Archive | 19 novembre 2018

Pourquoi dit-on « vivre dans une tour d’ivoire » ?

Expression : vivre dans une tour d’ivoire

Si on dit d’une personne qu’elle vit dans une tour d’ivoire, cela signifie qu’elle a adopté un mode vie solitaire. Elle est coupée du monde extérieur de façon volontaire et pleinement consentie. Par choix, cette personne vit donc isolée de la fureur du monde.

Cette expression a une origine littéraire. Elle fut popularisée au 19ème siècle par Charles-Augustin Sainte-Beuve. L’écrivain et critique littéraire l’utilisa pour décrire le romancier et poète romantique Alfred de Vigny dans Les Consolations, paru en 1830.

Dans cet ouvrage il compare Victor Hugo qui selon Sainte-Beuve « combattit sous l’armure », à Alfred de Vigny « plus secret, comme en sa tour d’ivoire » .

Sainte Beuve souligne ainsi la particularité du caractère d’Alfred de Vigny. En effet, par nature pessimiste et quelque peu hautain, il aimait se mettre en retrait de la société de son époque pour se consacrer à l’écriture. Pour se faire, il affectionnait un lieu précis : son domaine de Charente. Et plus précisément une minuscule pièce de quelques mètres carrés située au dernier étage de celui-ci où il pouvait écrire dans le calme absolu.

La référence à l’ivoire s’explique quant à elle par la minutie de son travail de poète, tel un sculpteur de ce matériau.

Voiture gelée : 7 astuces pour éviter le givre

Femme qui a le pare-brise gelé.

Comment dégivrer le pare-brise, la serrure et la portière de voiture ?

La période hivernale reste un calvaire pour les conducteurs. Voiture qui peine à démarrer, carrosserie pleine de verglas, luminosité moindre durant le trajet, serrure bloquée, etc. Même si vous étiez déjà habitué au froid et à tout ce qu’il engendre, vous pouvez éviter tous ces désagréments. Voici quelques trucs et astuces pour que vos voitures ne subissent plus la colère de l’hiver !

Le carton ou le bouchon de liège

Les essuie-glaces et le pare-brise sont les principales cibles du verglas. Aussi, quand vous arrivez chez vous, prenez le temps de mettre un bout de carton ou un bouchon de liège juste entre ces deux éléments. Cela permet d’éviter que les essuie-glaces ne collent sur le pare-brise le lendemain matin.

Le vinaigre blanc

Imbibez un chiffon avec du vinaigre blanc. Ensuite, frottez les vitres avec cette solution et vous verrez que le givre disparaîtra rapidement. Vous pouvez aussi utiliser un vaporisateur rempli à moitié de vinaigre et d’eau, et l’utiliser comme protection contre le givre. Cette action devrait se faire deux à trois fois par semaine selon l’ampleur du froid.

La glycérine

Pour éviter de se battre avec la serrure un matin d’hiver, plongez la clé dans le flacon de glycérine avant de l’insérer dans la serrure. Vous verrez que votre voiture s’ouvrira comme en été. Si toutefois le froid persiste, prenez un scotch ou un ruban adhésif et isolez la serrure avec. Vous n’aurez aucun mal à ouvrir votre voiture quand vous partez le matin. Il est déconseillé de forcer la serrure si vous êtes un piètre bricoleur. Cela ne fera qu’aggraver la situation. Le cas contraire est susceptible de se produire. Si la portière de votre voiture ne se ferme pas, nettoyez les joints avec de la glycérine. Vous devez le faire avant que le gel ne tombe.

L’oignon

Si vous voulez éviter l’installation du givre sur votre pare-brise, prenez un demi-oignon et frottez le pare-brise des deux côtés.

La pomme de terre

De même que pour l’oignon, frottez le pare-brise avec la moitié d’une pomme de terre pour faire disparaitre le verglas.

L’eau tiède

Solution de dernier recours : Prenez de l’eau tiède et appliquez-la sur le pare-brise. Cela fera fondre la glace. Mais attention, n’utilisez surtout pas d’eau chaude ! Cela pourrait créer un choc thermique.

Le garage

La solution de bon sens : pour évitez le givre, rangez la voiture dans votre garage la nuit !

