Archive | 8 novembre 2018

Pourquoi souhaite-t-on bonne chance en disant “Merde” ?

Merde expression

L’interjection « merde » est d’abord un juron. Connue comme « le mot de Cambronne », elle fait référence à un passage très précis du roman de Victor Hugo, Les Misérables. L’auteur y relate un évènement survenu lors de la bataille de Waterloo. Le général Pierre Cambronne aurait ainsi eu recours au mot « merde » lorsque le général britannique Charles Colville lui intima l’ordre de rendre les armes.
Quant à sa signification relative à la chance, il n’y a aucune certitude quant à son origine. Cependant il est communément admis qu’elle vit le jour dans le monde du théâtre à la fin du 19ème siècle. En effet utiliser les termes « bonne chance » était alors censé porter malheur. Il fallut trouver une astuce et on eut recours à une expression de substitution.

A cette époque on pouvait juger du succès d’une pièce par le nombre de fiacres et donc d’attelages de chevaux attendant les spectateurs à la sortie du lieu de spectacle. Aussi le nombre de crottins était proportionnel au succès d’une pièce. Souhaiter de la merde signifiait par conséquent souhaiter plein succès à une pièce.

A noter que l’acteur à qui un « merde » est adressé ne doit pas, selon la tradition, exprimer de remerciements en retour.

Du monde du théâtre l’usage de l’expression s’est ensuite progressivement répandu dans la société.

Parfait de Noël au chocolat et aux biscuits sablés

recette-du-parfait

Recette du Parfait de Noël au chocolat (pour 6 personnes)

Temps de préparation: 1 heure
Temps de cuisson: 50 minutes
Temps de repos: 3 heures
Budget: Peu onéreux
Niveau d’exécution: Difficile

  1. Préparez le parfait au chocolat, mettez le chocolat à fondre au bain-marie.
  2. Mélangez, dans une casserole, le sucre et l’eau pour faire un sirop.
  3. Faites chauffer à petit feu pendant cinq minutes.
  4. Pendant ce temps, battez les jaunes et les œufs entiers dans un saladier avec un batteur à œufs.
  5. Faites bouillir le sirop jusqu’à ce qu’il y ait de petites bulles et qu’il fasse un fil en s’écoulant d’une cuillère.
  6. Versez alors ce sucre bouillant sur les jaunes tout en les fouettant au batteur à œufs.
  7. Battez énergiquement jusqu’à ce que le mélange refroidisse. Ajoutez le chocolat à la préparation.
  8. Montez la crème liquide en chantilly et ajoutez-la délicatement au mélange chocolaté.
  9. Remplissez un saladier de cette préparation et réservez au réfrigérateur pendant 3 heures.
  10. Préparez les biscuits sablés, dans un saladier, mélangez la farine, le sel, le sucre et le beurre coupé en petits morceaux jusqu’à obtention d’une consistance sableuse.
  11. Ajoutez 4 cl d’eau et formez une pâte homogène.
  12. Laissez reposer pendant 30 minutes au frais.
  13. Préchauffez le four à 160°C.
  14. Étalez la pâte et détaillez des motifs (cristaux de glace, sapins, etc.) à l’aide d’un emporte-pièce.
  15. Disposez-les sur une plaque et enfournez pendant 20 minutes environ. Réservez à température ambiante.
  16. Préchauffez le four à 170°C.
  17. Mettez le beurre à fondre. Ajoutez-y le sucre, la farine et le jus d’orange et mélangez.
  18. Étalez cette pâte sur une plaque à four recouverte d’un papier cuisson et enfournez pendant 15 minutes jusqu’à obtention d’une tuile croustillante.
  19. Faites bouillir la crème et versez-la sur le chocolat concassé. Mélangez bien et maintenez-la tiède.
  20. Faites tremper quelques secondes dans de l’eau bien chaude le saladier du parfait au chocolat pour le démouler.
  21. Collez des sablés autour.
  22. Décorez le dessus de chocolat fondu et d’une tuile croustillante.
  23. Servez aussitôt.

