Archive | 7 mars 2020

5 aliments qui feront du bien à votre peau

Voici les aliments à consommer sans modération pour prendre soin de votre peau.

Prendre soin de sa peau ne passe pas uniquement par les cosmétiques. L’alimentation a un fort impact sur l’épiderme en plus d’une bonne hydratation. En effet, certains aliments disposent de nombreux bienfaits. En voici cinq qui vont booster votre glow !

La patate douce

Si vous adorez déguster des patates douces, continuez ! La chair de ce légume est très riche en bêta-carotène, un atout non négligeable qui vous garantira une bonne mine. La patate douce contient également de la vitamine C en forte quantité. Cette vitamine va produire du collagène et favoriser l’élasticité de la peau. Il faut donc retenir que la patate douce est un merveilleux anti-âge.

La carotte

Tout comme la patate douce, la belle couleur orange de la carotte cache de nombreux bienfaits. La carotène est un antioxydant qui va protéger la peau des effets du soleil et lui conférer une belle couleur hâlée. Vous pouvez donc manger des carottes sans modération !

L’avocat

L’avocat est un aliment antioxydant qui fait du bien à la peau. En consommer régulièrement permet de limiter les effets de l’acné et du vieillissement de l’épiderme. C’est donc un véritable anti-rides naturel !

L’huile d’olive

L’huile d’olive constitue un vrai apport en lipides et en acides gras mono-insaturés. Autrement dit, elle contient tous les ingrédients nécessaires pour limiter l’inflammation et protéger la peau du vieillissement prématuré causé par une forte exposition au soleil. On l’adopte !

Le chocolat noir

Pour finir en beauté, sachez que le chocolat noir (ça ne marche pas avec le chocolat au lait et aux noisettes) contient des molécules antioxydantes et anti-inflammatoires. En d’autres termes, il protège la peau. On peut donc se faire plaisir et se faire du bien.

Raclette: 5 recettes originales

La raclette est une recette traditionnelle de l’hiver ! Mais pour la rendre un tout petit peu moins traditionnelle, on a quelques astuces !

La raclette classique mais avec des fromages différents

Il est facile de customiser sa raclette, simplement en changeant le fromage. Il faut avant tout veiller à choisir un fromage qui fond facilement et rapidement. Parmi ces fromages : le morbier, le chèvre, le roquefort, le Saint-Nectaire, le reblochon, la fourme d’Ambert. Vous pouvez aussi réaliser une raclette en mélangeant plusieurs fromages en même temps.

La raclette italienne

À la place du fromage à raclette traditionnel, il faut utiliser de la mozzarella. Côté charcuterie, servez de la coppa, de la pancetta ou encore de la mortadella. Enfin, pour accompagner les pommes de terre, ajoutez des légumes confits comme des tomates, des aubergines et des oignons.

La raclette espagnole

Dans l’idéal, il faut réaliser cette raclette avec du manchego, un fromage espagnol fabriqué avec du lait de brebis. Il sera un peu compliqué à trouver dans le nord de la France, mais à la frontière espagnole, il est très répandu. Servez cette raclette avec des tomates confites et des fines tranches de chorizo.

La raclette végétarienne

On garde le fromage et les pommes de terre, mais on ajoute une grosse dose de légumes. Ceci-dit, il faut savoir choisir les bons légumes qui se marieront le mieux avec le fromage. Misez sur les champignons des bois, les oignons, les poivrons, les cornichons et des aubergines. Crus, préalablement grillés ou confits, c’est selon votre goût !

La raclette de la mer

C’est surement la raclette la plus surprenante ! Il faut aimer l’association fromage et crustacés, ce qui n’est pas évident. La raclette de la mer se fait le plus souvent avec des crevettes roses et/ou des noix de Saint-Jacques sans le corail, et s’accompagne avec des légumes.

5 astuces pour réussir les macarons à tous les coups

5 astuces pour réussir les macarons à tous les coups

Les macarons sont incontournables de la pâtisserie française. Découvrez 5 astuces pour les réussir à coup sûr !

Les macarons font partie des desserts les plus difficiles à réaliser en pâtisserie. Ces petites douceurs à base de poudre d’amande et de garniture sont très fragiles et délicates à manipuler. On a beau essayer de suivre la recette à la lettre, on est pas à l’abri d’un petit loupé. Or, en pâtisserie, chaque détail compte. Voici 5 règles indispensables à respecter si vous voulez devenir un as des macarons.