Où acheter ?

Sur Internet : Acheter du vinaigre blanc, acheter de la glycérine végétale.

Cheveux blancs : 5 astuces pour retarder leur apparition

Femme qui regarde ses premiers cheveux blancs.Comment prévenir l’apparition des cheveux blancs ?

A partir d’un certain âge, les cheveux blancs commencent à apparaître. Afin de les masquer, beaucoup optent pour une teinture capillaire. Sachez qu’il existe d’autres moyens plus sains et naturels pour y remédier, ou du moins permettant de retarder leur poussée.


Faire une lotion anti-cheveux blancs

Il existe une recette de grand-mère qui permettrait de limiter l’apparition des cheveux blancs. Il s’agit d’un jus composé d’un citron pressé et d’un oignon dont on a extrait le liquide. Celui-ci doit être appliqué par friction sur l’ensemble de la chevelure puis rincé. Il est ensuite nécessaire de se laver les cheveux afin de faire disparaître les odeurs éventuelles.

Appliquer un sérum au thé et à l’oignon

Le deuxième remède pour lutter contre les cheveux blancs est tout aussi naturel : il s’agit d’un sérum au thé et à l’oignon. Pour ce faire, faites bouillir dans 500 ml d’eau un sachet de thé noir avec des épluchures d’oignon pendant une vingtaine de minutes, puis laissez refroidir. Appliquez ce sérum sur cheveux propres mais encore humides. Inutile de rincer.

Préparer un masque à la sauge et au romarin

Afin d’éviter que les cheveux ne blanchissent, appliquez un masque naturel à base de sauge et de romarin. Pour ce faire, portez à ébullition dans un 500 ml d’eau, une demi-tasse de sauge et une demi-tasse de romarin, pendant une demi-heure. Après la cuisson, filtrez la décoction, afin d’en extraire que le jus, puis laissez refroidir. Celui-ci doit être appliqué et rester posé jusqu’à ce que la chevelure sèche, une fois par semaine, avant le shampoing.

Faire un massage à l’huile d’amande douce ou de coco

Le fait de masser régulièrement son cuir chevelu favorise la circulation sanguine du crâne et permet donc la pousse de cheveux sains. En appliquant une huile naturelle d’amande douce ou de coco, on hydrate d’autant mieux ses fibres capillaires en profondeur.

Manger des aliments riches en cuivre

Afin de ralentir la poussée des cheveux blancs, il faut également faire attention à ce que l’on mange. Privilégiez les aliments riches en cuivre, qui a la réputation d’avoir une incidence positive sur la fibre capillaire, notamment en raison de la présence d’éléments pigmentant les cheveux. Les légumes verts comme les choux, les épinards et l’avocat en contiennent en grande quantité. Mais vous pouvez également en trouver dans les amandes et la farine de soja, et dans de nombreux autres aliments.

Si l’on ne peut pas totalement arrêter le temps, grâce à la nature, on peut ralentir ses effets indésirables !

Où acheter ?

Sur Internet : Acheter de l’huile de coco, acheter de l’huile d’amande douce.

Points noirs : 2 astuces de grand-mère

Que faire contre les points noirs ?

Il existe des remèdes d’antan pour lutter contre les points noirs et se débarrasser de l’excès de sébum de la peau.

La pomme de terre

Coupez une pomme de terre non traitée en rondelles. Appliquez directement les rondelles sur vos points noirs tout en massant. Renouvelez l’opération 1 fois par jour. Cette astuce permet d’éliminer l’excès de sébum de la peau et d’éviter l’apparition de points noirs.

Le citron

Coupez 1 citron en deux. Prenez un Coton-Tige que vous imbiberez de jus de citron. Tamponnez les zones à points noirs du visage. À faire 2 fois par jour pendant une semaine. Attention, le citron est photosensibilisant, veillez à ne pas vous exposer au soleil après son application sur la peau !

D’où vient l’expression « ménager la chèvre et le chou » ?

ménager la chèvre et le chou

Ménager la chèvre et le chou consiste à satisfaire deux avis ou intérêts divergents.

L’usage du verbe « ménager » se comprend aisément. Il s’agit de prendre soin.

