Archive | 18 juillet 2020

5 astuces pour choisir un bon melon

Voici tous nos conseils pour bien choisir votre melon et vous régaler !

Les beaux jours arrivent et les melons sont bien présents ! Frais, sucrés et bien parfumés, c’est le fruit de l’été que l’on adore manger d’autant plus qu’il regorge de nombreux bienfaitsQue ce soit en entrée, en apéritif ou en dessert, le melon a toujours sa place dans notre cuisine. Mais choisir un bon melon n’est pas toujours une chose facile. Voici nos 5 conseils pour tirer le bon numéro !

L’odeur

Un melon délicieux est un melon qui sent bon ! Si vous passez devant le rayon des fruits et légumes et que vous êtes envoutés par l’odeur des melons, nous vous conseillons de céder à la tentation ! Un melon qui n’a pas d’odeur est un melon fade, peu sucé et sans saveur. Le premier critère est donc l’odeur.

Le pédoncule

Le pédoncule du melon, la petite queue à l’extrémité, est un gage de fraîcheur. Si le pédoncule est collé au melon, cela signifie qu’il n’est pas frais. En revanche, s’il commence à se décoller et à tourbillonner, votre melon a de grandes chances d’être mûr comme il faut. On garde l’oeil ouvert !

La fermeté

On a souvent tendance à penser que les fruits durs sont des fruits qui ne sont pas mûrs et très jeunes, mais pour le melon, la règle est différente. Un melon ferme est un melon prêt à être consommé. À l’inverse, un melon trop mou est un melon qui est trop mûr. Il sera parfait pour une glace ou un smoothie, mais pas pour être dégusté à même la tranche.

Le poids

Exit les petits melons tous mignons ! Pour avoir un melon délicieux, il faut qu’il soit bien portant. Un fruit lourd signifie que votre melon est bien gorgé de sucre, donc savoureux. Foncez !

Les rayures

Enfin, pour choisir un melon de qualité, il faut regarder son style ! S’il est bien clair et qu’il a de jolies rayures, cela en dit long sur son goût. Privilégiez donc un melon rayé et coloré pour vous régaler.

Enfin, si vous avez le choix au marché ou en magasin, privilégiez un melon charentais français. Il sera de meilleure qualité, son goût sera plus gourmand et il sera certainement moins chargé en pesticides.

Comment faire si le melon n’est pas bien mûr ?

Pour faire mûrir un melon rapidement, l’astuce est très simple. Il faut le laisser à température ambiante dans un sachet papier pendant 2 à 3 jours. Le melon va dégager un gaz, l’éthylène, qui va permettre d’accélérer le mûrissement. Une fois ce petit délai passé, vous pouvez le conserver au frais.

Comment cuisiner le melon ?

Pour cuisiner le melon, les recettes ne manquent pas ! Voici quelques idées faciles et gourmandes pour vous régaler et faire plaisir à vos invités:

  • Une salade de melon au jambon de parme
  • Des brochettes de melon au chèvre
  • Un tartare de melon au concombre
  • Des brochettes de melon à la mozzarella
  • Un gaspacho de melon à la menthe ou au basilic
  • Une glace au melon
  • Un smoothie au melon et au citron vert
  • Un jus de melon et pastèque

Bonne dégustation !

Manger des pâtes le soir fait-il grossir ?

Vous vous demandez si vous pouvez manger des pâtes le soir sans prendre un gramme ? On fait le point sur cette idée reçue !

On pense souvent que les féculents, et tout particulièrement les pâtes, ne doivent pas être consommées le soir au risque de prendre du poids.

Les pâtes sont-elles caloriques ?

Il y a plusieurs choses à comprendre : les pâtes ne sont pas des aliments caloriques. Ce qui rend ce plat parfois riche, c’est la sauce qui les accompagne. Une sauce à base de crème, de fromage et de viande grasse va alourdir votre plat de pâtes et le rendre calorique. Toutefois, si vous optez pour une sauce à base de légumes, de produits frais et dosés en juste quantité, il n’y aucune raison de bannir les pâtes de votre régime alimentaire.

