Laser : il peut faire des miracles !

Contre la prostate, la cataracte, les rides, la presbytie… le laser ferait des miracles ! Est-il vraiment efficace ? Quels sont ses domaines d’excellence ? Combien coûte-t-il ?

Le laser au secours de la prostate !

laser prostate

Passé 50 ans, près d’un homme sur deux pourrait avoir recours au laser !

Pourquoi ? Pour se faire opérer d’un adénome de la prostate (tumeur bénigne caractérisée par un grossissement de la glande).
Comment ça se passe ? L’intervention est réalisée sous anesthésie générale ou rachianesthésie et par les voies naturelles. L’énergie laser cible et chauffe les tissus prostatiques pour les nécroser (pour les petits et moyens adénomes) ou pour les découper (quand l’adénome est gros).
Séance : 1 séance peut durer 1 à 3 heures. L’hospitalisation est de une ou deux journées, ce qui est plus court qu’avec le traitement classique.
Est-ce efficace ? « Les études récentes publiées sur le sujet confirment l’efficacité du procédé », expliquent le Pr Stéphane Droupy, urologue, et le Dr Franck Bruyère, spécialiste du laser prostatique en France.
Quels sont les risques ? Contrairement aux traitements classiques, « le laser n’entraîne pas de saignements », indique le Pr Stéphane Droupy, urologue. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est tout particulièrement conseillé aux personnes suivant des traitements anticoagulants.
Combien ça coûte ? 300 à 600 euros (la fibre laser n’est pas réutilisable). L’acte peut être pris en charge dans le cadre du traitement chirurgical de l’adénome.

 

Le laser contre la cataracte

laser cataracte

Quelques années après l’intervention de la cataracte, certaines personnes souffrent d’une forme secondaire de la maladie : une opacification de la capsule dans laquelle a été placé un cristallin artificiel (en remplacement de celui d’origine qui s’était opacifié).

Elles voient de nouveau trouble. C’est là que le laser entre en jeu !
Comment ça se passe ? « Le laser est utilisé pour percer la capsule et rétablir la vision », indique le Dr Yves Bokobza, ophtalmologue. Sous anesthésie locale, « il agit en 30 secondes, il n’y a aucune gêne et la vue revient en 2 à 3h », indique le Dr Jean-Marc Ancel, ophtalmologue.
Séance : 1 seule suffit !
Est-ce efficace ? « Oui, les résultats sont extraordinaires », assure le Dr Bokobza. Et « la récidive de l’opacification de la capsule est rare », souligne la Société française d’ophtalmologie.
Quels sont les risques ? Une irritation ou une inflammation oculaire ainsi qu’une sensibilité à la lumière peuvent être observées après l’intervention. Si la gêne persiste, parlez-en au médecin.
Combien ça coûte ? 100 à 200 euros par oeil. L’intervention est remboursée par la sécurité sociale et les mutuelles.

Le laser à l’assaut des rides !

laser rides

Utilisé depuis les années 1980 contre les rides, le laser est aujourd’hui beaucoup plus efficace et surtout nettement moins invasif !

« Avant, il agissait comme une ponceuse, enlevait l’épiderme et brûlait les tissus », se souvient le Dr Bertrand Pusel, dermatologue.
Comment ça se passe ? « Les lasers utilisés aujourd’hui sont « fractionnés » c’est-à-dire qu’ils font des mini-trous dans la peau pour enlever les mauvais tissus tout en préservant des intervalles de peau saine ce qui n’était pas le cas avant. » Il n’y a pas d’anesthésie, mais « la douleur est supportable, même au niveau du visage », selon le Dr Philippe Letertre, chirurgien esthétique.
Séances : 2 à 4. Elles durent 15 à 30 minutes selon la zone traitée (visage, lèvre supérieure…).
Est-ce efficace ? « Il y a vraiment un rajeunissement de la peau, parfois de 10 ans », assure le Dr Letertre. A condition quand même que « le visage n’ait pas perdu de volume sinon le laser ne pourra rien faire ».
Quels sont les risques ? Des croûtes et des petites rougeurs peuvent durer une semaine. Le risque de brûlure est rare mais pas nul.
Combien ça coûte ? Environ 1000 euros pour le visage complet et les paupières. Non remboursé par la sécurité sociale.

Du laser contre la presbytie et la myopie

laser myopie presbytie

En rabotant la cornée, le laser peut corriger certains troubles visuels comme la myopie ou la presbytie.

