Archive | 13 juin 2020

10 choses que fait votre corps à votre insu quand vous dormez

10 choses que fait votre corps à votre insu quand vous dormez

Comme quoi, on ne peut plus se fier à rien : on croit se mettre en veille, et l’organisme entre en transe sitôt les yeux fermés. Pire, les rêves coquins ne sont pas les plus bizarres de ses activités nocturnes… La nuit, on bouge, on parle, on pète et on louche ! Merci, le corps, pour l’attitude glamour… Accrochez-vous à l’oreiller, cette nuit, ça va déménager !

1.Il rajeunit
Il fallait bien commencer par-là : plus on dort, plus on resplendit. La faute au collagène, cette protéine miracle qui nous évite la mine de bouledogue froissé à 30 ans, et que notre corps produit durant le sommeil. Investir dans un pyjama en soie et une couette en plume serait donc le meilleur des antirides, même le banquier devrait être capable de comprendre ça, non ?

2.Il maigrit
Deuxième effet Kiss cool, en plus de retendre la peau, dormir fait maigrir. Ou presque. On n’ira pas vous promettre deux kilos en moins après une nuit de douze heures, mais les faits sont là : la nuit, nos corps dégonflent, se détoxifient et éliminent les éléments nocifs… qui, eux, favorisent la production de ghréline, l’hormone de l’appétit. En gros, en cas de fringale, mieux vaut aller faire la sieste !

3.Il grandit
Véridique, et pourtant, personne ne le constatera jamais, à moins de vous sauter dessus en pleine nuit avec un mètre-ruban. Le truc ? Une fois endormie, notre colonne vertébrale a besoin de s’hydrater. Et sa façon de boire, c’est d’écarter légèrement les disques des vertèbres, en nous faisant gagner quelques millimètres… qui disparaissent au premier pied par terre.

4.Il s’excite
On ne vous expliquera pas ce qu’est un rêve érotique, Mr Grey est là pour ça. En revanche, on vous dira que l’affaire est plus que normale, et parfois bêtement physique : la nuit, nos corps produisent des hormones à la pelle, de quoi provoquer une véritable excitation sexuelle et nous transformer en bêtes sauvages, même à moitié endormies. C’est Chouchou qui va être content.

5.Il bosse
Nous, on ronfle. Lui, il bosse. Et tout ça, pour mieux laisser le cerveau travailler ! C’est pendant la nuit que les informations de la journée sont triées, mémorisées et archivées, grâce au système lymphatique qui bosse comme un fou pour éliminer les toxines, enregistrer les nouvelles informations… et optimiser les protéines capables de bouter Alzheimer hors du cortex. Un truc utile, en somme.

6.Il louche
Même les paupières fermées, les yeux bougent. Et pour tout dire, c’est le grand huit pendant la bien-nommée phase de REM, ou Rapid Eye Movement. Ce qui nous fait prendre pleinement conscience de l’utilité des paupières, rapport à la crise cardiaque potentielle, si Chouchou louchait les yeux ouverts à notre retour du pipi nocturne.

7.Il bouge…
On est bien, on sent le sommeil s’installer, on glisse sans broncher. Et d’un coup, on passe de la sensation de bain chaud au saut en parachute sans parachute, avec un spasme violent qui éclate une côte à Chouchou. On vous rassure, rien d’anormal, le phénomène se nomme impulsion hypnotique et est dû au ralentissement des fonctions corporelles, parfois interprétées par le cerveau comme une chute. Ne reste qu’à l’expliquer à la côte de Chouchou.

8.… ou pas
La demi-mesure, ce n’est pas son truc, au cerveau. Puisque quand il ne se prend pas pour un as de la voltige en plein sommeil, il se dit que ce serait marrant, de paralyser le corps. Résultat ? La paralysie du sommeil, quand le cerveau se déconnecte des muscles. Ce qu’on ne réalise qu’en cas de cauchemar, avec cette impression de ne pas pouvoir bouger alors que s’abat le danger… mais qui nous évite au passage d’aller vraiment chercher la tronçonneuse en dormant, quand on rêve de bûcherons.

9.Il s’exprime
Bon. On ne va pas y aller par quatre chemins, en théorie, la nuit, le corps est totalement relâché : le cœur est ralenti, la pression sanguine plus basse… et le sphincter sans contrôle. Autrement dit, on pète, et gaiement. La bonne nouvelle, c’est que les sens roupillent eux aussi, et que sauf bombe sonore ou particulièrement odorante, le phénomène reste généralement sans témoins.