De plus, si les pâtes sont cuites al dente, ellesseront plus faciles à digérer. Lorsque les pâtes sont trop cuites, le sucre lent se transforme en sucre rapide. La digestion est donc plus rapide, mais on ressent beaucoup moins la sensation de satiété.

Des alliées sommeil et anti-stress

Les pâtes nous font du bien ! Jérémy Gorskie, diététicien, affirme qu’il ne faut pas diaboliser les pâtes le soir et qu’en manger peut être bénéfique :

Quand on mange des féculents, on va prendre par exemple le cas des pâtes, vous allez sécréter plus de sérotonine et de mélatonine. La sérotonine est un anti-stress et la mélatonine aide à dormir. Quand vous dormez bien, que vous êtes moins stressé, vous grignotez moins, et le métabolisme se fait correctement. Donc il y a beaucoup moins de prise de poids.

C’est donc un cercle vertueux : on mange des pâtes (en quantité raisonnable avec la sauce adaptée), on se sent bien, on digère bien, on ne se frustre pas et on a pas envie de compenser un manque avec du grignotage. Pas de grignotage, pas de prise de poids.

Nous voilà rassurés !

Quelles variétés de tomates choisir pour mon jardin ?

Quelles variétés de tomates choisir pour mon jardin ?

Difficile de trouver de bonnes tomates dans les supermarchés. Sans saveur et pleines de pesticides, elles ne sont ni bonnes à manger, ni bonnes pour la santé. Que faire ? Et si vous cultiviez vos tomates ? Il existe plus de 12 000 variétés de tomates. Certaines sont parfaitement adaptées au climat de nos régions. Quelles variétés de tomates choisir pour mon jardin ? Voici nos réponses.

Les tomates à cultiver dans son jardin

Dans son jardin, il est possible de cultiver toutes sortes de tomates. Bien sûr, vous pouvez cultiver des tomates cerise, des tomates cœur de bœuf, des tomates allongées type cornue des Andes, des tomates noires de Crimée, des délices du jardinier ou encore des Green Zebra. Tomates anciennes, tomates traditionnelles ou de couleurs, respectez aussi vos goûts et vos envies ! Toutes les cultures sont possibles.

Trouver le lieu idéal pour cultiver les tomates

Pour trouver le lieu idéal pour cultiver les tomates au jardin, il faut tenir compte de sa région. Dans le sud de la France, le soleil est très présent. Les tomates peuvent donc être cultivées au cœur du jardin. Privilégiez bien sûr une zone ensoleillée. Si vous habitez une autre partie de la France, privilégiez les espaces abrités dans votre jardin. Dans le nord de la France et les régions les plus fraiches, la culture sous serre est préconisée pour avoir des tomates pleines de goût et de saveur. Il est à noter que toutes les variétés de tomates allongées peuvent être cultivées en extérieur.

Quand et comment planter ses tomates ?

Pour profiter de tomates tout l’été, il faut planter les différentes variétés entre mars et mai dans les régions chaudes. Il faut attendre mai et juin pour le reste de la France. Une fois de plus, les tomates allongées sont à privilégier à la mi-saison. 

Dans le nord comme dans le sud de la France, au cœur du jardin comme sous serre, les tomates doivent être plantées en pleine terre. Les plants se plantent tous les 50 cm afin de favoriser la pousse de chaque pied de tomates. Dès la fin des gelées, le plus souvent début mai, il faut repiquer les plants de tomates. Pour savoir si c’est le bon moment, assurez-vous simplement que les pieds possèdent au moins 5 feuilles. Enfin, pour les pieds de tomates cultivés au cœur du jardin, prévoyez des tuteurs.

Profiter pleinement des tomates du jardin

Dès que les tomates sont bien mûres, elles peuvent être cueillies. Consommez rapidement vos tomates afin de ne pas les perdre. Stockez-les dans un espace aéré et tempéré mais pas au réfrigérateur.

Servez les tomates cerise à l’apéritif, faites des salades, des coulis, des soupes froides, des ratatouilles, etc. Les tomates se dégustent aussi bien fraiches que cuisinées.   