Comment ça se passe ? Sous anesthésie locale, le laser cible la cornée de l’oeil. « En cas de myopie, il l’aplatit. En cas de presbytie, il la courbe », explique le Dr Jean-Marc Ancel, ophtalmologue. Béatrice qui a testé la méthode se souvient que « le fait d’être consciente pendant l’opération n’aide pas trop à se laisser aller mais par contre ça ne fait pas mal. »
Séance : 1 séance de 30 minutes pour les deux yeux, puis 30 minutes de repos. « La phase de cicatrisation dure 2 à 5h et peut être associée à des picotements, des démangeaisons, des sensations de brûlures ou des larmes », précise le Dr Ancel.
Est-ce efficace ? « On est à plus de 99% de succès et la vue est récupérée dès le lendemain », témoigne le spécialiste. Cependant, sachez que « si on est opéré d’une presbytie à 50 ans, il faudra faire des retouches quelques années plus tard car le trouble visuel ne se stabilise qu’à 60 ans », précise le Dr Yves Bokobza, ophtalmologue. Pour la myopie, des retouches peuvent être réalisées 2 à 3 mois après l’intervention (en cas de sous correction).
Quels sont les risques ? Les phénomènes douloureux peuvent persister pendant quelques jours. Pour Béatrice, « les deux mois qui ont suivi l’opération ont été un peu en dents de scie. Mes yeux piquaient et tiraient, la vue de mon oeil gauche était parfois trouble. »
Combien ça coûte ? 1000 à 2000 euros par oeil. L’acte n’est pas remboursé par la sécurité sociale mais peut être prise en charge par certaines mutuelles.
A savoir : « En cas de myopie, on n’opère jamais au-delà de moins 9 car ce serait dangereux », indique le Dr Bokobza. Pour la presbytie, il n’y a pas de seuil.

Le laser pour soigner les varicosités

laser varicosites

Marre de ces petites veines rouges ou violacées logées au niveau des mollets, des cuisses ou du visage ?

Pensez au laser !
Comment ça se passe ? « Le rayonnement du laser cible les globules rouges des vaisseaux. La chaleur émise entraîne leur agrégation et diminue légèrement la circulation du sang. Il n’y a alors plus de rougeurs », explique le Dr Philippe Letertre, chirurgien esthétique.
Séances : 3 par zone. Elles durent 30 minutes à 1 heure.
Est-ce efficace ? « Oui le laser marche bien si les varicosités sont fines et superficielles. Mais il y a toujours un risque de récidive « , répond le Dr Bertrand Pusel, dermatologue.
Quels sont les risques ? Après la séance, la surface de la peau peut prendre une coloration rosée ou rouge, et ce pendant quelques jours. La zone traitée peut être légèrement oedémateuse, sensible et donner une sensation de chaleur. Le risque de brûlure est rare mais non nul.
Combien ça coûte ? De 100 à 200 euros la séance. Non remboursé par la Sécurité sociale
Attention : La zone traitée ne doit pas être exposée au soleil pendant le mois suivant le traitement. Demandez toujours l’avis d’un angiologue avant d’avoir recours au laser pour traiter vos varicosités.

Le laser pour camoufler les taches brunes

laser taches brunes

Décolleté, visage, mains…

Le laser peut débarrasser des taches brunes !
Comment ça se passe ? Le rayon laser cible les dépôts de mélanine responsables des taches brunes et les détruit. Après les séances, la peau contenant ces dépôts s’élimine sous forme de petites croûtes.
Séances : 1 à 2. Elles durent généralement 20 minutes.
Est-ce efficace ? « Le résultat obtenu est extrêmement satisfaisant », témoigne le Dr Bertrand Pusel, dermatologue. Cependant, « si on retourne au soleil après, sans se protéger, il y aura rechute ».
Quels sont les risques ? Le laser doit être utilisé sur peau claire, sinon il risque de ne pas faire la différence entre la mélanine de la peau bronzée et celle de la tache. Résultat : il peut dépigmenter la peau. « On recommande ainsi aux personnes ayant la peau mate d’attendre l’hiver pour se faire retirer les taches », indique le Dr Pusel.
Combien ça coûte ? 150 à 200 euros la séance, non remboursé par la sécurité sociale.
Attention : A la moindre transformation d’une tache, il faut surveiller et consulter un médecin. Il est risqué de faire du laser sur une lésion suspecte ! La zone traitée ne doit pas être exposée au soleil pendant au moins 2 semaines.

Le laser, anti cellulite ?

laser cellulite

Marre de votre double menton ou de vos poignées d’amour ?

Le laser peut vous aider !

