Archive | 8 septembre 2011

Catherine Zeta-Jones

Nom : Catherine Zeta-Jones
Date de naissance : 25 Septembre 1969
Lieu de naissance : Swansea, West Glamorgan, Pays De Galles, Royaume-Uni


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Johnny Hallyday bluffant au théâtre, devant sa Laeticia et ses amis !

Johnny Hallyday dans Le Paradis sur Terre

Le mardi 6 septembre s’est tenue, au Théâtre parisien Édouard-VII, la première représentation de la pièce de Tennessee Williams Le Paradis sur Terre. Au casting : Johnny Hallyday, qui montait sur les planches pour la première fois, Audrey Dana et Julien Cottereau.Bernard Murat, le metteur en scène du projet, confiait quelques jours auparavant à l’AFP : « Il a attrapé le virus. Il a très peur, mais est en même temps très excité. Il a beaucoup travaillé et a hâte que le public arrive. C’est un vrai acteur. On l’oublie en ne retenant que le chanteur. » Deux couturières avaient eu lieu dimanche et lundi soir, devant un public d’amis et quelques people… Cela avait permis le rodage.

Après avoir été dans la salle lors de ce coup d’envoi, Purepeople.com ne peut qu’aller dans le sens du scénographe. Dans le rôle de Chicken, homme tourmenté et marginal, à moitié noir, entretenant des rapports plus que tendus avec son demi-frère Loth, qui lui, est blanc, l’Idole des jeunes, 68 ans, est impeccable.

L’intrigue se déroule durant les années 60, dans le Mississippi. Deux hommes se disputent la maison familiale ainsi qu’une femme, alors qu’un ouragan est sur le point de ravager la région. Au début du spectacle, il apparaît dans une séquence filmée coup de poing, dans laquelle le public le découvre en héros bourru, avec un visage marqué au charisme prenant. Se succèdent ensuite des scènes jouées avec justesse et rythme.

Si les critiques du Paradis sur Terre sont ce mercredi matin assez moyennes – Le Parisien qualifie le ton de Johnny de « monolithique« , et la pièce de « comédie un peu grasse » -, nous nous y opposons. Les deux heures de spectacle sont extrêmement savoureuses, la prestation du rockeur, parfait dans un rôle taillé à sa mesure – des conditions de jeu que d’autres, monstres sacrés comme Depardieu ou Arditi, connaissent également -, et vêtu d’une chemise à carreaux et d’un pantalon près du corps, est épatante, face à des acolytes de jeu très talentueux. Des comédiens formidables et habitués des planches, face auxquels Johnny Hallyday n’a absolument pas démérité. Il n’y avait aucune différence entre ce « jeune acteur » et ses deux complices.

Sur la scène du Théâtre Edouard-VII, le public, composé certes de fans de l’interprète de Que je t’aime mais également d’amateurs de théâtre venus voir une pièce avant tout, a découvert un Johnny acteur, qui n’a laissé aucune confusion avec le Johnny chanteur que le monde connaît depuis cinquante années. Jack Lang, Line Renaud, François Berléand, Jean-François Stevenin entre autres, et, bien évidemment, Laeticia Hallyday, l’ont applaudi à tout rompre. Ce mélange et ce choc des cultures ont été un vrai plus pour porter la salle. Johnny Hallyday connaissait son texte « au cordeau », sans aucune hésitation, avec le ton et les variantes nécessaires à l’intrigue. Pendant deux longs monologues, il ne fait aucune faute. Il est SANS oreillette, sans souffleur, sans prompteur et sans anti-sèches, n’en déplaise à ceux qui se sont gaussés à l’avance. Il a bossé, ça se voit, ça s’entend, et il a vraiment réussi son pari : « J’ai envie de faire des choses que je n’ai pas encore faites avant que je ne puisse plus les faire », avait-il déclaré.

Les critiques de quelques journalistes ce matin ressemblent à un certain parisianisme mondain, qui se tord la bouche pour ne pas reconnaître le talent et le travail du comédien de théâtre qui est né hier, à 68 ans, sur les planches de l’Edouard VII. longuement applaudi. Standing ovation pour Johnny, Audrey Dana (époustouflante !) et Julien Cottereau (un rôle difficile qui ne le met pas en valeur et dans lequel il excelle), et de nombreux rappels, plus que mérités. Un Johnny humble, discret, tenant ses partenaires par la main, les faisant applaudir par le public. Bernard Murat a rejoint ses comédiens pour le dernier salut, très ému.

Il était étonnant de voir le public présent, particulièrement les fans, faire preuve d’un tel respect pour le comédien. Peu après la fin de la représentation, le public était encore sur cette jolie place Edouard VII – certains interrogés par les journalistes de télévision et radios pour donner leurs premières impressions – quand Johnny, entouré d’Audrey et de Julien, est apparu devant la porte des coulisses et leur a lancé « Alors, ça vous a plu ?« , un peu inquiet et presque timide. Accueilli par des bravos et des applaudissements nourris (mais pas par la folie habituelle des après-concerts, pas de gardes du corps impressionnants), on a pu prendre toute la mesure de l’importance de cette performance, pour lui… et pour nous.

