Archive | 2 avril 2011

Carré Viiip – Benoit évoque l’arrêt de l’émission : « On a tous pleuré »

En début de semaine, Virginie Calmels (PDG d’Endemol France) assurait au micro d’Europe 1 que l’émission Carré Viiip n’était pas menacée de déprogrammation. Le lendemain, les VIP assuraient le show au Barrio Latino devant des adolescents en délire scandant leurs noms… et le surlendemain, le couperet est tombé : l’émission Carré Viiip a été déprogrammée jeudi soir pour cause d’échec d’audience.

Près de 20 millions d’euros investis sur ce programme par TF1 (diffuseur) et Endemol (producteur) et seulement 9 millions euros de recettes publicitaires en quinze jours de programme. Sans compter les 12 à 13 % de part d’audience insuffisants par rapport à la moyenne qui se situe entre 20 et 25 % en temps normal sur la Une. Carré Viiip a tout de l’accident industriel… C’est essentiellement la chute vertigineuse des recettes publicitaires de la deuxième semaine qui a décidé du sort de l’émission :Les recettes des quotidiennes se sont effondrées à 1,9 million d’euros alors que la deuxième émission hebdomadaire n’avait engrangée que 0,7 million d’euros… une situation intenable pour la chaîne privée.

Si l’annonce de la déprogrammation a provoqué la surprise des journalistes et du public dès 20h00 jeudi dernier, les candidats, eux, ont bien plus de mal à s’en remettre. Avertis vers 21h30 jeudi, ils n’ont pas tout de suite cerné qu’il s’agissait d’une réalité mettant sûrement cela sur le compte d’une mauvaise blague de la production… on était pourtant pas, encore, le 1er avril !
Quand ils ont réalisé, le choc a été terrible pour eux comme l’explique le candidat Benoît dans les pages du Parisien qui revient sur l’annonce : « C’est le choc. On nous explique que l’émission doit s’arrêter brutalement, faute d’audience. On s’est tous mis à pleurer. On était d’autant plus surpris par cette nouvelle que, mercredi, on s’était tous déplacés dans le XIIème arrondissement pour une rencontre et une séance de dédicaces avec nos fans. C’était de la folie, on était convaincu que l’émission marchait à plein tube. » Une source rapporte à France-Soir : « Certains candidats se sont sentis responsables. Thomas a pleuré, Afida Turner a commencé à casser le décor… L’atmosphère était glauque. »
Dur retour à la réalité… D’autant que, comme le rappelle Le Parisien, c’est la première télé-réalité d’enfermement avec suivi en direct (contrairement aux Koh Lanta, Pékin Express ou autre Qui veut épouser mon fils ?) qui est stoppée avant la fin.

Après une dernière nuit difficile dans la maison bling-bling, les candidats ont quitté les lieux progressivement dès hier 13H30 après qu’Angela Lorente (directrice du pôle télé-réalité de TF1) s’est entretenue avec les candidats. Si certains candidats affichaient un sourire qui dissimulait à peine leur tristesse, d’autres ont visiblement pris cette annonce comme une claque : on pense évidemment à Alexandre ou aux divas FX et Afida. Cette dernière, qui a assuré le show dès le premier prime (!), a même lancé à sa sortie un guerrier : « On a perdu une bataille, mais pas la guerre ». Un photographe présent pour la sortie des candidats raconte à France-Soir : « Des vigiles nous ont barré la route, l’ambiance était vraiment électrique. » On ne comprend d’ailleurs pas pourquoi ces vigiles étaient aussi désagréables, insultants et même menaçants avec les photographes de presse présents, qui ne faisaient que leur travail ! Les gardes du corps de Céline Dion ou autre star mondiale sont beaucoup aimables et bien élevés. N’est décidemment pas star qui veut et le petit personnel qui s’occupe avec ces pseudo-vip est d’une agressivité incroyable. C’est dit !

Elle n’a pas tort Afida, puisque les seize candidats sélectionnés pour le jeu (huit Viiip et huit WannaViiip) ne vont pas être tout à fait perdants. D’après Le Parisien, la société Endemol se serait engagée à ce que tous les candidats (ils ont tous signé un CDD) perçoivent une rémunération équivalent à dix semaines de présence. Un geste presque altruiste… si on oublie que TF1 et Endemol n’auront pas à signer le chèque final de 150 000 euros pour le grand gagnant.

