Archive | 9 mai 2011

Gunter Sachs, troisième mari de Brigitte Bardot : Les raisons de son suicide…

Hier, dimanche 8 mai, nous apprenions le suicide du flamboyant playboy, photographe et milliardaire germano-suisse Gunter Sachs, mort le samedi 7 mai à l’âge de 78 ans dans sa résidence de Gstaad, en Suisse.

 

L’ancien mari de Brigitte Bardot (épousé à Las Vegas en 1966, le couple divorça en 1969) qui est « effondrée » depuis l’annonce de cette disparition, a laissé une lettre à ses proches afin d’expliquer son geste.

Ce suicide par arme à feu est en fait survenu pour échapper à la maladie d’Alzheimer. La famille du photographe a en effet publié dimanche la lettre d’adieux dans laquelle Gunter Sachs confie avoir pris conscience ces derniers mois qu’il souffrait « de la maladie sans issue A. »

Gunter Sachs écrit ainsi que « la perte de contrôle intellectuel sur (sa) vie aurait été un état indigne » et qu’il avait voulu « l’empêcher de manière résolue », selon le message reproduit par l’Agence Télégraphique Suisse.

La vie de Gunter Sachs a été émaillée de drames personnels : A l’âge de 26 ans, il perd sa première épouse des suites d’une erreur médicale après un accident de la route. Et la même année, son père se suicide par arme à feu. « Gunter Sachs a toujours mordu dans la vie à pleines dents (…). Ceux qui l’ont connu peuvent très bien s’imaginer qu’il ait voulu la quitter plus vite pour mettre fin aux souffrances de la vieillesse », lisait-on dimanche sur le site internet du journal suisse Die Neue Zürcher Zeitung.

Sa médiatisation, il l’a due à son mariage avec B.B. et à sa flamboyante vie entre Saint-Tropez, Cannes et tous les paradis sur terre. Lors de la grande exposition rétrospective consacrée à Brigitte Bardot en 2009, Gunter se rappelait leur première rencontre en 1962 : « Elle m’apparut au détour d’un chemin, à bicyclette et un foulard sur la tête, rejoignant la propriété d’un ami sur les bords du lac Léman. Surpris par cette merveilleuse apparition, je ne la reconnus pas tout de suite. Nous nous sommes retrouvés quelques années plus tard à Saint-Tropez. Ce fut le coup de foudre réciproque qui se conclut par un mariage. Sa grande noblesse d’âme a permis de nous séparer sans heurt. Depuis, j’ai toujours entretenu avec Brigitte de merveilleux rapports, plein d’admiration et d’affection, j’ai gardé des souvenirs et des photos de Brigitte. Je suis toujours heureux quand je passe devant son portrait où elle me fait un joli sourire. »

Gunter Sachs, surnommé « le seul et unique playboy allemand », héritier des fortunes Sachs et Opel, laisse derrière lui l’image d’un mécène, artiste, sportif et passionné qui aura vécu une existence pleine.
Il aura été marié trois fois : avec Anne-Marie Faure (de 1956 jusqu’à sa mort en 1958) avec qui il a eu un fils, avec Brigitte Bardot (de 1966 à 1969), et avec Mirja Larsson (de 1969 jusqu’à la mort de Gunter) avec qui il a eu deux fils.

Nous avons une pensée pour ses proches.

Montbard (21) : Bientôt de nouveaux horaires pour la future gare « Montbard-Alésia » ?

Le TGV de la discorde arriverait-il à quai ? C’est du moins ce que laisse sous-entendre le dernier communiqué de presse du conseil général de Côte-d’Or annonçant que suite à un entretien entre Guillaume Pépy, président de la SNCF, et François Sauvadet, président du conseil général de Côte-d’Or mardi 03 mai 2011, des propositions devraient être présentées et confirmées dès lundi 09 mai aux autorités de l’Etat, de la région et du département, puis jeudi 12 mai aux élus locaux et aux acteurs économiques de la Haute Côte-d’Or.

Pour François Sauvadet, « la SCNF a fait un pas en direction des usagers de la gare qui s’inquiétaient de la modification des horaires à partir de 2012. Guillaume Pépy m’a assuré qu’il avait demandé à Jean-Christophe Archambault, directeur du TGV Sud-Est, missionné comme mandateur en mars dernier (Lire notre article ici), de présenter un certain nombre de propositions afin d’améliorer les dessertes TGV entre Paris et Montbard ».

