Johnny Hallyday : La Lorada, sa mythique villa, aux enchères…

La Lorada à Ramatuelle, construite par Johnny Hallyday, survolée en septembre 2006.

La Lorada à Ramatuelle survolée en septembre 2006.

Annonce de la vente aux enchères de la Lorada, la ville construite par Johnny Hallyday à Ramatuelle, à paraître dans "Le Point" le 28 mars 2013.

Johnny Hallyday ne possède plus la
Villa Lorada depuis une dizaine d’années, mais cette maison de Ramatuelle est à
jamais liée à son histoire tant elle lui ressemble : à commencer par le nom
qu’il lui a donné, contraction du prénom de sa fille Laura et de son fils David. Le 3 mai, ce petit bout d’histoire
du rock français sera mis en ventes aux enchères au tribunal de grande instance
de Draguignan. D’après l’annonce officielle de la vente, qui paraîtra dans
Le Point jeudi 28 mars, la mise à prix pour l’acquérir est de 1 million
d’euros. Retour sur l’ancien paradis de Johnny.

En 1990, Johnny Hallyday réalise un vieux rêve, celui de parcourir à moto les États-Unis, de Miami à Los Angeles. Certains des trésors ramenés de ce formidable voyage lui serviront à décorer la Villa Lorada, le petit coin de paradis qu’il fait construire dans le prestigieux quartier de l’Oumède à Ramatuelle. Avec l’architecte Roland Morisse, le rockeur imagine une hacienda mexicaine qui surplomberait les plages de Pampelonne. L’endroit est sensationnel, le parc fait quelque 2 ha et la piscine, avec sa cascade, sa plage, son bar et son jacuzzi (décoré d’un aigle en mosaïque) est l’une des plus grandes de la Côte d’Azur avec ses 500 m². Le parc abrite un potager, des oliviers, des vignes, des cactus. Il y a un patio et au centre, une fontaine. Une fresque immense est inspirée du film Danse avec les loups. Un magnifique terrain de pétanque ombragé, un terrain de tennis. Une piste d’atterrissage pour hélicoptère se fond dans le gazon parfaitement taillé.

La maison est rose et son tracé suit celui du littoral. La villa propose 710 m² habitables dont la majorité en rez-de-chaussée composé d’un immense salon traversant et d’une salle à manger, de quatre chambres, etc. À l’étage, la suite parentale avec son petit salon et sa salle de bain en marbre. La villa compte plusieurs terrasses et des dépendances dont un studio de 38 m² et une maison de gardien de 60 m².

En 1995, Johnny Hallyday enregistre dans sa villa l’album Lorada avec Jean-Jacques Goldman. La tournée qui suit la sortie du disque est également baptisée Lorada. Mais à la fin des années 90, le rockeur a des dettes envers sa maison de disques Universal qui lui rachète la Lorada. Après cette période noire, qui se soldera par un procès et un départ chez Warner, Johnny racontera à L’Express dans une interview en 2004 : « Au fil des ans, ma maison de disques me dépouille petit à petit d’une part de mes ressources et de mes biens. […] Je perds la licence de mon nom, mon propre nom quand même, pour certains merchandisings, et la propriété de ma maison, villa Molitor, à Paris, puis de la Lorada, à Ramatuelle. »

Le 3 mai, la Lorada changera sans doute de propriétaire. Les potentiels acheteurs sont invités à venir découvrir les lieux le 5 avril de 14h à 16h. Voilà plus de dix ans que Johnny a quitté Ramatuelle – il s’est recréé un coin de paradis à Los Angeles avec Laeticia et leurs fillettes – mais devant le portail de la Lorada, les fans continuent de se prendre en photo

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s