10.Il s’exprime trop
La nuit, l’inconscient gambade sans brides. Autrement dit, il fait ce qu’il veut, quand il veut, et s’il a envie de nous faire ouvrir la bouche en plein sommeil pour dire à Chouchou que sa tentative de kamasutra était pourrie, on ne peut rien y faire. Quant aux inconscients introvertis, reste l’option du bruxisme, aka je grince des dents en mode scie sauteuse au point d’en avoir mal aux mâchoires. Dans tous les cas, que du bon pour la vie de couple.

10 mauvaises habitudes qui affaiblissent vos yeux et votre vue

10 mauvaises habitudes qui affaiblissent vos yeux et votre vue

Vous n’y pensez jamais, mais certaines habitudes du quotidien menacent la santé de vos yeux tout en affaiblissant votre vue. Faire une nuit blanche, lire dans l’obscurité, regarder la télévision ou fumer une cigarette (…), découvrez dix d’entre elles avec cet article.

1/ Lire dans l’obscurité

Lire le soir allongé(e) dans votre lit peut être un bon moyen de trouver le sommeil et bien dormir. Cependant, sachez que cette pratique fait travailler vos yeux qui, dans l’obscurité, se fatiguent plus vite. D’ailleurs, cette fatigue oculaire affaiblit la santé de vos yeux au long terme… Mieux vaut donc lire dans votre lit si et seulement si votre chambre est bien éclairée;

2/ Fumer

Fumer n’est pas seulement mauvais pour vos poumons, vos yeux sont tout aussi fragilisés si vous en êtes accro. Pourquoi ? Parce que certaines substances contenues dans la cigarette s’attaquent au tissu oculaire et accentuent la dégénérescence maculaire. Cette dégénérescence, souvent liée à l’âge, entraîne une perte progressive, parfois importante, de la vision centrale qui devient de plus en plus floue. Bref, encore une bonne raison pour vous d’arrêter de fumer, non ?  

3/ Regarder la T.V. / être sur son ordinateur

Vous travaillez devant un ordinateur au boulot et/ou passez votre temps à regarder des séries à la T.V. pendant vos days-off ? Bingo, là aussi vos yeux sont malmenés et fatiguent plus vite qu’en temps normal. D’ailleurs, n’aviez-vous jamais remarqué que vous souffrez de maux de tête fréquents ? Au bureau, assurez-vous de faire régulièrement des pauses en arrêtant de travailler sur votre ordinateur (allez vous faire un café, par exemple). À la maison, ne regardez qu’un ou deux épisodes de votre série préférée à la télévision puis trouvez un autre passe-temps. Vos yeux seront alors en pleine forme !  

4/ Lire en mouvement

Vous lisez régulièrement un livre ou feuilletez un magazine quand vous êtes seul(e) dans les transports en commun ? Métro, train, bus, voiture (…), vous essayez de vaincre l’ennui… au détriment de la santé de vos yeux qui, constamment en mouvement, tentent de garder le focus et se fatiguent plus vite. Votre vision se trouble, vous avez mal à la tête… Stop ! Si vous ne savez que faire pendant votre trajet, concentrez-vous sur tout ce qui se trouve autour de vous. Sans y penser, vous ne vous ennuierez pas !

5/ Se frotter les yeux

Vous venez d’éplucher un oignon et vous vous frottez les yeux, car ils vous démangent ? Mauvaise idée. Sachez qu’à vous les frotter trop fort, vous risquez d’endommager les vaisseaux sanguins situés sous vos paupières… Tentez plutôt d’y appliquer pendant plusieurs secondes une compresse imbibée d’eau froide. Les picotements auront disparu, vous serez soulagé(e). 

6/ Ne pas se démaquiller le soir

Ne pas se démaquiller le soir avant d’aller se coucher peut endommager fortement les yeux en provoquant des irritations, des gonflements ou des infections au réveil. De même que certains produits cosmétiques de mauvaise qualité ; malgré un démaquillage parfait, ils peuvent nuire à leur santé.

7/ Manger peu de légumes et de fruits

Vous avez bien lu : les légumes et les fruits sont essentiels pour préserver vos yeux. Pour quelles raisons ? Car ils sont bourrés de vitamines C et E, de zinc, mais aussi d’oméga 3, des nutriments ultra importants pour la santé oculaire. Faites-leur donc honneur dans vos assiettes ! Sachez aussi que les huiles végétales, les poissons, les grains entiers ou les noix sont également à privilégier.  

8/ Faire une nuit blanche

Vous enchaînez les soirées et faites régulièrement des nuits blanches ? Vous manquez de sommeil, combien de fois vous êtes vous réveillé(e) en ayant les yeux gonflés et de grosses cernes ? Eh oui, pendant la nuit, vos yeux se régénèrent et se reposent. À ne pas (suffisamment) dormir, vos yeux s’assèchent et sont alors fragilisés… Veillez à dormir au minimum sept heures par nuit, après une soirée ou non.

