Archive | 14 septembre 2011

Mort de DJ Mehdi : Le monde de la musique et les politiques lui rendent hommage

Depuis l’annonce de la mort de DJ Mehdi, les réactions de tristesse ont fait leur apparition partout sur les réseaux sociaux, instantanéité oblige. Puis, les communiqués ont commencé à tourner, confirmant son décès et l’immense désespoir de ses fans et de ses proches.

Mehdi Favéris Essadi est parti à l’âge de 34 ans, dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 septembre. Aujourd’hui, mercredi 14 septembre, Libération sort qu’il était en état de mort cérébrale hier soir. En effet, bien que son décès ait été confirmé par son label Ed Banger, son ami Pedro Winter, ou ses potes DJ Cut Killer, Rockin’ Squat ou autres, il semblerait que sa famille n’ait pas suivi la confirmation. Son cousin Guillaume Faveris écrivait hier sur sa page Facebook : « Merci à tout votre soutien. Mehdi est toujours cliniquement en vie. Je garde espoir. » Sa famille, c’était FAFI entre autres, sa compagne, reconnue dans le monde de l’art, en tant que dessinatrice et graffiti-artist. Ensemble, ils avaient un petit garçon.

Alors qu’il recevait quelques amis chez lui dans son loft du 11e arrondissement, selon Libération, le puits de lumière en plexiglas d’un étage surajouté aurait brutalement craqué, entraînant le producteur célèbrement respecté dans le monde du rap comme de l’électro et trois de ses amis dans sa chute. Sept mètres plus bas, lui serait mort, ses amis blessés.

Compositeur de certains classiques du rap français, DJ Mehdi a dès la fin des années 90 enchaîné les collaborations avec les meilleurs. Rohff, Ideal J, Assassin, MC Solaar, Akhenaton, Booba, le 113 et la Mafia K’1 Fry, tous ont eu besoin de ses services, tous ont assisté à son grand écart entre le hip-hop et le monde de la musique électronique. Membre par « alliance » du courant de la French Touch, il fréquentait les Daft Punk, Cassius, Justice, et avait signé en 2006 sur le label Ed Banger.

Il avait reçu deux victoires de la musique en 2000 pour la production de l’album Princes de la ville avec le groupe 113 : meilleur album rap et révélation de l’année. Le 113 lui doit notamment Tonton du bled. Ainsi Mokobé, rappeur de ce groupe parle de DJ Mehdi en ces termes : « Si j’existe, c’est grâce à lui. Il a signé notre meilleur album, Princes de la ville. Personne ne lui arrive à la cheville. »

Pour DJ Cut Killer, qui a réagi à la mort de son confrère : « Ce gars m’a tellement inspiré que c’était devenu une motivation. Il était simple et d’une sincérité exemplaire. »

Quant à David Guetta, il a twitté avec peine : « Toutes mes pensées vont à la famille de DJ Mehdi. »

MC Solaar reconnait déjà l’apport immense de DJ Mehdi à la musique contemporaine : « Il y avait des orchestrations avec beaucoup de violons, comme si on était en Égypte. Dans ses productions, on trouvait toujours un fond old school hip-hop, avec une touche de house. Mehdi avait sans cesse trois morceaux en même temps dans sa tête. Ça ne ressemblait qu’à lui. »

Les deux autres membres du 113 ont également marqué leur tristesse. AP : « A mon frère dj mehdi Paix à son âme« , Rim’K : « Paix à ton âme mon Frère Mehdi Que dieu nous pardonne nos pêchés Amine« .

Quant à de nombreux autres acteurs du mouvement hip-hop français, même son de cloche. Seth Gueko : « Un soldat du Hip Hop nous a quitté. Le DJ/producteur DJ MEHDI. Repose en paix« . Driver : « Repose en paix Dj Mehdi. Merci pour tout mon frère« . Dany Dan : « Damn!!! Mehdi……. Brams………« . Fred Musa : « je suis atterré par la nouvelle de la disparition de DJ Mehdi, j’ai une pensée pour sa famille musicale et ses proches… Repose en paix« . Oxmo Puccino : « Bientôt quelqu’un va nous manquer… » Vicelow (ex Saian Supa Crew) : « Rip mr Medhi !!! Ça fait vraiment bizarre » Rohff : « Hommage à l’homme à l’ami frère de coeur génie avant gardiste précurseur dj mehdi ! Beatmaker de mon 1er maxi Appelle moi Rohff. RIP » Les Sages Po’ : « On Ne T’oubliera JAMAIS Mehdi… »

Ou encore Mouloud Achour, le chroniqueur du Grand Journal de Canal +, qui ne manquera pas d’en parler dans l’un de ses prochains passages télé.

