Archive | 8 août 2020

Clafoutis aux figues

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 6
  • 6 figues violettes
  • 100 g de beurre
  • 125 g de sucre
  • 60 g de farine
  • 4 oeufs
  • 25 cl de lait
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 20 MIN
  • CUISSON : 40 MIN
  1. Dans un saladier, battez ensemble les oeufs, le sucre, et le sel.
  2. Faites fondre 60 g de beurre, et ajoutez le au mélange.
  3. Incorporez ensuite la farine tamisée et délayez avec le lait.
  4. Lavez les figues, et coupez les en quartiers.
  5. Disposez les uniformément dans un moule beurré.
  6. Versez la préparation sur les figues, et arrosez de 30 g de beurre noisette.
  7. Enfournez dans un four chaud à 180°C pendant 35 minutes, saupoudrez de sucre vanillé, et remettez à cuire 5 minutes.

Pancakes minceur

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 6
  • 225 g farine
  • 3 c. à café de levure
  • 150 g de fromage blanc 0%
  • 4 œufs
  • 15 cl lait
  • 2 sachets sucre vanillé
  • 1 pincée sel
  • huile

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 10 MIN
  • CUISSON : 4 MIN
  1. Prenez un saladier et mélangez-y la farine avec 3 c. à café de levure.
  2. Dans un second saladier, mettez le fromage blanc, les œufs, le lait, le sucre et 1 pincée de sel et fouettez.
  3. Incorporez-y le précédent mélange farine-levure et mélangez vigoureusement.
  4. Mettez un peu de matière grasse à l’aide de sopalin dans une petite poêle antiadhésive et mettez-la sur le feu.
  5. Déposez-y de la pâte à pancakes en petit tas et laissez cuire durant 4 min.
  6. Renouvelez la cuisson pour autant de pancakes que la pâte vous le permet.

Salade de fruits d’été

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 4
  • 150 g de fraises
  • 150 g de raisins blancs
  • 2 kiwis
  • 1 banane
  • 1 ananas
  • 1 orange
  • 1 c. à soupe de miel

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 15 MIN
  • CUISSON : MIN
  1. Lavez et équeutez les fraises et coupez-les en quartiers. Pelez et coupez les kiwis en quartier. Pelez et coupez l’ananas en tranches en recueillant le jus.
  2. Épluchez et coupez l’orange en quartiers.
  3. Dans un plat creux, mélangez les fraises, les raisins, les kiwis, les tranches d’ananas, la banane et l’orange. Ajoutez le jus d’ananas et le miel.
  4. Mélangez et servez frais.

Recette : voyagez au Mexique avec cette recette de margarita, idéale en été !

La Margarita est le cocktail idéal pour les chaudes journées d’été. Découvrez notre recette gourmande pour vous rafraîchir !

Rien de plus délicieux et simple à réaliser qu’une margarita. Pour réaliser ce cocktail, vous aurez seulement besoin d’un shaker et d’une petite passoire. Avec ce cocktail, vous aurez l’impression de voyager au Mexique ! C’est parti pour la recette !

Ingrédients pour la Margarita

1 cl de Cointreau

2 cl de jus de citron vert

4 cl de tequila

1 twist de citron vert

La recette de la Margarita

  • 1/ Dans un shaker, verser 1 cl de Cointreau, 2 cl de jus de citron vert, 4 cl de tequila, et ajouter des glaçons. Fermer le shaker et secouer de haut en bas. À l’aide d’une passoire à glaçons, verser uniquement le liquide bien frais dans un verre à martini.
  • 2/ Presser un petit morceau de peau de citron vert afin d’ajouter un peu de zeste sur le rebord du verre, puis ajoutez le twist de citron vert au cocktail.

Petit secret : La margarita traditionnelle est servie dans un verre dont le rebord a préalablement été recouvert de sel. Sensations garanties.

Curry de pois chiche

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 2
  • 400 g de pois chiches
  • 200 g de tomates concassées en boîte
  • 1 oignon
  •  2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café d’huile
  • 1/2 cuillère à café de chili
  • 1/2 cuillère à café de paprika
  • 1/2 cuillère à café de coriandre moulue
  • 1/2 cuillère à café de cumin moulu
  • 1/2 cuillère à café de massala
  •  1 cuillère à soupe de pâte de curry
  • Sel et poivre

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 15 MIN
  • CUISSON : 40 MIN
  1. Dans une casserole, faire revenir l’oignon émincé et l’ail écrasé dans l’huile.
  2. Ajouter les épices, les tomates et les pois chiches.
  3. Remuer et laisser mijoter 20 minutes à feu doux. Ajouter le massala et continuer à laisser mijoter 20 minutes à feu doux.
  4. Servir avec des naans ou du riz basmati.

Comment en finir avec le visage qui brille ?

Comment en finir avec le visage qui brille ?

Le nez qui luit, le front qui brille et le menton qui resplendit ? On préfère vous prévenir, ça arrive à tout le monde, et personne n’a jamais pu éradiquer définitivement le visage qui brille. Voici des astuces à foison pour lutter, prévenir et matifier la peau autant que possible !

Pourquoi la peau brille-t-elle ?