9/ Ne jamais porter de lunettes de soleil

C’est l’été, il fait chaud, il fait beau. Comme d’habitude, vous avez oublié vos lunettes de soleil, vous êtes à l’extérieur sans protection sous un soleil rayonnant et un ciel bleu azur. Et les rayons UV, vous y avez pensé ? Une forte exposition aux UV peut aboutir à plusieurs maux du globe oculaire comme la photokératite, la cataracte voire le mélanome, ne l’oubliez pas !

10/ Ne pas consulter un ophtalmologiste

La dernière fois que vous êtes allé(e) voir votre ophtalmo ? Vous ne vous en souvenez plus précisément, c’était il y a peut-être quatre ou cinq ans… Depuis, vous portez des lunettes de vue ou des lentilles de contact, à quoi bon se casser la tête à y retourner ? Non ! Plus vous attendez, plus certaines maladies peuvent apparaître (glaucome, rétinopathie diabétique, cataracte…) et plus votre vue risque de se dégrader. Pour des yeux en bonne santé, il est conseillé d’aller consulter un ophtalmologiste tous les quatre ans maximum. O.K. ?

Transporter une bouteille d’eau dans sa voiture sous forte chaleur peut être très dangereux

L’information peut paraître surprenante mais une bouteille d’eau en plastique abandonnée sur le siège de votre automobile peut provoquer de nombreux dégâts.

Si vous pensiez bien faire en gardant une bouteille d’eau dans votre voiture en pleine période caniculaire, c’est pourtant une très mauvaise manie. Une simple bouteille en plastique (remplie ou quasi vide) peut déclencher un feu dans un véhicule.

Dioni Amuchastegu, technicien de maintenance aux Etats-Unis, en a malheureusement fait l’expérience. Alors qu’il avait laissé traîner une bouteille avec seulement quelques gouttes d’eau à l’intérieur, il a eu la mauvaise surprise de trouver sa voiture pleine de fumée… Et l’homme a vite fait le rapprochement avec la bouteille : en la retirant, il s’aperçoit en effet qu’il y a deux trous sur son siège en cuir. Sa voiture aurait pu être carbonisée à cause d’une réaction chimique malheureuse.

Ne pas boire de l’eau qui a chauffé au soleil

La raison scientifique est assez simple : la lumière se réfléchit sur le plastique de la bouteille, qui la fait chauffer. La chaleur est si forte qu’elle se répand sur le siège et le crame. Et une petite flamme suffit pour embraser toute la voiture. Bien entendu, pour en arriver là il faudrait que la bouteille reste TRÈS longtemps dans l’automobile et soit largement exposée au soleil. Mais il ne s’agit pas du seul danger de laisser une bouteille à l’abandon dans sa voiture, car les molécules chimiques qui se dégagent sont extrêmement nocives… Il ne faut donc surtout pas consommer cette eau.

Comment cuisiner les épluchures ?

Comment cuisiner les épluchures ?

Quand vous épluchez des légumes ou des fruits, vous jetez à la poubelle, sans même y penser, leurs peaux, leurs pépins ou leurs noyaux ? Halte au gaspillage : les pelures et autres épluchures ont aussi le droit d’être cuisinées… et sont toutes aussi savoureuses une fois dégustées !

Variétés d’épluchures

On entend par « épluchures » toutes les parties des fruits et des légumes qui ne sont pas, à première vue, comestibles. Outre les pelures, les trognons, les pépins, les noyaux, les fanes, les tiges ou les cosses sont également des épluchures.

Certes, auparavant, on jetait les épluchures à la poubelle ou les donnait à manger aux poules ou aux cochons. Mais depuis quelques années, on leur découvre d’innombrables vertus.

Oui, cuisiner nos épluchures, c’est l’assurance d’être écolo, de faire des économies et d’absorber davantage les vitamines et les fibres des légumes et des fruits (contenus principalement dans les peaux, eh oui). C’est donc un petit geste simple en cuisine mais qui a tout bon côté planète, porte-monnaie et santé. Il serait dommage de continuer à les oublier, non ?

Bien entendu, on ne cuisine pas nos épluchures comme on le ferait pour des fruits ou des légumes. Un mode d’emploicertaines précautions et plusieurs astuces sont utiles pour créer avec, bien des délices derrière les fourneaux.

Epluchures et recettes en cuisine

Pour cuisiner nos épluchures, il est indispensable de choisir des légumes et des fruits biologiques. Certes, ils coûtent plus chers mais le bénéfice sera rendu quand on utilisera ultérieurement leurs pelures et compagnie dans nos recettes. Pourquoi le bio ? Car les peaux des fruits et des légumes traités sont bourrés de pesticides et autres traitements chimiques. Ainsi, les nutriments des pelures ne sont plus du tout bénéfiques pour la santé (alors que l’on veut en profiter !).

