Tout savoir sur les allergies au soleil

Tout savoir sur les allergies au soleil

Il existe plusieurs sortes d’allergies solaires, qui se manifestent de façon bien spécifique. Si vous êtes fréquemment sujette à une intolérance au soleil, nos explications pourront vous aider à les reconnaître pour pouvoir mieux les gérer.

La lucite estivale bénigne

Si vous avez entre 15 et 35 ans, vous êtes plus susceptible d’être concernée par cette forme d’allergie au soleil, mais elle peut toucher tout le monde. Elle est causée par une exposition à un soleil intense et apparaît dès la première exposition. Elle se caractérise par une éruption cutanée sur le décolleté, le dos des mains et les bras ainsi que des démangeaisons. Les boutons s’en iront en une petite semaine si vous restez à l’ombre. Si vous vous remettez au soleil, ils réapparaîtront sans doute. Cette allergie au soleil dure parfois quelques années, puis disparaît sans raison apparente.

La lucite polymorphe

Hommes et femmes sont égaux devant la lucite polymorphe. Comme la lucite bénigne, elle touche le décolleté, le dos des mains et les bras, mais peut également s’étendre au visage et à l’arrière des oreilles. Ce qui la différencie de l’autre lucite, c’est qu’une exposition au soleil, même courte et modérée, ou même par temps nuageux, peut la provoquer. Elle n’apparait pas aussitôt, mais environ 12 heures après l’exposition. Si vous êtes touchée par cette lucite, chaque exposition au soleil recréera les symptômes et les éruptions risquent d’être de plus en plus importantes. Mieux vaut donc rester à l’ombre !

L’urticaire solaire

L’urticaire solaire touche principalement les femmes entre 20 et 50 ans. Elle apparaît dès que vous vous mettez au soleil, quelques secondes ou quelques minutes suffisent. Elle disparaît rapidement dès que vous vous mettez à l’ombre. L’éruption cutanée est reconnaissable car elle crée des plaques surélevées, un peu comme le ferait une piqûre d’orties. Les plaques sont le plus souvent situées sur les zones découvertes de la peau, mais elles peuvent également s’étendre aux zones couvertes. Bien souvent bénigne, il existe des formes d’urticaires solaires qui sont très invalidantes car elles empêchent la personne qui en souffre de sortir.

La photosensibilisation

La photosensibilisation ne provient pas directement de votre peau, mais d’un produit qui réagit avec le soleil. Il peut s’agir d’un parfum, de colorants ou de certains médicaments. Elle se traduit par des rougeurs, ou des brûlures. Lorsque votre médecin vous prescrit un traitement et que vous prévoyez un séjour au soleil, il faut toujours l’en informer. 

A chaque type d’allergie au soleil correspond un comportement à adopter. Avec nos explications, vous êtes désormais prêtes pour l’été qui arrive !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.