Archive | 19 mai 2011

Christophe Lambert : « Avec Sophie Marceau, nous vivons un vrai conte de fées ! »

Christophe Lambert se voit davantage comme un écrivain. Du moins ces temps-ci. Il ne participera pas au Festival de Cannes, même au bras de sa douce Sophie Marceau, il se consacre à son activité littéraire et selon lui, il n’a rien à faire au Palais des Festivals. Lors des journées nationales du livre et du vin à Saumur, il a reçu le prix Claude Chabrol (l’oeuvre la plus adaptable au cinéma) pour son roman La Fille porte-bonheur (éditions Plon), qu’il a sorti en février 2011.

Son livre parle d’un artiste qui a le droit à une deuxième chance, et lui sa deuxième chance à Christophe Lambert, c’est d’être considéré comme un écrivain, bien loin de son rôle dans Highlander.

Un paradis qu’il vit depuis quelques années avec Sophie Marceau, la femme de sa vie. Elle le pousse, le soutient. Il se confie à VSD à propos d’elle : « Nous sommes très heureux et c’est un vrai conte de fées que nous vivons ! Un ange, oui. Gardien, non. Personne ne peut vous garder à l’exception de votre conscience. »

Cette conscience, Christophe Lambert y fera souvent référence au fil de cette interview. « Grâce à elle, j’ai toujours si ce que je faisais était bien ou mal. » Elle l’a sauvé aussi de l’alcool.

Ecolo à la télé, l’acteur de 54 ans, ne sait pas qui il soutiendra lors de l’élection présidentielle. Il s’exprime juste à propos de l’immigration : « Je trouve génial d’accueillir des Arabes, des Blacks, enfin qui vous voulez, mais encore faut-il avoir du travail à leur donner. Et pour le moment, le drame de la France c’est qu’il n’y a pas de boulot pour tout le monde.« 

Biographie de Christophe Lambert

Il a poussé le cri de Tarzan et c’est grâce à l’homme singe que Christophe Lambert devient une valeur sûre du Box office. Il est né le 29 mars 1957 de parents français mais à New York car son père, ambassadeur à l’ONU est alors en poste aux Etats-Unis.
Avant de parvenir au firmament, Christophe Lambert passe sa jeunesse à Genève, jusqu’à l’âge de 18 ans, où il rate son baccalauréat. Il effectue, sans conviction un stage à la Bourse de Londres puis à Paris. Mauvais élève, mauvais boursier, il atterrit au Cours Florent et passe le concours du Conservatoire avec succès. On le croise dans quelques téléfilms et autres longs métrages.
La chance lui sourit lorsqu’il passe un casting, en Angleterre, pour Greystoke, une biographie du personnage réel qui aurait inspiré Tarzan. Succès phénoménal. Christophe Lambert est lancé. Il enchaîne plusieurs succès : Paroles et musique, Subway, Highlander. Christophe Lambert est plus que jamais « bankable ». Il choisit des rôles plus difficiles avec des réalisateurs renommés : I love you, de Marco Ferreri, Le Sicilien, de Michael Cimino, Le complot, d’Agnieszka Holland. Pourtant le succès le déserte.
Christophe Lambert se tourne alors vers les Etats-Unis. Et se convertit au films d’action : Why me ?, Fortress, Face à face, Deux doigts sur la gâchette… Les séries B, que la critique ne prend même pas la peine de relever, se suivent et se ressemblent. C’est à cette époque que Christophe Lambert coproduit plusieurs de ses propres films et d’autres dans lesquels il ne joue pas : Génial, mes parents divorcent !, Neuf mois, N’oublie pas que tu vas mourir etc.
Partie sur des chapeaux de roues, la carrière de Christophe Lambert s’essouffle et il cherche aujourd’hui à se relancer en revenant en Europe. L’avenir dira s’il a eu raison.
Marié un temps avec l’actrice américaine Diane Lane, dont il a eu une fille Eleanor, née en 1993 , Christophe Lambert vit aujourd’hui une belle romance avec l’actrice préférée des français, Sophie Marceau. Peut-être peut-on y voir une seconde raison à son récent retour en Europe ?