Comment vont-ils désormais rebondir ? Plus ou moins difficilement : pour les WannaViiip par exemple, cela va être compliqué. Enfin, pas compliqué du tout en fait, sauf dans leurs têtes, ils vont redevenir des anonymes, sans talent. Benoît précise au journal : « La chute risque d’être plus dure [pour eux]. Ils espéraient signer des contrats à la sortie. Pourquoi pas gagner le pactole. Deux semaines d’antenne seulement, ça risque d’être juste… » Quant à la chaîne, elle a remplacé depuis hier la quotidienne par Les Experts : Miami... (qui n’a pas fait mieux que Carré Viiip en termes d’audience : 1,6 millions de téléspectateurs hier soir pour 13,3 % de PDA). Avant de demander à Laurence Boccolini de sauver la case de l’access prime time ?

Au vu de la situation, il ne reste plus qu’à chercher les coupables comme dans toute situation d’échec : Endemol ? TF1 ? Les candidats ? L’animatrice Elsa Fayer ?

Dans France-Soir, cette dernière tente de relativiser expliquant qu’Endemol l’a prévenue de l’arrêt de l’émission avant l’envoi du communiqué de presse mais qu’elle n’avait vraiment pas vu venir cet arrêt : « On n’imagine pas que ça puisse s’arrêter aussi brutalement. J’ai le sentiment de ne pas avoir pu aller au bout. L’émission a été mal comprise. C’est dur à encaisser. Il y a beaucoup de tristesse, car c’est un concept français pour lequel une équipe a beaucoup travaillé ». Mais que l’on se rassure, Elsa Fayer n’est pas refroidie pour autant et dit prête à retourner vers la télé-réalité et d’être en pourpalers avec la chaîne pour d’autres émissions… Elsa, on y croit !

Du côté des internautes sur les forums, c’est un mélange de lucidité (ça ne pouvait pas marcher…), d’étonnement (en raison de la brutalité de l’annonce), de frustration (pour ceux qui s’étaient déjà habitués) et de crainte (pour les autres télé-réalités). Certains posent même la question qui fâche : au bout de 10 ans, a-t-on déjà fait le tour du genre de la télé-réalité ? Sans doute pas, mais une télé-réalité de pseudo-enfermement ou il ne se passe rien… sans doute !

Victoria Beckham enceinte : Son conseil beauté ? Des fientes d’oiseaux !

En matière de mode et de beauté, Eva Longoria et Victoria Beckham en savent un rayon ! Les deux brunettes ne sont pas copines pour rien. D’ailleurs, les deux amies ont chacune des techniques extravagantes bien à elles en ce qui concerne l’entretien de leur teint frais et de leur bonne mine ensoleillée.

Alors qu’Eva Longoria a décidé d’effacer toutes les traces de son mariage avec Tony Parker – qui a lui aussi décidé de tourner la page -, notre Eva préfère le café sur sa peau que dans une tasse. En effet, selon le site Matin.ch, la star de Desperate Housewives et ex-épouse du champion Tony Parker prépare une recette à base de café moulu, d’huile d’olive et de jus de citron qu’elle s’applique sur le visage. A force d’embrasser sa belle, Eduardo Cruz – nouveau boyfriend d’Eva et frère de Penélope et Monica Cruz – va finir par devenir un accro à la caféine !

Victoria Beckham, elle, a des idées encore plus loufoques que son amie Eva. La femme de David Beckham, enceinte d’une petite fille et maman de Brooklyn, 12 ans, Cruz, 6 ans, et Romeo, 8 ans, achète une crème à base de fiente de rossignol. Un tube qui coûte pas moins de 114 euros ! Victoria, si ta short-list de prénoms pour filles est plus que convaincante, tes conseils beauté en revanche…

Les crottes de rossignol, nous on préfère les laisser sur le parbrise de nos voitures que sur nos jolis minois !

Elizabeth Hurley officialise son divorce !

Quatre mois après les révélations par la presse britannique de leur séparation, l’actrice et top model Elizabeth Hurley a déposé son dossier de divorce devant la Cour supérieure de Londres, confirmant ainsi officiellement sa rupture avec l’industriel du textile indien, Arun Nayar. Mais était-il vraiment besoin de le confirmer ?

La photographie d’un baiser échangé au mois de décembre dernier, dans un hôtel de la capitale anglaise, avec le champion de cricket australien Shane Warne, prouvait que les quatre années de mariage du couple était réellement dans une impasse. A la même époque, un tabloïd dévoilait la récente relation entre l’industriel indien et le mannequin britannique Kim Johnson, de 20 ans sa cadette.

