6 astuces pour calmer les règles douloureuses

6 astuces pour calmer les règles douloureuses

Chaque mois c’est la même chose. Si on ne peut pas échapper à ses règles (ou presque), certaines ont toutefois la chance de ne pas en souffrir. Alors plutôt que d’être aussi aimable qu’une porte de prison (fermée), si on tentait plutôt toutes les solutions possibles et (in)imaginables ? En voilà déjà 6.

Utiliser des antispasmodiques ou des anti-inflammatoires

« Tu n’as pas un Spasfon ? ». Qui n’a jamais posé cette question au moins une fois dans sa vie ? Cet antispasmodique est très certainement le meilleur ami de certaines à cette période du mois. D’autres lui préfèreront l’anti-inflammatoire type Ibuprofen ou encore Antadys.

Manger des Oméga-3 !

Mais pour les adeptes du naturel, les solutions médicamenteuses ne sont pas forcément la meilleure option. Tentez alors les anti-inflammatoires du côté de l’assiette. Les poissons gras vont vous sauver la mise. Et puis, qui dirait non à un bon pavé de saumon sauce oseille ? Ça marche aussi avec le thon sinon, ou encore avec le maquereau. À l’inverse, on bannit les produits laitiers pendant quelques jours. Ils ne sont clairement pas les amis de votre utérus en période de contraction…

Penser aux remèdes naturels !

Continuons dans la foulée avec les infusions à la feuille de framboisier, la mélisse ou la camomille. Car oui, sans trop vouloir vous alarmer, il serait préférable d’éviter le café pendant ces quelques jours… Arabica ou Robusta même combat. Le café est générateur de stress et qui dit stress dit contraction ! Pour celles qui ne sont pas trop tisanes, il y a aussi les huiles essentielles. Celles de basilic tropical, d’estragon ou de menthe poivrée peuvent être appliquées en massage circulaire sur le bas ventre. Utilisez pour ça une base avec l’huile végétale de votre choix.

Faire du sport

Oui, on sait bien, ce n’est pas la 1ère idée qui vous vient à l’esprit quand vous êtes pliée en deux sur votre chaise… Mais à tort ! En effet, le sport permet d’oxygéner le corps et de réactiver la circulation sanguine. Deux « effets secondaires » qui agissent directement sur notre bien-être grâce à la production d’endorphines. C’est un peu comme un anesthésiant naturel si vous préférez. Mais attention ! Il y a sport et sport. Mieux vaut éviter les impacts. On troque donc les 30 minutes de footing par 30 minutes de yoga ou de pilâtes par exemple.

Réchauffer la zone douloureuse

Le sport, très peu pour vous ? Aucun problème. Voici la solution du moindre effort : la bouillotte ! Eh oui ! Le chaud aussi anesthésie et calme les douleurs. Vous n’avez pas de bouillotte sous la main ? Ce n’est pas grave. Vous pouvez toujours opter pour un bain ou une douche chaude.

Faire l’amour…

Vous ne l’aviez pas vu venir celle-là… Et pourtant c’est bien vrai. Le simple fait d’avoir un orgasme peut atténuer les douleurs liées aux règles (migraine comprise). Mais rien d’étonnant finalement. Le sport en chambre est une activité physique comme une autre. De nouveau on mise sur notre dose d’endorphines pour nous sortir de là !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.