Ingrédients pour le parfait au chocolat

  • 140 gr de sucre
  • 5 cl d’eau
  • 6 jaunes d’œufs
  • 2 œufs entiers
  • 300 gr de chocolat noir
  • 60 cl de crème liquide

Ingrédients pour les biscuits sablés

  • 200 gr de farine
  • 100 gr de beurre
  • 40 gr de sucre
  • Une pincée de sel

Ingrédients pour la décoration

  • 50 gr de beurre
  • 100 gr de sucre
  • 25 gr de farine
  • 4 cl de jus d’orange
  • 50 gr de chocolat
  • 5 cl de crème liquide

Équipement

  • une casserole
  • un saladier
  • un emporte-pièce en forme de cristaux de glace, sapins, etc.

Recette de la génoise

Vous appréciez le moelleux de la génoise ? Voici la recette de ce délicieux gâteau, bien plus facile à préparer qu’il n’y parait !

Recette de grand-mère

  1. Commencez par verser tout le sucre dans le bol d’un batteur mélangeur, puis ajoutez-y ensuite les œufs un par un.
  2. Utilisez ensuite le batteur mélangeur pour bien incorporer les œufs avec le sucre, de façon à ce qu’ils foisonnent complètement.
  3. Vous avez besoin de mélanger pendant cinq minutes pour créer l’appareil nécessaire à la suite de la recette.
  4. Préparez ensuite le moule dans lequel vous allez cuire votre génoise en le chemisant avec un peu de beurre fondu.
  5. Recouvrez le fond de papier de cuisson et badigeonnez-le avec un peu de beurre fondu pour être sûr que votre génoise n’attache pas.
  6. Cette manipulation effectuée, ajoutez le beurre fondu à l’appareil constitué du sucre et des œufs, et mélangez à la main délicatement pour bien incorporer tous les ingrédients. Vous n’avez ensuite plus qu’à verser progressivement la farine. L’appareil va alors épaissir.
  7. Une fois suffisamment épais, le mélange est près à être versé dans le moule. Pour bien égaliser l’appareil une fois dans le moule de cuisson, vous pouvez laisser tomber le moule doucement pour que l’appareil se répande bien sur toute la surface.
  8. Enfournez ensuite votre moule, et laissez cuire 25 minutes à 180°C. Votre génoise est prête à sortir du four ! Démoulez-la en utilisant un couteau pour la séparer des bords du moule, et posez une planche de cuisine sur le haut de celui-ci avant de le retourner pour rendre le démoulage encore plus simple. Il ne vous reste plus qu’à retirer le papier cuisson de votre génoise, et celle-ci est prête à être savourée !

Ingrédients

  • 150 g de farine tamisée
  • 4 œufs
  • 150 g de sucre
  • 50 g de beurre

Équipement

  • Un batteur mélangeur
  • Un moule
  • Un morceau de papier de cuisson aux dimensions du moule

Bain de bouche contre la mauvaise haleine

Bain de bouche contre la mauvaise haleine.

Que faire contre la mauvaise haleine ?

Voici une méthode naturelle pour en finir avec la mauvaise haleine ! Les clous de girofle sont très riches en eugénol, une molécule qui élimine les bactéries et permet de lutter contre la mauvaise haleine.

Remède de grand-mère contre la mauvaise haleine

  1. Faites chauffer l’eau et incorporez les clous de girofle.
  2. Laissez infuser pendant 20 minutes.
  3. Retirez les clous de girofle.
  4. Vous voici avec votre bain de bouche tout prêt pour la journée !

Ingrédients

  • 3 clous de girofle
  • 250 ml d’eau

Équipement

  • Une tasse
  • Une casserole

Les conseils de nos grands-mères

  • Vous pouvez aussi mâcher un clou de girofle pour éliminer la mauvaise haleine.
  • En usage interne, le clou de girofle est déconseillé aux enfants de moins de 12 ans, et aux femmes enceintes et allaitantes. Un surdosage peut entraîner des vomissements, des diarrhées ou des nausées.

Où acheter ?

Sur Internet : acheter des clous de girofle.

Produit de nettoyage : multi usages au savon de Marseille

produits de nettoyage

Comment faire son produit de nettoyage mutli usages ?

Pour nettoyer naturellement votre maison, découvrez cette recette rapide et facile pour faire soi-même son nettoyant multi usages.