« Comportement déraisonnable », a justifié Liz Hurley en remplissant sa procédure attestant d’une tension difficile survenue dans l’ancien couple.

En attendant, la sublime Vanessa d’Austin Powers a rejoint le plateau de la nouvelle série de NBC, Wonder Woman, où on la découvrira sous les traits de la vilaine Veronica Cale, une femme sans scrupule, à la tête d’une compagnie pharmaceutique.

Carré Viiip déprogrammé : pourquoi l’émission a sombré… et à quel prix !

C’est hier à 20h05 que l’acte de décès de l’émission Carré Viiip est tombé : TF1 et Endemol ont eu la tristesse de nous annoncer la mort prématurée du concept Carré Viiip après deux semaines de diffusion. Après les baisses d’audience du programme en quotidienne (autour de 12 % de part d’audience et moins de 2 millions de téléspectateurs), la direction a pris la décision au cours de l’après-midi d’hier : Carré Viiip ne sera plus. Même si la première réaction est de considérer qu’il s’agit d’une bonne blague du 1er avril pour faire le buzz autour de cette émission, force est de constater que TF1 aurait effectivement préféré en rire… Mais la décision a été prise de stopper l’hémorragie d’audience (et d’argent) en arrêtant le programme, d’une façon abrupte.

Une idée séduisante sur le papier…

L’idée était pourtant sympathique : une confrontation entre des candidats de télé-réalité que nous avons adorés (ou adoré détester) et des inconnus ; les retrouvailles avec les Gayssip Boys Benoît et Thomas qui nous avaient tant faire rire dans la dernière saison de Secret Story ; des bandes-annonces jouant la carte de l’autodérision avec le concept de VIP et les Very Important Pétasses ; et une course à la notoriété tout à fait assumée par la production qui a même décidé de faire de la presse un rouage incontournable de la mécanique du jeu. Et ce n’est pas idiot : la presse peut faire ou défaire l’image d’une émission… Quoi de mieux alors que de faire de ces journalistes des piliers du jeu ?

Partenariat avec des magazines de presse people, invitation d’un journaliste média en consultation dans le Carré, salon presse consacré à ces professionnels des médias, numéros de charme de candidats pour convaincre les rédactions de leur offrir la une de leurs magazines… A l’occasion des 10 ans de la télé-réalité, cette réflexion sur cette volonté démesurée de certains de vouloir être des stars sans faire grand-chose méritait le coup d’oeil. Et pourtant…

Un investissement colossal… sans ROI

TF1 et Endemol ont considérablement investi pour ce programme : investissement matériel, intellectuel et financier. D’après nos informations, Carré Viiip a été acheté par TF1 à Endemol entre 18 et 20 millions d’euros ! Une belle somme. Intellectuel, car le concept a nécessité un vrai brainstorming puisqu’il ne s’agit pas de l’adaptation d’un programme étranger mais d’un vrai concept français. On notera par ailleurs que l’échec de Carré Viiip est la raison pour laquelle les producteurs préfèrent plutôt importer un format (qui a déjà fait ses preuves à l’étranger et qui est acheté clés en main) plutôt que d’en créer un, dont l’impact n’est pas connu d’avance.

Investissement financier et matériel ensuite, puisque la construction bling-bling de la maison a nécessité plusieurs mois et des équipes ont oeuvré sur toute l’émission. Finalement, tout cet investissement n’aura pas connu de ROI (Return On Investment, Retour sur Investissement) puisque les annonceurs ne se sont pas pressés. Les recettes publicitaires (établies par le prix payé par les annonceurs pour la diffusion de leurs pages de publicité pendant le programme) n’étaient pas en adéquation avec les prévisions de la chaîne. D’après le site de Télé 7 jours.fr, le chiffre d’affaires généré par les écrans publicitaires situés avant, pendant et après la diffusion de Carré ViiiP entre le 18 mars et le fatidique 31 mars 2011 se monte à 8 600 000 euros HT, pour 365 spots publicitaires diffusés sur plus de 210 heures accumulées, bilan chiffré publié par Yacast.

Le pire surtout étant que l’échec de Carré Viiip plombait toute la grille des programmes de la Une. Les scores d’audience faibles laissaient l’opportunité à France 2 de progresser (Ruquier a enregistré ses meilleures audiences grâce à Carré Viiip !) ainsi qu’au Dîner presque parfait de M6. Une belle occasion également pour le C à vous de France 5.

