Archive | 10 avril 2019

Fatigue : remède de grand-mère

Comment lutter contre le coup de pompe ?

Le lait de poule de grand-mère n’est pas seulement une délicieuse boisson. Selon nos aïeules, il nous aiderait à retrouver la forme. Ce breuvage est surtout consommé pour redonner du tonus et lutter contre la fatigue passagère.

Recette du lait de poule pour 1 personne

  1. Placez le jaune d’oeuf et le sucre dans un récipient.
  2. Ajoutez-y le rhum (facultatif).
  3. Battez l’ensemble jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  4. Faites chauffer le lait dans une casserole.
  5. Versez le tout dans votre tasse puis mélangez.
  6. Ajoutez-y 1 pincée de cannelle. Il n’y a plus qu’à le déguster !

Ingrédients

  • 1 jaune d’œuf extra frais (bio de préférence)
  • 100 ml de lait
  • 4 c. à café de sucre de canne ou de miel
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 c. à café de rhum (facultatif)

Équipement

  • Une casserole
  • Une tasse
  • Un fouet
  • Un récipient

Les conseils de nos grands-mères

  • Vous pouvez boire ce breuvage 1 fois par jour pendant les périodes de fatigue passagère.
  • Le lait de poule est déconseillé aux personnes ayant trop de cholestérol.
  • L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
  • Demandez conseil à votre médecin si la fatigue persiste.

Comment soigner une verrue ?

Les verrues, ces petites excroissances rugueuses bénignes bien délimitées qui se forment sur la peau, sont souvent disgracieuses. Elles disparaissent généralement naturellement mais cela peut prendre du temps, parfois plusieurs années. Nos grand-mères connaissaient pourtant des astuces pour en venir à bout bien plus vite et naturellement.


La lotion à l’oignon

D’abord vous pouvez utiliser des oignons. Commencez par en creuser un et remplissez la cavité avec du gros sel. Il se formera alors un liquide que vous utiliserez comme lotion.  Alternativement vous pouvez couper un oignon en petits morceaux et le laisser macérer dans du vinaigre de vin pendant 48 heures. Il suffira ensuite d’appliquer un de ces morceaux sur la verrue en le maintenant avec du sparadrap.

Le jus d’ananas

L’ananas est également efficace. Il suffit d’imbiber de son jus un coton fixé sur la verrue grâce à un pansement pendant 24 heures. A remplacer tous les jours le temps nécessaire.

La figue verte

Vous pouvez également couper une figue verte en deux et appliquer directement sur la verrue le lait blanc qui s’en échappe. Vous pouvez réaliser cette opération jusqu’à trois fois par jour. Le contact avec la queue de la figue pendant une nuit est également efficace.

L’argile verte

Enfin nos grands-mères conseillent d’appliquer une couche d’argile verte directement sur la verrue et d’attendre qu’elle sèche. A son tour la verrue séchera rapidement.

Où acheter ?

Sur Internet : acheter de l’argile verte.

La conduite à suivre en cas d’étouffement

Un étouffement peut se produire durant un repas, particulièrement chez les jeunes enfants, ou lorsque ceux-ci ingèrent un objet. Il convient alors de reconnaitre les différentes formes d’étouffement, et de connaître les gestes à effectuer pour les débarrasser de cet étouffement.

On appelle couramment étouffement toute obstruction partielle ou complète des voies respiratoires, ce qui empêche les poumons de pouvoir échanger avec l’air ambiant.

Comment reconnaître l’étouffement partiel ?

Dans ce cas de figure, la personne souffrant d’un étouffement partiel reste consciente. Elle va toutefois manifester son étouffement par une toux, qui peut être très vigoureuse. Si elle est toujours capable de respirer, elle va toutefois présenter un bruit surajouté à cette respiration. Installez alors la personne dans une position confortable, assise ou allongée. Demandez-lui de tousser le plus fort possible, afin de se débarrasser de la gêne. Si celle-ci persiste, contactez alors le 15 afin de demander l’intervention d’un professionnel.

Comment reconnaître l’étouffement total ?

L’étouffement total est bien plus dangereux, puisqu’il s’agit d’une obstruction totale des voies aériennes respiratoires. Dans ce cas, la personne en souffrant n’est sûrement pas capable de s’exprimer. Il n’y a pas de toux, ni de cris, mais la personne va s’agiter, faute de pouvoir parler. Vous allez aussi sans doute remarquer un bleuissement des paupières et des lèvres : celui-ci est du à un début de manque d’oxygène. Il convient alors d’agir rapidement. Demandez à la personne si elle s’étouffe. Si elle n’est pas capable de vous répondre, passez à l’action.

