Archive | 25 juin 2020

Les bienfaits des sorbets

Mieux que les crèmes glacées ?

Les bienfaits des sorbets

Vous raffolez de bâtonnets, cornets et autres crèmes glacées mais vous ne voulez pas prendre un gramme ? Alors craquez sans complexe pour les sorbets ! Peu caloriques, ces entremets fruités complètement givrés possèdent de nombreux atouts nutritionnels. Du plaisir sur toute la ligne ! 

Les sorbets aident à garder la ligne

Dès que vous entendez le mot glace, sorbet ou crème glacée, vous vous dites « du pareil au même, encore du gras qui va aller directement sur mes fesses ! » ? Eh bien, détrompez-vous ! Car non seulement ces douceurs glacées figurent parmi les desserts les moins caloriques mais en plus, la nuance qui les distingue est de taille. En effet, leur composition est variable. Les crèmes glacées sont composées de lait entier, de crème fraiche ou de beurre, de sucre et d’arômes. Les glaces sont fabriquées à partir des mêmes ingrédients, à l’exception de la crème qui est remplacée par des jaunes d’œufs. Des recettes qui laissent place à de délicieux entremets givrés, certes, mais qui s’avèrent un peu plus gras que les sorbets. Eh oui ! Ces derniers sont quant à eux essentiellement constitués d’eau, de sucre et de purée de fruits. Un cocktail détonnant sans matière grasse qui allie équilibre et plaisir. Alors que deux boules de crème glacée contiennent en moyenne 130 kcal, la même portion de sorbet n’apporte pas plus de 80 kcal environ, soit l’équivalent d’une pomme. En entrée, à la fin d’un repas ou au goûter, on aurait tort de s’en priver !
 

Un concentré de vitamines

Si les sorbets sont dénués de calcium, ils ne lésinent pas avec les vitamines. Contenant au minimum 15% de fruits pour les plus acides et 25% pour les plus doux d’entre eux, les sorbets regorgent de vitamines C et B9, couvrant ainsi plus de 10% de nos apports journaliers (pour deux boules). D’ailleurs, les fruits représentent une source non négligeable de caroténoïdes, pigments végétaux aux vertus anti-oxydantes puissantes, réputés pour leurs effets bénéfiques sur le système immunitaire. Ils apportent notamment une protection renforcée face au rayonnement solaire et réduisent considérablement les risques d’infection. Parmi les parfums les plus riches en vitamine C, on compte citron, abricot, kiwi, pêche, framboise, mûre, cassis, mandarine ou encore mangue. L’occasion de manger une partie des cinq fruits et légumes recommandés par jour tout en faisant le plein de fibres et de minéraux. De plus, le sucre naturellement présent dans les fruits fournit de l’énergie immédiatement en cas de coup de pompe. Résultat ? En plus d’être bons pour la silhouette, les sorbets sont bons pour la forme ! 
 

Digestion et hydratation au top !

Vous êtes sujette aux ballonnements désagréables en fin de repas ? Raison de plus pour succomber aux sorbets ! Beaucoup plus légers que les tartes et gâteaux en tous genres, les sorbets sont vos meilleurs alliés pour activer la digestion. Avec une faible teneur en glucides et en lipides, ils constituent une façon agréable, saine et légère de terminer sur une note fruitée et vitaminée. Riches en eau, ces merveilles glacées permettent également de bien s’hydrater et par conséquent, de mieux éliminer les toxines présentes dans votre organisme. Une pause rafraîchissante et hydratante qui se révèle être une bonne alternative à l’eau plate qui manque parfois un peu de fantaisie ! 

Brochettes de pommes de terre et tomates au persil cuites au barbecue

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 4
  • 3 grosses pommes de terre
  • 4 tomates
  • persil ciselé
  • huile d’olive
  • sel, poivre

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 10 MIN
  • CUISSON : 15 MIN
  1. Pelez et coupez les pommes de terre en rondelles.
  2. Nettoyez, épongez, retirez les coeurs et coupez les tomates en rondelles.
  3. Piquez les rondelles de pommes de terre et de tomates sur des pics en bois en les alternant.
  4. Badigeonnez-les avec de l’huile d’olive à l’aide d’un pinceau.
  5. Placez les brochettes sur des feuilles de papier aluminium.
  6. Ajoutez un filet d’huile et du persil ciselé sur chaque brochette.
  7. Emballez les brochettes avec les feuilles de papier aluminium.
  8. Faites cuire les brochettes environ 15 minutes au barbecue.
  9. Servez bien chaud.