Il va de soi qu’il est hors de question de concocter une poêlée d’épluchures de légumes ou une salade d’épluchures de fruits (au risque de voir des expressions de dégoût se figer sur les visages). Non, on utilise nos pelures et cie dans des recettes bien plus sophistiquées et davantage soignées côté présentationTartinadessoupespuréesomelettesgratinscrèmes ou flans sont les bonnes options.

Ensuite, on reste modérés dans leurs utilisations selon la variété d’épluchures que l’on cuisine. On concocte un flan avec des pelures d’oranges (râpées) plutôt que du jus d’oranges ? On adapte les proportions afin d’équilibrer les saveurs. Les pelures d’oranges parfument davantage que le jus d’oranges. Il serait dommage de cuisiner un flan au goût trop amer et prononcé, non ? Même chose pour une poêlée ou une salade aromatisée au citron. On reste prudents quand on utilise des zestes de citron râpés plutôt que du jus de citron pressé. Quelques pincées suffisent à apporter une touche (suffisamment) acide à nos assiettes.

Enfin, on préfère une variété d’épluchures pour cuisiner certains types de recettes :

  • Les pelures de légumes ou de fruits ? On en fait des chips, on les intègre dans un bouillon pour pocher une viande ou un poisson, ou encore cuire un risotto, on les utilise pour concocter des infusions ou préparer des gelées.
  • Les fanes comme celles des radis, des betteraves, des brocolis ou des carottes ? On réalise des potages, on les fait cuire à la vapeur pour cuisiner un gratin, une tarte, une salade ou une omelette, par exemple, ou on les transforme en pesto.
  • Les noyaux ou les trognons des fruits ? On les utilise pour réaliser des liqueurs de fruits.
  • Les tiges ? On les incorpore dans des bouillons, des papillotes, du jus de cuisson et autre sauce d’accompagnement pour corser leur goût.
  • Et les cosses, des petits pois par exemple ? On les mixe pour réaliser des soupes, des veloutés, des purées ou des crèmes, ou on les fait cuire simplement à la poêle pour accompagner une volaille, une viande ou un poisson.

Croquetas au fromage cuites au four

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 20
  • 80 g de farine
  • 1/2 verre d’eau
  • 30 g de beurre allégé
  • 50 cl de lait écrémé
  • 150 g de fromage râpé allégé
  • 2 oeufs
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 100 g de chapelure
  • huile de tournesol
  • sel, poivre

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 20 MIN
  • CUISSON : 20 MIN
  1. Faites fondre le beurre dans une casserole.
  2. Ajoutez la farine en pluie, en mélangeant bien.
  3. Ajoutez l’eau tout en remuant au fouet, jusqu’à ce que la sauce épaississe.
  4. Ajoutez la muscade, du sel et du poivre hors du feu.
  5. Ajoutez le fromage râpé et mélangez bien.
  6. Placez la sauce pendant 2 heures au frais.
  7. Préchauffez le four à 210°C.
  8. Battez les œufs et le lait dans un saladier.
  9. Placez la chapelure dans une assiette creuse.
  10. Formez des boules de pâte avec les mains farinées.
  11. Trempez-les dans le mélange œufs/lait puis roulez-les dans la chapelure.
  12. Posez-les sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.
  13. Badigeonnez-les d’huile à l’aide d’un pinceau.
  14. Enfournez pendant 15-20 minutes, en vérifiant la cuisson.
  15. Servez bien chaud.

Les 10 fruits les plus caloriques

Caloriques ? Les fruits ! S’ils rentrent dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée selon les recommandations des nutritionnistes, ils sont aussi très riches en sucres et par conséquent caloriques.

Certes manger des fruits, c’est bon pour la santé et l’organisme, car ils favorisent le transit de par leur composition en fibres. 

Néanmoins, il faut bien choisir ses fruits surtout si vous entamez un régime ! Tous les fruits ne se valent pas. Entre les fruits frais, les fruits secs et les oléagineux, la facture calorique n’est pas la même.

Car certains fruits s’avèrent plus caloriques que d’autres et peuvent vous faire grossir.

Noix de pécan, la bombe calorique

Les dattes sèches, des concentrés de calories

L’avocat, le plein de matières grasses

La banane, riche en fibres

Le raisin, du sucre en grains

La cerise, l’ennemie des régimes

Les fruits exotiques : mangue, kaki, grenade

La châtaigne, énergétique

La poire, des fibres

Les prunes, juteuses