Archive | 4 novembre 2018

D’où vient l’expression «treize à la douzaine» ?

Treize à la douzaine

L’expression « treize à la douzaine » signifie en grand nombre. Elle est utilisée de nos jours souvent péjorativement dans le cas d’une trop grande quantité. Deux explications ont cours.

Selon la première, l’expression aurait une origine médiévale. Au 13ème siècle en Angleterre, pour lutter contre la fraude le roi Henri III décida que les boulangers auraient pour obligation d’ajouter un article supplémentaire pour toute douzaine vendue. L’objectif de cette loi nommée «The Baker’s Dozen » était de compenser une tromperie souvent pratiquée par les boulangers qui consistait à réduire la taille des pains sans en changer le prix ni en informer l’acheteur. Une pratique qu’il faut espérer révolue.

La seconde explication est beaucoup plus optimiste sur la nature humaine y compris marchande. L’expression daterait du milieu du 18ème siècle, une époque à laquelle les commerçants offraient souvent un treizième produit pour tout achat de douze.

Rhume et toux : Le sirop au thym

soigner le rhume et la toux

Comment préparer un sirop contre le rhume et la toux ?

Ce remède de grand-mère aide à lutter contre les infections des voies respiratoires grâce au thym, expectorant naturel, qui dégage les bronches.
Découvrez toutes les étapes pour préparer un sirop contre le rhume et la toux.

Remède de grand-mère

  1. Versez l’eau dans une casserole.
  2. Ajoutez-y le thym et faites chauffer à feu doux.
  3. Laissez l’eau frémir jusqu’à ce que le mélange soit réduit de moitié.
  4. Filtrez, ajoutez le miel puis mélangez.
  5. Transvasez le sirop dans un bocal ou un flacon en verre.
  6. Prenez 1 c. à café de ce sirop maison toutes les 3 heures.

Ingrédients

  • 60 g de thym (frais de préférence)
  • 300 g de miel
  • 1 litre d’eau

Équipement

  • Un bocal en verre
  • Une passoire
  • Une casserole
  • Une cuillère

Les conseils de nos grands-mères

  • Ce sirop maison se conserve 3 semaines au réfrigérateur.
  • Le thym est déconseillé en cas d’allergie aux plantes de la famille des lamiacées, aux personnes suivant un traitement thyroïdien ou un traitement anticoagulant. Il est interdit à fortes doses aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans.

Pourquoi dit-on « monter le bourrichon » ?

 

Monter le bourrichon

 

Le bourrichon est « la tête » en langage familier.

On doit les expressions « monter le bourrichon » et « se monter le bourrichon » (dont les sens sont légèrement différents) à Gustave Flaubert.

« Se monter le bourrichon » signifie « se monter la tête » ou encore « se faire des illusions ». On trouve cette expression pour la toute première fois dans la lettre de Gustave Flaubert à Louis Bouilhet : « Oh ! Comme il faut se monter le bourrichon pour faire de la littérature ! Et que bien heureux sont les épiciers ! »

Quant à « monter le bourrichon » à un tiers, cela consiste à lui donner des illusions. Flaubert encore en 1860 : « il faut que je monte joliment le bourrichon à mon public : il faut que je fasse baiser un homme, qui croira enfiler la lune, avec une femme qui croira être baisée par le soleil ».

A noter enfin que le bourrichon vient de la « bourriche », un panier sans anses servant à transporter différents produits.

Recette de chocolat de Noël au café

Chocolat de Noël

Recette de chocolat de Noël au café (pour 30 chocolat maison)

  1. Coupez le beurre en petits morceaux et réservez-le à température ambiante.
  2. Hachez finement le chocolat.
  3. Dans une casserole, faites bouillir la crème liquide et hors du feu ajoutez le café et le chocolat haché, mélangez délicatement.
  4. Dès que le chocolat est fondu, ajoutez les morceaux de beurre et remuez avec une cuillère jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  5. Tapissez un plat rectangulaire de papier sulfurisé, versez-y la ganache et laissez reposer au réfrigérateur pendant 2 heures environ.
  6. Démoulez la ganache et coupez-la en carrés de 2,5 cm.
  7. Faites fondre le chocolat au lait au bain-marie, trempez-y les truffes une à une, disposez-les sur un plat, collez les grains de café sur le dessus et réservez au frais pendant 30 minutes environ.
  8. Ajoutez les chocolats à votre menu de noël et avant de servir déposez-les dans des caissettes en papier.

