Archive | 18 mars 2019

Mort de Jessica Plésel, choriste de Johnny Hallyday et candidate de The Voice

Jessica Plésel dans "The Voice" saison 1.

Une triste nouvelle… La très talentueuse Jessica Plésel, ex-choriste de Johnny Hallyday et ex-candidate de « The Voice » réputée pour sa voix rauque, nous a quittés il y a quelques jours.

Voilà une bien triste nouvelle qui vient de nous parvenir.

La chanteuse Jessica Plésel nous a quittés et a été incinérée vendredi 15 mars 2019. L’artiste martiniquaise de 45 ans, née au Lorrain, avait été la choriste de Johnny Hallyday pendant vingt ans et une candidate remarquable de la première saison de The Voice en France. À l’époque, en 2012, elle avait intégré l’équipe de Garou après avoir épaté son monde en reprenant L’Envie de… Johnny Hallyday.

Une proche de la chanteuse disparue, Gisèle Streuli, a réagi sur ses réseaux sociaux : « Pour certains, tu étais une collègue artiste, une connaissance, pour d’autres une amie fidèle, une parente, une soeur, une soeur de coeur, une mère aimante, une épouse. (…) Tu nous auras donné une magnifique leçon de vie. Tu es la plus belle âme que j’ai pu connaître ici-bas. »

Jessica Plésel avait également été la choriste de Barry White, Boney M ou encore Mylène Farmer.

 

 

Quelle est l’origine de l’expression « regagner ses pénates » ?

regagner ses pénates

« Regagner ses pénates » signifie rentrer chez soi.

Utilisé chez les Romains, le terme « pénate » vient d’une part du latin « penus » signifiant l’intérieur de la maison, le garde-manger et d’autre part de « penates » qui désignait les dieux protecteurs du foyer. Ceux-ci protégeaient la demeure et avaient plus particulièrement pour mission de veiller aux biens et au feu. Chaque famille décidait librement quels dieux allaient être leurs Pénates.

Les dieux choisis se transmettaient ensuite de génération en génération. Un autel leur était le plus souvent dédié dans la maison et si la famille venait à déménager elle emportait avec elle ses Pénates. On trouve trace de cette coutume dans l’expression « installer ses pénates », c’est-à-dire les objets pris avec soi lors d’un déménagement.

Aujourd’hui l’expression « regagner ses pénates » signifie donc rejoindre son foyer, compris comme un lieu où l’on se trouve en sécurité.

Mal des transports : 4 remèdes de grand-mère

Mal des transports

Quels sont les traitements naturels contre le mal des transports ?

Lorsque vous voyagez, vous arrive-t-il d’avoir des nausées, de vomir, ou peut-être de ressentir un affreux mal de tête ? Le mal des transports est à la fois épuisant et désagréable. Quelques astuces de grand-mère peuvent y remédier.

Le gingembre

Avant de partir et durant votre voyage, il suffit de mâcher un morceau de gingembre. Frais, confit ou même en confiserie, il vous aidera à combattre les nausées et vomissements grâce à sa propriété antiémétique.

Le citron

Sucez un quartier de citron pendant le voyage. Vous vous sentirez beaucoup moins nauséeux, malgré la distance du trajet à parcourir. Gardez votre citron près de vous, au cas où vous auriez besoin d’un second quartier.

La menthe

Les feuilles de menthe sont très efficaces contre les nausées et les vomissements. Mâchez quelques feuilles ou buvez une infusion de menthe pendant le voyage.

Le persil

Nos grands-mères conseillaient d’envelopper un bouquet de persil dans un mouchoir. Une ficelle vous servira d’attache. Posez ensuite votre bouquet bien ficelé sur votre poitrine et tenez-vous tranquille. Cette astuce est également très prisée chez les marins qui ont le mal de mer.

10 façons d’utiliser le vinaigre blanc pour entretenir sa maison

Le vinaigre blanc, grâce à ses vertus nettoyantes et d’antiseptique naturel est le produit idéal pour nettoyer sa maison de façon écologique et économique. Voici 10 utilisations étonnantes du vinaigre blanc recommandées par nos grands-mères.

