Marie-France Pisier : Tous ceux qui l’ont aimée… pour un dernier hommage !

Marie-France Pisier a été inhumée dans la plus grande intimité le 30 avril à Sanary-sur-Mer. L’actrice aux deux César (Cousin, cousine et Barocco) a été retrouvée mortedans sa piscine de sa résidence du Var, le 24 avril. Elle avait 66 ans.

 

Le monde du cinéma, des lettres, de la politique (Bernard Kouchner, sa compagne Christine Ockrent et leur fils Alexandre Kouchner, Jack Lang, Martine Aubry, Lionel Jospin et sa femme Sylviane Agacinski), ses amis et sa famille se sont réunis jeudi en l’église Saint-Roch dans le 1er arrondissement de Paris. Tous ont souhaité lui rendre un vibrant dernier hommage durant lequel la voix de l’actrice, son intelligence et sa force ont été célébrés.

D’après l’AFP, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, a salué l’un des « nombreux génies » de l’actrice : « celui de rassembler les gens« . Il s’est souvenu de leur « complicité » née quand elle l’avait aidé à trouver un appartement alors qu’il était adolescent.

Bernard-Henri Lévy a évoqué « cette voix perçante et claire, qui descendait en cascade jusqu’au rire (…) voix de pensée, de tête, qui sonnait juste, vibrante de sensualité« . Isabelle Huppert s’est souvenue de cette femme aux « yeux grand ouverts sur le monde« , « aimante, douce, protectrice, solide, combative, rêveuse, mélancolique, généreuse« . Brigitte Fossey a lu Jacques Prévert pour cette grande actrice qui était « avant tout une amie, sensible, à l’écoute, libre et solidaire« .

Daniel Cohn-Bendit, eurodéputé d’Europe Écologie-Les Verts, était présent. Il a été fiancé à Marie-France Pisier en 1968. « Quand j’ai teint mes cheveux en noir, c’est elle qui l’a fait et elle m’a dit ‘qu’est-ce que t’es moche!’« , a raconté Daniel Cohn-Bendit. L’anecdote parvient à faire rire l’assemblée. À l’époque, l’étudiant allemand, qu’il était, avait été interdit de séjour et c’est en l’aidant à traverser la frontière, que Marie-France Pisier est tombée sous son charme.

Les nièces de l’actrice ont loué une « tante merveilleuse » qui sentait « Shalimar« , « l’intelligence au service de la féminité« . Ce dernier hommage s’est refermé sur les mots de Marie-France Pisier : son mari, Thierry Funck-Brentano, a lu une lettre d’amour qu’elle lui avait écrite. Il était entouré de leurs enfants Matthieu, 27 ans, et Isis, 24 ans.

Parmi les amis nombreux de Marie-France Pisier, notons la présence de son premier mari, l’avocat Georges Kiejman, Marek Halter et sa femme, mais aussi l’actrice Marie-Christine Barrault, Anne de Petrini, le journaliste Serge Moati et Catherine Nay.

L’enquête, qui n’est pas criminelle, suit son cours. Rappelons que l’actrice a été retrouvée dans une piscine, enchevêtrée dans une lourde chaise en fer forgé et des bottes en caoutchouc aux pieds. L’autopsie n’a pas apporté d’explications supplémentaires, les premiers résultats des analyses ont révélé un taux d’alcoolémie important et une présence médicamenteuse. Les enquêteurs étudient toutes les pistes, y compris celle du suicide. D’après le Parisien, daté du vendredi 29 avril, le mari de Marie-France Pisier « a évoqué cette possibilité dans son audition » auprès des gendarmes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.