Ainsi, fin 2012, le TGV Montbard-Paris de 20h02 pourrait être repositionné à 17h30 et celui Paris-Montbard de 14h53 pourrait être avancé aux alentours de 11h20. Un partenariat devrait aussi être developpé avec la collectivité au moment de l’ouverture du muséoparc d’Alésia (Lire notre article ici), la gare portera alors le nom de « Montbard-Alésia », tout un symbole…

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

« Horaires TGV de la Gare de Montbard : la SNCF fait un pas en direction des usagers 

Suite à son entretien avec Guillaume Pépy, Président de la SNCF, le 3 mai dernier, François Sauvadet, Député de la Côte-d’Or, Président du Conseil Général se félicite de l’avancée du dossier des horaires TGV de Montbard. 

« La SCNF a fait un pas en direction, des usagers de la gare qui s’inquiétaient de la modification des horaires à partir de 2012,  indique François Sauvadet.    Guillaume  Pépy  m’a  assuré  qu’il  avait demandé à Jean-Christophe Archambault, Directeur TGV Sud Est, missionné comme mandateur en mars dernier, de présenter un certain nombre de propositions afin d’améliorer les dessertes TGV entre Paris et Montbard. »

Une première piste de travail  vient  d’être  avancée.  Fin 2012, le TGV Montbard-Paris de 20 h 02 pourrait être repositionné à 17 h 30 et celui de Paris-Montbard de 14 h 53 pourrait être avancé aux alentours de 11 h 20.

D’ici là, Guillaume Pépy s’engage, avec Réseau Ferré de France, à poursuivre les réflexions sur les ajustements de dessertes mises en places dès 2012 afin qu’elles répondent encore mieux, en 2013, aux attentes des clients de la gare de Montbard.

Le président de la SNCF souhaite également développer un partenariat avec le Conseil Général de la Côte-d’Or et associer la SNCF et la gare de Montbard au projet du MuséoParc Alésia.  

Guillaume Pépy envisage  aussi  de  mettre en place dès mars 2012, date d’ouverture du centre d’interprétation du MuséoParc, quelques arrêts exceptionnels, afin de répondre à l’affluence prévisible liée à l’ouverture de cet équipement culturel.   « Ces arrêts permettraient ainsi de confirmer notre volonté commune de les pérenniser en 2013 » a précisé le président de la SNCF.

Ces propositions devraient être présentées et confirmées dès lundi aux autorités de l’Etat, de la Région et du Département, puis jeudi prochain aux élus locaux et aux acteurs économiques de la Haute Côte-d’Or.

Suite à son entretien avec Guillaume Pépy, Président de la SNCF, le 3 mai dernier, François Sauvadet, Député de la Côte-d’Or, Président du Conseil Général se félicite de l’avancée du dossier des horaires TGV de Montbard ».

Dijon : Opération « Impôts » pour vous aider dans vos démarches du 09 au 30 mai

 date limite de dépôt des déclarations de revenus est fixé au lundi 30 mai 2011 à minuit pour les déclarations papier et au jeudi 16 juin pour celle effectuées sur internet. Comme chaque année, en collaboration avec la ville de Dijon et l’Université de Bourgogne, la direction régionale des finances publiques met en place l’opération « Impôts » pour permettre aux contribuables dijonnais d’obtenir tous les renseignements nécessaires à la rédaction de leur déclaration. 

A partir du lundi 09 mai et jusqu’au lundi 30 mai 2011 inclus, dix-huit étudiants en Master 2 de droit fiscal assistés par un contrôleur des impôts renseigneront le public du lundi au vendredi, de 9h à 18h, et le samedi, de 9h à midi, dans la salle des États de la mairie de Dijon. Durant l’opération, la ville de Dijon précise, dans un communiqué, qu’il sera possible de déclarer ses revenus par internet sur place et que des ordinateurs seront mis à disposition par le réseau Panda (Points d’accès numérique de Dijon et son agglomération), sachant que l’accompagnement à la télédéclaration sera assuré par des agents de la mairie.

Dijon : Défilé « coquin » place de la Libération !

Love shop » dijonnais audacieux et légèrement impertinent, Coquin Coquine organisait un défilé de petites tenues place de la Libération samedi 07 mai 2011 au soir (Lire notre article sur la boutique ici)… face à la mairie de Dijon. Une quinzaine de modèles ont ainsi défilé entre les fontaines de la place pour ce qui est devenue une bonne opération de communication pour la boutique et une attraction agréable pour les clients des terrasses !

Grand Dijon : L’agglomération devrait accueillir deux p’tits nouveaux !