Ingrédients

  • 40 gr de beurre
  • 300 gr de chocolat noir
  • 25 cl de crème liquide
  • 2 cuillères à soupe de café instantané

Ingrédients pour la finition

  • 300 gr de chocolat au lait
  • 30 grains de café en chocolat

Équipement

  • Des caissettes en papier
  • Une casserole
  • Un plat rectangulaire
  • Du papier sulfurisé

Sablés de Noël aux épices

sables-de-noel

Recette de Sablés de Noël aux épices

Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes
Budget: Peu onéreux
Niveau d’exécution: Facile

  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Coupez le beurre en petits morceaux et laissez-le ramollir à température ambiante pendant 10 minutes.
  3. Dans un saladier, mélangez la farine, les sucres et le beurre ramolli puis ajoutez les jaunes d’œufs et une cuillère à café d’épices. Mélangez jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse.
  4. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étalez la pâte sur un plan de travail fariné puis confectionnez des petits gâteaux en forme de cœurs.
  5. Posez les sablés de noël sur une plaque allant au four recouverte d’un papier sulfurisé et enfournez pendant environ 10 minutes. Sortez du four et laissez refroidir.
  6. Préparez le glaçage, mélangez le sucre glace avec un peu d’eau et les gouttes de citron jusqu’à obtention d’un mélange lisse.
  7. Versez le glaçage dans un stylo à pâtisserie et décorez-en les sablés. Collez également quelques bonbons en sucre sur le glaçage. Laissez sécher avant de servir.

Ingrédients

  • 180 gr de farine
  • 100 gr de beurre
  • 3 jaunes d’œufs
  • 50 gr de sucre en poudre
  • 50 gr de cassonade
  • 1 c. à café d’épices à pain d’épices
  • 80 gr de sucre glace
  • 4 gouttes de citron
  • 30 perles au sucre argentées

Équipement

  • Un rouleau à pâtisserie
  • Un saladier
  • Du papier sulfurisé
  • Un stylo à pâtisserie

Quelle est l’origine de l’expression « mettre sous le boisseau » ?

Mettre sous le boisseau

« Mettre sous le boisseau » consiste à garder un secret, cacher la vérité.

On trouve l’expression à plusieurs reprises dans l’Evangile, dont ce passage dans Matthieu (V, v. 15) : « Et l’on n’allume point une lampe pour la mettre sous le boisseau ; mais on la met sur un chandelier, afin qu’elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. »

Mettre sous le boisseau a donc dès l’origine le sens de cacher la vérité aux hommes. Au contraire l’injonction de l’Evangile est de la divulguer pour apporter la lumière.

Mais qu’est-ce qu’un boisseau ? Il semblerait qu’il s’agisse d’un récipient destiné à contenir des matières sèches pour les mesurer. Aussi si vous retournez le boisseau et placez un objet quelconque dessous il sera parfaitement caché. Remplacez l’objet par une vérité et vous détenez la clef de la métaphore !

Recette de mousse de saumon

mousse-de-noel

Recette de Mousse de saumon pour Noël (pour 4 personnes)

Temps de cuisson: 10 minutes
Temps de préparation: 10 minutes
Budget: Moyen
Niveau d’exécution: Facile

  1. Faites cuire le saumon à la vapeur pendant 10 minutes.
  2. A l’aide d’une fourchette, émiettez-le et versez le jus de citron dessus.
  3. Ajoutez le tarama et deux pincées de sel. Passez le tout dans un mixeur.
  4. Battez la crème avec une pincée de sel en chantilly ferme.
  5. Incorporez délicatement la préparation au saumon.
  6. Servez cette mousse dans quatre ramequins.
  7. Décorez avec une petite quantité d’œufs et un brin d’aneth.
  8. Dégustez cette délicieuse recette avec du saumon.

Ingrédients

  • 150 gr filet de saumon
  • 25 cl de crème liquide
  • 100 gr de tarama
  • 1/2 citron
  • 20 gr d’œufs de saumon
  • Sel et poivre du moulin
  • 4 petits brins d’aneth

Équipement

  • un mixeur
  • quatre ramequins