Archive | 19 mars 2013

Dijon : la clinique Drevon reprise par le groupe Avenir Santé

Les salariés de la clinique Drevon enfin fixés sur leur avenir

Après plusieurs semaines d’examen des dossiers, le tribunal de commerce de Dijon a tranché. C’est l’offre de reprise du groupe Avenir Santé qui a été retenue.

 

Placée en redressement judiciaire depuis octobre 2012, la clinique Drevon et ses salariés menacés connaissent enfin le nom de leur repreneur. Le dossier du groupe Avenir Santé, qui prévoit notamment le maintien de 180 emplois (29 licenciements) et la réalisation d’importants investissements au sein de la clinique, a été choisi par le tribunal de commerce de Dijon. Une majorité des salariés (70 %) et des médecins de l’établissement avaient donné leur préférence, en interne, à cette option.

 

L’autre dossier de reprise, déposé par la Mutualité Française, prévoyait la conservation de 166 emplois et une répartition de 52 autres dans différents établissements autour de Dijon. Mais, au contraire d’Avenir Santé, aucun investissement n’était envisagé.

Aujourd’hui, 19 Mars, nous fêtons les Joseph

19 mars: Giuseppe – Hermann-Joseph – Iossif – Isnard – Jean-Joseph – Jef – Jos – José – José-María – Josef – Joséfa – Josèfe – Joseph – Joseph-Marie – Josépha – Josèphe – Joséphin – Joséphina – Joséphine – Joset – Josette – Josiah – Josiane – Josianne – Josie – Josip – Josy – Josyane – Jousé – Jozsef – Landoald – Marie-Josèphe – Osip – Ossip – Sibylline – Youssef – Youssou – Youssouf

de l’hébreu yôsephyâh, « que Iavhé (Dieu) ajoute »…

Historique du prénom

 

Joseph, charpentier à Nazareth, dut faire preuve d’une qualité d’esprit hors pair, la confiance, pour accepter l’étrange et miraculeuse grossesse de sa fiancée Marie ; un ange finit par lui apparaître pour lui faire admettre d’épouser celle qui était enceinte de Jésus : finalement, l’amour l’emporta, et Joseph éleva ce fils imprévu comme le sien propre. Joseph, depuis lors, est devenu le patron des métiers du bois. Une quarantaine d’autres saints et bienheureux portèrent ce prénom, dont saint Joseph d’Arimathie, qui s’arrangea pour que le Christ soit enseveli dans la tombe qu’il s’était fait aménager pour lui-même, ou saint Joseph de Copertino, fervent mystique porté à la lévitation par d’étonnantes extases : le poète Blaise Cendrars suggéra même que l’on en fît le saint patron des aviateurs… Curieusement, ce n’est qu’après 1870, date à laquelle Pie IX promut saint Joseph patron de l’Église universelle, que ce prénom connut vraiment une grande faveur, ainsi que son principal dérivé féminin, Joséphine ; Josette, Josiane (ou Josyane) sont d’origine encore plus récente, puisqu’elles ne surgissent qu’à partir du début du XXe siècle. Volontaire, actif, d’une moralité inflexible, Joseph est au caractère un être de fraîcheur et de pureté. On n’en fera jamais un cynique ou un machiavélique. Il passe et porte l’amour, ou son appel, autour de lui : ni possessif ni égoïste, Joseph est un compagnon solide et sur lequel on peut compter, en amitié comme en amour. Il s’agit là, bien entendu, d’un portrait global, auquel mille et une nuances individuelles peuvent ajouter leur chatoiement. Les diminutifs de « Jojo » et autres « affreux Jojo » sont évidemment plus ou moins bien intentionnés…

Célébrités du prénom

les empereurs Josef I et II d’Autriche ; un archiduc d’Autriche ; un roi du
Portugal ; Joseph Bonaparte, nommé roi d’Espagne après l’avoir été de Naples par
Napoléon ; le musicien Joseph Haydn ; l’écrivain Joseph de Maistre ; le musicien
Giuseppe Verdi ; les romantiques Josef Görres et Joseph von Eichendorff ; le
fameux Peppone de Don Camillo (abréviation italienne de Giuseppe) ; l’écrivain
Joseph Kessel ; le dictateur Joseph Staline ; Marie Josèphe Rose, c’est-à-dire
Joséphine de Beauharnais, épouse de Napoléon ; Joséphine Baker, la chanteuse ;
Joseph Conrad, l’écrivain ; Marie-José Lamothe, la tibétologue ; Marie- José
Parra-Aledo, poète ; Youssef Chahine, Joseph von Sternberg et Joseph Losey,
cinéastes ; l’actrice Josiane Balasko ; la coureuse Marie- José Pérec ; le
syndicaliste José Bové…

PROVERBE

A la Saint-Joseph beau temps, Promesse de bon an.