Agir rapidement en cas d’étouffement total

Commencez tout d’abord par la méthode des « claques dans le dos ». En utilisant le talon de votre main, tapez vigoureusement le dos de la personne, entre les omoplates. Ce geste devrait provoquer un réflexe de toux, ce qui permettra d’expectorer le corps gênant. Donnez de une à cinq claques. Si vous ne constatez pas d’amélioration, il faut passer à la méthode de Heimlich. Cette méthode de compression consiste à entourer la personne de vos bras au niveau du sternum, et à compresser celui-ci pour la forcer à recracher le corps obstruant ses voies respiratoires. Répétez ce geste une à cinq fois.

Merci aux Sapeurs-Pompiers de Cholet et le SDIS49 – Production NTU Médias.

Carpaccio d’avocat aux mangues et aux gambas

Entrée de carpaccio d'avocat aux gambas et à la mangue.

Recette d’entrée pour 6 personnes

Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 5 minutes
Niveau d’exécution: Facile
Budget: moyen

  1. Épluchez et coupez la mangue en brunoise (petits dés). Enlevez la peau et le noyau des avocats.
  2. A l’aide d’une mandoline réglée sur une position moyenne, coupez-les en tranches régulières dans le sens de la longueur.
  3. Enduisez les lamelles d’avocat avec la moitié du jus de citron. Ciselez les herbes fraîches.
  4. Dans un bol, mélangez le reste du jus de citron et 10 cl d’huile d’olive. Assaisonnez de sel et de poivre.
  5. Disposez le carpaccio d’avocat dans des assiettes, parsemez de dés de mangue, ajoutez les gambas et arrosez de vinaigrette.

Ingrédients

  • 3 avocats
  • 24 gambas
  • ½ mangue
  • 2 jus de citrons verts
  • 15 cl d’huile d’olive
  • sel, poivre
  • ½ botte de ciboulette
  • 3 branches de coriandre

Équipement

  • Une mandoline
  • Un bol
  • Des assiettes

Pourquoi dit-on un « cordon bleu » ?

cordon bleu

De nos jours être un « cordon bleu » signifie être un bon cuisinier. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Au 16ème siècle, pendant les guerres de religion, Henri III fonda l’ordre du Saint-Esprit. Premier ordre de la monarchie française son objectif était la défense de la foi catholique et de la personne royale.

Or ses membres, les chevaliers, portaient la croix de Malte accrochée à un ruban bleu. Abolie par la Révolution française elle fit place à la Légion d’honneur, instaurée en 1802 par Napoléon Bonaparte. Mais le symbole du cordon bleu resta. Il continua à représenter une distinction suprême et prestigieuse.

Le qualificatif « cordon bleu » signifie alors « le plus remarquable » sans qu’il ne fasse plus référence à un ordre particulier ou une distinction officielle. Dès 1832 il est utilisé pour désigner les cuisiniers de grand talent. Venant achever de consacrer l’expression dans le domaine culinaire Marthe Distel publia en 1895 l’ouvrage à succès « La Cuisinière cordon bleu », suivie de l’ouverture d’écoles du même nom.

Qu’est ce que l’Aromathérapie ?

L’aromathérapie est considérée comme une médecine douce. Sa particularité est de soigner différents maux grâce aux huiles essentielles. Ces dernières sont des composés aromatiques extraits de plantes. L’étymologie de l’aromathérapie vient du grec arôma qui signifie arôme et therapeia qui exprime la cure ou le soin. L’usage de l’aromathérapie fut couramment pratiquée en Égypte durant des siècles à des fins d’embaumement de momies notamment. Toutefois, le terme aromathérapie est inventé en 1935 par le chimiste lyonnais René Maurice Gattefossé.

Propriétés et définition des huiles essentielles

Une centaine d’huiles essentielles, sur 400 recensées, sont utilisées en aromathérapie. Leurs propriétés sont multiples et varient selon l’huile : stimulantes, bactéricides, sédatives, digestives, antinévralgiques, antispasmodiques, apaisantes, hypnotiques, anti-inflammatoires, antirhumatismales, endocrinorégulatrices, antitoxiques, antivenimeuses, aphrodisiaques etc. Différents paramètres comme le pays de récolte, l’altitude, les conditions climatiques, de récolte, d’entreposage et de distillation entrent en ligne de compte pour déterminer sa composition chimique. Ces facteurs ont une influence sur les propriétés de l’huile essentielle.