Les 10 éruptions volcaniques les plus explosives de l’Histoire

Une étude a permis de retracer l’histoire des éruptions volcaniques des plus de 2.000 dernières années. Pour se faire, les scientifiques ont analysé les dépôts de sulfate présents dans une série de carottes de glace en Antarctique.

Les plus grandes éruptions des 2.000 dernières années ont laissé des marques indélébiles dans les profondeurs de la calotte glaciaire de l’Antarctique. Grâce à l’analyse minutieuse des dépôts de poussière de sulfate présents dans la glace, les scientifiques ont été capable de retracer une histoire très complète des éruptions volcaniques survenues au cours de cette période.

Les chercheurs, sous la direction de Michael Sigl et Joe McConnell du Desert Research Institute du Nevada (DRI), ont étudié 26 carottes de glace à partir de 19 sites différents de l’Antarctique. Les résultats montrent qu’il y a eu au moins 116 éruptions volcaniques qui se sont produites au cours des deux derniers millénaires.

Des phénomènes géologiques particulièrement puissants, puisqu’ils ont libéré des panaches de poussières de sulfate qui semblent s’être transportés jusqu’au pôle sud, rapporte l’étudedans la revue Nature Climate Change.

Les 10 plus grandes éruptions

À ce jour, il s’agit de l’étude la plus précise et complète jamais menée sur les émissions historiques de sulfate volcanique dans l’hémisphère Sud. En étudiant les différents niveaux de dépôts de sulfate, les scientifiques ont pu établir le calendrier et le classement des éruptions volcaniques les plus explosives de ces 2.000 dernières années.

Ils ont du moins réussi à localiser l’endroit où elles se sont produites et à évaluer leur puissance, sans pouvoir déterminer leur nature exacte. Les 10 éruptions du classement se situent aux quatre coins du monde.

10 / Mont Rinjani, Indonésie — Date indéterminée

Située sur l’île de Lombok en Indonésie, le mont Rinjani est le deuxième volcan le plus élevé du pays, culminant à plus de 3.700 mètres. Il a été le siège de plusieurs éruptions, plus d’une quinzaine d’éruptions depuis le XIXe siècle, la dernière remontant à 2010.

9 / Grimsvötn, Islande — 1785

Le Grimsvötn est un volcan rouge située sous la calotte glaciaire de Vatnajökull, c’est l’un des plus actifs d’Islande. Associé à deux fissures, il a connu entre 1783 et 1785 une série d’éruptions qui ont libéré dans le ciel des volumes de lave fragmentée record. Sa dernière éruption remonte à 2011 et a été considérée par les spécialistes, comme la plus puissante depuis un siècle.

8 / Ilopango, Amérique centrale — 450

L’Ilopango est aujourd’hui le plus grand lac du Salvador mais il cache un ancien volcan dont il ne reste plus qu’une caldeira et quelques dômes de lave. Au Ve siècle, le volcan aurait connu une éruption massive, laissant échapper d’importantes nuées ardentes qui ont tout détruit aux alentours. C’est cette éruption qui serait à l’origine de l’effondrement de la chambre magmatique et de la formation de la caldeira. La dernière éruption remonterait au XIXe siècle.

7 / Quilatoa, Andes — 1280

Situé en Équateur, le Quilatoa est un volcan gris qui culmine à plus de 3.900 mètres. Il y a un peu moins de 800 ans, il aurait connu une éruption catastrophique, crachant des colonnes de gaz et de cendres volcaniques qui se seraient répandues dans le ciel. Cette éruption serait à l’origine de la formation de la caldeira de 3 mètres de diamètre qui se serait remplie d’eau depuis et que l’on observe aujourd’hui.