Plutôt que de l’accuser de tous les maux, mieux vaudrait comprendre ce qu’elle essaye de nous dire. Une peau qui brille n’est autre qu’une peau qui s’exprime, et qui produit soit du gras, soit de l’eau : du sébum dans le premier cas, de la transpiration dans le second. Le sébum est la réaction de défense naturelle de la peau.

Une production excessive peut être due à une peau desséchée, déséquilibrée, agressée ou simplement trop nourrie. Quant à la transpiration, elle s’impose au premier coup de chaud, qu’il soit dû à la température, à la peur ou à l’émotion. On vous laisse imaginer ce que donne une peau agressée en pleine canicule, lorsque la transpiration se mélange au sébum.

On se démaquille scrupuleusement

Peau encrassée = peau qui brille. Comme le prônaient nos mères et nos grand-mères, on reste donc fidèle à la sacro-sainte règle du démaquillage quotidien. Tous les soirs, maquillée ou pas (la pollution extérieure fait souvent office de maquillage), on se démaquille délicatement, sans frotter, avec une huile, un lait démaquillant ou une eau micellaire. On passe ensuite au nettoyage, puis à l’hydratation.

On nettoie la peau régulièrement

On vous répète le principe des pores encrassés ? Ils produisent du sébum. Résultat, le visage qui brille ! Et s’il n’est pas question de se décaper le visage à l’éponge, un nettoyage quotidien s’impose, scrupuleusement adapté à chaque type de peau : matin et soir dans tous les cas, avec eau micellaire au pH doux pour les peaux sensibles, lotion nettoyante pour les peaux normales, spéciale peau grasse pour celles-ci. Dans tous les cas, jamais de nettoyant à l’alcool !

Pour nettoyer, on utilise au choix une éponge konjac, une lingette en microfibre, un coton démaquillant ou simplement les mains… pas le gant de toilette, trop agressif. On masse en cercles concentriques, on rince à l’eau tiède et on sèche en tamponnant, sans frotter.

On hydrate correctement

De l’extérieur et de l’intérieur, s’il vous plait ! Une peau qui ne brille pas est une peau équilibrée, et donc correctement hydratée. Une crème trop grasse ou pas assez, à nous l’effet boule à facettes ! En cas de doute, on n’hésite pas à se faire conseiller par son ou sa dermato pour connaître son type de peau.

On choisit une crème hydratante en conséquence, et on l’applique matin et soir, après chaque nettoyage. Pour les peaux sensibles ou exposées à des agressions particulières comme la pollution ou le froid, on envisage une crème relipidante, qui reconstitue le filtre protecteur de la peau. Et on boit de l’eau tout au long de la journée pour hydrater en profondeur !

On choisit les bons produits

Il existe des bases matifiantes, des lotions matifiantes, des poudres matifiantes, et on en passe. Le bon combo ? Une lotion à appliquer le soir, après le nettoyage et avant l’hydratation, capable d’apaiser et de matifier la peau ; une base matifiante à poser sous le maquillage le matin, pour lui éviter de fuir à la première brillance ; et une poudre minérale matifiante, à appliquer en voile léger sur la zone T, en fin de maquillage ou en cas d’urgence. Gare au fond de teint, en revanche, qui bouche les pores et aggrave généralement le problème !

En plan B, on conserve dans le sac à main une petite réserve de papiers matifiants : ces petites feuilles magiques agissent comme un papier buvard sur les visages luisants, absorbent le surplus de sébum et matifient la peau en deux temps, trois mouvements.

On fuit les agressions

Le maquillage n’est pas le seul à vouloir du mal à notre peau, loin de là. Dans la famille des ennemis de l’épiderme, citons notamment l’alcool ou le tabac, les aliments gras et sucrés. Même topo pour les soins visage à base d’alcool ou les savons basiques, les eaux trop calcaires ou la climatisation et le chauffage à fond : pour éviter la peau qui brille, on boycotte !

Comment fabriquer des films alimentaires réutilisables ?

Vous en avez marre d’utiliser systématiquement du papier d’aluminium ou du film plastique pour recouvrir vos plats ? On a trouvé une solution plus économique, écologique et pratique !

Depuis plusieurs mois, les films réutilisables ou les recouvre-plats en silicone sont partout. Et il faut avouer que c’est très pratique. Quoi de plus énervant que de recouvrir ses plats d’un film étirable en plastique qui colle aux doigts et se retire difficilement ? En plus, ces films sont certes pratiques, mais très polluants. Pour y remédier, l’alternative est d’utiliser des films réutilisable mais vous allez voir que plutôt que de les acheter vous pouvez tout aussi bien les fabriquer vous-même.

On vous propose de créer votre propre film alimentaire grâce à de la cire d’abeille. Oui, vous avez bien lu. On vous explique comment faire.

Ce dont vous avez besoin :

– Cire d’abeille

– Un tissu fin

– Un four

Les étapes à suivre :

1/ Placer plusieurs morceaux de tissus sur une plaque de four.

2/ Saupoudrer sur ces tissus de la cire d’abeille.

3/ Placer au four pendant 10 min à 180°.