Baptême du feu pour la nouvelle préfète de Côte-d’Or, Anne Boquet ! En effet, le schéma départemental de coopération intercommunale est bel et bien le premier dossier épineux, qui nécessite de mettre autour de la table l’ensemble des 706 communes du département. Avec cette mesure découlant de la réforme des collectivités territoriales, les communes sont désormais obligées d’intégrer une communauté de communes. Si 97% du territoire départemental répond déjà à cette prérogative, un nouveau casse-tête se présente à l’administration afin de rationaliser ces découpages et ne laisser aucune ville sur la touche. Dans cette perspective, l’agglomération du Grand Dijon devrait accueillir deux nouvelles communes en son sein : Flavignerot et Corcelles-les-Mont, historiquement contre son intégration…

« Nous ne partons pas de rien »

Le travail qui s’engage s’inscrit dans la continuité. En effet, en juin 2006, un premier schéma d’intercommunalité avait été élaboré, proposant des modifications de périmètre des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) notamment. De ce document découle donc le premier projet du nouveau schéma nécessaire, conformément à l’article 35 de la loi du 16 décembre 2010 relative à la réforme des collectivités territoriales. « Nous ne partons pas de rien mais nous demandons d’aller plus loin et de faire mieux, introduit la préfète de Côte-d’Or, Anne Boquet. Actuellement, 97% du territoire du département est pourvu de structures intercommunales et sur 706 communes, seules quinze sont isolées, une est encavée (Cérilly) et une est en discontinuité territoriale (Ménessaire) ».

A ce jour, le département compte 31 établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre : deux communautés d’agglomération – Le Grand Dijon et l’agglomération Beaune côte & Sud – et 29 communautés de communes, mais aussi 159 syndicats intercommunaux et 29 syndicats mixtes. « L’objectif de cette loi est de trois ordres : couvrir intégralement le territoire du département de la Côte-d’Or d’une intercommunalité à fiscalité propre, travailler à la rationalisation des périmètres de ces dernières, et réduire le nombre de syndicats intercommunaux ou mixtes existants », poursuit Anne Boquet.

Des communes orphelines !

À travers son premier objectif, le Schéma départemental de la coopération intercommunale (SDCI) doit inciter les dernières communes à intégrer le dispositif. A l’Ouest de Dijon, les communes de Corcelles-les-Mont et Flavignerot ont leurs sorts liés : « Nous leur proposons d’aller ensembles vers la communauté d’agglomération dijonnaise (Comadi) », précise la préfète, qui ajoute qu’il ne s’agit là que d’une proposition : « Si Corcelles-les-Mont me démontre qu’il vaut mieux aller vers la communauté de communes de la vallée de l’Ouche, alors on discutera ». Concernant les communes du canton de Laignes, celles situées au Nord du canton – Molesne, Vertault, Villedieu, Larrey, Channay, Griselles, Marcenay et Bissey-la-Pierre – devraient rejoindre la communauté de commune du pays Châtillonnais alors que celles situées au Sud du canton – Nesle-et-Massoult, Savoisy, Etais – rejoindront la communauté de communes du Montbardois.

En outre, et parce que la loi oblige à supprimer toutes les discontinuités territoriales, la commune de Cérilly, située en plein cœur de la communauté de communes du pays Châtillonnais, devrait rejoindre cette dernière alors que le cas de Menessaire est plus particulier. Cette commune de 75 habitants est enclavée entre les départements de Saône-et-Loire et de la Nièvre mais a demandé son rattachement à la Côte-d’Or lors de sa création en 1790). Appartenant donc au canton de Liernais, elle devrait tout de même intégrer la communauté de communes des Grands lacs du Morvan, qui a déjà donné son aval.

L’heure de la rationalisation

Passé l’étape de la couverture, un second chantier s’entame, celui de la rationalisation. Dans ce domaine, Anne Boquet s’attend à des discussions fermes même si elle se veut consensuelle, vantant que « tout ce qui est bon vient du terrain ». Ainsi, les communautés de communes comptant moins de 5.000 habitants doivent se regrouper. Huit propositions ont d’ores et déjà été mises sur la table pour les dix communautés de communes ne respectant pas le quota :

Passés ces regroupements, qui n’en sont encore qu’au stade des propositions, la préfète de Côte-d’Or rappelle la pertinence de ce « toilettage », qui devrait « engendrer des économies des deniers publics ». Ce « toilettage » devrait aussi concerner les syndicats puisque dix-sept d’entre eux devraient disparaitre, en plus des 35 qui ont déjà disparu en 2008. Pour aller encore plus loin, Anne Boquet lance aussi quelques pistes, invitant les dirigeants du Grand Dijon et de la communauté de communes de la Plaine des Tilles à discuter pour envisager une fusion. Car si le projet a été présenté à la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) lundi 02 mai 2011, un nouveau temps, celui de la discussion, s’ouvre pour une durée de trois mois. La mouture définitive sera arrêtée avant le 31 décembre 2011 pour une mise en place dans les six ans à venir.

Eurovision 2011 – Amaury Vassili : Que la force de Josh Groban soit avec lui !