Français certes, mais DJ Mehdi avait une aura internationale. Ainsi le rappeur canadien Drake a écrit sur son Twitter : « Merde… Repose en paix Mehdi. » Pharrell Williams sur le blog du Billionnaire Boys Club, publiait hier une photo de Mehdi, accompagnée du commentaire : « Nous avons perdu un ami la nuit dernière à Paris ! Repose en paix Mehdi. »

Côté politique aussi certains ont réagi. Frédéric Mitterrand, ministre de la culture, a salué hier la mémoire de DJ Mehdi. « Magicien des platines mais aussi producteur audacieux, virtuose du métissage des genres musicaux complètement différents, Mehdi Favéris-Essadi, cet artiste d’origine tunisienne venu du rap, toujours chaleureux et discret, avait su faire résonner la musique électro à la française à travers le monde. Grâce à l’importance qu’il donnait à l’image, à son avidité d’expériences nouvelles, ses musiques continueront à vivre pour notre plus grand plaisir, dans des films tels que Megalopolis ou Taxi 3. »

Selon l’AFP, le député-maire du 11e arrondissement, Patrick Bloche, a déploré également ce décès, « suite à l’accident qui s’est produit, la nuit dernière, dans le 11e arrondissement de Paris« . Le Parti socialiste a salué « la mémoire de Mehdi Favéris-Essadi« , qui avait « réussi à incarner cette French Touch qui a fait le rayonnement international de la scène musicale urbaine française. » Pour Julien Dray, vice-président du PS, en charge de la culture de la région Ile-de-France, DJ Mehdi « incarnait parfaitement l’intelligence de cette nouvelle génération de producteurs et de musiciens, capables de dépasser les vieilles chapelles – rock, electro, rap – pour créer un son urbain et résolument moderne. »

Jeannette Bougrab, secrétaire d’État à la jeunesse et la vie associative, lui a également rendu un hommage : « C’est avec émotion et une grande tristesse que j’apprends la disparition de Medhi Favéris-Essaidi dit DJ Medhi. DJ Medhi incarnait le rêve à la française. Jeune des quartiers populaires de la ville de Gennevilliers, il a réussi dans un domaine difficile : la musique. Il a su faire aimer à un public toujours plus nombreux les musiques urbaines. Il est à l’origine de plusieurs succès de groupes de RAP comme 113 ou le collectif Mafia K Frye. La richesse musicale de son talent ne se limitait pas au rap, il s’étendait également à la musique électronique. Ses collaborations avec Cassius ou Daft Punk l’illustraient. Son talent irremplaçable manquera à la scène urbaine française. »

Le label Ed Banger et Because Music ont déclaré par communiqué de presse : « C’est avec une immense tristesse que nous avons appris aujourd’hui la disparition de notre ami Dj Mehdi. Toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches. »

Annoncé samedi au festival Name, à Lille, DJ Mehdi devait également jouer vendredi 23 septembre à La Cigale, en compagnie de sa bande d’amis, Pedro Winter, Brodinski et So Me…

Erick Chabot : le célèbre chirurgien de Sous le soleil est décédé…

Le comédien Erick Chabot a été retrouvé mort en fin de semaine dernière à son domicile, comme l’annonce le site du Midi-Libre aujourd’hui. Souvenez-vous, ce dernier incarnait le rôle du chirurgien Maxime Servais dans la série à succès de TF1 Sous le soleil. Ce dernier est décédé chez lui, rue Victor Hugo à Béziers. L’acteur de 51 ans aurait succombé à un accident domestique.

Originaire de Niort, le comédien avait connu quelques soucis judiciaires. En effet, en 2007, il purgeait une peine de deux ans de prison pour avoir enlevé et séquestré, en 2005, Didier P., un producteur de télévision qui lui devait de l’argent. Ce dernier avait été sous le coup d’un mandat d’arrêt européen pour escroquerie. La cour d’appel de Paris avait alors décidé de ramener la peine de deux ans d’Erick Chabot à un an de prison ferme.