Recette de grand-mère

  1. Mettez directement dans votre vaporisateur le savon de Marseille et le jus de citron.
  2. Ajoutez-y l’huile essentielle de citron.
  3. Faites chauffer l’eau dans une casserole.
  4. Versez l’eau chaude dans le vaporisateur, puis fermez-le.
  5. Secouez légèrement le vaporisateur afin de dissoudre le mélange.
  6. Utilisez votre nettoyant multi usages pour faire briller et désinfecter votre cuisine, salle de bain …

Ingrédients

  • 35 g de paillettes de savon de Marseille
  • 2 c. à soupe de jus de citron
  • 10 gouttes d’huile essentielle de citron (facultatif)
  • 400 ml d’eau chaude

Équipement

  • Un vaporisateur vide et propre de 500 ml
  • Un entonnoir

Les conseils de nos grands-mères

  • Secouez bien votre flacon avant chaque utilisation.

Où acheter ?

Sur Internet : Acheter des paillettes de savon de Marseille, acheter de l’huile essentielle de citron.

D’où vient l’expression « passer au crible » ?

Passer au crible

« Passer au crible » consiste à examiner avec soin pour distinguer le vrai du faux, analyser quelque chose en détail.

On trouve la première trace de cette expression dans la Bible. Lors de la Cène, dans le chapitre 22 de l’Evangile de Luc, Jésus utilise l’image du crible, c’est-à-dire un instrument de travail des paysans; une sorte de tamis permettant de trier la terre, la farine ou le blé. Le crible sert notamment à conserver à séparer les grains à conserver de tous les parasites et résidus comme la paille. Cette métaphore est utilisée pour rendre accessible la notion de bien et de mal.

Ainsi Jésus indique à Pierre, un des apôtres, que Satan allait «les passer au crible comme le froment». Il allait donc les examiner en détail avant de les soumettre à la tentation. Cette épreuve déterminerait quel type de grain est Pierre.

L’expression est progressivement sortie du seul domaine religieux pour gagner le langage courant.

Pourquoi dit-on un «bouc émissaire» ?

Bouc émissaire

Un bouc émissaire est une personne à qui on attribue injustement la responsabilité d’une faute.

Les origines de cette expression sont religieuses.

Durant Yom Kippour, le jour du pardon chez les juifs, le grand prêtre d’Israël devait tirer au sort un bouc pour permettre à la population d’évacuer ses péchés. L’animal était alors envoyé dans le désert d’Azazel, portant symboliquement le fardeau de toutes les mauvaises actions.

Le nom de ce bouc en latin donna « caper emissarius » ou « le bouc envoyé ».

Dès lors celui qui porte la responsabilité pour les autres alors qu’il n’a rien fait subi le même sort que cet animal.

Georges Clemenceau dira dans le cadre de l’affaire Dreyfus : « Tel est le rôle historique de l’affaire Dreyfus. Sur ce bouc émissaire du judaïsme, tous les crimes anciens se trouvent représentativement accumulés. ».

On trouve cette expression dès le dictionnaire de Furetière au XVIIe siècle.

Recette du Christmas pudding

Recette du Christmas pudding

Recette de Christmas pudding(Pour 4 personnes)

Temps de préparation: 25 minutes
Temps de cuisson: 8 heures + 2 heures
Temps de repos: 8 heures + 3 mois
Budget: Peu onéreux
Niveau d’exécution: Difficile

  1. Coupez le beurre en petits morceaux et laissez-le ramollir.
  2. Coupez les fruits confits en petits morceaux.
  3. Dans un bol, fouettez les œufs puis ajoutez le rhum et l’eau de vie.
  4. Dans un grand saladier, mélangez le beurre, la farine, les sucres et le pain de mie.
  5. Ajoutez ensuite les épices, les raisins, la noix muscade, les fruits confits et la poudre d’amandes.
  6. Versez cette préparation au mélange œufs et alcool puis mélangez. La consistance doit être molle.
  7. Couvrez avec un torchon et laissez reposer pendant 8 heures.
  8. Placez le saladier dans une casserole et versez de l’eau jusqu’à mi-hauteur du saladier.
  9. Faites cuire le pudding au bain-marie pendant 8 heures. Ajoutez un peu d’eau tout au long de la cuisson si nécessaire.
  10. Laissez le pudding refroidir et enveloppez-le dans un torchon.
  11. Conservez-le au minimum trois mois avant de le consommer. Lorsque vous voulez le servir, faites-le cuire de nouveau pendant 2 heures au bain-marie.