Un concept mal expliqué… ou mal compris

Au micro de RTL, Laurent Storch (directeur des programmes de TF1) a reconnu dès hier soir l’échec en précisant que Carré Viiip n’avait pas rencontré son public. Au micro d’Europe 1, Virginie Calmels (PDG d’Endemol France) avait fait son mea culpa avant-hier, reconnaissant que le concept et l’humour n’avaient pas été bien expliqués dès le départ, mais démentait (mollement, certes !) un possible arrêt de l’émission.

Alors que l’émission se voulait être une vraie comédie, chantre de l’outrance et de la dérision autour du bling-bling, le public n’a retenu que cette course à la notoriété. Le problème vient-il de l’émetteur (TF1) ou du récepteur (le public) ? A l’instar de Calmels, qui n’accuse pas le public, il est tentant de remettre en question le pitch de départ puisque Carré Viiip se rapprochait plus de Loft Story (des candidats enfermés n’ayant rien à faire) que de Secret Story (des candidats enfermés qui doivent mener des enquêtes, trouver des secrets, mener des missions et protéger leur propre secret). Les candidats de Carré Viiip devaient entretenir leur buzz mais n’avaient aucune mission particulière à faire dans la maison, si ce n’est alimenter les romances et les clashes qui sont certes la clé du succès de toutes les émissions de TR (télé-réalité), mais dans ce cas, très insuffisants. Peut-être aurait-il fallu trouver une occupation aux candidats afin de justifier le but de leur faire réaliser leur rêve (être chanteur, humoriste, coach…), un virage et une explication (qui aurait été mal faite dès le départ ?) arrivés trop tard. Pas vraiment moins bien qu’une autre télé-réalité et pas vraiment mieux non plus, Carré Viiip avait pour principal défaut de manquer d’un squelette fiable : trouver un but au quotidien.

On peut toutefois reconnaître que TF1 et Endemol (qui se disent « solidaires » par la voix de Laurent Storch) savent avouer leur part de responsabilité et leur échec sur ce cas. Une remise en question qui est tout à leur honneur. Mais comment faire autrement ? D’après Thierry Moreau, directeur de la rédaction de Télé 7 jours, Nonce Paolini « n’a pas aimé le programme dès le départ et ne l’a pas assumé« . D’après nos informations, avant même de connaître l’audience du prime de lancement, ça « hurlait » de colère au vu des premières images dans les étages supérieurs de la tour TF1. « Ah non, ils nous ont fait du trash, c’est pas drôle du tout », pouvait-on entendre…

Un problème de timing ?

Virginie Calmels avait souligné ce point : la programmation d’une émission de divertissement mettant le bling-bling et la superficialité en avant au vu de l’actualité lourde (la catastrophe au Japon, la décision militaire en Lybie ou encore le malaise politique en France suite aux élections cantonales) était peut-être maladroite. Storch précise au Parisien : « L’émission est tombée au mauvais moment, dans un contexte d’actualité très lourd. Très mois plus tôt ou trois mois plus tard, ça aurait peut-être fonctionné… »

Un problème d’image ?

Outre les audiences, TF1 a subi un fort déficit d’image. A la fin du premier prime, des critiques très négatives de blogs ou de sites internet étaient déjà lisibles. Dès le lendemain du prime de lancement, un papier assassin était publié sur le Parisien, d’autres ont suivi. Et s’il y en a un à qui TF1 et Endemol ne doivent pas dire merci, c’est bien Thomas Hugues, ancien présentateur de la chaîne, avec laquelle il est toujours en procès ! Interviewer Michèle Cotta (membre du comité déontologique d’Endemol) sur le programme dans son émission Médias le mag sur France 5 – ce sujet n’était pas vraiment programmé dans l’interview prévue au départ -, entendre ses critiques et sa volonté de « démissionner » de ce comité – en raison de sa désapprobation du jeu – ont enflammé un peu plus la situation. Les nombreux courriers mécontents de téléspectateurs arrivés au CSA n’ont pas contribué à améliorer la situation. Outre la menace d’une requalification du programme en « interdit aux moins de 12 ans », il était prévu une rencontre au sommet aujourd’hui entre les Sages du CSA et Virginie Calmels d’Endemol. Nonce Paolini devait, lui, être entendu la semaine prochaine. Une « convocation » que le boss de TF1 aurait très mal vécue et qui est une goutte d’eau supplémentaire dans le « débordement du vase » ! Michèle Cotta reconnaissait hier que c’était beaucoup de bruit pour rien, mais le buzz durait depuis 4 jours, et ce n’est pas du tout ce buzz-là qu’attendait la chaîne !