La France, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont sélectionnés d’office pour l’Eurovision, mais c’est mardi 10 et jeudi 12 mai que tout va se jouer pour les 38 pays en quête d’une place pour la phase finale de la compétition. Au cours des deux demi-finales, trente-huit candidats ou groupes s’affronteront pour faire de leur nation l’une des vingt sélectionnées pour concourir lors de la grande finale, à Düsseldorf (Allemagne), le samedi 14 mai.

D’ici-là, France 3 proposera une introduction à cette élection… Lundi 9 mai à 20h35, la chaîne nous invite à entrer dans l’histoire de cette cérémonie suivie chaque année par plus de 100 millions de téléspectateurs, grâce à l’émission En route vers l’Eurovision, présentée par Catherine Lara et Laurent Boyer. La violoniste et compositrice et l’animateur de l’émission quotidienne Midi en France partiront à la rencontre du représentant français au concours européen, Amaury Vassili.

Mais ce n’est pas tout, sur le plateau de cette émission spéciale, ils auront le privilège d’interviewer Marie Myriam, qui remportait l’Eurovision sous les couleurs de la France avec L’oiseau et l’enfant, en 1977.

Notre confrère Rémi Castillo a eu la chance de pouvoir se promener dans les coulisses de cette émission, et d’interviewer la dernière gagnante de l’Eurovision sous les couleurs françaises…

« C’était la veille de mon anniversaire. Ou alors, nan, j’avais 20 ans puisqu’on a chanté à 00h10« , se souvient celle qui fête, ce dimanche 8 mai, ses 54 ans. « J’adore Amaury, il est magnifique, j’adore sa voix. Je lui disais d’ailleurs que j’étais fan de Josh Groban, et pour moi, c’est le Josh Groban français. Il chante divinement bien !« , a-t-elle déclaré au sujet du concurrent français.

Une interview à découvrir tout de suite dans notre lecteur vidéo… En attendant la diffusion de l’émission composée d’images d’archives et d’interprétations de qualité sur le plateau, à ne manquer sous aucun prétexte, ce lundi 9 mai à 20h35 sur France 3.

Loft Story 2 : David Golis atteint d’un cancer…

Le mannequin David Golis, 36 ans, est connu du grand public pour avoir participé à la seconde édition de l’émission de télé réalité Loft Story et lâché la phrase culte : « Tu les emmerdes avec un grand A« , mais est un homme dont la philosophie de vie et l’intellect n’ont rien avoir avec l’image véhiculée par le programme diffusé il y a neuf années.

 

Celui qui a marqué les esprits avec son regard de velours et son charisme évident est bien ancré, et vit un quotidien épanoui, entouré de sa famille et rythmé par son métier de modèle et de comédien, dans lesquels il s’investit sans compter. Cependant, le magazine Closer en kiosques samedi 7 mai 2011 vient de révéler que la vie de David vient d’être entachée par une terrible nouvelle.

En février dernier, il a appris qu’il était atteint d’un lymphome de Hodgkin : un cancer qui touche le système lymphatique, l’une des composantes les plus importantes du système immunitaire. C’est au mois de janvier, peu de temps après avoir participé à un shooting réalisé par le célèbre Karl Lagerfeld, qu’il a détecté un ganglion sous sa clavicule gauche.

Inquiet, il s’est rendu à l’hôpital afin de se soumettre à une batterie d’examens. « Pendant quatre jours, je n’ai pas dormi ni mangé. Je venais de quitter le monde des bien portants. Et puis j’ai commis la bêtise classique de ceux qui attendent un diagnostic. Je suis allé sur Internet. Et j’ai tapé trois mots issus d’un rapport d’analyse : ‘ganglion sus-claviculaire gauche’. Le truc à ne pas faire. Je suis tombé sur le blog d’un homme qui avait eu ce symptôme. Il s’achevait sur l’annonce de sa mort. J’ai été anéanti« , a-t-il confié au magazine.

David, papa d’une adorable petite Alijah âgée de 20 mois et fou amoureux de sa douce Julia (il a aussi deux autres enfants d’un précédente relation), a décidé de se battre, malgré le coup de massue que l’annonce de sa maladie lui a asséné. « J’ai un socle solide. Une femme que j’aime et qui m’aime. Et Alijah, notre petite fille de 20 mois. Je ne veux pas, je ne peux pas les laisser seules. Ni ma mère, qui est malade aussi. Il est hors de question que j’abandonne la partie« , a déclaré le mannequin, dont les organes vitaux ne sont, et heureusement, pas touchés par la pathologie.

Pour conclure, il a lancé: « Je vais devoir m’engager dans le combat le plus difficile de ma vie. » Nous joignons nos pensées à son courage.