Usages et utilisation de l’aromathérapie

L’aromathérapie repose sur différents modes d’utilisation :

– Par voie cutanée en mélangeant l’huile essentielle avec une huile végétale.
– Par voie respiratoire, que ce soit par fumigation, inhalation, diffuseurs, les principes actifs peuvent être diffusés.
– Par voie orale uniquement sur avis médical pour se prémunir des dangers.

Bien que naturelle, l’usage des huiles essentielles présente des risques et son utilisation n’est pas à prendre à la légère. C’est pour cette raison qu’elles sont souvent déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes car elles passent au travers du placenta et se retrouvent dans le lait maternel.

Bien utilisées, les huiles essentielles sont très utiles pour soigner les maux du quotidien, augmenter votre bien-être, entretenir votre maison ou améliorer l’état de votre peau et de vos cheveux.

Merci à Euriel Bourreau, Naturopathe – Production NTU Médias.

Comment retrouver un sommeil réparateur grâce à l’aromathérapie ?

Affectant la qualité du sommeil, les conséquences des troubles du sommeil et des insomnies sont loin d’être anodins. L’aromathérapie, par l’utilisation d’huiles essentielles, se montre être l’un des meilleurs moyens pour retrouver un sommeil réparateur.

Identifier les raisons du trouble du sommeil pour mieux agir

Si les raisons du trouble du sommeil sont nombreuses, pour ne citer que la qualité de l’hygiène de vie ou le bruit environnant, la principale source est généralement le stress qui peut s’accumuler pendant la journée. Pour ce genre de cas, le fait de sentir une huile essentielle, comme celle de lavande vraie, régulièrement au cours de la journée peut aider à se détendre.

L’application de l’huile essentielle sur les poignets trois fois par jour pendant des moments clés ou pendant les petites pauses peut aussi se montrer efficace pour relâcher la pression par rapport au stress et aux émotions.

L’huile essentielle peut aussi être utilisée juste avant le sommeil pendant une séance de massage. Outre l’utilisation pour un massage classique, elle peut aussi être utilisée pour masser une zone particulièrement tendue, notamment au niveau des trapèzes qui sont souvent les premiers à souffrir des tensions causées par le stress accumulé pendant la journée ou par une trop longue utilisation de l’ordinateur. De l’huile végétale et une goutte d’huile essentielle de basilic tropical, entre autres, peuvent se montrer efficaces pour un moment de bien-être et de détente qui va préparer le sommeil et favoriser l’endormissement.

Bien choisir l’odeur de l’huile essentielle

Pour des résultats optimums et pour un maximum de confort, il faut prendre le temps de bien choisir l’huile essentielle dont l’odeur vous correspond le mieux. Les huiles essentielles sont issues de plantes aromatiques dont les senteurs peuvent être très fortes. Il est ainsi important de ne retenir que celles avec lesquelles vous êtes le plus à l’aise. Il ne faut pas oublier que le confort est aussi très important.

Quelle fréquence pour l’utilisation ?

Si les huiles essentielles peuvent avoir un effet positif sur le sommeil, il faut cependant veiller à ne pas trop abuser de leur utilisation. Une huile essentielle est, en effet, très concentrée la destinant ainsi à une utilisation ponctuelle. Toutefois, certaines huiles essentielles qui sont mieux tolérées par le corps, comme l’huile essentielle de lavande fine, peuvent être utilisées un peu plus souvent. En général, il est intéressant de ne pas dépasser une semaine d’utilisation et de faire des pauses de temps en temps pour permettre au corps de retrouver son fonctionnement normal.

Merci à Euriel Bourreau, Naturopathe – Production NTU Médias.

L’hygiène du chat : comment entretenir votre chat ?

Comment bien gérer l’hygiène de son chat ?

Le chat est un animal réputé pour sa propreté. Toutefois, pour son bien-être, et parce que certaines de ses maladies peuvent se transmettre à l’être humain, il peut parfois être nécessaire de vous impliquer dans la bonne tenue de l’hygiène de votre chat. Voici un petit tour d’horizon des conduites à suivre pour lui garantir une hygiène impeccable !


La marche à suivre pour vérifier la bonne hygiène de votre chat :

Pour contrôler régulièrement l’hygiène du chat, vous avez besoin d’examiner ses yeux, ses oreilles et ses dents. Vous devez par exemple vous assurer que ses yeux ne coulent pas, ce qui peut être le signe d’une conjonctivite ou bien encore d’une rhinite. Examinez aussi ses oreilles, pour être sûr que votre chat ne souffre pas d’une gale des oreilles. Enfin, il est nécessaire de garder un œil sur l’état de propreté de ses dents, et faire en sorte qu’elles ne soient pas entartrées.