Enfin, l’invitation de personnages de télé-réalité pas si cultes que cela et au capital sympathie relatif (à part pour Benoît) n’a pas aidé. On peut toutefois reconnaître que la « psaïcho » Afida Turner a fait le show, que FX est toujours aussi imbu lui-même mais que la relation (prévisible) entre Cindy et Giuseppe n’a pas été des plus divertissantes.

Une déprogrammation pas si exceptionnelle…

Storch a annoncé hier soir : « Cette déprogrammation a l’air de passionner tout le monde, mais les échecs ça arrive. » En effet, d’autres émissions de télé-réalité ont connu des échecs… Avec A bout de forces une émission diffusée sur M6 et produite par Endemol en 2003 qui a été déprogrammé dns l’urgence, on peut aussi citer l’émission – tout à fait dispensable – Les colocataires (en 2004, sur M6), le cas d’école Le Royaume en 2006 sur TF1 (un tel fiasco que l’émission avait été déprogrammée en cours de diffusion), ou encore le plus récent 3 princes à Paris (cette année sur TF1). Mais c’est la première fois qu’on déprogramme (dans le monde même… on a cherché, on n’a pas trouvé) une émission en « live », à savoir en cours et non pas enregistrée comme Le Royaume ou 3 Princes à Paris.

La mayonnaise ne prend pas toujours…

Quel avenir pour les candidats ? Elsa Fayer ? Pour le concept ?

Si Elsa Fayer avait créé une belle surprise avec la présentation de Qui veut épouser mon fils ? l’année dernière, elle vient de faire un fiasco. Sa nomination a été surprenante puisque le responsable ès télé-réalité est, dans l’esprit du grand public, l’incontournable Benjamin Castaldi (aux commandes de Secret Story). Mais après tout, pourquoi ne pas laisser sa chance à Elsa Fayer, pensait-on ? L’animatrice vient de se discréditer et aura bien besoin d’une seconde et savoureuse saison de Qui veut épouser mon fils ? pour remonter la pente…

Quid des candidats ? Si les Viiip pourront toujours faire leur gala dans les boîtes de nuit, les WannaViiip n’auront même pas vraiment savouré leur quart d’heure à la Warhol. Ils retomberont dans l’anonymat : paradoxalement, c’est donc Xenia, la première nominée, qui aura le plus bénéficié de l’exposition médiatique !

Et qu’en est-il de l’argent dépensé par les téléspectateurs pour soutenir les nominés ? Le prime de ce soir n’étant pas diffusé, ceux qui ont soutenu Alexandre, Afida, FX et Candice avec leurs SMS… ont perdu de l’argent. Que fera TF1 avec cet argent ? Va-t-il tout reverser à une association ? Au Sidaction ?

Enfin, d’après Ecran Total, la création de Carré Viiip par Endemol France était pressentie pour l’exportation. C’est au cours du MIPcom (Marché international des contenus audiovisuels) qui débute lundi prochain que le groupe français devait proposer le concept : quatre pays étaient même intéressés… Cette déprogrammation change-t-elle la donne ? Forcément !

Toutes les télé-réalités remises en cause ?

Cette déprogrammation va s’ajouter au Royaume dans le cas d’école des échecs. Mais la question est de savoir si cela va porter préjudice aux autres émissions sur TF1 ou sur les autres chaînes : en cette année-anniversaire, les télé-réalités vont s’accumuler dans les mois à venir. Familles d’explorateurs (dès ce soir sur TF1), Pékin Express (20 avril sur M6), la nouvelle émission d’Alexia Laroche-Joubert, qui devait arriver juste après Carré Viiip sur TF1 et ne devrait pas souffrir du problème Carré ViiiP, d’après nos informations. En effet, ce n’est pas une émission d’enfermement et c’est aux antipodes de ce concept. L’amour est aveugle, Qui veut épouser mon fils ? , L’amour est dans le pré, Koh Lanta, Secret Story… Tous ces émissions vont-elles être bouleversées ?

A priori non, car la recette est déjà trouvée et est efficace pour ces émissions qui ont déjà fait leurs preuves. Secret Story, qui arrive à sa cinquième saison et qui sera programmée plus tard que d’habitude, va certainement devoir être davantage forte de propositions pour ne pas lasser le public et créer encore plus la surprise.

Cet échec pour TF1 et Endemol leur permettra de rebondir afin de connaître d’autres succès.

