Archive | 20 mars 2020

Combien de temps peut-on garder ses restes au frigo ?

Vous avez l’habitude de garder vos restes au frigo ? Voici les limites de temps à respecter !

Gratin, poêlée de légumes, quiche ou reste de pâtes… Des petites portions de nos repas qui finissent bien souvent au réfrigérateur. Une bonne astuce pour éviter le gaspillage. Mais garder les restes au frais est-il sans danger ?

Tout ce qui est préparé à base de laitages et d’oeuf sera plus sensible que les préparations à base de légumes. Conserver les restes n’est jamais très dangereux mais une mauvaise conservation risque de causer des intoxications alimentaires ou des problèmes digestifs. Rien de dramatique mais pas très agréable !

Pour conserver ses restes, il est impératif de les garder dans une boite hermétique, en plastique ou idéalement en verre. Le couvercle est également vivement recommandé pour conserver les aliments longtemps et dans de bonnes conditions.

Combien de temps faut-il conserver ses restes ?

  • Le poisson cuit : 2 jours
  • La viande : 3 jours maximum
  • Les gratins à base de crème : 1 ou 2 jours maximum
  • Les gratins à base de légumes : 3 jours
  • Les légumes cuits : 3 à 5 jours maximum
  • Les quiches : 2 jours
  • Les plats en sauce : entre 1 et 2 jours
  • Les laitages en pot (yaourts, crème fraîche, fromage blanc) : 2 jours en essuyant les bords et avec un couvercle
  • Les desserts maison type gâteau : entre 2 et 3 jours
  • Les desserts à base de fruit ou de crème : à consommer le lendemain de la préparation

Retenez que plus la préparation contient des ingrédients tels que de la crème, du beurre ou du fromage, moins longtemps elle se gardera.

Respectez également les dates de péremption des aliments. Si vous avez un doute sur la fraîcheur d’un produit, l’odeur ou le goût sont de bons indicateurs.

Enfin, veillez à conserver vos restes dans un frigo bien rangé et propre pour éviter le développement de germes et bactéries.

5 astuces pour éplucher les oignons sans pleurer

Découvrez 5 techniques qui marchent vraiment pour éplucher les oignons sans pleurer !

Ça nous arrive à tous : on épluche les oignons et les larmes ne s’arrêtent plus de couler. En effet, les oignons assimilent le souffre lorsqu’ils poussent en terre. Lorsqu’on les découpe, le gaz se libère et entre en contact avec une enzyme appelée  » aliinase « . Cette rencontre produit alors un acide sulfénique dont les effets sont semblables à ceux du gaz lacrymogène. Résultat, nos yeux nous piquent au contact de ce gaz irritant et il ne reste plus qu’à sortir les mouchoirs. Beaucoup trop d’émotion avec ces oignons !

Pour éviter d’avoir un gros chagrin à chaque fois que vous en épluchez, sachez qu’il existe des techniques assez créatives qui ont l’avantage de fonctionner. Les voici !

Allumer une bougie

Si vous prévoyez un dîner aux chandelles, allumez-les dès que vous cuisinez. En effet, les bougies allumées vont absorber le gaz libéré par l’oignon. Adieu les larmes, bonjour l’ambiance romantique !

Congeler les oignons

Si vous en avez marre de pleurer quand vous découpez vos oignons, il suffit de les mettre au congélateur 5 minutes. En effet, le froid va bloquer la libération du gaz irritant. Il fallait y penser !

Allumer la hotte aspirante

Quoi de mieux pour aspirer le gaz libéré par l’oignon qu’une hotte ? Pour cela, il suffit de vous placer sous votre hotte avant de découper vos oignons. Le gaz sera directement aspiré et n’irritera pas les yeux. Intelligent !

Utiliser un couteau parfaitement aiguisé

Le couteau a toute son importante pour découper l’oignon. Si vous utilisez un couteau à dents, vous allez déchirer l’oignon et favoriser la dispersion du gaz irritant. Un couteau avec une lame fine et bien aiguisée va produire l’effet inverse.

Utiliser un hachoir

La technique la plus fiable pour qu’un oignon ne vous tire pas quelques larmes, c’est d’utiliser un hachoir. Il suffit simplement d’éplucher l’oignon, de le couper en deux parties et de le hacher plus ou moins grossièrement selon votre recette.

