Sophie Davant, Erik Orsenna : ‘Je ne suis ni trop belle, ni trop jeune pour lui’

Erik Orsenna et Sophie Davant

Vingt-cinq ans qu’elle occupe le petit écran sur le service public… Sophie Davant, 49 ans le 19 mai prochain, est aujourd’hui une figure incontournable de la petite lucarne. L’animatrice est à la tête de deux émissions aussi différentes que complémentaires, C’est au programme le matin en direct et Toute une histoire l’après-midi.

A chaque fois, Sophie Davant a pris le relais d’animateurs confirmés, William Leymergie et Jean-Luc Delarue, avec un certain brio. Et notamment pour Toute une histoire où l’appréhension avait pris le pas… « J’ai eu très peur de ne pas séduire le public féminin de Jean-Luc Delarue, perçu comme le gendre idéal. Aujourd’hui, les femmes s’identifient à moi et me font confiance« , confie-t-elle dans les colonnes de Télé 7 Jours, mettant ainsi en avant son côté naturel et sa sensibilité en tant que femme et mère de famille. « Je suis moi, une femme de mon âge, souvent proche du leur, avec mes fragilités et mes cernes quand je suis fatiguée« , ajoute-t-elle. Un naturel qui l’empêche régulièrement de se contenir face aux thèmes et aux expériences abordées : « Je suis parfois débordée par mes émotions. »

Alors pour évacuer et se maintenir en forme, Sophie Davant nage, « deux à trois fois par semaine« : « Aligner des longueurs me lave la tête. (…) Il faut que je conserve une fraîcheur physique. D’où une hygiène de vie stricte. Je ne mène pas une vie de nonne pour autant. » France 2, qui compte bien lui confier des prime time, possède avec son animatrice une femme sûre d’elle, qui se vit « comme une femme depuis très peu de temps« .

Hasard ou coincidence, la jolie blonde file le grand amour avec l’écrivain et académicien Erik Orsenna, qui n’avait pas hésité à lui déclarer sa flamme en direct à la radio à travers des déclarations passionnées : « Elles m’ont à la fois flattée, amusée et troublée. Mais ces mots lui appartiennent et je ne les commenterai pas. » Pourtant, Sophie Davant reconnaît vivre « une très belle histoire d’amour qui [lui] appartient« . « Mon souci, c’est le respect des gens que j’aime et de la famille que j’ai constituée avec Pierre Sled, précise-t-elle. Nous sommes restés très proches et très complices, très présents auprès de nos enfants pour qu’ils vivent au mieux notre séparation. »

Une séparation officielle qui a obligé France 2 à modifier le générique de C’est au programme et faire disparaître purement et simplement le mari de Sophie Davant. « Je suis fière du couple que nous avons formé durant vingt ans et je ne renie rien de ce que nous avons vécu. » Les deux anciens tourtereaux sont aujourd’hui très proches l’un de l’autre et se réjouissent du bonheur de chacun. Un bonheur qu’elle vit au quotidien avec Erik Orsenna, lui qui se dit surpris de sa chance d’être avec une fille aussi jolie, considérant « sa laideur » selon ses propres propos : « Il a beaucoup d’humour et il est très malin… Je ne me sens ni trop belle ni trop jeune pour lui. Ce qu’on partage nous est propre. Les histoires d’amour sont fragiles. Il faut les protéger. »

Un entretien à retrouver dans son intégralité dans Télé 7 Jours en kiosques lundi 21 mai

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.