Cet acteur que l’on avait également pu voir dans Joséphine Ange Gardien ou encore Nestor Burma était tombé sous le charme de l’Hérault lors d’un tournage. Aujourd’hui, il nous a quittés.

Body and soul : Le sourire incroyable d’Amy Winehouse en duo avec Tony Bennett

Image extraite du clip  Body and soul  d'Amy Winehouse et Tony Bennett, septembre 2011.

Amy Winehouse, disparue tragiquement en juillet, aurait eu 28 ans ce 14 septembre. C’est la date choisie par le crooner américain Tony Bennett pour sortir son duo inédit avec l’Anglaise. Leur reprise du classique Body and soul est le premier extrait du nouvel album de Bennett, intitulé Duets II, où l’on retrouve notamment Lady Gaga, Norah Jones, Mariah Carey, Aretha Franklin, Andrea Bocelli, etc. L’album est attendu le 20 septembre.

Cet enregistrement est probablement le dernier de la star anglaise avant son décès brutal le 23 juillet dernier. Tony Bennett a décidé de soutenir l’action du père de la chanteuse Mitch Winehouse. Les royalties de la chanson iront donc à la Fondation Amy Winehouse.

Le clip, dévoilé ce mercredi, montre les deux artistes en studio. C’est assez émouvant de voir Amy sourire devant son micro, visiblement heureuse de partager cet instant. Dans un communiqué, Mitch Winehouse évoquait ainsi cette collaboration : « Amy était très enthousiaste de travailler avec Tony Bennett et était impatiente que ses fans entendent ce nouvel enregistrement. Le fait que la voix d’Amy est plus belle que jamais et le fait qu’elle chante avec le grand Tony Bennett semblent être l’hommage le plus approprié dans cette période difficile. »

Cette semaine, Mitch Winehouse et son ex-femme Janis ont évoqué, à l’occasion de plusieurs interviews sur CNN (avec les journalistes Piers Morgan et Anderson Cooper), le souvenir de leur fille. « Même quand elle était au plus mal avec la drogue, elle m’appelait trois fois par jour, a raconté Mitch Winehouse. Quelques jours avant sa mort, elle venait de retrouver une boîte avec des photos de nous tous. Ce dont je me souviendrai, c’est de l’amour qu’elle portait à sa famille, à ses amis, et de sa grande générosité. Je me souviendrai surtout de sa générosité…« 

Elisabetta Canalis dévoile totalement sa plastique de rêve et affole l’Amérique

La sublime Elisabetta Canalis révèle sa campagne anti-fourrure pour PETA sur Rodeo Drive à Los Angeles, le 13 septembre 2011

Il risque d’y avoir des embouteillages et quelques accidents de voiture sur Rodeo Drive à Beverly Hills ! Hier, mardi 13 septembre, l’Italienne Elisabetta Canalis dévoilait, sur la célèbre avenue, sa campagne pour l’association PETA, campagne où elle pose entièrement nue.

Dans la publicité dévoilée depuis quelques jours, on peut découvrir une Elisabetta Canalis aux formes parfaites qui affirme haut et fort : « Plutôt se balader toute nue que porter de la fourrure. » L’ex-girlfriend de George Clooney est engagée dans la cause animale depuis toujours et s’est jurée dès l’enfance de ne jamais porter de fourrure. C’est donc fièrement que la star de 32 ans a posé à côté de son affiche, soutenue par sa maman Bruna Canalis.

