Archive | 2 janvier 2012

Illusionniste…Wow………….!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Comment ont-ils fait pour couper une femme en 2 en utilisant des boites transparentes?

 

INCROYABLE ! La magie étape la plus étonnante jamais réalisée – le sciage d’une femme en deux moitié en utilisant des boîtes claires pour voir à-travers:

http://www.wxpnews.com/4VLSCU/110405-Magicians
  

Bloody Mary

Bloody Mary

Temps de préparation : 5 mn

Budget : Bon marché

Difficulté : Très facile

Pour 1 personnes

Ingrédients pour Bloody Mary

4 cl de vodka, 12 cl de jus de tomates, 0,5 cl de jus de citrons, 0,5 cl de sauce worcestershire, 2 gouttes de tabasco, 1 pincée de sel de céleri, sel et poivre

Préparation pour Bloody Mary

Mélanger tous les ingrédients dans un shaker.
Ajouter selon votre goût le sel de céleri, le sel et le poivre, puis servir.

Nos suggestions pour Bloody Mary

Servir dans un verre type ‘tumbler’ et décorer d’une branche de céleri.

Les macarons au chocolat

Les macarons au chocolat

Temps de préparation : 20 mn

Temps de cuisson : 12 mn

Budget : Bon marché

Difficulté : Très facile

Ingrédients pour Les macarons au chocolat

Pour la pâte : 110 g de poudre d’amandes, 225 g de sucre glace, 25 g de cacao non sucré en poudre, 120 g de blancs d’œufs (soit le blanc de 4 œufs moyens environ), 50 g de sucre semoule, 30 gouttes de colorant rouge, 1 cuillerée à soupe de vermicelles en chocolat.
Pour la ganache : 30 g de crème liquide entière (environ 3 cl), 125 g de lait entier (environ 12,5 cl), 125 g de chocolat à 53 % de cacao de préférence.

Préparation pour Les macarons au chocolat

Dans la casserole, porter le lait et la crème liquide à ébullition puis incorporer le chocolat coupé en morceaux. Fouetter le mélange et le porter de nouveau ébullition.
Verser la ganache dans une assiette creuse. Filmer à chaud et laisser refroidir. Enfin, réserver la ganache au réfrigérateur jusqu’à ce qu’elle cristallise.
Peser séparément tous les ingrédients nécessaires à la confection des coques. Préchauffer le four à 150 °C (th. 5).
Mixer la poudre d’amandes, le sucre glace et le cacao 2 min à vitesse rapide pour obtenir une poudre très fine. Attention le mélange ne doit pas chauffer sous l’influence du moteur du robot.
Répartir le mélange uniformément sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfourner et laisser chauffer 5 minutes. Enfin, tamiser le mélange.
Casser les œufs (ils doivent être à température ambiante; il faut donc les sortir du frigo la veille) et garder 120 g de blancs.
Battre les blancs d’œufs à vitesse maximale jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux. Ajouter le sucre semoule petit à petit, sans cesser de fouetter.
Continuer de battre les blancs environ 3 minutes pour obtenir une neige ferme.
Verser le mélange à base de poudre d’amandes et de cacao sur les blancs en neige. A l’aide de la maryse, incorporer le mélange en soulevant délicatement l’appareil.
Prélever 2 cuillerées à soupe de pâte à macarons et mélanger avec le colorant jusqu’à ce qu’il soit bien dilué.
Reverser le tout dans la pâte à macarons et mélanger un peu plus énergiquement. La pâte doit être lisse, brillante, souple mais pas liquide.
Remplir la poche à douille de pâte.
Pocher régulièrement un petit rond de pâte, les futurs coques, sur les deux plaques recouvertes de papier sulfurisé. Saupoudrer de vermicelles en chocolat chaque coque. Secouer chaque plaque afin d’enlever l’excédent de vermicelles.
Laisser croûter les coques à température ambiante, jusqu’à ce que la pâte n’accroche plus au doigt. Enfourner et laisser cuire chaque plaque 12 min, en la tournant à mi-cuisson. Sortir les coques du four et les laisser refroidir.
Retourner les coques froides sur une grande feuille de papier sulfurisé.
Remplir la poche à douille de ganache et garnir une coque sur deux en déposant une noisette de garniture bien au centre. Coller les coques l’une à l’autre en appuyant légèrement pour bien les souder. Vos macarons sont prêts…

Mini pizzas

Mini pizzas

Temps de préparation : 15 mn

Temps de cuisson : 15 mn

Budget : Bon marché

Difficulté : Très facile

Pour 6 personnes

Ingrédients pour Mini pizzas

1 pâte à pizza
1 bocal de tomates confites
1 boule de mozzarella
2 tranches de jambon cru
1 petit sachet de gruyère râpé
15 cl de coulis tomate
Sel, poivre
Quelques feuilles de basilic
 

 

Préparation pour Mini pizzas

Préchauffer le four à 200° (th.6-7)
Dérouler la pâte et découper, à l’aide d’un emporte pièce ou tout autre objet circulaire, plusieurs cercles (une dizaine environ).

Découper la mozzarella en petits morceaux, faire la même chose avec le jambon (ici mieux vaut utiliser des ciseaux) et avec les tomates séchées si elles sont trop grosses.