Filmographie :
2007 : La Disparue de Deauville, de Sophie Marceau
2006 : Le Lièvre de Vatanen, de Marc Riviere
2006 : Southland Tales, de Richard Kelly
2006 : Day of Wrath, d’Adrian Rudomin
2004 : A ton image, d’Aruna Villiers
2003 : Janis et John, de Samuel Benchetrit
2003 : Absolon, de David Barto
2002 : The Piano Player, de Jean-Pierre Roux
2001 : The Point men, de John Glen
2001 : Vercingétorix : la légende du druide roi, de Jacques Drofmann
2000 : Highlander : Endgame, de Douglas Aarniokoski
1999 : Gideon, de Claudia Hoover
1999 : Resurrection, de Russel Mulcahy
1999 : Beowulf, de Graham Baker
1999 : Opération Splitsville, de Lynn Hamrick
1999 : Fortress 2 : réincarceration, de Geoff Murphy
1997 : Mean Guns, d’Albert Pyun
1997 : Arlette, de Claude Zidi
1997 : Nirvana, de Gabriele Salvatores
1996 : Hercule et Sherlock, de Jeannot Szwarc
1996 : Adrenalin : Fear the Rush, d’Albert Pyun
1996 : Tashunga (Grand Nord), de Nils Gaup
1995 : Mortal Kombat, de Paul Anderson
1995 : The Hunted (La proie), de J.F. Lawton
1994 : Highlander III: The Sorcerer, d’Andrew Morahan
1994 : The Road Killers, de Deran Sarafian
1994 : Gun men (Deux doigts sur la gâchette), de Deran Sarafian
1993 : Fortress, de Stuart Gordon
1992 : Max et Jérémie, de Claire Devers
1992 : Knight Moves (Face à face), de Carl Schenkel
1990 : Highlander II, le retour, de Russel Mulcahy
1990 : Why me ?, de Gene Quintano
1988 : Le complot, d’Agnieszka Holland
1988 : Love dream, de Charles Finch
1987 : Le Sicilien, de Michael Cimino
1986 : I love you, de Marco Ferreri
1985 : Subway, de Luc Besson
1985 : Highlander, de Russel Mulcahy
1984 : Paroles et musiques, d’Elie Chouraqui
1984 : Greystoke la légende de Tarzan, de Hugh Hudson
1982 : Légitime violence, de Serge Leroy
1981 : Putain d’histoire d’amour, de Gilles Béhat
1981 : Une sale affaire, d’Alain Bonnot
1981 : Asphalte, de Denis Amar
1980 : Le bar du téléphone, de Claude Barrois

Cannes 2011 : Charlotte Gainsbourg dévoile son ventre rond sous une robe sexy !

Après avoir défendu son film Melancholia, en lice pour la Palme d’or, devant la presse dans l’après-midi – tenant des propos douteux et provocateurs pour lesquels il s’est ensuite excusé -, Lars Von Trier a monté les marches du palais des festivals mercredi 18 mai avec élégance, entouré des deux actrices phares de son long métrage.

Charlotte Gainsbourg, lumineuse et enceinte de son troisième enfant avec Yvan Attal – qui est avec elle à Cannes et était présent sur le tapis rouge -, a fait grande impression.

La fille de Serge Gainsbourg et de Jane Birkin, détentrice du prix d’interprétation féminine en 2009 pour sa prestation dans Antichrist (du même cinéaste), arborait une robe noire transparente au niveau du buste, dévoilant sa poitrine joliment vêtue d’un soutien-gorge de dentelle noire, ainsi que son ventre arrondi. Une allure sensuelle et chic !

Kirsten Dunst, superbe dans une robe à pois et au décolleté vert signée Rodarte, a prouvé une fois de plus son sens du style. Un peu plus tôt dans la journée, sa robe moutarde Chloé avait fait sensation.La pétillante blonde a décidément beaucoup de goût et n’hésite pas à être audacieuse pour briller.

Charlotte Rampling, qui figure également au casting de Melancholia – qui suit le superbe mariage de Justine et Michael alors que la planète Melancholia se dirige vers la Terre -, était de la partie, en compagnie d’un adorable petit garçon en smoking. Tout le casting du film semblait en grande forme et a posé avec plaisir au sommet des marches !

Notons par ailleurs que, selon les informations du JDD, la soirée prévue mercredi soir en l’honneur de Lars Von Trier, sur la plage du Nikki Beach a été annulée. Si les organisateurs n’ont pas donné d’explication, il se murmure qu’ils auraient craint des risques de débordements, en raison des propos provocateurs tenus par le réalisateur lors de la conférence de presse.

Jeff Conaway de « Grease » hospitalisé après une overdose !

Jeff Conaway, célèbre pour son rôle de T-Bird Kenickie dans le film Grease (1978) où il défie le couple John Travolta et Olivia Newton-John, est actuellement hospitalisé dans un hôpital d’Encino en Californie après une overdose.

L’acteur, qui souffre depuis plusieurs années de dépendance à l’alcool, aux drogues et aux médicaments a été retrouvé le 11 mai dernier inconscient dans sa maison d’Encino. C’est un ami, inquiet que personne ne réponde, qui a donné l’alerte. En janvier dernier, l’acteur avait déjà été hospitalisé cette fois après une chute dans les escaliers qui avait bien failli lui être fatale. Il avait souffert à l’époque de fractures à la hanche, au bras et au cou ainsi qu’une hémorragie cérébrale.

L’acteur n’a jamais caché sa dépendance à la cocaïne et l’alcool. En 2008, par exemple, il apparaissait dans l’émission de télé réalité Celebrity Rehab ou l’on vient en aide à des people souffrant de dépendance.

Selon un proche de la star, l’acteur qui serait entre la vie et la mort n’aurait donné aucun signe d’amélioration depuis 3 jours. Sa soeur est la seule personne qui lui a rendu visite.