Pendant Carré Viiip, on se souviendra… de l’arrivée spectaculaire d’Afida Turner pendant le premier prime (voir vidéo), du couple improbable Cindy/Giuseppe, de la prétention agaçante d’Alexandre et de FX et du départ de Marjolaine.

On oubliera… tout le reste.

De Carré VIP à Carré RIP, le plus dur n’était pas de lancer le jeu… mais de le faire perdurer.

Zahia : La très élégante et scandaleuse bimbo nous offre un strip-tease inouï !

Sur son site officiel Zahia Dehar n’en finit plus de se réinventer. Toujours plus belle, toujours plus troublante, la scandaleuse jeune femme qui a secoué le football français, n’a de cesse de poster soit des photo sexy mais inspirées, soit vidéos incroyablement belles et bien ficelées.

Sans aucune vulgarité, toujours artistiques, les courts-métrages dans lesquels la belle Zahia, 19 ans, se met en scène, sont signés par le duo Nick & Chloé. Les deux photographes recréent soit des scènes entières du célèbre livre hallucinogène de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles, soit font tout pour déshabiller la jeune femme… Car après tout c’est ça qui intéresse son « public ».

Tantôt invitée d’une tea party, tantôt dompteuse de lapins, Zahia sait comment à chaque fois rendre la scène sulfureuse.

Cette fois-ci, sa grande nouveauté, c’est de s’en prendre à une grosse tête en plastique de chat. Posée dans une pièce, la sculpture semble amorphe et abandonnée, mais c’est sans compter sur les talents de charmeuse de Zahia. Notre nouvelle Brigitte Bardot se lance dans un strip-tease des plus engageant jusqu’à retirer son soutien-gorge. Dès qu’elle montre son opulente et magnifique poitrine à la tête de chat, la vidéo s’appelle The Cat Cave, c’est un retournement de situation. Le chat se réveille et fait peur à l’élégante Zahia.

Un vrai moment de rêve que vous verrez si vous cliquez ici

Carré Viiip : Les VIP sont partis… cette annulation va coûter très cher à TF1!

Après l’arrêt en catastrophe de l’émission de télé-réalité Carré Viiip sur TF1, il faut trouver une solution de secours. D’après le communiqué de presse de TF1, c’est pour l’instant la série américaine Les Experts : Miami qui a prend la relève en lieu et place de la quotidienne. Un remplacement effectif dès aujourd’hui, vendredi 1er avril à 18h15. Mais si le communiqué ne précise pas la durée de la diffusion de ce programme de secours, on peut déjà vous annoncer que cela ne va pas durer et que la chaîne devra opter au plus vite pour des jeux télévisés.

Avec un coût de production payé à Endemol (la boîte de prod va sans doute devoir faire un gros avoir…) de Carré Viiip qui s’élève entre 18 et 20 millions d’euros (!) pour une recette publicitaire de seulement 9 millions d’euros sur les quinze jours d’exploitation, il y a un sérieux manque à gagner pour TF1 (diffuseur) et Endemol (producteur). Surtout qu’il va bien falloir trouver une solution pour « indemniser » les Viiip et les WannaViiip… A moins que le service juridique d’Endemol ait anticipé une clause du contrat en leur faveur en cas de déprogrammation inopinée de l’émission… Dans la série « si la cabane était tombée sur le chien », on y est bien !

Diffuser les Experts pour les huit semaines à venir (Carré Viiip devait durer dix semaines) va finir par poser problème d’autant que les grandes chaines sont tenues de respecter un quota de productions européennes dans les tranches horaires de 18h00 à 22h00…
De plus, en diffusant Les Experts : Miami, TF1 va finir par phagocyter sa case de prime-time : en première partie de soirée, Les Experts réunissent facilement entre 7 et 9 millions d’accros. En access prime-time (avec des rediffusions bien sûr), l’audience sera au moins divisée par trois…

Pour répondre à ces problématiques, TF1 devrait se tourner vers la solution des jeux télévisés comme La roue de la fortune, Une famille en or ou encore Le juste prix afin de remplacera au plus vite Les Experts, qui vont vite coûter cher à cette heure-là tant pour les quotas, que pour le manque à gagner de la pub etc… La production d’émissions télévisées est financièrement intéressante puisque rentable : il est possible d’enregistrer plusieurs émissions par jour avec le même décor et le même animateur… En 2009, François Viot avait précisé dans son livre Le Jackpot des jeux télévisés qu’un épisode des Experts coûtait entre 200 000 et 300 000 euros. Alors qu’un jeu télévisé ne coûtait « que » 100 000 euros…