La toilette du chat

En règle générale, le chat est tout à fait capable de se laver tout seul. Lorsque vous le voyez en train de se lécher, c’est qu’il en train de faire sa toilette ! Toutefois, il peut être nécessaire de lui apporter une aide, par exemple lorsqu’il s’est roulé dans de l’urine, et qu’il répand une mauvaise odeur dans la maison.

Comment toiletter correctement son chat ?

Il peut parfois être très difficile de laver son chat, si celui-ci a décidé de ne pas se laisser faire… Si le chat se laisse faire, vous avez alors besoin d’employer un shampoing spécialement conçu pour lui. En effet, il ne faut surtout pas le toiletter avec du savon de Marseille, ou bien du shampoing humain. La peau du chat est en effet extrêmement fragile, et est de plus d’un PH différent de celui de la peau humaine.

Que faire si le chat ne veut pas se laisser toiletter ?

Le chat va parfois réagir de manière agressive à des tentatives de toilettage. Dans ce cas, il vaut mieux abandonner, sauf si la toilette est nécessaire, par exemple si le pelage du chat est couvert d’huile de voiture, ou bien de peinture, des produits toxiques pour l’animal. Si vous avez besoin de retirer de telles substances, commencez par utiliser, avec précaution, du produit vaisselle, avant de rincer. Pour rétablir toute la solidité de la peau du chat après ce traitement, vous pouvez employer un bon shampoing, qui fera des merveilles !

Merci à Vincent Coupry. Production NTU Médias.

Chats : conseils de vétérinaire

Vous avez adopté un petit félin pour vous tenir compagnie et égayer vos journées. Si le chat va sans aucun doute vous apporter beaucoup de bonheur, vous allez le lui rendre en prenant soin de lui. Alimentation, santé, jeu, communication : Vincent Coupry, vétérinaire, vous explique les gestes à connaître et ceux à éviter pour prendre soin de votre nouveau compagnon.

Une alimentation saine et adaptée

Il existe plusieurs manières de nourrir son chat. Si vous souhaitez lui donner une alimentation ménagère, vous allez devoir jouer les diététiciens et apprendre à équilibrer ses menus. Donnez lui en quantité suffisante de la viande, des légumes verts, des céréales, de la levure de bière et de l’huile.

Autre solution : l’alimentation industrielle. Là, deux possibilités s’offre à vous : l’alimentation en boîte ou en croquettes. A noter que si vous choisissez l’alimentation en boîte, vous allez devoir lui donner à manger entre huit et dix fois par jour.

Eviter l’intoxication

Les intoxications chez le chat résultent souvent d’erreurs de propriétaires bien intentionnés mais mal informés. L’utilisation de produits anti-puces pour chien par exemple est une source fréquente d’intoxication chez les chats. De manière générale, la plupart des produits pour chiens sont toxiques pour le chat. Les médicaments humains sont aussi à proscrire, notamment l’aspirine et le paracétamol.

Le vomissement du chat

Les boules de poils sont la cause de la plupart des vomissements chez le chat. Le tube digestif du félin est adapté à un chat au poil court, qui se lèche de manière normale. Si le chat se lèche de façon exagérée, ou que son poil est trop long, les poils vont s’accumuler dans l’ estomac ou l’intestin. Cela entraîne des constipations et des vomissements.

Comment jouer avec mon chat ?

Les jeux du chat sont centrés autour du mouvement. Pour jouer avec lui, vous allez devoir lui trouver une proie de substitution qui va réveiller son instinct de prédateur. Créez des activités dont le but est d’attraper quelque chose. Vous pouvez par exemple le faire jouer avec une balle de ping-pong ou de papier aluminium, ou avec une lumière, comme celle d’un stylo laser ou d’une lampe de poche.

Pourquoi mon chat miaule ?

On peut distinguer deux types de miaulements. Le premier est celui qui sert aux chats à communiquer entre eux. Chaque chat connaît la signification de ces miaulements. Ils leur servent surtout à interagir, comme pour trouver un partenaire sexuel ou lancer une bagarre. Le second type est celui destiné au propriétaire. C’est un langage spécifique, qui se crée par exemple lorsque le chat miaule devant sa gamelle pour faire savoir qu’il a faim, devant la porte pour sortir etc. Ce langage se développe dans les premières années : c’est un comportement de jeune félin.

Merci à Vincent Coupry. Production NTU Médias.