Pour éliminer des taches de moisissure, par exemple sur les murs, il faut mélanger 300 ml de vinaigre blanc avec 200 ml d’eau. Versez la solution dans un vaporisateur et actionnez celui-ci sur les zones à traiter. Après plusieurs heures, essuyez avec un chiffon doux. Pour un résultat encore plus efficace, ajoutez au mélange quelques gouttes d’huile essentielle de d’arbre à thé (Tea tree).

Le vinaigre blanc est un excellent antimicrobien, à tel point qu’il peut remplacer l’eau de javel. Vous pouvez par exemple l’utiliser pour désinfecter un plan de travail. Vous le laisserez alors agir un quart d’heure avant de rincer. Vous pouvez aussi vous en servir pour dégraisser votre cuisine. Dans ce cas, il faudra mettre dans un pulvérisateur 500 ml de ce vinaigre et y ajouter 10 gouttes d’huile essentielle de citron. Là encore après avoir pulvérisé, attendez quelques minutes avant d’essuyer.

Le vinaigre blanc permet également de dissoudre le calcaire de façon naturelle. Il suffit d’en pulvériser et de laisser agir une vingtaine de minutes. Cela s’applique dans votre salle de bain mais également pour vos appareils ménagers. Dans ce dernier cas, par exemple pour nettoyer une cafetière, il faut verser à parts égales de l’eau et du vinaigre et porter à ébullition, avant de rincer à plusieurs reprises.

Ce vinaigre permet également de se débarrasser des odeurs désagréables, notamment dans le lave-vaisselle. Il faut tout simplement le faire tourner à vide en mettant du vinaigre blanc au lieu du produit vaisselle.

Le vinaigre blanc peut aussi vous servir à récupérer un ustensile de cuisine brûlé comme une casserole. Il faut pour cela y verser ce vinaigre et faire chauffer pendant une minute. Une fois refroidi il ne reste plus qu’à frotter avec une éponge. Vous verrez alors les aliments collés et brûlés, se décoller aisément.

Le vinaigre blanc est également efficace sur les tissus. Il vous permettra d’éradiquer les taches d’herbe, de café ou de vin. Après avoir fait un essai sur une partie du tissu, il suffira d’en imbiber un chiffon et de frotter la tache avant de mettre en machine.

S’agissant toujours du linge, savez-vous que le vinaigre blanc peut l’adoucir ? Versez-en un verre dans le bac d’assouplissant de votre machine.

Enfin à l’extérieur de votre maison aussi, dans votre jardin, ce vinaigre est également utile. Parfaitement écologique, il est un désherbant naturel. Il suffit d’en pulvériser sur les herbes dont vous voulez vous débarrasser.

Où acheter ?

Sur Internet : acheter du vinaigre blanc, acheter de l’huile essentielle de Tea Tree, acheter de l’huile essentielle de citron.

Saint-Jacques aux endives et aux pommes

Saint-Jacques

Recette de Grand-mère

Pour 4 personnes – Temps de préparation : 25 min – Temps de cuisson : 15 min

  1. Couper et creuser la base des endives avec un couteau, les laver et les émincer très finement.
  2. Éplucher et émincer les échalotes.
  3. Éplucher, épépiner et couper les pommes en morceaux.
  4. Laver et hacher le persil, réserver pour le dressage.
  5. Dans une sauteuse, faire fondre 20 g de beurre et faire suer les échalotes. Ajouter les endives émincées, les pommes en morceaux, le sucre et citronner l’ensemble.
  6. Cuire jusqu’à une légère coloration, ajouter 10 cl de crème, puis assaisonner en sel et en poivre. Réserver au chaud.
  7. Dans une grande poêle bien chaude, faire fondre le reste de beurre et cuire les Saint-Jacques 2 minutes sur chaque face. Les disposer sur le mélange d’endives et de pommes, réserver au chaud.
  8. Dresser sur assiette chaude.
  9. Déglacer la poêle des Saint-Jacques avec le reste de crème et porter à ébullition, napper chaque assiette de sauce et ajouter le persil haché.
  10. Servir les Noix de Saint-Jacques en entrée ou en plat principal avec du riz.

