Archive | 1 mai 2014

Tony Parker, papa : Sa fiancée Axelle a accouché d’un petit garçon

Ils ont accueilli leur petit Josh

Heureux événement pour Tony Parker et Axelle Francine ! Le couple vient de donner naissance à son premier enfant. Mais pas le temps de s’exalter pour le basketteur français de 31 ans, qui avait un match le soir même de la venue au monde de son petit garçon

Vous avez bien lu : Tony P est papa d’un petit garçon. Prénommé Josh, le bambin a vu le jour dans la matinée du mercredi 30 avril. La nouvelle a été confirmée par un porte-parole des San Antonio Spurs. Il s’agit du premier enfant de Tony Parker, au préalable marié à l’actrice Eva Longoria. Idem pour Axelle Francine, maman pour la première fois.

Tony Parker n’a pas pu pleinement apprécier ses premières heures dans la peau de père de famille. Quelques heures après l’accouchement, ce même mercredi 30 avril, il était sur le parquet de l’AT&T Center pour le cinquième match de la série de playoffs, en NBA. Les Spurs, qui affrontaient les Dallas Mavericks, les ont défait sur le score de 109 à 103, prenant ainsi la tête avec 3 victoires à 2. Avec 23 points et 5 passes décisives, le meneur Tony Parker a contribué au succès de son équipe malgré le manque de sommeil.

Toutes nos félicitations à Tony Parker et Axelle Francine, en couple depuis 2011, ainsi qu’à leurs familles respectives !

 

Mort de Bob Hoskins, l’acteur culte de  »Qui veut la peau de Roger Rabbit ? »

 

 Le délirant détective privé Eddy Valiant est orphelin de son interprète, le formidable Bob Hoskins. L’acteur britannique est mort, a-t-on appris de son agent. Il avait 71 ans.

Victime d’une pneumonie selon son agent, Bob Hoskins avait arrêté le métier d’acteur il y a deux ans, après avoir été diagnostiqué de la maladie du Parkinson en 2012. Il venait alors de jouer un nain dans Blanche-Neige et le Chasseur, de Rupert Sanders, face à Kristen Stewart. Pour beaucoup, Bob Hoskins restera à jamais le complice de Christophe Lloyd et l’excellent interprète d’Eddy Valiant dans le cultissime Qui veut la peau de Roger Rabbit. Le film, sorti en 1988, avait propulsé Bob Hoskins au rang de star, bien au-delà de la Grande-Bretagne

À la fin des années 1980, le très talentueux Bob Hoskins brillait. Un an avant Roger Rabbit, le long métrage Mona Lisa révélait l’acteur au grand public. Hoskins remportait (ex aequo avec Michel Blanc) le prix d’interprétation masculine à Cannes en 1986, avant de triompher quelques mois plus tard aux BAFTA et aux Golden Globes, puis d’échouer à l’Oscar du meilleur acteur.

Dans sa carrière, Bob Hoskins aura multiplié les apparitions remarquées. Il avait ainsi lancé sa carrière internationale face aux charismatiques Peter O’Toole et Burt Lancaster dans L’Ultime Attaque (1979), avant de croiser des stars telles que Richard Gere (Le Consul honoraire, 1983 et Cotton Club l’année suivante), Michael Caine (Mona Lisa, Sweet Liberty, tous deux en 1986), Mickey Rourke (L’Irlandais, 1987), Denzel Washington (Un ange de trop, 1990)… Il tournera également dans un autre hit populaire, Hook ou la revanche du Capitaine Crochet, tout en se montrant intransigeant en Hoover dans le biopic Nixon, d’Oliver Stone. Il était aussi apparu dans le téléfilm David Copperfield (avec Daniel Radcliffe en 1999), Stalingrad (2000), Vanity Fair, la foire aux vanités (2003), Madame Henderson présente (2004), Danny the Dog (2005) ou encore l’engagé We Want Sex Equality (2010).