6-5 / Rabaul, Papouasie-Nouvelle-Guinée — entre 531 et 566 avant notre ère

Le Rabaul est un volcan gris actif situé sur l’île de Nouvelle-Bretagne en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il se présente sous la forme de cônes volcaniques actifs entourant une large caldeira ouverte sur la mer. Il y a 2500 ans, entre 540-550 avant notre ère, une éruption explosive massive aurait eu lieu. Elle aurait alors contribué, avec les éruptions qui ont suivi, à la formation de la caldeira observée aujourd’hui.

4 / Mont Churchill, Alaska — 674

Culminant à plus de 4.700 mètres, le mont Churchill est un volcan gris de la chaîne Saint-Élie situé en Alaska. Aujourd’hui considéré comme endormi, il est à l’origine de ce que les scientifiques ont appelé la « White River Ash » (littéralement la « rivière blanche de cendres »), un dépôt de cendres vieux de 1.300 ans. Il serait apparu suite à deux éruptions massives survenues aux alentours de 670 qui ont éjecté un volume considérable de cendres dépassant les 50 kilomètres cubes.

3 / Tambora, Indonésie — 1815

Le Tambora est un stratovolcan situé sur l’île de Sumbawa en Indonésie, qui culmine à 2.850 mètres. Le 10 avril 1815, il a connu une éruption volcanique catastrophique, aujourd’hui considérée comme l’une des plus meurtrières de l’Histoire. Entendue à plus de 2.000 kilomètres aux alentours, l’éruption a causé l’éjection de quelque 160 kilomètres cubes de roches incandescentes et d’un volume tout aussi considérable de cendres volcaniques.

La catastrophe aurait directement causé la mort de plus de 10.000 personnes et aurait entrainé famine et maladies, aboutissant à un bilan dépassant les 70.000 morts. Elle aurait généré d’importantes anomalies climatiques, notamment une importante chute des températures. 1816 a par la suite été baptisée « l’année sans été ».

2 / Kuwae, Vanuatu — 1452

Le Kuwae est une caldeira sous-marine située dans les îles Shepherd de l’archipel du Vanuatu. Elle est située entre deux petites îles séparées, qui ne l’auraient pas toujours été, selon les spécialistes. Autrefois, celles-ci formaient une seule et même île plus vaste, jusqu’au XVe siècle, où une éruption volcanique « catastrophique » se serait produite.

Libérant plus de 30 kilomètres cubes de magma et un volume considérable de cendres volcaniques, elle aurait causé un effondrement et la création de la caldeira ovale qui s’étend sur 12 fois 6 kilomètres. Cette éruption aurait également causé d’importantes perturbations climatiques.

1 / Samalas, Indonésie — 1257

L’éruption volcanique la plus explosive se serait déroulée en 1257 et aurait jailli du volcan Samalas, situé à proximité du mont Sinjani sur l’île de Lombok. Souvent qualifiée de « colossale », l’éruption a libéré un panache volcanique qui a atteint une quarantaine de kilomètres et des nuées ardentes qui ont couvert les alentours sur plus de 20 kilomètres. Elle a également causé l’effondrement de la chambre magmatique du volcan qui culminait à l’époque à 4.000 mètres. C’est ainsi que s’est formée la caldeira Segara Anak, aujourd’hui remplie par le lac du même nom.

Changement climatique

Les éruptions volcaniques les plus puissantes sont l’une des causes les plus importantes de la variabilité du climat dans le passé. En effet, ce sont les grandes quantités de dioxyde de soufre émanant des éruptions qui conduisent à la formation de particules microscopiques de sulfate : les aérosols de sulfate. Ces derniers entrainent une plus grande réflexion des rayons du soleil vers l’espace, qui provoque ainsi d’importantes modifications et notamment le refroidissement de la température terrestre.

L’étude des chercheurs a montré que ce sont les deux plus grandes éruptions des 2.000 dernières années qui ont déposé 30 à 35 % du sulfate en Antarctique. Certains estiment aujourd’hui que l’éruption du Samalas en 1257 et celle du Kuwae en 1452 auraient joué un rôle clé dans l’apparition du « petit âge glaciaire ». Une période climatique froide survenue dans l’hémisphère Nord entre 1303 et 1860 et caractérisée par des minimums de températures très bas.