4/ Sortir la plaque du four et laisser durcir puis décoller les tissus de la plaque.

5/ Et le tour est joué ! Il ne reste plus qu’à recouvrir des bols, tasses ou récipient avec le film alimentaire, il prendra automatiquement la forme du pot.

À savoir : ces films sont réutilisables, vous pouvez les nettoyer à l’eau froide. Renouvelez-les tous les 2 mois.

Frites de panais au four

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 4
  • 1 kg de panais
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 c. à soupe de paprika
  • sel, poivre

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 15 MIN
  • CUISSON : 30 MIN
  1. Préchauffez le four à th.6-7 (200°C).
  2. Épluchez les panais. Coupez-les en frites avec un appareil ou à la main (environ 1 cm d’épaisseur).
  3. Dans une terrine, mélangez l’huile d’olive avec le paprika. Trempez les frites dedans et mélangez pour qu’elles soient bien enrobées.
  4. Couvrez la plaque du four avec un papier cuisson. Disposez dessus les frites en les espaçant légèrement.
  5. Enfournez pour 30 minutes.
  6. Salez, poivrez et servez aussitôt.

Trois astuces pour empêcher ses fruits de pourrir

Trois astuces pour empêcher ses fruits de pourrir

On va tous mûrir ! Quel bonheur d’aller au petit marché en bas de chez nous, et de revenir le cabas plein de fruits de saison bien frais et joliment colorés ! Bien placés dans notre coupe de fruits, quel spectacle charmant…et appétissant.

Mais chaque fois, c’est pareil : avant qu’on ait eu le temps de dire miam, nos fruits ont mûri trop vite…Et notre jolie corbeille hier encore si colorée est aujourd’hui gâtée de fruits marrons et noirs, et squattée par des petits moucherons dégoûtants. Résultat : poubelle !
 

La plus écolo : le bouchon de liège !

Petite astuce de grand-mère qui n’est pas (encore) très connue du grand public, mais dont on ne peut plus se passer une fois qu’on l’a essayée ! En plus, elle est super-simple à réaliser. Pour tout matériel, elle demande un bouchon de liège (d’une bouteille de vin, de champagne, peu importe, du moment qu’il est en liège) que l’on va découper en deux (bon ok elle demande un bouchon de liège et une paire de ciseaux…).

Ensuite, il suffit de placer les deux moitiés du bouchon de liège dans notre corbeille de fruits, et la, TADAM, on rallonge illico l’espérance de vie de nos bananes et nos clémentines !

Le pourquoi du comment ? Le liège va en réalité absorber l’humidité trop abondante des fruits. Or c’est cet excès d’humidité qui fait noircir et pourrir nos fruits avant qu’on n’ait eu le temps de s’en régaler...Grâce au bouchon de liège, on gagne donc quelques jours supplémentaires pour consommer nos fruits, génial !

Et cerise sur la corbeille : l’odeur du bouchon de liège agit également comme un répulsif anti-moucherons ! Non seulement nos fruits seront tout beaux et tout frais, mais notre corbeille ne sera plus squattée par des escadrons de moucherons. Tout simplement canon !
 

La plus pragmatique : les mettre au frais

Cette deuxième astuce est certes un peu moins impressionnante, mais elle fonctionne tout autant ! Pour que nos poires et nos grappes de raisin finissent dans notre estomac plutôt que dans la poubelle, on peut leur faire prendre le frais, en les plaçant dans le bac à légumes du frigo.

Le froid va évidemment retarder le processus de maturation des fruits, qui resteront frais pendant un bon moment.

Par contre, si on les sort du frigo, c’est pour les manger rapido ! Parce qu’un fruit qui est resté au frais va mûrir à vitesse grand V une fois à température ambiante. Ce serait dommage de l’avoir conservé pendant une semaine et de le faire pourrir en quelques heures…

La plus feng shui : faire attention à leur disposition

Voilà une astuce un peu bizarre qui fleure bon l’ésotérisme, qu’on a un peu de mal à expliquer, mais qui est encore une fois totalement efficace.

Pour empêcher notre belle corbeille de fruits de se transformer en une compote marronnasse peu ragoutante, il suffit de faire attention à la manière dont on va disposer nos fruits dans cette corbeille ! La règle d’or en la matière ? Toujours placer les pommes « à l’envers » (c’est à dire avec la queue qui pointe vers le bas) et les poires « à l’endroit » (queue vers le haut).

On sait, ça paraît saugrenu, mais apparemment ça empêche leur acidité de prendre le dessus, retardant la maturation du fruit, et bien sur son pourrissement prématuré.

Si ça ne nous tente pas, on peut toujours essayer les astuces 1 et 2 !

Jus préparateur de bronzage

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 2
  • 1 melon canari
  • 1 pomme
  • 1 pointe de curcuma

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 5 MIN
  • CUISSON : MIN
  1. Éplucher le melon et en retirer les pépins.
  2. Laver la pomme et couper les fruits en gros morceaux.
  3. Passer tous les fruits dans l’extracteur de jus et ajouter une pointe de curcuma.
  4. Déguster en ajoutant quelques glaçons pour rendre la boisson plus désaltérante.