Combien de temps faut-il garder la viande au congélateur ?

Vous avez de la viande au congélateur et vous ne savez pas combien de temps vous pouvez la conserver ? On vous explique tout ce que vous devez savoir !

La congélation est très pratique puisqu’elle augmente la durée de conservation des aliments. Un réflexe bien utile si vous achetez des produits en grande quantité ou que vous la date indiquée sur le paquet d’emballage est proche.

Si chaque aliment répond à ses propres règles de congélation, pour la viande, il a plusieurs choses à savoir et certaines erreurs à ne pas commettre.

La durée de congélation des viandes

  • La viande hachée : 2 à 3 mois.
  • La viande de porc : 6 à 8 mois
  • La viande d’agneau ou de veau : 6 à 7 mois
  • Le poulet en filet ou en pilons : 6 mois.
  • La viande de boeuf ou le gibier : 8 mois
  • Le canard : 6 mois
  • Les saucisses : 3 mois

Les règles pour bien congeler la viande

Le congélateur est énergivore : cela signifie que les qualités nutritives des aliments ne sont pas préservées dans leur intégralité lorsqu’ils sortent du congélateur. Il est donc préférable de limiter le plus possible cette pratique. Le mieux est de ne pas acheter un congélateur trop grand !

Pour congeler la viande, il est préférable de la sortir de son emballage d’origine pour la mettre dans un sac de congélation. Il est impératif d’enlever l’air. L’idéal est de mettre la viande sous vide.

N’attendez pas le dernier moment pour la congeler. Il est conseillé de la congeler rapidement après achat.

La température de congélation idéale pour la viande est comprise entre 20° et 40°. Plus cette température est froide, mieux la viande sera conservée.

Vous pouvez également dégraisser la viande. En effet, une fois décongelé, le gras restant risque d’avoir un goût rance. C’est le cas pour un magret de canard par exemple.

À quelle fréquence faut-il changer sa brosse à dents ?

Vous l’oubliez sûrement, mais changer sa brosse à dents est primordial pour garantir une bonne hygiène buccale. Zoom sur la fréquence à laquelle il faudrait la renouveler.

Elle est la pièce maîtresse de votre salle de bain, vous la voyez et l’utilisez tous les jours, pourtant rares sont les fois où votre brosse à dents attire votre attention. Souvent délaissée au rang d’accessoire ennuyeux, elle fait pourtant partie des produits essentiels de la toilette et nécessite d’être renouvelée régulièrement.

Un accessoire qu’il faut changer régulièrement

Qu’elle soit souple, medium ou dure, à force de l’utiliser trois fois par jour, la brosse à dents s’abîme et ses poils s’effilochent. Et si elle n’est pas en bon état, le brossage de vos dents n’est pas optimal, comme l’explique la marque Oral B.

Les études cliniques montrent qu’une brosse à dents neuve peut enlever plus de plaque qu’une brosse à dents usée et permettre un brossage plus efficace pour garder vos dents propres et en bonne santé

Couplée au dentifrice et à son doux goût mentholé, elle permet de garder notre santé buccale propre au quotidien. Pour autant, elle ne fait pas partie des super-héros de l’hygiène et peut se révéler être un véritable nid à microbes puisqu’elle n’a pas le pouvoir de tuer les bactéries présentes dans notre bouche.

En ce sens, il est d’ailleurs fortement conseillé de se débarrasser du capuchon à clipser sur le bout de votre brosse à dents. Au lieu de venir protéger les poils, il a un effet contraire et développe une véritable culture de germes. Il est donc conseillé de laisser sa brosse à dents sécher à l’air libre.

Quand faut-il changer sa brosse à dent ?

Finalement, l’idéal serait de la remplacer tous les trois mois. Si vous l’utilisez plus souvent, elle s’abîmera plus facilement et il faudra donc la renouveler plus tôt. Par ailleurs, si pendant ces trois mois vous êtes tombés malade, il est judicieux de changer votre brosse à dent pour éviter une rechute.