Cette sublime campagne est aussi l’occasion pour Elisabetta Canalis de faire parler d’elle aux États-Unis où elle souhaite se faire un nom. On ne doute pas que, celle qui participera à la treizième édition de Dancing with the stars, a d’ores et déjà gagné le soutien et les votes de nombreux Américains : les défenseurs des animaux ainsi que toute la gent masculine…

George Clooney, qui a entamé une nouvelle relation avec l’ancienne catcheuse Stacy Keibler, aurait-il des regrets au vu de cette campagne ? Seul l’avenir nous le dira…

 

Grand Dijon | Travaux du tram : Infos trafic quartier par quartier

Si la semaine est très calme en termes de modification d’emprises de chantier, vous continuerez cependant à rencontrer des difficultés de circulation un peu partout dans l’agglomération. La trêve des écoliers du primaire mercredi 14 septembre 2011 participe néanmoins à limiter la saturation en matinée. En revanche, les conditions de circulation seront assez difficiles sur le réseau structurant en fin d’après-midi ; il est donc préférable d’effectuer vos déplacements en matinée. Les secteurs à éviter demeurent inchangés : le carrefour Drapeau/Pascal/Gallieni – en tout début de journée suite à la réalisation d’une tranchée longitudinale -, le carrefour entre la rue de Chenôve et le boulevard des Valendons, l’axe République-Darcy dans les deux sens – 15 à 18 minutes en soirée – ou encore l’avenue Raymond Poincaré.

Le point quartier par quartier :

  • Quartier Valmy

Rue Françoise Giroud : Travaux ponctuels de dévoiement des réseaux, la rue peut être en sens unique en fonction des besoins des entreprises.

  • Quartier Toison d’Or

Les rues adjacentes sont fermées à leurs débouchés sur l’avenue de Langres : avenues Kellerman, des Volontaires ainsi que les rues Paul Verlaine et Georges Simenon.

  • Quartier Grésilles

Avenue  Poincaré : entre la rue de Gray et le boulevard Trimolet. La circulation s’effectue coté sud à 2 x 1 voie.
La rue de la Boudronnée (rue devant l’Hôtel des impôts) est fermée et la circulation s’effectue à double sens rue des Ribottées.
Avenue Maréchal Lyautey : le carrefour avec le boulevard Trimolet est fermé. Les rues de la Boudronnée et Hugues III permettent d’entrer et sortir du quartier.

  • Quartier Maladière

Boulevard de Champagne : la circulation s’effectue à 2 x 1 voie sur la chaussée Sud. Le carrefour avec les rues de Gray et Léon Mauris fonctionne en quatre phases avec un alternat entre Léon Mauris et Gray. Cela diminue la capacité du carrefour et génère de l’attente sur les quatre axes.

  • Quartier Université

Entre la place Gaston Gérard et le boulevard Raymond Poincare : ouvert aux bus et accès à la rue Alix de Vergy pour permettre notamment aux riverains de circuler dans le quartier
Boulevard Jeanne d’Arc : circulation en configuration définitive entre la place Général Ruffey et l’entrée du tram sur le CHU.
Place Général Ruffey : Circulation normale sur les boulevards de Strasbourg et de Latrre de Tassigny. Le boulevard Trimolet est toujours fermé à son débouché sur cette place.
Rue Sully (au niveau de la faculté des Sciences) : la circulation s’effectue à 2×1 voie au niveau du carrefour à feux.

  • Quartier Drapeau-Junot

Avenue du Drapeau (entre la place Général Estienne – place du char – et le rond-point de la Nation) : la circulation s’effectue à  2 x 1 voie Un  itinéraire de substitution est mis en place par la rue Général Fauconnet ( S10) pour la circulation de transit.
Rue Guy de Maupassant : la voie est fermée au débouché sur l’avenue de Langres. Les feux tricolores gèrent maintenant la traversée piétonne. Ce secteur peut être évité par les véhicules de particuliers grâce aux itinéraires de substitution : Suivre S2 pour aller vers l’Ouest, la Fontaine d’Ouche, Paris, etc. Suivre S4 pour aller vers l’Est, Quétigny, l’Arc, etc. Suivre S10 quand vous arrivez du centre de Dijon pour aller vers le Nord.