Le Paradis sur Terre de Tennessee Williams doit se jouer 72 fois… il semble difficile, même si la demande est grande, que la pièce soit prolongée en raison de la tournée que doit préparer le chanteur.

Un mot : foncez ! Réservez vos places de théâtre sur le site officiel du Théâtre Edouard VII.

Frédéric François : Sa nièce victime d’un terrible accident de voiture

Frédéric François lors de l'enregistrement de l'émission Vivement Dimanche spéciale Italie diffusée le 1er mai 2011

Un drame a frappé la famille du chanteur Frédéric François. Sa nièce de 16 ans a été victime, vendredi dernier, d’un terrible accident de voiture qui l’a plongée dans le coma.

Giula Barracato est la fille de Santo Barracato, frère de Frédéric François, de son vrai nom Francesco Barracato. Le frère de l’artiste belge raconte l’accident dans le journal Meuse, ce mercredi : « Ma fille Giula se trouvait chez sa maman vendredi soir. L’un de ses copains est venu la chercher en voiture vers 23 heures. Je ne sais pas exactement où ils se rendaient. » Selon RTL.be, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule et heurté quatre voitures en stationnement, entre Liège et Ans.

« Ma fille, ainsi que deux autres passagers qui se trouvaient également à l’arrière du véhicule, ont été éjectés par le hayon arrière. Giula a été projetée contre une façade. Le choc a été très violent. Elle est directement tombée dans le coma et a été transportée d’urgence à l’hôpital de la Citadelle. Elle ne s’est pas encore réveillée. »

Toute la famille est aujourd’hui au chevet de l’adolescente.

Secret Story 5 : Devant l’énorme succès, l’émission est prolongée…

Secret Story 5 a déjà commencé !

A l’heure où Zelko et Ayem sont nominés cette semaine, notre espion de toujours Max la Menace a décidé de se pencher sur le bon déroulement de Secret Story 5. Nous nous sommes donc concentrés sur les grilles de programme du petit écran pouvant ainsi découvrir les dates de diffusion jusqu’à trois semaines d’avance.

C’est ainsi que nous avons pu remarqué que ni le 23 septembre, ni le 30, n’était indiquée une quelconque demi-finale ou encore moins une finale de Secret Story 5. L’émission, qui a démarré le vendredi 8 juillet, devait durer 12 semaines. Si c’était le cas, la finale devrait avoir lieu le 30 septembre, hors il semblerait que ce ne soit pas le cas.

Devant le grand succès de Secret Story 5 – les quotidiennes enchaînent les cartons d’audience -, TF1 a réussi l’impossible : à savoir faire oublier l’échec de son programme Carré Viiip. Devant cet énorme succès du programme, la chaîne privée semble avoir décidé de prolonger l’émission. Max la Menace est sur le coup…

Selon nos informations, la finale devrait ainsi avoir lieu le 7 octobre et pourrait même être encore repoussée au 14 octobre, voir au samedi 15 octobre, en prime time. Naturellement, Max continue de feuilleter les magazines télé, de fouiller les poubelles de la prod et de s’accrocher à sa branche au-dessus de la maison des secrets et vous promet de nouvelles infos exclusives dans les plus brefs délais !

C’est tout… pour le moment !

Purepeople.com

Bourgogne : « Même pas mal », le nouveau site dédié à la santé des jeunes

Dans un communiqué reçu lundi 29 août 2011, le Centre régional information jeunesse informe (Crij) Bourgogne annonce le lancement du site/blog santé des jeunes « Même pas mal« . 

Pour en savoir plus, lire le communiqué ci-dessous. 

« En 2001 et en 2003, le CRIJ Bourgogne a développé dans le cadre de sa mission généraliste d’information, deux publications touchant la santé et aux relations affectives des jeunes : « l’ABC du Bien-Etre » et « Parlez-moi d’amour », qui ont connu à leur sortie, un véritable succès. Ces publications étant devenues obsolètes, le choix s’est porté sur la création d’un site Internet/blog santé des jeunes en Côte d’Or,  sur lequel nous travaillons depuis maintenant 2 ans. 

En 2008, l’IRFA Côte d’Or et le CRIJ se sont associés autour de l’action « Ma petite Entreprise » qui a permis à 15 jeunes en grande difficulté, d’illustrer les concepts de « l’ABC du Bien-Etre » dans de petits  films en vidéo. 

Ce site/blog /portail est une synthèse de ces deux documents, qui associe le travail des jeunes de « Ma petite entreprise ».

Composé de 3 chapitres : Mon corps / Ma tête / Moi et les autres 

Le site traite tous les grands sujets de santé publique touchant particulièrement les jeunes, avec la volonté de donner des conseils de prévention, sans tabous et sans dramatiser. Les rubriques renvoient vers les principaux sites de santé publique testés et validés et vers un carnet d’adresses des principaux lieux d’écoute et de soins gratuits à la disposition des jeunes de Côte d’Or. 

