Archive | 9 avril 2011

Johnny Hallyday fait un carton et avec Laeticia et les filles, c’est le bonheur

Après quinze jours d’un programme de folie, Johnny Hallyday est rentré à Los Angeles avec sa femme Laeticia. Le couple, qui fêtait dernièrement son quinzième anniversaire de mariage avec quelques amis au restaurant italien Chez Sormani du VIIIe arrondissement de Paris, avait hâte de retrouver ses petites filles, ses princesses restées en Californie. Jade, 6 ans et demi, et Joy, 2 ans et demi, n’avaient pas suivi leur rockeur de papa venu promouvoir son album.

Johnny et Laeticia se sont envolés de Paris le 31 mars. Dès le 1er avril, on les retrouvait du côté de Pacific Palisades, là où se trouve leur nouvelle propriété. Les amoureux ont profité du beau temps pour flâner sur le chemin du retour de l’école de Jade. Deux jours plus tard, c’est une nouvelle fois tous ensemble qu’ils réapparaissaient, avec la maman et la grand-mère de Laeticia, Mamie Rock.

Après une période particulièrement noire, Johnny Hallyday profite de la douceur de vivre en Californie, dans un pays où Jade et Joy peuvent grandir dans une relative quiétude. Le retour discographique de Johnny, avec l’aide de Matthieu Chedid et Yodelice (Maxim Nucci), était très attendu et s’est soldé, après une semaine de mise en rayons, par d’excellentes ventes :  Jamais seul est numéro un avec déjà plus de 100 000 exemplaires écoulés. Ce succès, il le doit à sa persévérance, à cette envie retrouvée, qui se caractérise par de grands défis comme sa pièce de théâtre à la rentrée et sa tournée en 2012.

Arrêt de Carré ViiiP : La carrière d’Elsa Fayer va-t-elle en pâtir ?

Jeudi 31 mars, en début de soirée, TF1 annonce l’arrêt de Carré ViiiP, moins de deux semaines après son lancement en grande pompe. Un véritable séisme pour la première chaîne (aussi bien financièrement en terme d’image), pour les candidats (qui sont désormais suivis psychologiquement), mais celle que l’on a tendance à oublier, c’est… Elsa Fayer !

Après avoir cartonné dans Qui veut épouser mon fils ?, l’animatrice héritait de son premier grand rendez-vous quotidien en direct sur la plus grande chaîne d’Europe. De quoi donner des ailes à sa carrière… Pourtant, le conte de fées a connu un sacré coup d’arrêt avec la déprogrammation surprise de l’émission de télé-réalité.

Comment a-t-elle vécu l’échec du programme dont elle tenait les rênes ? Le mieux est encore de le lui demander, et c’est ce qu’ont fait nos confrères du magazine Closer.

« (L’arrêt de l’émission) m’a remuée, et je n’en suis pas encore tout à fait remise. Je n’arrive pas encore à mettre de mot sur l’ambiance qui régnait. Quand on a annoncé aux candidats que l’émission s’arrêtait, ils ont cru qu’on leur faisait un poisson d’avril. Ça aurait été le plus gros poisson d’avril cathodique de l’histoire de la télévision. Ça n’en était pas un, malheureusement ! (…) Les candidats vont avoir besoin d’un peu de temps pour digérer l’information« , confie-t-elle, dans un premier temps.

Elsa Fayer va-t-elle payer cash le prix de l’échec cuisant de l’émission ? C’est une éventualité à ne pas exclure : qui se souvient, par exemple, de Guillaume Zubléna ? Celui qui présentait Le Royaume, sur TF1 en 2006, autre émission retirée de l’antenne faute d’audience. Elsa Fayer, lucide, sait que sa carrière pourrait bien en faire les frais…

« Beaucoup d’émissions se créent et s’arrêtent chaque jour et beaucoup d’animateurs sont passés par là. Je ne renie pas ma participation à Carré ViiiP. Il est encore trop tôt pour dire (si cela va nuire à ma carrière). TF1 m’a apporté son soutien et la chaîne est satisfaite du travail que j’accomplis. (…) Pour moi, Carré ViiiP n’est pas un échec, c’est plutôt une tentative ratée, couplée à une mauvaise perception du programme. Je trouve que l’acharnement médiatique contre le programme a été disproportionné par rapport à ce qu’il était réellement. Cela a fait le buzz, et il y a des pays où ça aurait très bien fonctionné« , estime celle qui faisait ses débuts, il y a une dizaine d’années, sur les chaînes du groupe M6.