 Comment ça se passe ? Une canule hébergeant une fibre laser est introduite sous la peau. Par la chaleur qu’elle dégage, les cellules graisseuses vont se transformer en émulsion huileuse et être éliminées par l’organisme. « La méthode est surtout utilisée pour les petites zones comme pour la cellulite au niveau de la face interne des genoux ou du menton », précise le Dr Bertrand Pusel, dermatologue.
Séance : 1 séance pratiquée en cabinet médical ou en clinique, sous anesthésie locale, d’une durée moyenne d’1h.
Est-ce efficace ? « Il y a des gens chez qui ça peut marcher mais généralement, je suis plutôt déçu des résultats », explique le Dr Philippe Letertre, chirurgien esthétique. Pour le Dr Pusel, « on manque encore de recul sur cette indication ». Sachez qu’il faut parfois attendre 3 à 6 mois pour avoir de vrais résultats !
Quels sont les risques ? Une sensation de chaleur peut persister dans les heures suivant la séance. L’apparition d’un léger érythème est fréquente, de même que quelques ecchymoses.
Combien ça coûte ? 1000 à 2000 euros l’intervention selon les zones traitées. Non remboursé par la sécurité sociale.

Le laser pour blanchir les dents

laser blanchir dents

Envie de retrouver un sourire éclatant ?

Testez le laser !
Comment ça se passe ? « On applique un gel (souvent) à base de peroxyde d’hydrogène sur les dents. Le laser le réchauffe ce qui entraîne l’oxydation de la dent », explique le Dr Franck Amoyel, chirurgien-dentiste. Le laser le plus efficace à ce jour est le laser KTP.
Séance : 1 séance d’environ 1h, puis on continue d’appliquer le gel à la maison, à raison de 30 minutes par jour pendant environ 5 jours (via une gouttière adaptée aux dents).
Est-ce efficace ? « Oui, le résultat est instantané », précise le Dr Amoyel.
Quels sont les risques ? Un blanchiment dentaire ne doit pas être effectué à la légère car c’est un acte pouvant agresser les tissus dentaires (émail…). Il faut le réserver aux cas où l’esthétique du sourire est réellement perturbée par une teinte trop sombre.
Combien ça coûte ? Entre 500 et 1000 euros, non remboursé par la Sécurité sociale.
A noter : Le blanchiment dentaire peut aussi être effectué via une lampe à plasma ou une LED, toutes aussi efficaces ! Elles sont plus répandues que le laser car moins coûteuses pour le spécialiste.

Le laser pour arrêter de fumer

laser arreter de fumer tabac

Le laser pourrait aider à arrêter de fumer…

si, si, c’est vrai !
Comment ça se passe ? « En ciblant des points d’acupuncture situés au niveau de l’oreille ou du visage, le laser agit sur le système nerveux, donc sur la nervosité, l’envie de fumer, la volonté », explique Liliane Pommeret du Centre Laser anti-tabac de La Rochelle.
Séance : 1 à 3, chacune durant environ 1 heure.
Est-ce efficace ? « J’ai de bons résultats mais aussi des échecs », précise Liliane Pommeret. Pour le Dr David Lemerre, tabacologue et pneumologue : « L’utilisation du laser peut être un « plus » pour arrêter de fumer mais ce n’est pas une recette miracle. » Thierry, qui a testé la méthode, nous confie avoir tenu 10 jours. « Pendant les premières 48 heures, on est dans un état léthargique. Après, la sensation de manque revient et là c’est l’éternel problème de la volonté face à la nervosité qui grimpe ! »
Quels sont les risques ? La méthode n’est pas dangereuse, au pire elle ne fonctionnera pas.
Combien ça coûte ? 100 à 300 euros la séance. Non remboursée par la sécurité sociale.
A savoir : La méthode n’est pas reconnue par les autorités sanitaires françaises.

Le laser pour se débarrasser des poils !