Ingrédients

  • 3 endives
  • 2 échalotes hachées
  • ¼ de botte de persil plat
  • 2 pommes reine des reinettes
  • 50 g de beurre
  • 1 cuil. à café de sucre en poudre
  • 1 jus de citron
  • 40 cl de crème liquide entière
  • 20 noix de Saint-Jacques
  • Sel
  • Poivre du moulin

D’où vient l’expression « manger sur le pouce » ?

manger sur le pouce

On mange sur le pouce quand on déjeune ou dine dans la hâte, sans prendre le temps de profiter du repas. On trouve la première trace de cette expression au 19ème siècle. Elle est directement liée à une pratique particulièrement développée à cette époque, à la guerre ou sur les chantiers, mais qui existe encore de nos jours.

Quand le temps manque pour s’assoir confortablement et manger dans des assiettes avec fourchettes et couteaux, on peut tout simplement couper une tranche de pain et se faire des tartines ou un sandwich. Pour couper le pain on utilise le pouce comme appui. Il sert également à maintenir la nourriture ainsi coupée entre la lame et la main pour pouvoir la porter à la bouche. Ce doigt a donc un rôle particulièrement important quand on mange rapidement. En réalité on ne mange pas « sur » le pouce mais plutôt « grâce » à lui.

Aphtes : 3 remèdes de grand-mère

Femme qui a des aphtes.

Quels sont les remèdes de grand-mère pour soigner les aphtes ?

Les dentistes définissent les aphtes comme des mini-ulcères au niveau des gencives. Dans sa pièce « Roméo et Juliette », Shakespeare soigne ces maux avec du plantain. Si vous n’avez pas de plantain, voici trois astuces de grands-mères qui peuvent vous aider !

Le bicarbonate de soude

Le bain de bouche reste le meilleur moyen pour faire disparaître les aphtes et rééquilibrer le pH naturel de la bouche. Tronquer les lotions vendues en pharmacie trop agressives au profit d’un mélange de bicarbonate de soude alimentaire (1 cuillère à café) dilué dans de l’eau tiède (25 cl). Faites 2 bains de bouche par jour jusqu’à la disparition de l’aphte.

Les fanes de carottes

Les fanes de carottes étaient utilisées par nos grands-mères pour soigner les aphtes. Pour cela, elles faisaient un bain de bouche avec l’eau des fanes de carottes ébouillantées. La technique est simple : versez 2 verres d’eau dans une casserole et incorporez-y une petite poignée de fanes. Laissez mijoter le tout pendant 10 minutes environ. Récupérez l’eau, laissez tiédir… votre bain de bouche est prêt !

Le thé noir

Les tanins contenus dans le thé noir ont des propriétés apaisantes. Ne jetez pas votre sachet de thé usagé ! Déposez-le sur l’aphte pour apaiser la douleur et panser la plaie.

Où acheter ?

Sur Internet : acheter du bicarbonate de soude alimentaire, acheter du thé noir.

Pourquoi dit-on « ronger son frein » ?

ronger son frein

« Ronger son frein » consiste à s’efforcer de contenir l’envie de réaliser un acte. Il s’agit donc de se retenir dans la frustration, malgré une vive impatience.

Cette expression apparait au Moyen âge. A cette époque le cheval a une grande importance dans la vie quotidienne. Dès le 12ème siècle on utilise le mot « frein » pour désigner ce que nous nommons aujourd’hui « mors », c’est-à-dire de dispositif métallique placé dans la bouche du cheval et qui étant relié aux rênes permet de conduire l’animal.

Quand il n’est pas monté et qu’il subit un repos forcé, le cheval peut trépigner d’impatience. Pour tromper l’ennui il peut ronger son mors en attendant de pouvoir à nouveau galoper. Il ronge donc au sens propre son « frein ». L’homme qui réfrène son envie d’agir ou de s’exprimer en fait de même, au figuré.

Nettoyage de la maison : crème à récurer au citron

Nettoyage de la maison avec une crème à récurer

Comment fabriquer sa crème à récurer ?

Pour entretenir et faire briller votre salle de bains, votre évier ou encore votre frigo, rien de tel que l’incontournable crème à récurer. Et si elle est faite maison, c’est encore mieux ! Grâce à son action abrasive, ce mélange de bicarbonate de soude et de jus de citron va nettoyer, désinfecter et dégraisser toutes les pièces de votre habitation.