Le prochain grand rendez-vous pour Elsa Fayer, ça sera la seconde saison de Qui veut épouser mon fils ?, attendue pour l’automne sur la première chaîne. Même si, après la mauvaise expérience de Carré ViiiP, elle déclare : « Je ne m’avance plus sur rien. Tant que je n’y suis pas, je n’en parle pas.« 

Michel Polnareff : Un poème pour cet enfant qui n’est plus le sien…

En février, Michel Polnareff apprenait (pour lui) l’impensable : le petit Louka (qu’il surnommait Volodia) de sa compagne Danyelah, qu’il a aidé à mettre au monde, n’est pas son fils. Aujourd’hui, la mère et l’enfant sont rentrés en France – donnant une explication différente de cette triste histoire dans Paris Match – laissant l’artiste, l’Amiral dans la solitude de son studio. À cette terrible nouvelle, est venue s’ajouter celle de la mort d’Annie Fargue, son amie et manager depuis toujours, des suites d’un cancer fulgurant, à Paris.

L’Amiral se réfugie dans la création et donne régulièrement de ses nouvelles sur son site officiel et sa page Facebook sur laquelle il maintient un lien serré avec ses admirateurs. Malgré les encouragements, Michel Polnareff connaît parfois des coups de blues bien naturels. Il vient, par exemple, de publier un poème, un poème dédié à cet enfant qui n’est plus le sien :

« Tes premiers pas
Je ne connaîtrai pas.

Un mensonge,
Fin des songes
…T’as enlevé à moi.

Pour des raisons
Qu’un jour peut être
Tu comprendras.
On t’a privé de moi
On m’a privé de toi
Et tu n’sais même pas pourquoi t’es là.

Fait pour toi
Un ciel bleu
Peint pour tes yeux …. »

Ses fans se sont empressés de le remercier pour avoir partagé ces mots. Il reste très incohérent, l’Amiral Polna dans ses réactions par rapport à cette triste histoire d’enfant…

LA CHICANE…

Ma femme s’est assise sur le sofa près de moi, pendant que je zappais avec la télécommande.

Elle m’a demandé : Qu’est-ce qu’il y a sur la télé ?

J’ai répondu : De la poussière.

C’est là que la chicane a commencé.

________________________________________

Ma femme hésitait au sujet de ce qu’elle voulait pour notre prochain anniversaire

Elle dit : Je veux quelque chose qui a du punch et qui passe de 0 à 100 en l’espace de 3 secondes.

Je lui ai acheté une balance.

C’est là que la chicane a commencé.

________________________________________

La tondeuse à gazon est tombée en panne.

Ma femme n’arrêtait pas de me demander de la réparer, mais j’avais toujours autre chose à faire

Un jour, pour me culpabiliser, je l’ai trouvée assise sur la pelouse occupée à couper l’herbe avec des petits ciseaux de couture.

J’ai alors pris une vieille brosse à dents et je lui ai dit :

Quand tu auras fini de couper la pelouse, tu pourras balayer l’entrée ?

C’est là que la chicane a commencé.

________________________________________

Ma femme se regardait dans un miroir.

Elle n’était pas très contente de ce qu’elle voyait.

Elle me dit : « Je me sens horrible. J’ai l’air vieille, grosse et laide. J’ai vraiment besoin que tu me fasses un compliment sur ma personne ! »

Je lui ai répondu : « Ta vue est excellente ! »

C’est là que la chicane a commencé.

________________________________________

J’ai amené ma femme au restaurant.

Je commande un steak saignant.

Le serveur me dit : « Vous n’avez pas peur de la vache folle ? »

Je lui ai répondu : « Non, elle est capable de commander elle-même ! »

C’est là que la chicane a commencé.

________________________________________

Ma femme et moi étions à une réunion d’anciens de son école.

Il y avait un homme complètement saoul, buvant verre après verre.

Je demande à ma femme : « Tu le connais ? »

« Oui , dit-elle en soupirant. Nous sommes sortis ensemble. Il a commencé à boire quand nous nous sommes séparés et il n’a jamais cessé depuis ».

Je lui ai répondu : « Qui aurait pu penser que l’on pouvait fêter ça si longtemps ! »

C’est là que la chicane a commencé.

________________________________________

En arrivant à la maison hier soir, ma femme me demande de la sortir dans un endroit cher.

Je l’ai amenée à la station-service.

C’est là que la chicane a commencé.

________________________________________

Au supermarché, j’ai demandé à ma femme si nous pouvions prendre une caisse de bière à 25$.

Elle me dit non et, sans me demander mon avis, elle se prit un pot de crème revitalisante pour la peau à 15$.

Je lui fis remarquer que la caisse de bière m’aiderait plus à la trouver belle que son pot de crème.

C’est là que la chicane a commencé.

________________________________________

L’autre jour, j’ai demandé à ma femme où elle désirait aller pour notre anniversaire.

Elle me répond : « Quelque part où ça fait longtemps que je ne suis pas allée ».

Je lui ai offert d’aller dans la cuisine.

C’est là que la chicane a commencé.