1. On tamise

Bien souvent, l’étape du tamis passe à la trappe. Pourtant, dans le macaron, tout est une question de précision. Tamiser la farine et la poudre d’amande est indispensable pour avoir un résultat régulier tant en apparence que sur le goût. À défaut d’avoir un tamis, mixez finement la poudre d’amande. À vous les coques parfaitement lisses !

2. On mélange lentement et longuement

Le moment où l’on doit mélanger la poudre d’amande et le sucre glace aux blancs montés en neige est sans doute le plus important. C’est ce que l’on appelle le macaronnage. Il faut à tout prix prendre son temps pour chasser toutes les bulles d’air et avoir une préparation parfaitement lisse. L’astuce pour savoir si la pâte est assez mélangée ? Il faut soulever la pâte à l’aide de la spatule et faire un long ruban épais.

3. On tape la plaque

Une fois que vos macarons sont pochés sur une plaque froide recouverte de papier sulfurisé, tapez plusieurs fois la plaque bien droite sur le plan de travail. Cette étape permet de chasser les dernières bulles d’air du macaron et de lui donner une forme bien ronde. Pour avoir des macarons bien ronds au moment du pochage, vous pouvez utiliser un tapis à macarons.

4. On laisse croûter

Là encore, il est tentant de passer cette étape pour enfourner les macarons très rapidement et arriver plus vite au moment de la dégustation. Erreur ! Le croûtage est indispensable aux macarons. Ils doivent reposer à température ambiante pendant 1h afin qu’une belle croûte se forme et se surélève au moment de la cuisson.

5. On laisse refroidir

Une fois que votre macaron est bien cuit, il est essentiel de le laisser refroidir au risque de le casser au moment de la manipulation. De même pour la ganache ! Elle doit être bien froide. Une ganache chaude ou tiède risquerait de casser le macaron. Si votre ganache est froide et votre macaron bien refroidi, il n’y aucun risque qu’il se fissure au moment de la garniture.

Vous l’avez compris, s’il y a bien un mot à retenir pour faire des macarons, c’est la patience ! Si vous êtes pressés, choisissez plutôt de réaliser un autre dessert plus rapide ou assurez-vous que vous ayez assez de temps devant vous pour vous lancer dans cette recette complexe, mais délicieuse !

5 erreurs à ne pas faire quand on boit du thé

Vous adorez boire une bonne tasse de thé ? Attention à ne pas commettre ces erreurs !

Un vrai tea time, ça ne s’improvise pas ! Si les anglais sont les plus gros buveurs de thé, les français, eux, ont encore beaucoup à apprendre de cette boisson millénaire. Choix du thé et mode d’infusion… on vous dévoile plusieurs erreurs à éviter quand on boit du thé et nos meilleurs conseils pour le préparer.

1. On évite l’eau qui bout

Le thé ne doit pas infuser dans une eau bouillante. En effet, une eau trop chaude brûle les feuilles de thé et impacte fortement son goût. Il est donc idéal d’investir dans une bouilloire à thermostat pour programmer la température idéale (et qui varie selon les thés) ou de faire chauffer de l’eau dans une casserole et de l’enlever quand elle commence à être frémissante.

2. On ne garde pas la même eau dans la bouilloire

Si vous n’avez pas consommé toute l’eau de votre bouilloire ou que vous l’avez simplement oubliée, il ne faut surtout pas la faire chauffer une deuxième fois. En effet, l’eau de la bouilloire dégage des composés volatils qui retombent à la surface de l’eau par la suite. En la faisant chauffer une deuxième fois, ces composés deviennent toxiques. Il est donc préférable de changer l’eau et de détartrer votre bouilloire régulièrement.

3. On préfère le thé bio ou sans pesticides

Une petite infusion aux pesticides, ça vous tente ? Bien évidement que non ! Mais de nombreuses marques proposent des thés de mauvaise qualité cultivés avec une belle quantité de pesticides et produits chimiques. Parfois, des arômes artificiels viennent sublimer ce joli mélange. On choisit donc ses marques de thé avec précaution !

4. On évite le thé en sachet plastique

De nombreuses marques proposent des sachets de thé en plastique. Or, une étude canadienne a montré que des particules de plastique se formaient dans la tasse lorsque l’eau du thé dépassait les 95°C. Pas génial pour notre corps ! On préfère donc les marques qui proposent des thés en sachet en papier ou en mousseline de coton.

5. On oublie le thé le soir

Un petit thé devant une série avec un plaid sur les épaules, c’est le rituel parfait pour les longues soirées d’hiver. Mais pour garder un sommeil de qualité et réparateur, il est préférable d’éviter le thé le soir. Privilégiez les infusions ou le rooïbos.