Si l’éruption du Samalas aurait pu jouer le rôle de déclencheur, celle du Kuwae aurait permis au petit âge glaciaire de persister plus longtemps :

Les enregistrements réalisés constituent la base fondamentale pour une amélioration spectaculaire dans les reconstitutions existantes des émissions volcaniques au cours des derniers siècles et millénaires, a conclu Michel Sigl repris par le DailyMail.

Radars : des gendarmes dévoilent l’astuce imparable pour ne pas payer d’amende

Vous voulez trois règles infaillibles pour éviter les amendes de dépassement de vitesse ? Les gendarmes de l’Oise vous donnent leurs précieux conseils.

Sur leur compte Facebook, les gendarmes de l’Oise ont révélé trois méthodes infaillibles pour éviter les amendes. Merci messieurs !

Prévention tout en humour

À chaque fois que nous sommes sur la route, les petits excès de vitesse sont fréquents et parfois les amendes tombent.

Alors pour réduire vos chances de vous faire attraper par la police, la gendarmerie de l’Oise a posté sur son compte Facebook une « méthode [qui] marche à travers le monde entier ». Il faut alors suivre 3 règles infaillibles qui feront du bien à votre porte-monnaie. Règle n°1 : « regardez attentivement les panneaux qui vous indiquent la limite de vitesse. Le nombre indiqué est la vitesse maximale, que vous soyez à pied, à vélo ou en voiture ».

Limiter le nombre de morts

Tout en humour, les gendarmes donnent alors des règles basiques de bonne conduite sur la route « règle n°2 : vérifiez le compteur de vitesse de votre voiture (…) La flèche reflète la vitesse à laquelle vous roulez. Sur les voitures les plus récentes, la vitesse est parfois affichée numériquement ».

Enfin la dernière règle précise : « ajustez votre vitesse en fonction du nombre indiqué sur le panneau de signalisation ». V

vous l’aurez compris, pour éviter les amendes, il suffit de respecter les limitations de vitesse.

Bon pour la santé : Marcher pieds nus 5 minutes par jour !

Bon pour la santé : Marcher pieds nus 5 minutes par jour !

Pour faire du bien à notre corps, il nous est recommandé de bouger 30 minutes par jour, et très souvent, on choisit la marche ! Mais sachez que marcher pieds nus est encore plus bénéfique pour la santé. On ressent toutes les sensations : douleur, froid, chaud bref ! Voici quels sont réellement les effets de la marche à pieds…  nus !

Certains points de la main et du pied sont connectés à différents organes du corps. Ainsi on stimule plus facilement cet échange membre-organes et transmettre l’énergie vitale, tout comme les massages permettent de faire circuler l’énergie. De plus on se décharge de l’excédent d’ions positifs, vecteurs de fatigue.

On exerce ainsi quelques pressions incontrôlées qui sont reposantes et bénéfiques.

Evidemment, marcher pieds nus quelques minutes par jour n’est pas donné à tout le monde (et tout le monde n’en a pas forcément envie !) Ainsi, on recommande d’exercer soi-même quelques pressions à des points stratégiques. Sachez que chaque organe correspond réellement à une zone ou un point sur les mains, les pieds ou même les oreilles.

Au programme ? Harmoniser son énergie interne, activer la circulation sanguine, soulager les troubles de la digestion ou hormonaux, contrer l’insuffisance cardiaque et le manque d’énergie… on se sent mieux, reposé, en paix avec soi-même et avec son environnement…. C’est pas beau tout ça ?

Voici un schéma qui vous permettra de comprendre comment fonctionne votre corps ! 

Comment faire une mayonnaise allégée ?

Comment faire une mayonnaise allégée ?

