Archive | 27 décembre 2016

Gym suédoise : pour se faire plaisir !

D’inspirations variées, les musiques donnent le tempo. Celles choisies pour le programme senior invitent carrément à la danse et on fait des efforts presque sans s’en apercevoir ! Après Abba, groupe suédois oblige, on se déhanche sur un twist d’époque, avant de choisir son partenaire de « valse », pour mieux s’éclater sous le soleil de la Compagnie Créole. « Avec tous les participants, une soixantaine en moyenne par séance, ça donne une sacrée ambiance, et on échange plein d’énergie », précise Lena.

D’ailleurs, il n’y a pas de miroir, ni d’esprit de compétition. Narcisse est aussi loin que le culte du corps. On ne choisit pas la gym suédoise pour mincir, mais pour se faire plaisir. Et si l’on perd des kilos, c’est en plus, le résultat de l’activité. Car c’est la convivialité, induite par le groupe en cercle, qui prime. « On bouge sans arrêt dans tous les sens, sans peur du ridicule. Ça détend l’esprit aussi. Vous voyez, c’est aussi un antidépresseur ! », s’amuse Denise. C’est sans doute, là encore, les clefs de la formule gagnante.

Publicité

« En Suède, plus de deux cent cinquante mille personnes pratiquent ce sport. En France, on a vingt ans de prévention en retard ! On commence tout juste à comprendre que la santé c’est d’abord être bien dans sa peau et que chacun est responsable de son corps », poursuit Lena. Le programme senior renforce particulièrement le travail sur les ligaments et sur l’équilibre pour rester souple plus longtemps. De nombreux mouvements sont également utiles dans la vie quotidienne, comme penser à plier les genoux lorsque l’on porte un paquet lourd sans se casser le dos !

Infos pratiques

Et si d’habitude, on traîne les pieds pour honorer un forfait souscrit dans un élan de bonne résolution, à la Gym suédoise, tout le monde en redemande et sans se ruiner ! Pour soixante-quinze euros par trimestre, vous pouvez choisir de prendre autant de cours que vous souhaitez dans le choix de plus de soixante-dix créneaux horaires où les trente-cinq moniteurs bénévoles vous accueillent. Les cours seniors se déroulent à 18 heures le lundi, mardi, mercredi et jeudi dans le IXe arrondissement de Paris.

Quant à pratiquer la gym suédoise hors de l’Île de France, Lena précise : « Quelques moniteurs ont été formés et habitent maintenant dans le Sud. On se développe petit à petit mais, pour le moment, on privilégie la qualité ! »

Conseils : Porter une paire de chaussures et des vêtements de sport confortables. Apporter une petite serviette éponge et une bouteille d’eau. Éviter de manger avant ou alors léger comme un fruit, par exemple !

Le site de la gym suédoise :

 

Rétrospective 2016 : ces Français qui nous ont quittés

Afficher l'image d'origine

MICHEL DELPECH

De « Chez Laurette » à « Quand j’étais chanteur », Michel Delpech a su capter le parfum des années 1960-1970 avec des refrains qui font aujourd’hui partie du patrimoine populaire. Il est décédé le 2 janvier des suites d’un cancer de la gorge, à l’âge de 69 ans.

 

Afficher l'image d'origine

MICHEL GALABRU

Il était l’un de nos acteurs les plus populaires, grâce à une longue carrière, au cinéma et au théâtre, marquée par comédies populaires comme par de grands rôles. Michel Galabru est mort le 4 janvier à l’âge de 93 ans.

 

 

 

Afficher l'image d'origine

PIERRE BOULEZ

Compositeur et chef d’orchestre, Pierre Boulez a marqué la musique contemporaine de son empreinte. Considéré comme le plus grand compositeur de la deuxième moitié du 20e siècle, Boulez est décédé le 5 janvier, à 90 ans, à Baden Baden en Allemagne, où il habitait depuis plus de 60 ans.