Pour les prochains jours, Les Experts boucheront donc le trou laissé par Carré Viiip (au grand dam de TF1 !) mais cette option ne devrait pas durer. Et TF1 devrait relancer rapidement le tournage, en urgence, de jeux télévisés. D’ailleurs, nos confrères de Puremedias.com annonce une nouvelle intéressante, qui tombe à pic : Laurence Boccolini, qui a tourné l’été dernier un pilote d’une émission adaptée d’un format britannique (The million Pound Drop), devrait arriver en access sur TF1 dans pas longtemps. Le but de cette émission produite par Endemol (ben oui !) est de miser des liasses de billets sur les réponses de simples QCM : en cas d’erreur, l’argent tombe sur le sol. En raison de ce point précis, des adaptations pourraient être envisagées pour la version française. Cette émission a connu un vif succès en Angleterre et arrivera donc en France d’après nos confrères. L’émission idéale pour succéder aux Experts ?

L’accident industriel qu’est Carré Viiip est, in fine, un énorme revers financier pour la Une. En outre, la chaîne subit un gros discrédit en matière d’image, vis-à-vis des téléspectateurs, pour s’être fourvoyé sur un tel programme.

Après cet échec, certains annoncent que des têtes risquent de tomber chez TF1 (et peut-être chez Endemol ?). On ne sait pas s’il y aura des morts, mais il y aura certainement des blessés graves !

Du côté des candidats, la nouvelle a été dure à encaisser : les Viiip et WannaViiip l’ont appris hier soir (après le public), vers 21h30 de la bouche de Claude Lacaze, DG adjoint d’Endemol. Après avoir passé leur dernière nuit dans le Carré (qui sera détruit car inutilisable dans une autre émission), ils ont commencé à quitter les lieux aujourd’hui (tout le monde n’est pas parti en même temps) : certains ont salué la foule (comme Alexandra et Cindy) d’autres ont affiché plus de réserve à l’instar d’Alexandre ou encore de l’animatrice Elsa Fayer(voir photos)…

L’échec Carré Viiip n’a pas fini d’avoir des conséquences…

Grand Dijon : Chenôve fait son carnaval dimanche 03 avril !

Dans un communiqué reçu vendredi 23 mars 2011, la mairie de Chenôve annonce que dimanche 03 avril, à partir de 14h45, à l’occasion du Carnaval de Chenôve, « les rues du cœur de ville vont s’animer joyeusement aux sons des fanfares, au rythme des chars fleuris pour cette nouvelle édition haute en couleurs qui repassera, cette année par le Vieux bourg ».

Pour en savoir plus, lire le communiqué ci-dessous. 

« Si le Carnaval a traversé toutes les époques, ses festivités sont toujours autant appréciées de nos jours par les petits comme par les grands. 

C’est une tradition bien ancrée qui ne s’oublie pas non plus chez les Bonbis, bien au contraire, grâce à tous les bénévoles du Collectif Carnaval qui s’activent sans compter pour que la fête soit belle ! 

Du haut de ses six mètres, le maître de cérémonie, Monsieur Carnaval, surveillera majestueusement l’avancée du corso, de son départ du Parking de la MJC jusqu’à son arrivée Place Coluche, où l’attendront les musiciens et une foule toujours aussi nombreuse, sous une pluie de serpentins, de ballons et de confettis sans oublier le traditionnel arrêt sur la place de l’Hôtel de Ville où la Municipalité remet les clés de la ville.

Comme la tradition populaire l’exige, viendra alors le moment tant attendu, avec la condamnation puis l’embrasement, dans l’allégresse générale, de Monsieur Carnaval, condamné à renaître de ses cendres et à revenir l’année prochaine, toujours pour la même sentence finale…

Cette année, le collectif organise un concours de déguisements Inscrivez-vous auprès du Collectif Carnaval ou lors du départ du Corso. Place Coluche, les candidats défileront devant le jury. Alors venez nombreux !

Une thématique d’actualité remplie d’histoire 

Cette année, le carnaval défilera sur la thématique « des moyens de transport à travers les âges ». Un beau clin d’œil au passé cheminot mais aussi une thématique actuelle qui touche le cœur même de la Ville de Chenôve avec l’arrivée du Tram. Ainsi locomotive, drakkar et autres chars parcourront les rues du vieux Bourg en passant par le terminus du futur Tram pour rejoindre la centralité en cours de construction.