 

 

Dijon : la Toison d’Or dévoile l’identité de 12 futures enseignes

PV07_MailR0_HD_04_

desigual

Calzedonia

little marcel

Kaporal

cuisine

japonais

Le centre commercial de la Toison d’Or poursuit sa métamorphose et dévoile l’identité de douze futures enseignes qui s’y installeront à l’automne 2013.

 

L’ouverture d’Apple Store en septembre dernier annonçait un virage important dans le renouvellement commercial de la Toison d’Or. Actuellement en travaux pour extension et rénovation, le centre commercial  accueillera à l’automne prochain 47 nouvelles enseignes (12300 m²) nationales et internationales, pour un total de 170 boutiques. En octobre, nous vous dévoilions les ouvertures de  Mango et Bocage (voir ici). Cette semaine, dans la foulée de l’ouverture du magasin Adidas (voir ici), la direction de la Toison d’Or a dévoilé l’identité de douze futures enseignes.

Incontournable, l’univers de la mode sera enrichi de marques internationales réputées. Souvent au cœur des rumeurs, la marque espagnole Desigual sera bien de la partie pour apporter sa touche fantaisiste et décalée.  Dans un autre style, la marque Calzedonia est spécialisée dans la vente de collants, bas, maillots de bains et sous-vêtements. Crocs, marque québécoise rendue célèbre grâce à ses sabots colorés et troués, rejoint aussi les allées de la Toison d’Or avec toute une gamme de chaussures destinée à toute la famille. Ambiance streetwear avec la célèbre marque de jean hollandaise G-star, toujours proche des dernières tendances. Enfin, l’enseigne JD Sports offrira une gamme de produits streetwear et sportswear venue d’Angleterre.

Les marques françaises ne sont pas oubliées. Ainsi, les célèbres rayures multicolores de Little Marcel, enseigne très tendance, s’inviteront à la Toison d’Or. L’enseigne marseillaise Kaporal, spécialisée dans le denim vintage et tendance,  propose également toute une gamme d’éléments de mode fashion pour hommes et femmes.

Le secteur de la maison  sera renforcé avec l’arrivée des marques Hema et Jalla. La première est hollandaise et se présente comme « la réincarnation du magasin populaires des années 1930 ». On y trouve tout le nécessaire du quotidien « à petits prix ». Jalla est une marque made in France qui propose du linge de maison haut de gamme.

Quelque peu dépourvue de restaurants en raison des travaux d’extension, la Toison d’Or annonce trois ouvertures dans ce secteur. De la cuisine japonaise (sushi, maki, soupe miso…), dans un univers contemporain, avec le restaurant Matsuri. Absent jusque là, le centre commercial se dotera d’un coffee shop. C’est l’enseigne Colombus Café & Co qui a raflé la mise et assurera les pauses café, sur place ou à emporter. Enfin, les passionnés d’art culinaire seront ravis d’apprendre qu’un magasin « Du Bruit dans la Cuisine » ouvrira ses portes. Evidemment, on y trouvera tous les ustensiles pour la cuisine, mais aussi des conseils et l’organisation d’ateliers. Rappelons qu’un pôle restauration accueillera douze enseignes autour de la Place Marie de Bourgogne, avec des terrasses sur les deux niveaux de la Toison d’Or.

Sylvia Dimitrova : La craquante Bulgare en petite tenue revient nous émoustiller

Silvia Dimitrova pose pour Ann Summers.

La sexy Silvia Dimitrova pose pour Ann Summers.

Silvia Dimitrova, topless pour la marque Ann Summers.

Silvia Dimitrova, irrésistible en petite tenue pour Ann Summers.

Silvia Dimitrova, craquant mannequin bulgare, pose pour Ann Summers.

Silvia Dimitrova, craquant mannequin bulgare, pose pour Ann Summers.

Silvia Dimitrova, craquant mannequin bulgare, pose pour Ann Summers.

Silvia Dimitrova, craquant mannequin bulgare, pose pour Ann Summers.

Silvia Dimitrova, craquant mannequin bulgare, pose pour Ann Summers.

Silvia Dimitrova, craquant mannequin bulgare, pose pour Ann Summers.

La bombe bulgare est de retour ! Silvia Dimitrova nous émoustille à nouveau grâce à ses photos très sexy pour une affriolante marque de lingerie.

La jolie brune s’expose avec sensualité pour la griffe britannique Ann Summers. Avec un visage angélique et une plastique de rêve, Silvia éveille nos sens, habillée de guêpières, porte-jarretelles et autres robes en dentelle transparentes.

Silvia Dimitrova, mannequin signé au sein de l’agence Karin Models, ose toutes les fantaisies. De quoi éveiller nos sens pour la marque Ann Summers qui vend également des jouets coquins…