Il permet aux jeunes de commenter et/ou de poser des questions, auxquelles, notre partenaire Adosphere répondra, avec l’appui des professionnels de santé. 

La réalisation de ce site a été soutenue par l’ARS (Agence Régionale de la Santé) et a fait l’objet d’un travail partenarial avec les professionnels de la santé qui nous ont accompagnés sur la réalisation de cet outil au service des jeunes de Côte d’Or, notamment :
– Adosphere
– Centre de Planification
– CIDDIST-CDAG (Centre de Dépistage)
– Direction Régionale Jeunesse et Sports
– IREPS (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé) 

EDITO du site

Malbouffe, SIDA, accidents de la route, toxicomanie…  Pas drôle la santé qu’on est jeune … ?  Pas de panique, être jeune c’est être en bonne santé… à condition de savoir la conserver 

Garder la forme, c’est simple : ce sont des petits gestes et des comportements qui évitent des soucis, mais aussi une écoute de ses envies, de ses besoins,  de ses sentiments  pour apprendre à apprivoiser son corps et ses  émotions.

La santé se gère dans toutes les situations de la vie au quotidien : à l’école, au travail, à la maison, dans les loisirs … et même dans son lit ! 

Ce site vous permettra de découvrir des gestes de prévention, des astuces  pour vous sentir mieux, des adresses pour trouver des spécialistes, des bons plans… Vos questions et vos commentaires sont les bienvenus… Des conseillers y répondront. 

Bien dans son corps,  bien dans sa tête,  bien avec les autres … C’est le tiercé gagnant pour vivre sa jeunesse à fond et  la conserver … Ce site vous appartient : contribuez à le faire vivre et le faire connaître ! »

 

 

 

Dijon : Conférences sur le vin en Côte-d’Or durant l’Antiquité, du 08 au 11 septembre

Dans un communiqué reçu lundi 05 septembre 2011, le musée archéologique de Dijon annonce organiser, dans le cadre de l’année de l’archéologie en Bourgogne, « un cycle de conférences-visites, du 08 au 11 septembre 2011, avec le soutien de la Société des amis des musées de Dijon et la participation du Service régional de l’archéologie de la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne (Drac) ». 

Pour en savoir plus, lire le communiqué ci-dessous.  

« Vin des anciens, viticulture et viniculture en Côte d’Or durant l’Antiquité

Dans le cadre de l’année de l’archéologie en Bourgogne, le musée archéologique organise un cycle de conférences-visites, avec le soutien de la Société des Amis des Musées de Dijon et la participation du Service régional de l’Archéologie, Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne.

ATTENTION : réservation obligatoire au 03 80 48 83 70 (nombre de places limitées)

  • Jeudi 8 septembre à 18h30

La viticulture en Gaule chevelue (Aquitaine) et parmi les collections du musée archéologique de Dijon. Conférence présentée par Christian Vernou, Conservateur en chef du musée archéologique de Dijon ; UMR ARTéHIS, Dijon.

  • Vendredi 9 septembre à 18h30

Les fouilles de Gevrey-Chambertin, les preuves matérielles d’une exploitation viticole antique sur la côte des grands crus. Conférence présentée par Jean-Pierre Garcia, Professeur de géologie sédimentaire, Université de Bourgogne, UMR ARTéHIS, Dijon.

  • Samedi 10 septembre à 15h30

La vigne et les débuts de la viticulture en Bourgogne : l’apport des découvertes archéologiques. Conférence présentée par Martine Joly, Maître de Conférences en Antiquités Nationales, Université Paris – Sorbonne (Paris IV), UMR 8167 « Orient et Méditerranée ».

  • Dimanche 11 septembre à 11h et à 15h

L’implantation de la vigne en Côte-d’Or et le commerce du vin, durant l’Antiquité. Visites commentées autour des collections du musée et de l’exposition-dossier conçue par le SRA de Bourgogne.

 > Les conférences et visites seront suivies d’une initiation au goût des vins de l’Antiquité.

A voir aussi au musée archéologique :
– présentation du dernier numéro de la collection “Archéologie en Bourgogne” et d’une exposition-dossier portant sur le résultat des fouilles à Gevrey-Chambertin, (réalisation du SRA Bourgogne, en partenariat avec la commune de Gevrey-Chambertin – 21).
– un ouvrage de référence Le vin, nectar des dieux, génie des hommes (340 pages en couleurs), réédité récemment, sera en vente à la boutique.
– la prolongation de l’exposition « Sauvés des eaux, sauvés du temps. Les bois des sources de la Seine » jusqu’au 30 octobre.

  • infOs pratiques 

Musée Archéologique5 rue Docteur Maret – BP 1510 – 21033 DIJON CEDEX
Tél : 03 80 48 83 70 – fax : 03 80 48 83 71
> Horaires : de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h, tous les jours sauf les mardis.
> Entrée gratuite »