Ménage : ces mauvaises habitudes à arrêter tout de suite

Exit les idées reçues, on vous dévoile quelques mauvaises habitudes à arrêter tout de suite !

#1- Ne jurer que par les gants hygiéniques

Attention, même si utiliser des gants en caoutchouc est très bien pour se protéger des produits ménagers toxiques, il ne faut pas en abuser. La raison ? À force de tout nettoyer avec, ils peuvent être pleins de bactéries. Du coup, pensez à les nettoyer régulièrement. Et surtout, pensez à bien laver vos mains après avoir utilisé les gants. Cela évitera que les bactéries ne prolifèrent. Et si vous n’avez pas encore trouvé les gants parfaits, voici un modèle idéal à shopper sur Amazon.fr.

#2- Penser que si ça sent bon, c’est que c’est propre

Et oui, qui dit bonne odeur, ne veut pas forcément dire que tout est propre ! La raison ? Tout simplement puisque le propre n’a pas d’odeur. En clair, si vous voulez vous assurer que votre sol, vos meubles ou même fenêtres sont bien propres, il vous suffit de les toucher !

#3- Penser qu’il ne faut pas nettoyer son lave-vaisselle

Il est primordial de nettoyer au moins une fois par mois son lave-vaisselle. Le but ? Éliminer les bactéries et éviter qu’elles ne se reportent sur votre vaisselle. Comment faire ? Verser 1 litre de vinaigre blanc dans l’appareil, laissez agir, puis lancez un cycle rapide à vide. Ensuite réalisez un second cycle sans produit afin que les restants de vinaigre éliminent bien les impuretés. En plus de ça, le vinaigre blanc permet de détartrer vos canalisations et le lave-vaisselle. Pratique, non ?

Ces plantes à mettre dans sa chambre pour mieux dormir !

Vous n’arrivez pas à bien dormir ? On vous dévoile 4 plantes qui vous aideront à lutter contre vos insomnies !

Pas toujours évident de lutter contre les insomnies ! Vous avez déjà essayé d’arrêter le café, de ne pas passer votre soirée sur des écrans, d’ajouter des brumes d’oreiller, de changer votre literie ou encore de prendre des compléments alimentaires, mais rien n’y fait ! Les problèmes de sommeil sont toujours là. Pour y remédier, on vous propose une autre astuce : la magie des plantes. Placez ces végétaux dans votre chambre et vous verrez que vos nuits seront plus douces.

Lavande

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la lavande possède des vertus apaisantes et facilite l’endormissement. Placez-en dans un pot à côté de votre lit et cela suffira à vous endormir.

Jasmin

Avec son odeur envoutante le jasmin vous promet des nuits douces et paisibles grâce à ses vertus calmantes, apaisantes. En plus, cette plante décorera à la perfection votre intérieur !

Aloe Vera

On connaît ses vertus apaisantes pour soigner les brûlures et coups de soleil, l’Aloe Vera permet aussi de vous procurer un sommeil de plomb. Elle a des vertus dépolluantes et purifiantes ce qui facilitera votre sommeil.

Spathiphyllum

Cette plante qui ressemble à l’Anthurium, lutte contre les toxines, purifie l’air et apaise. De quoi passer une très bonne nuit sans insomnie !

Balcon : ces plantes faciles à cultiver !

Même si vous n’avez qu’un balcon, vous souhaitez cultiver vos propres fruits et légumes ? C’est possible ! On vous conseille quelques plantes qui sont faciles à entretenir et qui évolueront à merveille !

Vous avez un appartement avec balcon (la chance) et vous souhaitez cultiver vos fruits et légumes ? Après les plantes aromatiques et les fleurs colorées, on vous propose de découvrir 4 légumes ultra faciles à cultiver lorsque l’on a un balcon. Pas d’excuse, tout est possible. Suivez le guide !

Les épinards :

C’est ce qu’il vous faut si votre balcon est exposé mi-ombre/mi-soleil. Plantez les graines dans une jardinière assez large, la germination durera 15 jours. Arrosez-les régulièrement soit environ trois fois par semaine. Si il fait chaud, arrosez-le davantage. La récolte se fera entre la 6ème et la 12ème semaine.