Le programme 

14h45 : départ du corso sur le parking de la MJC.
15h30 : prise de la clef de la Ville à la Mairie par le Bonhomme Carnaval 
16h : direction Place Coluche pour les animations (orchestres, animations, bataille de confettis, cirque, lâcher de ballons…).
Concours de déguisements : défilé suivi de l’annonce du gagnant.
17h : Place Coluche, tradition oblige, Monsieur Carnaval sera brûlé au son des musiciens, pour le bonheur des petits et des grands

N’hésitez pas à venir en famille profiter du spectacle et pensez à déguiser vos enfants !

Les animations 

Music’R Show du Creusot : C’est à Chenôve que Music’R Show s’est rendu pour une nouvelle expérience… organisatrice d’évènements dans tout le département, elle se produit très régulièrement.

Mais c’est aussi… Le cirque Rikiki, l’Académie d’Accordéon de Chenôve, la joyeuse troupe des Pionniers de France, la DEC et leur char, les élèves du collège Henri Dunant et son animation de cirque, les enfants du Morvan, la ménagerie revisitée pour l’occasion, la roulotte des confettis et des ballons, sans oublier la compagnie carnavalesque de Villiers-les-Pots qui vient renforcer le cortège avec son char, ALVEZ et ses musiciens portugais, les majorettes de Fontaine d’Ouche, Wisla Krakowiak, l’harmonie de Brasey-en-plaine, les trompettes dijonnaises et l’orchestre de la jeunesse bourguignonne… 

Le parcours 

Départ de la rue de Longvic, Rue Roger Salengro, Rue Paul Bert, Rue Jules Blaizet, place Laprévote, rue A. Changenet, direction rue Armand Thibaut, puis halte sur le parvis de l’Hôtel de Ville, avant de repartir le long du Centre commercial Saint-Exupéry pour terminer Place Coluche.

L’histoire 

Le Carnaval de Chenôve a vu le jour en 1978 sous l’impulsion de la nouvelle Municipalité en place à l’époque où la Mairie avait une fanfare. Après quelques années de grands succès, l’imposante silhouette de Monsieur Carnaval disparaît quelques temps des rues de Chenôve. 

Il faudra attendre 1995-1996 pour que Pascale Cadouot, animatrice à la MJC de Chenôve et Violette Socquard, directrice des Centres sociaux de Chenôve, reprennent le flambeau. 

L’association du Collectif Carnaval, créée en 1999, grâce à ses présidents successifs, Huguette Cavagna, Daniel Legendre, puis désormais Violette Socquard, avec l’aide de tous les bénévoles, à commencer par Michel Paupert, Directeur artistique du carnaval, et avec le soutien fort de la Municipalité, fait perdurer cette belle tradition populaire nationale très présente localement.

La circulation et le stationnement  

Cette manifestation entraînera quelques légères et courtes perturbations au fil de l’après-midi en termes de circulation et de stationnement. 

Afin que la population puisse prévoir ses déplacements et éviter tous désagréments, même temporaires, veuillez noter les points suivants faisant l’objet d’un arrêté municipal d’interdiction de circulation ou de stationnement : 

La circulation

Dimanche 3 avril, les rues de Longvic, Roger Salengro, Paul Bert, Jules Blaizet, Place Anne Laprévote, rue Alfred Changenet, rue Armand Thibaut, et la rue Antoine de Saint-Exupéry seront interrompus pendant le passage du cortège dès 14h45.

Sur la place Coluche, la circulation sera interdite de 13h30 à 19h. Des barrières seront mises en place afin de bien matérialiser ces interdictions temporaires. Des bénévoles du Collectif seront positionnés aux endroits sensibles pour informer et orienter sur les itinéraires de déviation. Des agents de la Police municipale seront également présents pour encadrer le cortège.

Le stationnement

– La place Coluche sera interdite au stationnement de 13h30 à 19h00 sous peine d’enlèvement des véhicules.
– Rue Paul Bert, le stationnement sera interdit de 13h30 à 17h

Pour tous renseignements complémentaires : contactez la Police Municipale au 03 80 51 55 75.

Les bus 

Les bus (liane 4) subiront des déviations très ponctuelles, entre 14h45 et 15h30, dont les usagers seront informés, préalablement et en temps réel, par la société Divia.

Pour plus d’informations : n° vert 0 800 10 2004 begin_of_the_skype_highlighting              0 800 10 2004      end_of_the_skype_highlighting (du lundi au samedi de 8h à 19h) ou  HYPERLINK « http://www.divia.fr » http://www.divia.fr 

Renseignements : Collectif Carnaval au 06 88 58 06 03″