Recette de Grand-mère

  1. Mélangez dans un bol le bicarbonate de soude et le jus de citron (une réaction chimique va se produire, c’est normal).
  2. Ajoutez-y l’huile essentielle, puis mélangez à nouveau. Votre crème à récurer naturelle est prête !
  3. Déposez-la sur votre éponge humide, puis frottez.
  4. Rincez ensuite la surface nettoyée à l’eau claire.
  5. Conservez le reste de votre crème à récurer maison dans un pot.

Ingrédients

Équipement

  • Un bol
  • Une éponge
  • Un pot hermétique

Le conseil de nos grands-mères

  • La crème peut se conserver pendant 1 mois, à condition qu’elle soit à l’abri de la lumière. Jetez-la à la moindre odeur suspecte.

Où acheter ?

Sur Internet : acheter du bicarbonate de soude, acheter de l’huile essentielle de citron.

Odeurs de la cuisine : 7 astuces de grand-mère

Femme qui est en train d'enlever les odeurs de la cuisine.

Comment éliminer les odeurs de cuisine ?

Certaines odeurs désagréables, dont les sources sont multiples, peuvent envahir votre cuisine. Malheureusement, il n’est pas toujours facile de s’en débarrasser. Nous vous proposons 7 astuces de grand-mère naturelles et efficaces pour en venir à bout !

Un parfum d’ambiance naturel pour la cuisine

Pour concocter un parfum d’ambiance naturel, qui éliminera les mauvaises odeurs et diffusera de délicieuses senteurs dans votre cuisine, faites bouillir des écorces d’oranges dans de l’eau, durant environ 5 minutes. Puis laisser la décoction dans son contenant et à l’air libre, afin que son parfum se répande naturellement dans la pièce.

Un frigo sans mauvaise odeur

Certaines odeurs désagréables peuvent imprégner le frigidaire, et cela, même lorsque leurs sources ont été éliminées et que celui-ci a été nettoyé. Lorsqu’elles sont modérées, il suffit de déposer un petit bol rempli de bicarbonate de soude pour les faire disparaître. Si les odeurs sont fortes, préférez le café moulu, qui aura une action plus importante. Un demi-citron, sur lequel ont été plantés quelques clous de girofle, peut également se révéler très efficace. Enfin, si l’odeur qui se dégage de votre frigo est aigre, alors déposez-y du charbon de bois. Chaque élément doit rester plusieurs jours à l’intérieur pour bien absorber les odeurs.

Un four sans odeur désagréable

Votre four conserve une odeur du plat que vous venez de faire cuire ? Pour vous en débarrasser, rien de plus simple : une fois que votre four est éteint et vide – mais encore chaud –, il vous suffit de déposer l’écorce d’un citron sur la grille jusqu’à ce que le four soit froid, et le tour est joué !

Une astuce anti-odeur pour la cuisine

Pour diverses raisons, une cuisine peut dégager des odeurs désagréables : viande, fromage, friture… Pour en venir à bout, un bol de vinaigre blanc peut suffire ! Il doit être déposé, non recouvert, sur l’un des meubles de la cuisine, froid ou après avoir été porté à ébullition (lorsque les odeurs sont tenaces).

Un micro-ondes qui sent bon

Pour donner un parfum agréable à son four micro-onde et en éliminer les odeurs désagréables, il suffit de faire chauffer un peu d’extrait de vanille dans une tasse durant 60 secondes, à la puissance maximum.

Un lave-vaisselle sans odeur nauséabonde

Votre lave-vaisselle n’est pas encore plein mais il dégage pourtant des odeurs nauséabondes. En attendant de pouvoir lancer le lavage, déposez du bicarbonate de soude sur les plats et couverts sales qu’il contient, afin d’absorber les mauvaises odeurs et que celles-ci ne se répandent pas dans la cuisine.

Une poubelle sans odeur pestilentielle

Pour éviter les odeurs pestilentielles de vos poubelles, déposez l’équivalent de 2 c. à soupe de bicarbonate de soude au fond de la poubelle. Mettez ensuite un nouveau sac par-dessus. Pour plus d’efficacité, remplacez le bicarbonate tous les 7 jours.

Où acheter ?

Sur Internet : acheter du bicarbonate de soude.