  • Quartier centre-ville/place de la République

Place de la République : circulation à double sens sur la partie Nord de la place. Tous les mouvements sont possibles mais la capacité est réduite des 2/3. Cette faible capacité entraine la formation de files d’attente boulevard Thiers, rue Marceau , boulevard de la Trémouille, rue de la Préfecture.
Place Général Estienne : la place a pris sa configuration quasiment définitive. Pour autant, la capacité de la place Darcy nécessite de réguler le trafic depuis la rue du Général Fauconnet ou sur la rue Frémiet. Pensez à éviter cette place dans la mesure du possible.
Boulevard Clemenceau : Le boulevard est en sens unique dans le sens Place de la République > Jean Bouhey. La déviation est réalisée par le boulevard de la Marne (côté hôtel Mercure) puis le boulevard de Verdun, la rue Davout, la rue de Metz et le boulevard Thiers.
Avenue Foch : fermée définitivement à la circulation sauf pour les riverains, l’accès aux commerces et les livraisons. L’accès à la gare se fait par la place Darcy le long du square Darcy (derrière la Maison du Tram), puis la rue des Perrières et la rue Guillaume Tell. Pour rejoindre le Sud, le boulevard Sévigné est à double sens de circulation ou suivez S9 par Perrières/boulevards de l’Ouest et Bourroches.
Boulevard Sévigné : circulation à double sens entre la rue Mariotte et la rue Millotet mais attention : seuls les bus les taxis et les cycles y sont autorisés.
Boulevards De Brosses et de la Trémouille : une seule voie tout le long de l’axe et on circule coté Nord. Pour aller de Darcy à République, il est préférable d’emprunter la rue Devosge.
Place Saint Bernard : on circule sur la partie Nord en demi lune dans le sens boulevard De Brosses > boulevard de la Trémouille.
Rue du Temple : alternat sur la rue du Temple. Ouverte jusqu’en octobre à la circulation générale dans le sens De Brosses > place Grangier.
Rue Jean Renaud : circulation inversée côté Nord et rue fermée côté Sud.
Rue Bannelier : fermée à son débouché sur le boulevard De Brosses.
Rue du Château : la circulation sur la rue du Château est en sens unique de Grangier vers De Brosses.

  • Quartier Gare

Foch/Gare : la  zone chantier nécessite la fermeture du passage de la rue Guillaume Tell vers Albert 1er (aller du Nord au Sud au niveau de la Gare).  Depuis le Nord et Victor Hugo, pensez à prendre le boulevard de l’Ouest pour ne pas aller dans cette impasse.
Pont de l’Arquebuse : la circulation s’effectue à l’alternat sous ce dernier entre l’avenue Albert 1er et le boulevard Sévigné.
Rue de l’Arquebuse : mise en sens unique dans le sens Nord-Sud. La circulation entre la rue Joliet et la rue du Fbg Raines est réouverte uniquement dans ce sens.
Depuis la rue de l’Hôpital en arrivant au niveau de la rue Monge :
– Pour aller en gare, il faut prendre à gauche la rue du Faubourg Raines puis la rue Jehan de Marville puis la rue Nodot pour rejoindre l’avenue Albert 1er.
– Pour aller à l’Ouest ou au Nord, il faut prendre à gauche la rue du Faubourg Raines puis l’avenue de l’Ouche puis le Quai Nicolas Rollin (feu Amora) puis le boulevard des Gorgets (Le Bien Public) et le boulevard Kir pour se retrouver sur la RD905.
Ce sens unique a pour conséquence de charger l’accès au centre-ville par la rue Monge et la rue Mariotte. Quelques minutes d’attente sont à prévoir en heure de pointe pour passer le carrefour rue Mariotte/rue Chaussier.
Rue Monge et Du Faubourg Raines : La mise en place des rails en courbe nécessite la fermeture du carrefour et un alternat avec giration compliquée pour aller de Monge vers Faubourg Raines. Utilisez S9 à partir de la place Darcy pour quitter le centre-ville ou, mieux encore, les itinéraires S2 et S4 en venant du Nord pour rester sur les boulevards périphériques, ou S3 et S1 en venant du Sud.

  • Quartier Montchapet

Avenue Victor Hugo/boulevard de Troyes : alternat sur cette voie sur 50 mètres. Il y a des risques de remontée de file d’attente sur le boulevard François Pompon ; il en est de même dans le sens entrée de ville sur Talant