Cette expression née au 13ème siècle décrit la difficulté qu’il y a, en présence d’une chèvre et d’un chou, à maintenir le chou intact et la chèvre calme. Leurs intérêts sont opposés. Si on ne fait rien la chèvre dévorera le chou rapidement. Il faut donc une grande habileté pour garantir la sécurité du chou !

Pour certains l’expression trouverait son origine dans problème à résoudre intellectuellement. Si on fait traverser une rivière à un loup, une chèvre et un chou dans une barque ne pouvant contenir qu’un d’entre eux il convient de ne pas laisser sur la rive, le loup et la chèvre ou la chèvre et le chou. Il faudrait dès lors faire passer la chèvre, revenir pour transporter le chou et le déposer, pour ensuite repartir avec la chèvre. Puis laisser la chèvre et prendre le loup avant de revenir enfin chercher la chèvre.

Recette : taboulé de chou-fleur aux fruits secs

Taboule de chou-fleur

Recette de Grand-mère

Pour 4 personnes – Préparation : 30 min – Cuisson : 1 min – Repos : 1 heure

  1. Laver et séparer les choux-fleurs en bouquets et les râper comme de la semoule (ou les mixer).
  2. Laver et ciseler la ciboulette.
  3. Dans une poêle à sec, torréfier les pignons de pin, les noisettes et les raisins secs.
  4. Couper le fromage en cubes.
  5. Dans un saladier, mettre la semoule de chou-fleur, les fruits torréfiés, le raisin et la ciboulette.
  6. Assaisonner avec de la fleur de sel, du poivre, le jus de pomme, le vinaigre de cidre et l’huile de noisette.
  7. Mettre au frais 1 heure. Servir dans des petites assiettes ou des petits bols.

Ingrédients

  • ½ chou-fleur (chou romanesco ou autre)
  • ½ bouquet de ciboulette
  • 25 g de pignons de pin
  • 25 g de noisettes entières bio
  • 50 g de raisins secs
  • 80 g d’abondance
  • 5 cl de jus de pommes
  • 2 cuil. à soupe de vinaigre de cidre
  • 3 cuil. à soupe d’huile de noisette
  • fleur de sel
  • poivre du moulin

Équipement

  • Une poêle
  • Un saladier

3 méthodes pour réduire les acouphènes

Fille qui a mal aux oreilles car elle a des acouphènes.

Comment réduire les acouphènes ?

Les acouphènes – ou sifflements d’oreilles – sont des bruits parasites, inaudibles par l’entourage. Ce trouble de l’audition peut parfois être intolérable ! Voici quelques méthodes naturelles pour vous soulager.

La méthode chinoise du tambour céleste

Lorsque vous êtes sujet à ces bourdonnements désagréables, vous avez souvent envie de vous boucher les oreilles ou de les tapoter violemment avec les doigts pour faire cesser le bruit, mais cela ne fait pas vraiment son effet. Inutile de réagir par la colère, adoptez plutôt les commandements de la médecine orientale !

La méthode : Couvrez votre oreille avec votre paume en plaquant vos doigts à l’arrière de votre crâne. Placez votre majeur sur votre index et faites-le claquer sur votre tête dix fois, en inspirant et expirant pour déboucher la trompe d’Eustache et réduire ainsi la perturbation de la transmission sonore au niveau de votre oreille interne.

Écouter de la musique classique

Les acouphènes modifient profondément notre rapport au bruit ambiant. Beaucoup de personnes auront tendance à fuir toute source sonore. D’autres, pour tenter de masquer les bruits parasites, s’enfermeront dans un « cocon musical » dont le volume trop élevé ne fera qu’aggraver le problème. Il est pourtant nécessaire d’essayer de vivre le plus normalement possible dans votre environnement habituel. Optez donc pour une thérapie par le son
en écoutant de la musique classique ou des airs reprenant les sonorités naturelles.

Méditation et activité physique

Pour réduire les acouphènes à long terme, il est préférable d’adopter une bonne hygiène de vie. Pratiquer un peu de yoga ou de méditation vous permettra de vous débarrasser du stress et de mieux vivre ces chuintements. Une activité physique régulière améliorera la circulation sanguine, agissant ainsi sur l’une des principales causes de la pathologie.