laser epilation

Jambes, aisselles, maillot, sourcils, barbe, torse…

Le laser est devenu en quelques années l’ennemi juré des poils !
Comment ça se passe : « Le laser cible la mélanine (pigment coloré) et détruit le poil dès la racine », explique le Dr Philippe Letertre, chirurgien esthétique. Claire qui a testé la méthode sur les aisselles et le maillot nous confie « qu’il ne faut vraiment pas être douillette pendant l’épilation, et ce malgré la crème anesthésique » !
Séance : 5 à 8 séances puis 1 séance d’entretien tous les 2 à 3 ans. Plus on a fait de séances, moins le poil repousse (car il repousse un peu quand même !).
Est-ce efficace ? « Les résultats peuvent être exceptionnels mais il reste 10 à 15 % d’échecs », explique la SFD. Le laser est en fait surtout efficace si les poils sont foncés car ils contiennent plus de mélanine.
Quels sont les risques ? Il y a un risque de dépigmentation si la peau épilée est trop mate. « Le laser ne fera pas bien la différence entre la mélanine du poil et celle de la peau foncée », explique le Dr Letertre. Le risque de brûlures est rare mais il existe. Des petites rougeurs sont fréquentes après l’épilation et durent parfois pendant 24h.
Combien ça coûte ? Environ 100 euros la séance pour le maillot simple ou les aisselles, 300 euros pour la jambe entière, 200 euros pour le torse et le dos chez l’homme. L’épilation au laser n’est pas remboursée par la Sécurité sociale, sauf en cas de désordres hormonaux (ex : maladie de la femme à barbe).

Laser : des espoirs contre les tumeurs au cerveau

laser tumeur au cerveau

Pour la première fois dans le monde, des neurochirurgiens de l’hôpital de la Pitié-Salpetrière (Paris) ont réussi à détruire des tumeurs métastasées au cerveau en utilisant le laser. L’exploit qui a eu lieu en août 2008 a été réalisé sans ouvrir la boîte crânienne.

 Comment ça se passe ? Sous anesthésie locale, une fibre optique avec à son extrémité un laser est introduite par un petit orifice de 3mm dans le crâne. Le rayonnement laser est en activité pendant 2 minutes, il échauffe le tissu et le nécrose.
Est-ce efficace ? Sur les 15 patients ayant participé à cet essai dont l’espérance de vie ne dépassait pas trois mois, cinq patients (dont les métastases ont pu être entièrement détruites) ont bénéficié d’une survie sans récidive d’au moins neuf mois.
Quels sont les risques ? Il n’y a pas eu de complications signalées suite à l’intervention.
A noter : Depuis cet essai mené en 2008, aucune nouvelle tentative n’a été réalisée.

Du laser contre les caries et le déchaussement dentaire !

laser carie dechaussement dentaire

Avec le laser, les bactéries responsables des caries ou des déchaussements dentaires n’ont qu’à bien se tenir !

Comment ça se passe ?
– En cas de carie : le laser est utilisé en remplacement de la fraise. Son rayonnement permet une décontamination superficielle de la dentine et de l’émail. L’intervention est généralement réalisée sans anesthésie, « mais ce n’est pas douloureux », précise le Dr Amoyel.
– En cas de déchaussement : « On associe le laser à des ultrasons et de l’eau oxygénée car les bactéries sont plus résistantes et qu’il faut les éliminer en profondeur », explique le Dr Amoyel.
Séance : Au moins 1.
Est-ce efficace ? Oui le laser peut être efficace mais il a ses limites ! Par exemple, certains lasers ne soignent que les petites caries.
Quels sont les risques ? Le traitement laser ne comporte aucun risque sous réserve que le praticien utilise les rayonnements appropriés et ait suivi une formation suffisamment sérieuse pour maîtriser correctement cette technologie.
Combien ça coûte ? Pour une carie : 30 à 50 euros la séance. Pour un déchaussement : 1000 à 2500 euros pour une bouche complète. Non remboursé par la sécurité sociale.
A noter : Quand la carie a atteint le nerf, le laser peut être utilisé pour dévitaliser la dent.

Laser : Où trouver un praticien fiable ?

laser praticien fiable

Vous avez envie d’essayer le laser ?

Attention ! Si pour les indications dermatologiques et ophtalmologiques, vous n’aurez pas de mal à trouver un praticien fiable (la technique est largement répandue), pour les autres secteurs tels que la santé dentaire, ça risque d’être plus dur ! Pourquoi ? « Parce que seulement 1% des dentistes en France est équipé de laser sur 40 000 dentistes au total », explique le Dr Franck Amoyel, chirurgien dentiste.
Ce qu’il faut faire : Faire marcher le bouche à oreille, s’adresser aux associations de professionnels (société française de dermatologie, d’ophtalmologie…) et éviter de répondre aux petites annonces type publicités qui vantent les effets magiques du laser (« il fait fondre la cellulite en 1 séance »). Enfin, n’oubliez jamais qu’en France, seuls les médecins sont autorisés à utiliser des lasers médicaux.
A savoir : Quelle que soit l’indication, le port de lunettes de protection est OBLIGATOIRE pour le praticien et pour le patient !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s