  • Quartier Sud

Rue de l’Hôpital / Premier Mai : En cemoment, ça circule plutôt bien sur cet axe.
Avenue Jean Jaurès entre la place du 1er Mai et la rue de Chenôve : Réouverture de la circulation dans les deux sens mais circulation alternée de 160 mètres réglé par feux tricolores au niveau du passage sur le canal.
Avenue Jean Jaurès : Circulation réouverte dans le sens sortie de ville.
Carrefour avenue Jean Jaurès/bd des Peyvets/bd Machureau : La circulation s’effectue à 2 x2 voie sur la chaussée nord sur le boulevard des Peyvets et le boulevard Machureau.
Boulevard des Valendons (limite Chenôve / Dijon) : circulation à sens unique  entre la rue Georges Serraz et la rue de Chenove. Alternat du carrefour rue de Chenove/ bd des Valendons sur l’axe Chenove – Maxime Guillot : saturation sur les quatres branches du carrefour aux heures de pointe, les capacités étant très réduites
Boulevard Henri Camp : Circulation à sens unique de la voie entre l’avenue Jean Jaurès et la rue de Chenôve dans ce sens de circulation.
Boulevard Palissy / Diables bleus (Bd parallèle à Jean Jaurès) : Circulation en 2 fois 1 voie soit sur la chaussée « sortie de ville » soit sur la chaussée « entrée de ville » en fonction de l’avancement des travaux.

  • Quétigny

Rue Sully / RD107b : circulation à 2X1 voie.
Boulevard de l’Université : la circulation à 2 fois une voie passe du coté nord au coté sud  entre Quetigny centre et l’avenue de Bourgogne. Les mouvements de tourne à gauche au carrefour à feux du boulevard de l’Université avec le boulevard de l’Europe (Conforama) sont interdits. En arrivant de Chevigny ou pour quitter la ZAC et rejoindre la rocade ou Dijon, il convient de suivre la déviation « Dijon » qui dirige les véhicules par le Bd de l’Europe puis les rues Alain Bombard et Champeaux (derrière la piscine Olympique). Cette disposition permet de fluidifier le trafic à ce carrefour très sollicité et sur lequel il ne reste qu’une seule voie par axe. Basculement de circulation sur la nouvelle voirie à deux fois une voie plus une voie bus. Attention, comme toujours, la dernière couche d’enrobé n’est pas réalisée il peut y avoir des émergences. Rappel : la vitesse est limitée à 30 lm/h.
Rue des Chalands (accès dans la ZAC) : de nouveau ouverte.
Rue Du Château : circulation à 2×1 voie sans grande perturbation sur la circulation.

Rappel des itinéraires de substitution et des déviations :
– pour aller ou quitter la zone commerciale, trois solutions : par le boulevard de l’Europe, par le Hameau de Mirande ou par Sennecey ;
– pour aller à Quétigny centre et Couternon, passer par le Hameau de Mirande ou suivre S21 depuis la rocade (par l’Arc) ;
– pour quitter Quétigny centre et Couternon, suivre S20 puis prendre l’Arc.

Richard Hamilton : Le père du Pop Art à la sauce british est mort

L’artiste britannique Richard Hamilton, défini par ses pairs comme un pionnier en matière de Pop Art britannique, est mort ce mardi 13 septembre à l’âge de 89 ans, rapporte l’AFP.

Né à Londres, il est particulièrement connu pour un collage illustrant un bodybuilder se servant d’un jambon en guise d’haltères, mais aussi pour le portrait qualifié d’hyperréaliste de Mick Jagger, chanteur des Rolling Stones.

Cette création illustre Jagger, les mains menottées, assis dans une voiture de police aux côtés de son dealer. Cette peinture, qu’il a réalisée à la fin des années 60, faisait suite à une arrestation du chanteur et de son fournisseur, pour possession et consommation de produits stupéfiants.

Les fans des Beatles le connaissent bien puisque c’est à lui que l’on doit la maquette du fameux White Album, sorti par le groupe pop britannique en 1968, qui n’est autre que la seule pochette d’album qui n’illustre pas les quatre membres du groupe.

Il travaillait, depuis quelques jours, sur une gigantesque rétrospective retraçant l’ensemble de son oeuvre. L’exposition devrait, en toute logique, voir le jour à Londres, Los Angeles, Philadelphie et Madrid.

Larry Gagosian, propriétaire de plusieurs galeries d’art à travers le globe, et avec qui Richard Hamilton collaborait pour cette anthologie, a déclaré aux médias britanniques : « C’est une journée bien triste pour nous tous, et nos pensées vont à la famille de Richard, tout particulièrement à son épouse Rita et à son fils Rod.«