Avec les beaux jours, l’été approchant, les apéros commencent à fleurir çà et là, les salades garnissent les tables, les crudités ont de belles couleurs et donnent envie de croquer à belles dents.
Et quoi de mieux qu’une délicieuse mayonnaise pour venir relever l’ensemble ?
Hélas, la mayo, même si elle est faite maison, à tendance à porter sur les cuisses et les fesses, n’est-ce pas ?
Et s’il était possible de faire sa propre mayonnaise allégée chez soi ?
Une mayonnaise sans œufs ou encore une mayonnaise sans moutarde pour venir remplacer la traditionnelle (et assez riche) mayo de table.

Pour vos crudités, vos salades ou vos sandwiches, voici quelques idées de recettes pour faire une véritable mayonnaise gouteuse et allégée.

La recette allégée classique

C’est une recette très simple puisqu’il suffit de remplacer l’huile par du fromage blanc, si possible avec le moins de matière grasse.

Une version à la moutarde

Pour alléger la mayonnaise, il suffit parfois d’un peu d’inventivité.
Avec 2 œufs, 1 bonne cuillère à soupe de moutarde et 100 g d’huile d’olive (si possible au lieu de l’huile de tournesol), quelques gouttes de citron, vous êtes prêt à faire votre mayo allégée chez vous.
Vous battez les blancs en neige et dans un autre contenant vous versez un seul jaune d’œuf que vous battez ensuite à la fourchette et auquel vous ajoutez du sel, du poivre et la moutarde.
Au batteur, vous mélangez le tout et quand l’ensemble est homogène, vous intégrez l’huile en filet, en douceur afin d’obtenir une préparation assez ferme.
Lorsque le mélange est bien pris, vous ajoutez les blancs en neige et vous obtenez finalement une mayonnaise savoureuse, légère, onctueuse qui saura accompagner vos viandes froides, vos poissons et vos légumes.

D’autres astuces

Pour réussir à tous les coups une mayonnaise allégée faite maison, il existe divers petits trucs qui sauront vous sortir de n’importe quelle situation.
. Utilisez des œufs durs : mixez un œuf dur avec un yaourt nature à 0% de matière grasse, ajoutez du sel un du poivre et complétez par 2 cuillères à café de moutarde forte.
. Utilisez du fromage blanc : remplacez la moitié de la quantité d’huile par du fromage blanc à 0% de matière grasse et complétez avec un filet de jus de citron bien frais.
. Remplacez l’huile par du lait : prenez 4 œufs et cassez-les dans un bol puis mélangez-les. Ajoutez 8 cuillères à café de moutarde et intégrez à votre mixture 1 cuillère à soupe de lait et un peu de sel.
. Et la maïzena ? Délayez un peu de maïzena dans une casserole avec un peu d’eau tiède puis faites chauffer doucement en ajoutant du sel et poivre.
Dans un autre contenant, mélangez un jaune d’œuf cru avec un jaune d’œuf cuit et un peu de vinaigre. Vous mélangez ensuite les deux ensembles et ajoutez du citron frais.

Pourquoi ne pas ajouter également quelques épices ou herbes aromatiques comme le cumin ou le curry ?

Peut-on courir quand il fait chaud ?

Peut-on courir quand il fait chaud ?

Vous courrez toute l’année et vous vous demandez s’il est possible de courir quand il fait chaud ? Cette question est très pertinente. Quand arrive l’été et que les températures grimpent, courir peut s’avérer plus délicat. Est-ce préconisé ? Essayons de répondre à cette question.

Courir avec modération

Quand il fait chaud voire très chaud, il est possible de courir. Cependant, il faut revoir ses objectifs. Si vous aviez pour habitude de courir 40 à 60 minutes, contentez-vous de courir 20 à 30 minutes. Vous vous rendrez rapidement compte que l’activité demande plus d’effort et que votre corps ne suit pas forcément vos envies.

Même si vous êtes en congé et que vous avez plus de temps, évitez de courir tous les jours en période de canicule. Il est préférable d’alterner avec d’autres activités physiques plus adaptées aux températures élevées comme la natation.

Courir au bon moment de la journée et au bon endroit

En plein été ou en période de canicule, il est hautement recommandé de courir en tout début de journée ou encore en début de soirée. Il faut impérativement éviter les heures les plus chaudes de la journée qui se situent le plus souvent entre 12h et 16h. De manière générale, si les températures excèdent 30°, mieux maux s’abstenir ! Pour votre footing, privilégiez les lieux ombragés qui conservent la fraicheur comme les bois.