Si vous souhaitez profiter de vos tomates toute l’année, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez faire des bocaux de tomates ou de coulis. Vous pouvez également congeler vos tomates préalablement taillées.

Framboises au vinaigre balsamique et leur sorbet

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 4
  • 400 g de framboises fraîches
  • 4 boules de sorbet framboise
  • 30 cl de vinaigre balsamique
  • 30 g de sucre glace

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 5 MIN
  • CUISSON : 0 MIN
  1. Versez le vinaigre dans une casserole et laissez chauffer 8 à 10 minutes pour qu’il réduise.
  2. Nettoyez les framboises et répartissez-les dans 4 coupes.
  3. Déposez délicatement une boule de sorbet dans chaque coupe.
  4. Arrosez de sirop de balsamique refroidi.
  5. Saupoudrez de sucre glace et servez aussitôt.

10 astuces pour empêcher les vêtements de s’abîmer

10 astuces pour empêcher les vêtements de s’abîmer

Avoir une belle garde-robe bien fournie est une véritable satisfaction. Mais pour conserver la richesse de cette garde-robe, il faut empêcher les vêtements de s’abîmer. Pour ce faire, il faut changer quelques-unes de nos habitudes. Comment ? Voici nos astuces pour avoir de beaux vêtements, pour longtemps !

1. Etre à jour de sa lessive

Pour avoir des vêtements aussi beaux qu’au premier jour, il ne faut pas les laisser trainer des jours voire des semaines dans le panier à linge. Faire un effort pour être à jour est indispensable pour empêcher les vêtements de s’abîmer.

2. Mettre du détachant dès que nécessaire
Même si les lessives sont de plus en plus performantes, toutes les taches ne partent pas grâce à un simple lavage. Parfois le détachant s’impose. Il suffit de l’appliquer directement sur les taches quelques minutes avant de lancer la machine.

3. Choisir de bonnes lessives
Les lessives d’aujourd’hui sont particulièrement efficaces. Néanmoins, il faut être vigilant au moment de choisir. Il est recommandé de préférer les lessives aux formules dites actives aux lessives très parfumées. Notons que les produits à base de savon de Marseille sont généralement de très bonne qualité. 

4. Penser à l’assouplissant
L’assouplissant permet, comme son nom l’indique, d’assouplir les tissus qui composent nos vêtements. Ces derniers sont moins froissés ce qui facilite le pliage et le repassage. Leur durée de vie est également optimisée.

5. Regarder l’étiquette
Pour garder de beaux vêtements, il faut les entretenir de la bonne manière. Pour ce faire, il suffit de s’informer des consignes d’entretien en lisant l’étiquette. Celle-ci renseigne sur le type de lavage préconisé, la température à privilégier, la possibilité de passer le vêtement au sèche-linge ou de le repasser.

6. Réduire l’essorage
L’essorage est une fonction pratique puisqu’elle réduit le temps de séchage d’un vêtement. Mais il ne faut pas en abuser. Même si les machines à laver proposer des essorages très puissants, pour les vêtements du quotidien il faut se limiter à 1200 tours/min. Il est aussi recommandé de bien choisir le programme afin que l’essorage soit adapté.

7. Choisir le bon programme de séchage
Tout comme le programme de lavage, le programme de séchage doit être adapté aux vêtements qui peuvent passer au sèche-linge. Il est préférable de faire plusieurs petites tournées mais de bien trier le linge.

8. Ou laisser sécher naturellement
Faire sécher son linge naturellement semble être la meilleure option. Attention tout de même ! Cette méthode rend les vêtements plus rêches et le soleil ternit les vêtements. Il faut donc se limiter ou choisir un lieu approprié pour faire sécher le linge.

9. Repasser
Même si le repassage est une corvée, il permet d’empêcher les vêtements de s’abimer. Les plis sont éliminés et le linge est conservé dans les meilleures conditions.

10. Bien ranger
Bien conserver son linge dans les armoires est indispensable. Il faut le plier correctement et mettre sur cintre le plus de vêtements possible. Si un vêtement n’est pas porté pendant plusieurs mois, il ne faut pas hésiter à le laver à nouveau avant de le porter.