L’ail :

Il est toujours pratique d’en avoir pour aromatiser ses plats. Le secret pour avoir de l’ail frais sur son balcon ? Arroser abondamment au moment de la plantation puis ralentir jusqu’à l’arroser qu’une fois par semaine. Il faut que le contenant dans lequel vous les planterez soit assez large pour que les gousses se développent. Enfin, il demande énormément de soleil.

Les piments :

Lorsque vous planterez les premières graines il faut absolument commencer par utiliser un engrais à tomates. Puis, arrosez les gaines régulièrement. Au fur et à mesure de la pousse, placez des tuteurs près des tiges afin qu’elles soient maintenues bien droites. Vous pourrez récolter les piments une fois qu’ils seront assez gros.

Les petits pois :

On n’y pense pas assez et pourtant, il est plutôt pratique d’avoir une plantation de petits pois sur son balcon. Pour l’entretien, il vous suffit de les planter idéalement en été, et de les arroser régulièrement. par ailleurs; il faut prévoir un contenant suffisamment profond car les racines prennent de l’espace. À vous de jouer !

Jardin : ces fleurs ultra résistantes à avoir !

Assez des plantes qui fanent sans cesse dans votre jardin ! On vous dévoile 4 plantes ultra résistantes qui sublimeront votre espace extérieur et qui braveront toutes les saisons !

Entre les saisons, les pesticides et les intempéries, pas toujours facile de trouver des plantes et fleurs qui résistent à tout et sont en bonne santé toute l’année. Pour vous faciliter la tâche, et que vous ayez un jardin parfait toute l’année, voici 4 plantes ultra résistantes aux vertus surprenantes.

La crocosmia

Cette plante aux fleurs rouges est très résistante et ne craint ni les produits chimiques ni les insectes. Elle ne demande que très peu d’entretien et s’auto-suffit.

Le pavot de Californie

Le pavot de Californie est une plante vivace qui résiste à toutes les intempéries et surtout aux fortes chaleurs. Ce que l’on adore ? Sa couleur jaune et sa forme arrondie. De quoi sublimer votre jardin.

L’ancolie

L’ancolie est une très jolie plante aux fleurs violettes qui se multiplie très rapidement. Seul bémol : elle craint les limaces. L’idéal est d’en planter dans une zone mi-ombre/mi-soleil afin qu’elle se développe à son aise.

Le Buddléia

Cette plante, aussi appelée « l’arbre à papillons » est connue pour sa sublime couleur mauve. En plus de donner une allure très chic et estivale à votre jardin, elle ne vous demandera que très peu d’entretien. Elle résistera parfaitement aux désherbants et aux intempéries etc changements de températures.

Comment faire pour avoir un balcon fleuri toute l’année ?

Vous n’avez pas de jardin, mais ça ne vous empêche pas de fleurir votre balcon ? On vous dévoile quelques astuces pour qu’il soit coloré et fleuri toute l’année.

Pas toujours évident de trouver les plantes idéales lorsque l’on a un balcon. Entre les températures très élevées de l’été et les degrés glaçants de l’hiver, certaines fleurs ne tiennent pas le choc toute l’année et votre balcon se retrouve vide et non fleuri. Pour pallier à ce problème et avoir un balcon fleuri durant tous les mois de l’année, voici les fleurs idéales à planter.

Les narcisses :

Leur couleur jaune flashy mettra en valeur votre balcon toute l’année. Côté entretien, elle demande un peu d’eau une fois par semaine et une exposition mi-ombre et mi-soleil. En plus, leur odeur est parfaite.

Le pourpier :

Avec cette plante, votre espace extérieur sera coloré. Lorsque vous planterez le pourpier, arrosez-le régulièrement au début, il faut que le terreau soit bien humide. Ensuite, vous pourrez l’arroser toutes les deux semaines environ.

Les sédums :

L’idéal avec cette plante c’est qu’elle est aussi jolie fraiche que séchée. Cette plante tolère toutes les conditions climatiques et ne demande que très peu d’entretien. Un allié idéal.

Le cyclamens :

Elle est parfaite pour égayer votre balcon. Sa couleur rose donnera du peps toute l’année à cet espace. Pour l’entretien, arrosez-la une fois par semaine et n’abusez pas de l’eau. À vous de jouer !