S’hydrater !

L’hydratation est extrêmement importante quand on pratique une activité physique. Il faut boire avant, pendant et après la séance. En cas de canicule, cette hydratation devient primordiale. Quand les températures sont élevées, nous transpirons beaucoup plus. Il faut donc compenser en buvant plus d’eau.

Le choix de la boisson hydratante est essentiel. Il faut privilégier l’eau, mais il ne faut pas que celle-ci soit trop froide. Vous pouvez également créer une boisson énergétique maison en mélangeant 2/3 d’eau avec 1/3 de jus de raisin. Ajoutez une pincée de sel à ce mélange.

Porter les bons vêtements

Si vous courez par grosse chaleur, privilégiez les vêtements légers tels que les shorts et les t-shirts. Il est également recommandé de porter des vêtements en coton. Ces derniers laissent respirer la peau et absorbent la transpiration. Il est important de se protéger la tête afin d’éviter les insolations. N’hésitez pas à mouiller vos vêtements. Si vous courez au soleil, mettre une protection solaire est indispensable.

Les erreurs à éviter

Si vous prévoyez de courir sur votre lieu de vacances, la vigilance est de mise. Vous devez vous assurer de connaitre un minimum les parcours que vous souhaitez faire et surtout ne pas oublier votre téléphone. Ainsi si vous vous perdez ou si vous ne vous sentez pas bien, vous pourrez contacter vos proches. Idéalement, il faut courir à plusieurs. Et bien sûr, on n’oublie pas sa bouteille d’eau !

Il est également conseillé de ne pas aller courir par forte chaleur si la fatigue se fait sentir. Préférez une marche ou une fois de plus une séance de piscine. La chaleur fragilise l’organisme et seules les personnes ayant une excellente condition physique peuvent s’exercer quand il fait très chaud.

Les 10 vertus du whisky consommé avec modération

Le whisky est un alcool qui peut vous faire du bien, si vous le consommez de manière raisonnable et avec modération bien sûr ! Voici les différentes vertus que peut vous apportez ce spiritueux. Et bonne santé !

1 / Le whisky n’est pas un alcool très calorique, à condition de le boire sec. On oublie les whisky-coca donc !

2 / Il améliore votre santé cardiaque car il possède des antioxydants, tout comme le vin rouge et la bière brune…

3 / Doté d’antioxydants, le whisky possède de l’acide ellagique, qui réduit les risques de développement de carcinome (un cancer développé à partir d’un tissu comme la peau ou une muqueuse)

4 / Le whisky prévient contre la démence et la maladie d’Alzheimer !

5 / Le whisky facilite la circulation du sang en empêchant le cholestérol de traîner dans vos artères.

6 / Efficace contre le stress ! Il réduit l’anxiété et calme les nerfs.

7 / Il améliore votre mémoire, les antioxydants agissent sur la zone du cerveau relatif à la mémoire.

8 / Une aide à la digestion. Autrefois le whisky était bu comme un digestif. Mais à l’inverse, il peut aussi servir de coupe-faim !

9 / Il vous fera vivre plus longtemps, pour toutes les raisons évoquées précédemment.

10 / Le whisky contient très peu de glucides, les diabétiques peuvent donc se faire plaisir !

Comment fabriquer un spray anti-moustiques maison ?

Les beaux jours sont arrivés et les moustiques aussi ! Comment s’en débarrasser sans utiliser des produits toxiques ?

Avec les beaux jours qui débarquent et la chaleur qui arrive aussi, les moustiques commencent à pointer le bout de leur nez. Pour éloigner ces insectes, on vous dévoile un tuto simple et efficace.

Après la bougie à la citronnelle, on vous présente un tuto très facile à réaliser à la maison pour éloigner les moustiques : fabriquer un spray répulsif naturel. C’est parti !