Ingrédients

  • 75 gr de farine
  • 100 gr de beurre
  • 100 gr de sucre
  • 100 gr de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 3 œufs
  • 100 gr de mie de pain
  • 50 gr de mélange de fruits confits (orange, citron, gingembre)
  • 150 gr de raisins secs
  • 150 gr de raisins blonds
  • 2 c. à soupe de Rhum
  • 4 c. à soupe d’eau de vie
  • 1 c. à café de mélange d’épices
  • 1/2 noix muscade
  • 25 gr de poudre d’amandes

Le fromager Xavier Thuret nous livre ses conseils pour déguster le fromage

Fromage

Symbole incontestable de la gastronomie française, le fromage est sur toutes tables, surtout en période de fêtes. Xavier Thuret nous livre quelques astuces pour le déguster et ainsi éblouir nos convives.

Banane, kiwi… on mise sur les fruits !

L’un des accords phares de Xavier Thuret : une bouchée de bleu agrémentée de banane saupoudrée de spéculoos. Pour un contraste plus acidulé, tentez le kiwi sur le camembert !

Optez pour des graines de sésame grillées ou du pavot torréfié sur les pâtes molles

Habillez votre plateau de fromages de graines de sésames ou de pavot parsemées sur les fromages à pâte molle comme le mont-d’or. Les noix de pécan ou les noisettes feront tout aussi bien l’affaire.

Mieux vaut un pain bien cuit

« Plus la cuisson du pain est aboutie, meilleure sera votre bouchée de fromage », résume Xavier Thuret. Dégustez un brie de Meaux sur une baguette croustillante, et pensez aux pains spéciaux. On aime le pain au cacao et le pain d’épices, idéaux pour accompagner les fromages à pâtes persillées. Le pain aux figues est aussi une excellente alternative pour varier les plaisirs.

Préparez des sprays d’alcool

Dans un spray de cuisine, versez du marc de Bourgogne pour asperger l’époisses, du marc de bière pour asperger le maroilles, du rhum pour les pâtes persillées ou du porto pour le stilton.

Faites attention aux accords vin fromage

Dans 95 % de cas, le vin blanc s’accorde mieux avec le fromage. Les tanins du vin rouge cassent la matière laitière et rendent la bouche âpre.

– Les vins liquoreux, moelleux, ainsi que le maury s’accordent parfaitement avec les fromages à pâte persillée
– Le banyuls tuilé et le vin jaune sont conseillés pour accompagner les pâtes dures comme le comté et le cantal, ou les croûtes lavées comme le maroilles
– On réserve le champagne pour le brie, le mont-d’or et le camembert
– Enfin, la bière de Noël est particulièrement appréciée avec le maroilles.

Le saviez-vous ? Le whisky, lui, s’accorde avec tous les fromages.

Recette du gâteau de semoule

Recette de grand-mère

Pour 6 personnes – 20 minutes de préparation – 30 minutes de cuisson

Vous avez apprécié dans votre enfance la douceur du gâteau de semoule ? Voici la recette de ce délicieux dessert, façon grand-mère, de quoi vous rappelez de bons moments et rendre le goûter de vos enfants particulièrement appétissant !

  1. Préchauffez votre four à 200°C.
  2. Versez le lait dans une casserole, puis ajoutez-y les sucres.
  3. Mélangez ensuite ces ingrédients à l’aide d’un fouet de cuisine.
  4. Portez le contenu de la casserole à petit bouillon.
  5. Une fois que le lait est à petit bouillon, retirez la casserole du feu.
  6. Versez la semoule dans la casserole, et mélangez le tout délicatement à l’aide d’un fouet pendant environ quinze minutes. Vous devez obtenir une pâte ayant à peu près la consistance d’une purée.
  7. Séparez les jaunes des blancs d’oeufs.
  8. Commencez par ajouter les jaunes à la préparation, en mélangeant bien entre chaque incorporation.
  9. Battez les blancs en neige dans un saladier. Une fois qu’ils sont bien fermes, utilisez une spatule pour les prélever hors du saladier, et ajoutez-les délicatement à la préparation. Mélangez le tout pour qu’ils se fondent bien dans la pâte.
  10. Beurrez et farinez le moule. Versez-y la pâte, et placez-le dans le four pour une demi-heure de cuisson.

Ingrédients

  • 1 litre de lait demi-écrémé
  • 50 g de semoule de blé
  • 125 g de sucre
  • 3 œufs
  • Un sachet de sucre vanillé

Équipement

  • Une casserole
  • Un fouet
  • Une spatule
  • Un saladier
  • Un moule à gâteau