISSON : 0 MIN
    1. Coupez le chou en quatre, retirez le trognon et émincez-le en lanières très fines. Épluchez la carotte et coupez-la en bâtonnets fins, ou râpez-la grossièrement.
    2. Placez dans un saladier et arrosez de vinaigre, puis laissez mariner 15 minutes.
    3. Pendant ce temps, mélangez dans un bol les jus de citron et d’orange, le cumin, l’huile et 2 cuillères à soupe d’eau. Poivrez (inutile de saler).
  1. Lavez la pomme et coupez-la en deux. Retirez le cœur, et détaillez-la en petits morceaux, sans l’éplucher.
  2. Rincez les légumes sous l’eau, égouttez et essorez. Replacez dans le saladier, ajoutez la pomme et la sauce aux agrumes.
  3. Mélangez et dégustez sans complexes !

Produits laitiers : lesquels peut-on congeler ?

Produits laitiers : lesquels peut-on congeler ?

Congeler ses produits est une très bonne manière de conserver des aliments plus longtemps avant de les voir se décomposer : la viande, les fruits et légumes se congèlent très bien, mais les produits laitiers aussi ! Si vous n’aviez encore jamais osé congeler des produits laitiers, voici une excellente nouvelle : tous ou presque peuvent passer au congélateur ! Avec quelques recommandations tout de même, que voici :

Le lait

Les laits UHT et pasteurisés se congèlent très bien. Lors de la décongélation, il vaut mieux le consommer rapidement. Idem pour le lait entier, qu’il faut bien secouer car la crème se sépare du liquide. On peut le garder maximum 6 mois au congélateur, pas plus.

Le beurre

On peut aussi bien le laisser dans son emballage d’origine que le découper en petites portions pour accélérer la décongélation. Comme le lait, on le conserve maximum 6 mois au congélateur.

Les yaourts

Les yaourts peuvent se congeler pour faire des frozen yoghurts, par exemple, une alternative healthy à la crème glacée. C’est pourquoi on ne peut pas les congeler longtemps (maximum 2 mois), car la texture à la décongélation peut apporter des surprises.

La crème

On connaît la crème glacée, donc effectivement la crème se congèle très bien. Il se peut qu’elle perde sa texture initiale à la décongélation, pour remédier à ça il faut bien mélanger pour retrouver son homogénéité.

Le fromage

Les fromages à pâte pressée (Comté, Cantal, Gruyère, etc) sont parfaits pour la congélation, aussi bien en morceaux qu’en râpé. Cependant on les utilisera plutôt pour cuisiner que pour les servir en fin de repas. En revanche les pâtes molles comme le Camembert, le Brie et les fromages frais sont à exclure.

Tous les produits laitiers sont a décongeler à température ambiante.

Brownies minceur au chocolat et noisette

Recette de brownies minceur à tester pendant le confinement

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 6
  • 220 g de chocolat noir à pâtisser
  • 20 g de fécule de maïs
  • 30 g de noisettes en poudre
  • 150 g de fromage blanc 0%
  • 70 g d’édulcorant en poudre
  • 20 g de farine
  • 3 œufs
  • 1 c. à café d’extrait de vanille liquide

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 10 MIN
  • CUISSON : 25 MIN
    1. Préchauffez le four à 180°C.
    2. Faites fondre le chocolat coupé en morceaux au bain-marie dans une casserole.
    3. Battez les œufs avec l’édulcorant dans un saladier.
    1. Ajoutez le chocolat fondu et mélangez bien.
    2. Incorporez le fromage blanc, la vanille liquide, les noisettes en poudre, la farine et la fécule de maïs puis mélangez bien.
    3. Versez la préparation dans un moule en silicone.
  1. Enfournez pendant 25 minutes.
  2. Laissez tiédir puis démoulez.
  3. Dégustez tiède ou froid.

Jean-Loup Dabadie : Mort de l’académicien et auteur d' »On ira tous au paradis »

Jean-Loup Dabadie - Cérémonie d'ouverture de la 3ème édition du Vincennes Film Festival "Au-delà de l'écran" à la mairie de Vincennes le 22 novembre 2019. © Christophe Clovis / Bestimage

Jean-Loup Dabadie, scénariste, parolier, homme de lettres et ancien journaliste, est décédé dimanche 24 mai 2020 à l’âge de 81 ans. L’auteur, notamment, du tube « On ira tous au paradis » de Michel Polnareff, était entré à l’Académie française en 2008.

Le Figaro , puis l’AFP ont annoncé la bien triste nouvelle de la mort de Jean-Loup Dabadie. L’académicien s’est éteint dimanche 24 mai 2020 à Paris. Il avait 81 ans.

Jean-Loup Dabadie est décédé à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, d’une maladie autre que le Covid-19, a fait savoir son agent Bertrand de Labbey à l’AFP. « Jean-Loup Dabadie est décédé aujourd’hui à 13h. C’était un artiste complet, il avait réussi dans tous les arts : le sketch avec Guy Bedos (pour lequel il avait écrit de nombreux textes, ndlr); la chanson avec Polnareff et Julien Clerc (Femmes je vous aime); et également le cinéma en tant que scénariste et adaptateur« , a-t-il tenu à rappeler.

Né en 1938 à Paris, Jean-Loup Dabadie avait débuté comme écrivain et journaliste, avant de devenir auteur de sketches à grand succès, puis un immense parolier et un scénariste remarqué pour ses textes empreints de tendresse et de nostalgie. Il a notamment signé le scénario de films de Claude Sautet dont César et Rosalie et Les choses de la vie. Jean-Loup Dabadie a écrit la fameuse Chanson d’Hélène que Romy Schneider et Michel Piccoli, décédé le 12 mai dernier à l’âge de 94 ans, ont interprété dans Les Choses de la vie en 1970. Inoubliable tandem.

C’est à lui que l’on doit aussi certains des plus beaux succès de ces cinquante dernières années. Jean-Loup Dabadie a écrit pour Yves MontandClaude FrançoisBarbaraJulien Clerc, Serge Reggiani, Michel Sardou … et c’est à lui que Michel Polnareff doit son fameux On ira tous au paradis ou encore Lettre à France.

Le grand homme de lettres venait de terminer l’adaptation pour le cinéma d’un roman de Georges Simenon, Les volets verts, dont le premier rôle devait être tenu par Gérard Depardieu.

Jean-Loup Dabadie avait rejoint l’Académie française en 2008. Après un échec en 1989, où il avait récolté 13 voix, il a été élu le 10 avril 2008 au fauteuil de Pierre Moinot (fauteuil numéro 19), par 14 voix sur 25. Par lui, l’Académie a renoué avec le cinéma, qui n’y était guère représenté depuis la mort de René Clair en 1981, élu au même fauteuil en 1960. Jean-Loup Dabadie a été reçu par ses pairs en mars 2009.