Ce dont vous avez besoin :

  • Huile essentielle de citronnelle
  • Huile essentielle d’eucalyptus
  • Huile essentielle de lavande
  • Un vaporisateur
  • 60ml d’eau
  • Un récipient

Les étapes à suivre :

  • 1/ Versez 30 gouttes d’huile essentielle de citronnelle dans un récipient
  • 2/ Puis ajoutez 10 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus
  • 3/ Versez ensuite 10 gouttes de lavande
  • 4/ Ajoutez 60ml d’eau
  • 5/ Versez la préparation dans un vaporisateur. Secouez le tout
  • 6/ Et c’est prêt !

Astuce : pour plus d’efficacité conservez le produit dans une pièce assez fraîche.

Si vous avez envie de fabriquer une bougie à la citronnelle pour éloigner les moustiques. On vous laisse regarder le tuto juste ici.

Ce dont vous avez besoin :

  • De la cire naturelle en paillettes
  • De l’huile essentielle de citronnelle
  • Une mèche en coton
  • Un bocal en verre
  • Un entonnoir

La pierre d’alun : à quoi ça sert ?

La pierre d'alun : à quoi ça sert ?

Produit naturel, la pierre d’alun est surtout utilisée en guise de déodorant. Elle neutralise les mauvaises odeurs tout en permettant à la peau de respirer. Mais cette pierre exceptionnelle gagne à être connue car elle possède bien d’autres avantages indéniables à exploiter au quotidien.

Un excellent antitranspirant

L’alun ou potassium alum est un produit 100% naturel qui se révèle très économique. Une pierre d’une cinquantaine de grammes peut durer environ un an, ce qui correspond à une dizaine de déodorants « classiques ».
 
La pierre d’alun possède des propriétés antitranspirantes. Une fois appliquée sur la peau, elle laisse une fine pellicule saline. Tout au long de la journée, elle neutralise les bactéries qui sont à l’origine des odeurs désagréables. En plus d’être bactéricide, la pierre d’alun possède des vertus astringentes : elle limite la transpiration sans pour autant obstruer les pores. La peau est fraîche jusqu’à la fin de la journée et on se sent très léger.
 
En ce qui concerne l’utilisation, celle-ci est des plus simples. Il suffit de passer délicatement la pierre sur la peau après la douche ou le bain (après s’être bien séché). Pour une application confortable, il est conseillé d’humidifier légèrement la pierre. Dans tous les cas, il n’y a pas de risque de taches disgracieuses sur les vêtements. Et le plus important : le processus naturel de transpiration est maintenu.
 

Un produit hémostatique

Mais la pierre d’alun c’est bien plus qu’un désodorisant ! Grâce à ses propriétés hémostatiques, cette pierre se révèle particulièrement efficace pour soigner les petites coupures et stopper les saignements qui en découlent. Il est également possible d’y faire appel afin de traiter un aphte.
 
Du fait de ses particularités, la pierre d’alun est recommandée après un rasage pour le plus grand bonheur de la gent masculine : on peut dire adieu aux petits boutons et irritations qui suivent ce geste. C’est un produit conseillé pour les personnes dont la peau est fragile et/ou sensible. Il s’avère très utile aussi après une épilation pour assainir la peau.
 

Comment se présente la pierre d’alun ?

Sur le marché, la pierre d’alun se décline sous différentes formes, à choisir en fonction des habitudes et des préférences de chacun.

  • D’abord, il y a la version brute qui se présente comme un fragment rocheux.
  • Vient ensuite la pierre d’alun en stick. Cette présentation est parfaite pour un usage cosmétique ou thérapeutique : déodorant, soin après l’épilation ou le rasage, pour atténuer les irritations, soin d’une coupure ou encore traitement d’un aphte. 
  • Puis, il y a l’alun en poudre qui évite la prolifération de bactéries causes des mauvaises odeurs. Ce produit s’utilise alors comme du talc à saupoudrer au niveau des pieds, des aisselles, des chaussures, des mains ou encore des zones intimes. 
  • Enfin, la pierre d’alun sous forme de spray se révèle très pratique. Il suffit d’en vaporiser au niveau des zones à traiter et le tour est joué. 

La pierre d’alun est un produit que l’on peut se procurer auprès des pharmacies et parapharmacies.