10 choses que fait votre corps à votre insu quand vous dormez

10 choses que fait votre corps à votre insu quand vous dormez

Comme quoi, on ne peut plus se fier à rien : on croit se mettre en veille, et l’organisme entre en transe sitôt les yeux fermés. Pire, les rêves coquins ne sont pas les plus bizarres de ses activités nocturnes… La nuit, on bouge, on parle, on pète et on louche ! Merci, le corps, pour l’attitude glamour… Accrochez-vous à l’oreiller, cette nuit, ça va déménager !

1.Il rajeunit
Il fallait bien commencer par-là : plus on dort, plus on resplendit. La faute au collagène, cette protéine miracle qui nous évite la mine de bouledogue froissé à 30 ans, et que notre corps produit durant le sommeil. Investir dans un pyjama en soie et une couette en plume serait donc le meilleur des antirides, même le banquier devrait être capable de comprendre ça, non ?

2.Il maigrit
Deuxième effet Kiss cool, en plus de retendre la peau, dormir fait maigrir. Ou presque. On n’ira pas vous promettre deux kilos en moins après une nuit de douze heures, mais les faits sont là : la nuit, nos corps dégonflent, se détoxifient et éliminent les éléments nocifs… qui, eux, favorisent la production de ghréline, l’hormone de l’appétit. En gros, en cas de fringale, mieux vaut aller faire la sieste !

3.Il grandit
Véridique, et pourtant, personne ne le constatera jamais, à moins de vous sauter dessus en pleine nuit avec un mètre-ruban. Le truc ? Une fois endormie, notre colonne vertébrale a besoin de s’hydrater. Et sa façon de boire, c’est d’écarter légèrement les disques des vertèbres, en nous faisant gagner quelques millimètres… qui disparaissent au premier pied par terre.

4.Il s’excite
On ne vous expliquera pas ce qu’est un rêve érotique, Mr Grey est là pour ça. En revanche, on vous dira que l’affaire est plus que normale, et parfois bêtement physique : la nuit, nos corps produisent des hormones à la pelle, de quoi provoquer une véritable excitation sexuelle et nous transformer en bêtes sauvages, même à moitié endormies. C’est Chouchou qui va être content.

5.Il bosse
Nous, on ronfle. Lui, il bosse. Et tout ça, pour mieux laisser le cerveau travailler ! C’est pendant la nuit que les informations de la journée sont triées, mémorisées et archivées, grâce au système lymphatique qui bosse comme un fou pour éliminer les toxines, enregistrer les nouvelles informations… et optimiser les protéines capables de bouter Alzheimer hors du cortex. Un truc utile, en somme.

6.Il louche
Même les paupières fermées, les yeux bougent. Et pour tout dire, c’est le grand huit pendant la bien-nommée phase de REM, ou Rapid Eye Movement. Ce qui nous fait prendre pleinement conscience de l’utilité des paupières, rapport à la crise cardiaque potentielle, si Chouchou louchait les yeux ouverts à notre retour du pipi nocturne.

7.Il bouge…
On est bien, on sent le sommeil s’installer, on glisse sans broncher. Et d’un coup, on passe de la sensation de bain chaud au saut en parachute sans parachute, avec un spasme violent qui éclate une côte à Chouchou. On vous rassure, rien d’anormal, le phénomène se nomme impulsion hypnotique et est dû au ralentissement des fonctions corporelles, parfois interprétées par le cerveau comme une chute. Ne reste qu’à l’expliquer à la côte de Chouchou.

8.… ou pas
La demi-mesure, ce n’est pas son truc, au cerveau. Puisque quand il ne se prend pas pour un as de la voltige en plein sommeil, il se dit que ce serait marrant, de paralyser le corps. Résultat ? La paralysie du sommeil, quand le cerveau se déconnecte des muscles. Ce qu’on ne réalise qu’en cas de cauchemar, avec cette impression de ne pas pouvoir bouger alors que s’abat le danger… mais qui nous évite au passage d’aller vraiment chercher la tronçonneuse en dormant, quand on rêve de bûcherons.

9.Il s’exprime
Bon. On ne va pas y aller par quatre chemins, en théorie, la nuit, le corps est totalement relâché : le cœur est ralenti, la pression sanguine plus basse… et le sphincter sans contrôle. Autrement dit, on pète, et gaiement. La bonne nouvelle, c’est que les sens roupillent eux aussi, et que sauf bombe sonore ou particulièrement odorante, le phénomène reste généralement sans témoins.

10.Il s’exprime trop
La nuit, l’inconscient gambade sans brides. Autrement dit, il fait ce qu’il veut, quand il veut, et s’il a envie de nous faire ouvrir la bouche en plein sommeil pour dire à Chouchou que sa tentative de kamasutra était pourrie, on ne peut rien y faire. Quant aux inconscients introvertis, reste l’option du bruxisme, aka je grince des dents en mode scie sauteuse au point d’en avoir mal aux mâchoires. Dans tous les cas, que du bon pour la vie de couple.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.