 

 

Afficher l'image d'origine

EDMONDE CHARLES-ROUX

Résistante, journaliste et romancière, Edmonde Charles-Roux était tout à la fois. Celle qui fut l’épouse de Gaston Defferre, ancien maire de Marseille, s’est éteinte le 20 janvier à 95 ans. Au cours de sa carrière littéraire, elle a notamment présidé l’Académie Goncourt.

 

 

 

Afficher l'image d'origine

JEAN-PIERRE COFFE

« C’est de la merde! » était devenu son expression la plus célèbre, traduisant bien la véhémence et la passion qui animaient le chroniqueur gastronomique, décédé d’une crise cardiaque le 29 mars à l’âge de 78 ans.

 

 

 

Afficher l'image d'origine

MAURICE SINET

Eternel trublion, le dessinateur Siné (de son vrai nom Maurice Sinet) était une figure incontournable du dessin satirique français. Il avait fait partie des équipes de Charlie Hebdo avant d’en être écarté. Il est mort le 5 mai à l’âge de 87 ans. Malade, il avait déjà fait construire sa tombe dans le cimetière Montmartre, ornée d’un cactus en forme de doigt d’honneur. Il y avait fait graver « Mourir? Plutôt crever! »

 

 

 

Afficher l'image d'origine

MICHEL ROCARD

Décédé le 2 juillet à l’âge de 85 ans, celui qui fut Premier ministre pendant trois ans, de 1988-1991, était un socialiste réformiste convaincu. Il a été salué par une cérémonie d’hommage national aux Invalides.

 

 

 

Afficher l'image d'origine

SONIA RYKIEL

Créatrice chic, cool, mais surtout femme libre, Sonia Rykiel était une figure de la mode parisienne. Avec sa chevelure rousse flamboyante, la styliste, toujours de noir vêtue, avait fondé en 1968 la griffe « Sonia Rykiel ». Elle s’est éteinte le 25 août à l’âge de 86 ans.

 

 

Afficher l'image d'origine

MARC RIBOUD

Il faisait partie de ces quelques photographes aux clichés mondialement connus, comme son « Peintre de la Tour Eiffel », en équilibre au milieu des poutrelles métalliques, pinceau à la main. Marc Riboud avait 93 ans le 30 août dernier, date de sa mort.

 

 

Afficher l'image d'origine

JOSEPH SITRUK

L’ancien grand rabbin de France Joseph Sitruk, guide spirituel de la première communauté juive d’Europe pendant plus de 20 ans, gardien sourcilleux de l’orthodoxie religieuse, est mort le 25 septembre à Paris, à l’âge de 71 ans.

 

 

Afficher l'image d'origine

PIERRE TCHERNIA

« Monsieur Cinéma » est mort le 8 octobre. Il fut l’un des pionniers de la télévision, où il a transmis sa passion du cinéma à des générations de téléspectateurs.

 

 

Afficher l'image d'origine

REMY PFIMLIN

L’ancien président de France Télévisions est décédé le 3 décembre à 62 ans. En 2010, il avait été le premier patron du géant de l’audiovisuel public nommé directement par le président de la République, Nicolas Sarkozy à l’époque.

 

 

Afficher l'image d'origine

GOTLIB

Le géant de la BD Marcel Gotlib, père de « Gai-Luron » et de « Pervers pépère », est décédé le 4 décembre. Il avait 82 ans.

 

 

Afficher l'image d'origine

MICHÈLE MORGAN

« Les plus beaux yeux du cinéma se sont fermés définitivement », a annoncé la famille de la comédienne, décédée le 20 décembre à 96 ans. Cette légende du cinéma français restera dans l’histoire notamment pour avoir donné la réplique à Jean Gabin dans « Quai des Brumes », de Marcel Carné. Photo : Michèle Morgan invitée des « Dossiers de l’écran » sur Antenne 2 le 1er décembre 1987.