Déposer sur la plaque du four, préalablement huilée les cercles de pâte. Y étaler, avec une petite cuillère, le coulis de tomate. Répartir sur chaque cercle de pâte la mozzarella, le jambon et les tomates puis les parsemer de gruyère râpé. Saler, poivrer, ajouter un peu de basilic et enfourner 10 à 15 minutes.

Omar Sy : Son entrée fracassante parmi les personnalités préférées des Français

Omar Sy à Paris pour l'avant-première d'Intouchables le 18 octobre 2011

Deux fois par an, Le Journal du Dimanche propose un grand sondage, réalisé par l’Ifop, sur les personnalités préférées des Français. La star du tennis et chanteur Yannick Noah est numéro 1 pour la huitième fois consécutive, se plaçant en tête aussi bien pour les Français de gauche que de droite. La particularité de ce classement, qui met à l’honneur des figures qui maîtrisent l’art de l’humour en ces temps où l’expression « marasme économique » est une rengaine incessante, réside en la personne d’Omar Sy. Il fait une entrée dans cette liste directement à la troisième position, reléguant « l’ange-gardien » Mimie Mathy au 14e rang !

Derrière les habituels Yannick Noah et Zinedine Zidane, devant Simone Veil et Gad Elmaleh, se distingue le comédien Omar Sy. Numéro 3 du classement du JDD, le héros d’Intouchables a confirmé son aura de star, tandis que son partenaire François Cluzet n’est qu’à la 44e place. Omar, trublion du SAV de Canal+ (et désormais du JT Décalé) qui a fait son entrée en scène parrainée il y a quelques années par un certain Jamel, a conquis le coeur des Français. Avec le score de 16,5 millions d’entrées atteint ce lundi 2 janvier, Omar obtient un statut de « chouchou » évident. Le reste du classement se compose de Jean Dujardin (6e), Jamel Debbouze (7e), Dany Boon (8e), Florence Foresti (9e) et Michel Sardou (10e).

« Ça fait plaisir »

En interview pour Le Journal du Dimanche, Omar Sy, 34 ans le 20 janvier, déclare : « C’est génial. Etre entouré par des noms aussi grands que Simone Veil, Zidane et Noah, c’est gratifiant car ce sont des gens pour lesquels j’ai beaucoup de respect. Ça me fait plaisir et ça fait plaisir à mes parents. Ce sont les premières personnes que j’ai averties. » Une image ultra-positive qu’il véhicule désormais grâce au film Intouchables. Et Omar Sy tente d’assurer son rôle de modèle – bien qu’il n’ait jamais revendiqué quoi que ce soit – avec prudence : « C’est représentatif de la France que je vis et que j’ai envie d’inculquer à mes enfants [Il est père de quatre enfants avec sa femme, NDLR]. C’est peut-être un peu béni oui-oui, Bisounours, mais c’est de cette France-là dont j’ai envie. »

Un discours qu’il nuance cependant en ajoutant : « Je crois que les choses changent encore trop lentement. » De plus, il ne souhaite pas s’engager politiquement : « C’est un truc très personnel. Je préfère rester à ma place d’artiste. […] Le fait d’être très médiatisé en ce moment va faire qu’on va m’écouter plus, alors je préfère éviter de dire des conneries. » Une belle aventure qui aurait pu ne pas se concrétiser puisqu’il a failli partir au Sénégal, pays de ses origines : « A l’époque, je me disais qu’en France, ce n’était pas gagné. J’ai bien fait de rester ! » Le président de la République Nicolas Sarkozy a d’ailleurs souhaité recevoir à l’Elysée les protagonistes de ce carton du box-office. La rencontre a bien eu lieu le 14 décembre, mais Omar Sy ne s’y est pas rendu, en raison du tournage de son prochain film, De l’autre côté du périph’. Une façon aussi, volontaire ou pas, de ne pas être récupéré politiquement à six mois de l’élection présidentielle.

« Intouchables, ce n’est qu’un film »

Omar Sy a de quoi être fier, mais l’engouement autour d’Intouchables d’Olivier Nakache et Eric Toledano ne se fait pas sans critique. Avec plus de 16 millions d’entrées, ce long métrage est devenu un phénomène analysé sous tous ses angles. Les Etats-Unis se sont penchés sur le cas Intouchables et le prestigieux Variety a publié il y a quelques semaines une critique assassine du film, le taxant de raciste. Le Los Angeles Times revient sur le sujet avec une analyse moins violente mais plus poussée, comparant la différence de vision, selon les mentalités. « Dans l’article de Variety, je perçois un esprit inquisiteur qui, marqué par la paranoïa, reste relativement rare en France au sein des journalistes et critiques, » explique au Los Angeles Times le philosophe et historien Pierre-André Taguieff. « Cet extrémisme anti-raciste est, à mes yeux, une spécialité américaine, » ajoute-t-il. L’intellectuel français n’a pas trouvé le film raciste, tout en lui reconnaissant « des clichés sociaux et éthniques« .

Le journaliste américain du L.A. Times a recueilli les impressions de personnes vivant dans la banlieue, à Bondy précisément. Si les habitants ne se sont pas sentis offensés – l’un dira se retrouver dans des situations vécues par le personnage de Driss -, certains admettent que le film véhicule des stéréotypes en précisant : « Il faut se rappeler que ce n’est qu’un film.«